Niais ou Indignés ? 13


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

 

Les plus jeunes sont indignés parce que les plus vieux les prennent pour des niais.

Ils en ont assez du marché, des marchands, des marchandises...

Ils ne veulent plus entendre parler de crise, ni de gestion de la crise.

Ils n'opposent pas leur rêve à la réalité,

Mais proposent de les réconcilier, en réalisant leur rêve.

 

Mais quel rêve ?

Le plus ancien, le plus nouveau : avoir une prise sur le réel.

Avoir leur mot à dire même si ça ne veut plus rien dire.

Disons : un peu plus de tact, de contact et donc d'impact.

Être une figure en acte au lieu de figurer pendant les entractes.

Ils veulent substituer la grâce à la pesanteur...

La légèreté à l'esprit de lourdeur.

Ils se sentent plus mûrs comme géniteurs, comme progénitures

Plus sûrs et plus proches de la Nature.

C'est incroyable mais vraisemblable

Ils veulent gérer le monde nouveau avec des valeurs anciennes

Ouvrir les nouvelles portes avec les vieilles clés

Selon eux : il n'y a qu'un recours : le retour à la morale

À l'éternelle distinction du bien et du mal

Ce n'est pas juste un ordre mais un ordre juste

Qui ne rejette pas le passé et qui projette un avenir

Qui mette un terme à la logique du pire

Celle du sens de la réalité qui a vidé la réalité de tout son sens.

Même ceux qui ne travaillent pas y travaillent

À redonner un sens au travail

Qui sans valeur humaine n'a rien qui vaille.

Les indignés ne supportent plus la démagogie de leurs aînés

En redevenant enfants, indociles ou difficiles

Ils ont l'impression qu'ils peuvent arrêter l'hémorragie

Rompre avec la politique du fait accompli...

 

Car il y a une autre manière de faire de la politique

D'accomplir quelque chose en s'accomplissant

De voir le bout en restant debout

Sans se soumettre à l'impératif catégorique des financiers

Ni se compromettre avec le système économique vicié

Le salut peut avoir lieu

Car ils sont les plus nombreux

Les plus nombreux à nous rappeler

Qu'ils ne sont pas heureux

Et qu'ils ne sont pas niais de s'indigner

Car ils ne cherchent pas le bonheur, ils ne le cherchent plus

Ils veulent seulement être dignes

Dignes d'être heureux.

 

Share Button


13 commentaires sur “Niais ou Indignés ?

  • avatar
    Pascal

    Billet qui cristallise très bien sur le mouvement en cours, le constat autour, avec l’art des formules.

    Un article que j’ai lu tout à l’heure dessus, où il est question de son importance mais aussi de la difficulté d’élargir à une convergence et aux banlieues, pour une belle prise et au-delà de la revendication autour de la loi travail : Frédéric Lordon : « La jonction de la jeunesse et du salariat est le pire cauchemar du pouvoir » : https://comptoir.org/2016/04/04/frederic-lordon-la-jonction-de-la-jeunesse-et-du-salariat-est-le-pire-cauchemar-du-pouvoir/

    Intervention de Frédéric Lordon / #AG34 #NuitDebout : https://www.facebook.com/deepgreenresistancefrance/videos/1850017608471941/

    A propos du travail, sur la notion travail / emploi, en bref : Travail ou Emploi ? par Bernard Friot : https://www.youtube.com/watch?v=rsnPYHxIvmc

    En plus long, avec la notion de marché autour etc. : Conférence gesticulée : https://www.youtube.com/watch?v=EC0Cr2Yyqiw

    Une nouvelle page de campagne a été mise en place, concernant le film en cours de production et soutien de Personne et du journal, avec un objectif mensuel : http://www.lejournaldepersonne.com/campagne-de-soutien-films-journal-de-personne/

    Debout

    Debout,
    La jeunesse se dresse face à une vague d’hiers,
    Se passent le flambeau pour rêver éveillé l’ère,
    Ancrer, réaliser, jusqu’au bout

    Debout,
    Contre les plans d’une partie de la pyramide,
    Mettre à l’eau les pages de la loi travail, en levant l’égide,
    Avançant tel l’esprit d’un tout

    Debout,
    Des pas de danses dans la rue au rythme des voix du parvis,
    Des mains qui en relèvent le long du tunnel de la nuit,
    Que les premières lueurs soient partout

    Debout,
    Une voie à tracer à petit au-delà des Crs et leurs ressacs,
    S’aspire en harmonie de la nature, des ailes contre le trac,
    Et vogue en forgeant ses atouts.

