ben ali


1
L'algérien dispose d'un joli dicton qui l'empêche aujourd'hui d'être content : il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. C'est violent, d'où la nécessité d'être prudent. Dans sa tête bien remplie d'émotions, un autre dicton fait irruption : il ne faut pas lâcher le poisson […]

L’ Algérie : non ce n’est pas fini !