Archives du mois : mars 2013


5
Je ne pense pas ce que je pense, rien à relier… Rien à cirer ! Mes battements d’ailes en disent plus long sur mes psychoses. Je suis grave avec mon groove… ça move… ça move ! Quand j’éprouve ce que personne n’éprouve… C’est ça le groove. Etre deux au lieu d’être à deux… l’aigle et la louve. Je ne me regarde pas, je regarde celui qui me regarde. Et je me dis : miroir, livide miroir, où sont passées mes rides ?

Psy-cause : Groove


9
Tous les gouvernants sont tenus par les couilles. Tous trempés de la tête au pied dans les mêmes magouilles

Révolte à l’italienne


4
J’ai rêvé que j’étais dans la peau du Président sur le perron de Élysée Un matin qui ne figure pas sur le calendrier Ne sachant plus s’il devait se prendre pour le marquis de Sade ou pour Sacher-Masoch. Ça donne le vertige… de ne pas savoir s’il doit donner la fessée ou la recevoir de ces français qui ne mesurent pas encore l’horreur de la nature… humaine…

Psy-cause : Dream is over



6
Remaniement… remaniement Qu’est-ce que je vais changer ? Rien. De maintien peut-être ? Ou plutôt votre regard sur moi Difficile ? Dans ce cas je vais changer d’interlocuteur Je change de psy… chose !

Psy-cause pour un remaniement


3
Je désire avoir un enfant Je suis stone Own…own… je suis alone Et puis, au fond du puits J’ai jeté mon dévolu… Et puis et puis…

Psy-cause : je suis stone


11
Y aura toujours quelqu’un pour vous traiter de tous les noms Non…Je ne suis pas la belle au bois dormant Parce que les singes n’ont d’yeux que pour leurs guenons Pour eux, c’est l’envie qui prendra toujours le dessus… sur la vie. Ce que je suis ? Ils le savent plus que n’importe qui Une putain de femme

Psy-cause : Clé-opaque



10
Je souffre… au-delà de ce que vous pouvez imaginer Comme si j’avais fait exprès d’appuyer sur la gâchette, de jouer ma vie à la roulette, rien que pour lui servir tout chaud mon cœur sur une assiette… Monsieur est servi… je suis Hamlet avec sa douleur sur les bras, Douleur aveugle, sourde et muette… Non… je ne l’ai pas trompé… d’après lui, c’est moi qui me suis trompé…

Psy-cause : Hamlet


11
Il fait froid dans votre nid douillet Pas de cheminée… mon gros minet C’est chez vous que je me sens vraiment chez moi Vous croyez vraiment que vous êtes sur écoute ? Rien ne me surprend Rien ne peut me surprendre.

Psy-cause : Noir désir


10
Je sais… je suis le patient…la patiente… Toujours impatiente de creuser un peu plus la dette…la maudite dette Rien à secouer du trou de la sécu… J’aime faire le vide… vider la chambre, l’antichambre… plonger le tout dans la pénombre… Jolie peinture… une lumière dérobée… et une mémoire effacée.

Psy-cause : G Rien



12
Après la Réforme des retraites… J’ai songé à la réforme des silhouettes. Docteur, je ne sais pas si je dois dire tout ce qui me passe par la tête Ou tout ce qui passe par la vôtre… flux et reflux… entre murmure et silence ! Qui suis-je ? Qui fuis-je ? Non… que puis-je ?

Psy-cause : Viva la muerte !