  • avatar
    Tony

    Les indignés dormaient depuis 2011 ! , celle si sous cette forme d indignation parsqu il sont plus jeunes et plus mur vi politiquement , ils on comprit qu il faut converger pour dépasser l effet de la société , en peu moins timoré , plus lucides au réalités qui touche tous donc toute les énergies et les envies pour réussir a durer , sont bien partie
    Nuit Debout : qui sont les » Indignés » de la place de la République ?

    http://www.metronews.fr/info/loi-travail-nuit-debout-qui-sont-les-indignes-de-la-place-de-la-republique/mpdc!VSQlMQekqa9aM/?utm_source=Facebook&utm_medium=Facebook&utm_campaign=Facebook-Page-Metronews#link_time=1459707188

    un peu comme en Espagne , les partie non rien perdu mais la partie n est pas gagner
    il relance des idées politiquement un peu plus lié et relié entre citoyens , les biens communs , les savoirs et le vivre ensemble lol ils oses plus sont plus aguerries , audacieux , on vue les erreurs grace a leurs grand freres
    niais si on veut plutôt naïves certain »es » direz , sa reste naturel lol
    ils ont comprit que la lutte des places ses debout qu il faut la faire avec classe et toute les classes sont représenter
    debout avec de nouvelle idées , de nouvelles conception de la réalité en société et pour l individu
    ceux n est pas une classe populaire , mais une danse des populations divers
    le probleme politique est parfaitement ressentie dans leur envie dans remettre le sens dans l essence commune
    puisque la politique actuel ne privilège que les privilèges et qu on ne coupera plus des tetes pour sa puisque l humain qui domine s entete chemine comme un somnambule
    pas conscient des dégats et du danger qu il s apprête dans sont somme a continuer d éparpiller , de bulles en bulles
    oubliant qui il est , d ou il vient , et comment évoluer avec la majorité de ses congénères , pourquoi est il la !
    une élite qui ne pense cas sont entresoit ne perçoit pas les dégats politique critique qu il fait subir , c est ultra conditionnement non plus , trop figer dans les teutés avec leur marcher et les pas qui n amène que des guerres et des misères
    les enfants de mère terre plus éveiller donne la leçon au grand tirants des conditionnement obsolètes et devenant intrinsèque a une forme de secte qui ne colle plus a l air du temps
    non l économie n est pas une priorité sur cette terre , on a jamais autant dépenser et ya jamais eu autant d argent , en 2009 , 60 % de l économie mondial était toxique , l argent est crée avec rien par les banques , juste une signature , la plupart de ses banques on des paradis fiscaux et les grande multi national , grand bourgeois
    on a jamais autant gaspiller , jamais autant dépenser jamais autant mit dans des coffres planquer ou dans des jardin du luxe en bourgs
    la société n économise pas ses ceux qui on la mise qui s économise a ne pas vouloir Partager avec ceux qui n on presque rien et monopolise
    l économie doit retourner a ceux qui fait marcher l humain sur cette terre , le fait vivre , sont niveaux social et donc sont environnement qu il modifie du a ses activités même si pas seulement
    il amplifie
    si l humain a peu de choix a cause de nos éducation , instructions ,conditions , a des rapport en présence qui prennes par force , alors Partageons plus amplement humblement
    sinon ya plus d égalite ni de fraternité puisque la liberté d une grande partie de l humanité est lié et relié au marcher et au galop en plus , affaire tout et n importe nawac
    l essentiel est oubliez , la vie elle même et tout c est genres toutes c est diversités divers idées pour trop souvent de la cupidité , de l inutilité et de la destruction entre la civilisation humaine et sont écosphère , de sont humanité , divinisé pour y gouter sa sève quand il réaprend simplement
    oubliant que les étoiles nous regarde ses pourquoi on aimerez bien y voyager avec nos ptite teutés
    loi el connerie toujours les meme conneries , esclavagisé la majorité pour qu une minorité continue ses conneries a zibé ce que est la vie en général
    puisque nous somme tous lié et relié a tourner lol
    autour de nos systeme nerveux avec le soleil lol et la lune qui se fout des tunes elle aussi parsque elle voit danser sur ses par terre des utopistes qui bouscules les pistes envisager
    sans utopistes points d évolution humaine , ses les rêve heures qui nous font sortir du sommeil lol
    somnambulisme inconscient
    du paradis que nous transformons en enfer , l ans faire du travail alors que ce n est que des activités normalement lié pour apprendre la matière et ses manières
    comment de nos visions primaires apprendre des lumières condensé et du bruit ressentie

