ramadan





2
Vous vous êtes endormis et vous ne vous êtes pas réveillés. C’est le moment où jamais, de vous secouer pour rendre la nuit à la nuit et au jour le jour Car vous ne pouvez vous émerveiller que si vous êtes éveillés À cœur ouvert même si vos yeux sont […]

Le slam de Ramadan



2
Hé ! Petite… viens par ici, assieds-toi ! Oui par terre… ne crains pas de salir ton nouvel habit… comme je te l’ai déjà dit : L’habit ne fait pas le moine, ni le moine, l’habit… Je vais ôter le masque que je portais pour me protéger et protéger les […]

Après le Covid, l’Aïd


2
#Ramadan #confinement #deconfinement Pouvons-nous nous débarrasser quelque temps de nos rapports marchands ?

Le masque de Ramadan






3
Le maître n’est jamais assez fort pour être toujours le maître… #Rousseau #coronavirus #Covid19 #injustice #Ramadan #confinement

En attendant Ramadhan


3
J'hésite entre le vingt-septième jour et la vingt-septième nuit de ce mois inouï où le fini tend et prétend à l'infini. #LaylatulQadr

Laylat Al-Qadr










4
  À tout seigneur, tout honneur... Ce jour là, chacun reçoit ce que le ciel lui doit : un instant de bonheur Une demi-heure de joie, un sourire de bonne Foi... Le grand Monsieur voudrait que l'on signe enfin son traité de paix... Ya, Salam ! La fin des hostilités... […]

L’Aïd est un Grand Monsieur



10
La partie d'échecs la plus courte entre deux des plus longs sanglots

Fondamentalist




36
Je vous rapporte ce que m'ont rapporté deux rapporteurs Hollandais. J'ai dit rapporteurs... désolée... je voulais dire reporters qui ont voté pour Hollande. Ils sont gays. Et toujours aux aguets... désolée pour le jeu de mots de collégienne... mais ils sont tellement difficiles à alpaguer... Attention, je vous raconte ce qu'ils m'ont raconté, je ne vais rien inventer.

The Last Zemmouraï


96
Ramadan est voilé, il porte un voile… celui du paradis que le créateur a dessiné dans le cœur de chaque créature pour qu’elle puisse sentir la présence de Dieu. Celui qui jeûne n’a ni faim, ni soif… ou plutôt il a faim et soif de transport… de transcendance… de sens.

Une saison au paradis