12
Quel âge avez-vous ? Déclinez-le en jours pour que ça soit un hymne à l'amour.

Djurdjura



7
Celui qui a voté pour celui-ci... est le même que celui qui va revoter pour celui-là et le même que celui qui pourrait voter pour celle-là...

La France n’est pas une bambola






39
On ne peut changer les choses À cause... et pour cause Nous avons du mal à nous remettre en cause On ne peut pas changer les choses Dit l'agneau Mais on peut changer les règles Répond l'aigle Changer les règles...

Je change les règles !






45
Vous avez peur... si peur de la solitude... au point de vous jeter dans les bras de la servitude.

Les chiens de garde



72
Je ne comprends pas... je ne comprends plus... j'ai cessé de comprendre. J'ai écrit un petit traité sur les cons... et je me suis retrouvé sur le banc des accusés. Même pas de sursis... au revoir et merci...

Connection


30
Avec Tartuffe, comme avec tout démocrate, on aura toujours du mal à démêler le vrai du faux... l'un comme l'autre, ne sont ni vrais, ni faux, mais une savante combinaison des deux.

Tartuffes








30
À y regarder de plus près c'est le concept de terrorisme qui crée les terroristes...

Terroristique



31
Émeline : en somme, vous vous sentez dans la peau d'une femme de ménage... vous nettoyez un peu tout autour de vous...et si je relis vos livres, je m'aperçois que vous lavez encore plus blanc que vos propres confrères... vous êtes bel et bien madame propre. Caroline : n'essayez pas de me déstabiliser... vous savez, j'ai toujours eu les pieds sur terre... je marche toujours droit et je reste toujours debout quoi qu'on en dise. Émeline : Femme de ménage, qu'est-ce que je raconte ? vous avez l'âme d'une bonne soeur.... d'une prêtresse des temps modernes... qui a toujours fait prévaloir l'ordre moral en distinguant le bien qui fait du mal , du mal qui fait du bien... moi je dis : chapeau bas l'artiste.

Fourest Grimpe



22
Mais ce bien si on creuse bien, ne viendra pas parce que la vie n'a pas plus de sens que ça... Narcisse... ne croyez surtout pas que je suis dépourvue de sensibilité... mais de sensiblerie... devant le Rien... je ne ressens rien... C'est peut-être ça, le BIEN... ça y est ... y a plus personne... je suis enfin LIBRE!

Requiem for a dream



147
Je suis et je ne suis personne Rien qu'un personnage que je façonne Sans raison apparente Mais avec une passion évidente Celle de l'artiste hésitant Entre se peindre ou se pendre

Je suis et je ne suis Personne



50
Beaucoup d'entre nous n'entendent rien en matière politique...

Qui décide ?





140
Et les poètes ont disparu Plus personne dans la rue Et les poètes ont réapparu Au soir du 27 septembre Pour ré enchanter les cœurs les plus sombres Car le rêve est le prélude de la vraie vie Il n'annonce pas l'événement à venir Mais la folle envie qui va le faire advenir Plus de nouvelles brèves sur Adam et Ève Place nette sur le net aux nouveaux rêves !

Le cercle des poètes réapparus


17
Leur conflit, c'est le nôtre : celui qui met aux prises notre libre arbitre avec une situation arbitraire.

Gaza mia


50
Est-ce que je peux te révéler ma règle d'or ? Je ne vois pas le rapport, lui dis-je C'est le préalable nécessaire... pour tout révolutionnaire Ce sans quoi... il n'y aura pas de révolution Pour qu'il y ait un ensemble, il faut que chacun s'y mette de son côté

La règle d’or



34
Les indignés disent oui et plus que jamais, oui… nous avons besoin de savoir, ce pour quoi nous faisons les choses, dans quel but, pour quelle fin… une centrale nucléaire de plus ou de moins… dans quel but ? Pour quelle fin ? Devenir le plus grand ingénieur… oui mais dans quel but ? Et pour quelle fin ? Pour nous servir ou pour se servir de nous ? Parce que ce ne sont pas les moyens qui nous manquent pour refaire le monde, mais ce sont les buts et les fins… où va-ton ? Tant qu’on ne nous aura pas dit où on va, on ne bougera pas. On ne bougera plus.

Dans quel but et pour quelle fin ?


43
Je m’appelle Hélène…Je suis grecque… la Grèce… quelle étrange tendresse ? Ma ville natale ne s’écrit plus en lettres capitales ATHÈNES mère, marraine ! J’ai décidé sous l’œil de cette caméra De mettre fin à mes jours De m’arroser d’essence et de m’immoler par le feu Parce que je n’ai pas envie de te céder pour une poignée d’euros

S’immoler par le feu