    Intervention de Frédéric Lordon / AG34 NuitDebout ConvergenceDesLuttes

    https://www.facebook.com/deepgreenresistancefrance/videos/1850017608471941/?pnref=story

    Cette semaine dans le fil d’actu, l’émergence d’un mouvement de contestation massif avec Bernie Sanders, et ensuite une enquête sur les vestiaires du Foot-Business. Bon visionnage !

    https://www.facebook.com/lefildactuofficiel/videos/1063799520328558/?pnref=story

    Masanobu Fukuoka La révolution d’un seul brin de paille VOST (Français)

    https://www.youtube.com/watch?v=VsRSsvfu5fM&feature=youtu.be

  • avatar
    A-R

    Avec son intuition coutumière, Personne tance les dérives du système et perçoit le renouveau en germe dans les jeunes générations. Plus de nature et moins de pourriture. L’actualité est en train de faire éclater la bulle où les corromus dormaient tranquille.

    Le Panama gate va-t-il enfin donner le coup de balai salutaire ? Pourrichenko le valet de l’Otan va-t-il sauter ? Ca nous éviterait peut-être l’installation des lances-missiles américains prévus en juillet sur les frontières Est de notre Europe ; qui laisse présager de nouvelles déstabilisations volontaires histoire d’enflammer la Région.

    Nous a-t-on consultés pour cette déclaration d’espoir de guerre, histoire de booster les trusts d’armement, fer de lance d’une Amérique en déclin ; et au risque de nous vitrifier. Il est temps de mettre à bas cette pantalonade de démocratie mondiale qui ne cache que crimes faute de châtiments.

    Quand au terrorisme en vogue actuellement, à mon sens il va faire pschitt ! il ne vit et survit que par la complicité du conglomérat Turquie-Arabie-Zunie-Valetsdechambred’Europe. Un grand et étrange absent apparent qui se frotte les mains : Israël…

    Le Panama gate peut-il faire trébucher les maîtres du monde. Oui si, et seulement si, les Peuples suivent les lanceurs d’alertes que sont les membres de l’International des Journalistes d’investigation ; qui ont fait éclater le scandale et par là même sauvé l’honneur d’une profession devenue cire-pompes et complice.

    Les autres disparaissent assassinés. Journalistes d’investigation, Anonymous et autres Snoden sont les modèles qui encouragent une juste révolte contre l’oppression tous azimuts de la minorité régnante par le veau d’or.

    Cette Place de la République va-t-elle enfin remplir sa fonction ? Peut-elle effacer l’horreur des flôts de sang versés en son nom à et depuis la Révolution ? La Res Publica va-t-elle enfin remplacer la Res Putrefacta ?

    VOUS AVEZ TUE DIEU ET LE ROI : SAUVE-TOI TOI-MEME !!!

  • avatar
    zahoda

    Le problème avec ce mouvement c’est que j’ai vu des pancartes qui se veulent intelligentes telles que « Nous n’avons pas de revendications! » ou « On veut plus de frites à la cantine! » Et on joue à s’indigner à la moindre branlée offerte par nos braves CRS qui ont reçu l’ordre de libérer la circulation pour ceux qui travaillent encore! L’indignation est une posture!

    On parle de rêve-solution mais le problème n’est même pas posé. On descend dans la rue parce qu’on en a marre de ce qu’on a, mais on ne sait pas ce qu’on veut. Gosses de riches!

    Mais ce dont on est sûr c’est qu’on ne veut pas travailler plus pour gagner moins. On veut profiter des fruits du capitalisme sauvage et du système libéral néocolonial comme nos prédécesseurs. On veut être mieux payer et avoir plus de vacances pour profiter de la société polluante de la société de consommation et des loisirs. On veut bien faire la guerre pour le pétrole mais on ne veut pas le payer trop cher à la pompe au moment des vacances!

    Les jeunes français ne semblent pas éduqués à l’histoire et à la politique. Ils sont des privilégiés de l’histoire même avec leurs difficultés actuelles, même et surtout quand ils sont au RSA et à la CMU. C’est unique dans l’histoire de France et de l’humanité tout court. Et on voudrait nous faire croire qu’ils veulent briser cela pour partager avec le tiers-monde? Non, ils en veulent toujours plus.

    Il n’y a que trois vrais motifs sérieux, graves, pour faire la révolution et un seul moyen d’obtenir des résultats par la non-violence. Oui, il est aussi possible et peut-être inéluctable de passer par un cycle de violence, mais ce n’est pas ma compétence d’en parler. Peut-être ma part sombre le pourra-t-elle?

    Les trois motifs révolutionnaires, c’est à dire capables de lever n’importe quel français si on prenait le temps de lui expliquer clairement sont : la corruption sioniste cause principale de la faillite et l’endettement, la pédophilie maçonnique cause de la corruption judiciaire, et la guerre cause de milliers de morts en Orient, de ruine, et de beaucoup de haine refoulées. Une révolution sans guillotine n’est pas une révolution, voilà les réels motifs pour la ressortir.

    Le silence de plomb sur ces motifs montre la vacuité de ce mouvement soi-disant révolutionnaire, pour ne pas dire l’enfumage. Laissons les croire qu’ils vont faire la révolution… pendant ce temps là ils ne la font pas!

    Peut-être faudra-t-il en tuer un ou deux pour briser les rêves des utopistes, puis on distribuera au reste un peu plus de frites et de chocolat et ils crieront victoire en rentrant sagement chez eux. Et la guerre pourra continuer, la pédophilie d’Etat pourra continuer, la corruption sioniste pourra continuer.

    La seule solution pour faire une révolution civilisée et sérieuse dans ses objectifs et résultats, c’est la désobéissance civile, la grève de l’impôt et l’abstention. Soutenu idéalement par une grève du zèle des fonctionnaires. ça ne sert à rien de faire un bras de fer avec les voyous qui nous dirigent, il faut les assécher.

    Well, well, facile à dire, mais tout ça ne se fera pas. Ni révolution, ni fraternisation, ni grève générale car un des peuples placé les plus haut dans la société du confort, de la consommation et des loisirs ne se tirera jamais une balle dans la jambe. Il n’y a pas que l’élite qui est corrompue.

    Quant à la solution de la violence qui titille la part sombre de chacun d’entre nous, elle n’arrivera pas des rêve-olutionaires qui n’ont pas les motifs réels pour l’être. On ne peux pas vouloir plus et risquer sa vie en même temps. Elle n’arrivera que lorsque l’élite l’aura décidé, lorsqu’elle en aura besoin et que le chaos sécuritaire sera son nouveau mode de gestion… La révolution est devenu un art majeur que les élites ont eu le temps de modéliser…

    La civilisation moderne est un bateau ivre…

  • avatar
    A-R

    A 8 h 03 Zahoda écrit « Une révolution sans guillotine n’est pas une révolution ». A la même minute j’écris : « Vous avez tué Dieu et le Roi : sauve-toi toi-même » ! Faites vos jeux…

  • avatar
    zahoda

    Révolta

    Combiens de probabilités pour que nous postions ensembles un commentaire sérieux tout les deux à 8h03 sur le site de Personne et sur le même sujet? Meeeeerde, ce matin je suis en osmose avec Revolta ! lol!

    Et nous sommes d’accord, la sionisme est la cause. La crise est l’effet. Traiter l’effet sans traiter la cause, c’est comme éponger sans fermer le robinet.

  • avatar
    A-R

    Petite piqure de rappel pour ceux qui ont voté pour la gauchiasse :

    « Cette nuit-là, ils sont 52. Un amendement, un deuxième, un troisième et puis un dernier. Justement celui qui a trait à l’évasion fiscale. 28 votent pour par un vote officiel enregistré. 28 députés qui l’adoptent contre une minorité de 24 opposants fâchés que ces gros grains de sable puissent gripper la belle machine de l’optimisation fiscale, grâce à laquelle des Google et autre MacDo mettent au régime minceur l’impôt qu’ils versent en France.
    C’est là que le gouvernement intervient. Le secrétaire d’Etat au Budget, Christian Eckert, est furax. Il demande, sans justification aucune, une suspension de séance. Ce sera dix minutes, comme le prévoit la règle du jeu parlementaire. Dix minutes qui se transforment en quarante minutes. «Le temps de faire pression sur les députés qui ont voté pour, explique Marion Aubry, responsable de plaidoyer « justice fiscale » au sein d’Oxfam France. Et d’en mobiliser de nouveaux qui ont rappliqué d’un seul coup pour voter contre.»
    Il est environ 1 h 30 du matin quand les députés votent à nouveau pour ou contre le nouvel amendement qui supprime celui adopté un peu plus d’une heure plus tôt. Et ça marche : à nouveau par scrutin officiel, 25 votent en faveur de cette nouvelle délibération contre 21 qui s’y opposent. Résultat : la France ne sera pas le fer de lance de la lutte contre l’évasion-optimisation fiscale. Une grande leçon de démocratie parlementaire. »
    Les députes ayant voté la suppression de l’amendement sur le contrôle de l’évasion fiscale des entreprises :
    A gauche , socialiste
    frédéric Barbier
    Jean-Marie Beffara
    Jean-Claude Buisine
    Christophe Caresche
    Pascal Deguilhem
    Sébastien Denaja
    Jean-Louis Dumont
    Jean-Louis Gagnaire
    Joëlle Huillier
    Bernadette Laclais
    Jean-Yves Le Bouillonnec
    Viviane Le Dissez
    Bruno Le Roux
    Victorin Lurel
    Frédérique Massat
    Christine Pires Beaune
    François Pupponi
    Valérie Rabault
    Pascal Terrasse
    Jean-Jacques Urvoas
    droite les républicains
    Gilles Carrez
    Marie-Christine Dalloz
    Véronique Louwagie
    Frédéric Reisss
    l’udi
    Charles de Courson
    ne les oublions pas !!!!!
    faire suivre dans leur département
    que les chomeurs sachent bien de quels cotés sont ces gens là !  »

    En savoir plus sur http://www.alterinfo.net/Le-gouvernement-bloque-en-pleine-nuit-une-loi-anti-paradis-fiscaux_a119519.html#JSuap8HVSBOKtK1Q.99

    http://www.dailymotion.com/video/x3ig6rl_le-gouvernement-bloque-en-pleine-nuit-une-loi-anti-paradi-fiscaux_news

  • avatar
    Moncef

    Les jeunes se sont réveillés avec des soucis plein la tête d’avoir été trahis par monsieur Hollande qui a basé son électorat sur l’avenir de ces jeunes justement ; on s’étonne aujourd’hui que sa popularité frôle même les 15% et Valls les 27% c’est lamentable et pitoyable…
    Du côté des riches c’est une autre paires de manches, ils fuient la France ou plutôt leurs richesses ; et c’ est consternant , comment voulez-vous que nous faisions confiance aux politiciens et hommes d’affaires … L’affaire des paradis fiscaux est révélatrice d’une caste insatiable, qui accumule pour accumuler, sans comprendre que ses besoins ne sont plus matériels. Elle donne un exemple consternant de ce qu’est l’élite….Toujours les mêmes + quelques nouveaux comme Almodovar, Drahi, Platini, Lionel Messi etc … mais on pouvait s’en douter, certains dignitaire du Golfe arabique , Mohamed VI qui vole son peuple qui souffre tant de l’illettrisme et de pauvreté il faut le faire, Arnaud Claude très associé de Sarkozy qui fût quand même ministre du budget comme Cahuzac et Worth et…. Président de la République.

  • avatar
    zahoda

    Les « Charlies » ne veulent pas de la liberté totale, ils veulent conserver leurs chaînes…

    Ils discutent même sérieusement d’un « salaire universel » qui les rendraient dépendant à 100% de l’Etat pour la gamelle! Les slogans ne disent pas « halte à la corruption, à la guerre et au pillage du monde » mais « Nous aussi on veut l’assiette au beurre! »

    Ils ne manifestent pas pour travailler plus mais pour consommer plus, ils ne rêvent pas de liberté et de justice mais d’une chaîne solide qui ne les éloignerait pas d’une gamelle bien remplie.

    Si je suis cynique et pessimiste? Ce n’est pas la première fois que les appétits les plus vulgaires se drapent derrière les idéaux les plus nobles! Ce n’est pas parce qu’on crie « vive la révolution » qu’on est un humaniste.

  • avatar
    jacou

    « Ils veulent substituer la grâce à la pesanteur…

    La légèreté à l’esprit de lourdeur. »

    Dans le mille!
    Au-delà des raisonnements et des analyses, l’air printanier de la nouvelle ère, puissant souffle cosmique se lève , peuvent y répondre les  » jeunes » encore frais émoulu de la matrice divine , pas encore bénéficiaire d’une programmation achevée, les âmes frémissantes du désir d’accomplir ce pourquoi elles ont choisi de s’incarner ; et certains des anciens las de tourner sur les manèges désanchantés infestés de poly-tiques et d’ismes commencent à ressentir le vent frais pulsant dans les cellules .

    – Votre vie est sur ​​le point de changer, radicalement et pour toujours !

    … »Le plan de Dieu est un plan de joie et d’émerveillement, pour enchanter toute la création, et l’intention qui soutient Sa Volonté garantit que tout ce qu’il prévoit se concrétise pleinement et magnifiquement. Votre expérience illusoire actuelle, votre genre de conscience « morte-de-sommeil* », avec tous ses inévitables faux pas, ses erreurs, et ses prises de décision inconscientes, touche à sa fin. Vous pouvez en voir des signes partout dans le monde à mesure que de plus en plus de gens commencent à se réveiller au fait que leur vie ne leur appartient pas, qu’ils sont effectivement réduits en esclavage, qu’ils courent sur un tapis roulant, en s’efforçant désespérément de pourvoir aux nécessités de la vie pour eux-mêmes et leurs proches. Ce n’est pas une façon de vivre et, collectivement, l’humanité a pris la décision, la décision étonnante et stupéfiante, de changer de direction. Le temps où moins de 1% de la population contrôle et dirige la grande majorité est terminé. »…

    http://www.arcturius.org/chroniques/votre-vie-est-sur-%e2%80%8b%e2%80%8ble-point-de-changer-radicalement-et-pour-toujours/

  • avatar
    jacou

    Comprendre et dissoudre la rancoeur :

    – Une vision holistique de l’être

    jivan claire grosso

    Interview de Jivan Claire GROSSO par REEL Editions ©

    Réel : Qu’appelez-vous la dynamique du retournement ?

    Jivan Claire Grosso : Certaines personnes restent cristallisées dans un ressenti comme la culpabilité, la jalousie, la peur ou la haine, alors que d’autres arrivent plus ou moins bien à traverser ces ressentis. Voyant cela, je me suis demandée quel est le processus qui permet la transformation des enfermements et des ombres ? J’ai observé certaines étapes que nous parcourons pour alchimiser notre difficulté intérieure. J’en ai repéré cinq.

    Réel : Mais il y a des gens qui restent cristallisés toute leur vie…

    J.C.G : Je pense à quelqu’un qui est cristallisé dans la rancœur. Cela prend une place énorme dans sa vie, dans son corps aussi… et cela peut, hélas, durer toute une vie ! La cristallisation, c’est comme un nœud énergétique qui nous mange de l’intérieur, sans même que nous en soyons conscients.

    Réel : Quand on est dans la rancœur, que fait-on ?

    J.C.G. : Aucune alchimie n’est possible sans une prise de conscience. Cela sous-entend d’accepter de regarder, de mettre de la lumière sur ce que je ressens dans mon corps, dans mon émotion, dans ce qui se passe dans les processus mentaux répétitifs, voire obsessionnels. Donc d’abord le mouvement intérieur, une bonne volonté pour dire :  » Je veux bien regarder « .
    Après cette première étape, il y a, je crois, à accueillir tout ce que cela sous-entend. Dans le cas de la rancœur, on peut imaginer qu’elle est intimement liée au passé de la personne, c’est-à-dire l’écho de vécus anciens, peut-être dans la petite enfance ou dans la vie intra-utérine. Dans cette deuxième phase d’accueil, il y a une exploration de tout ce que cette rancœur engendre dans la vie : les comportements, certains types de sentiments, d’actions, de non-actions, de pensées. Dans cette étape, j’apprends petit à petit à accueillir ces processus et à voir quels liens ils ont avec mon histoire personnelle, voire familiale.

    Réel : Une sorte d’action de repérage ?

    J.C.G. : Exactement. Mais dans l’accueil, il y a quelque chose de plus, quelque chose de l’ordre du cœur.

    Réel : Quelqu’un qui est dans la rancœur peut-il ouvrir son cœur ?

    J.C.G. : Ce n’est pas ouvrir son cœur à l’autre dans un premier temps. C’est d’abord ouvrir son cœur à soi-même, à ce qui est ressenti, que ce soit douloureux, honteux ou inconfortable. Dans cette profondeur rencontrée, souvent l’accompagnement d’un thérapeute peut être nécessaire. Bien sûr, ce n’est pas magique, cela demande du temps : le temps de la réconciliation avec soi-même. Ce faisant, c’est commencer à entrer doucement dans un  » oui  » à ce qui est là. Ce n’est pas toujours aisé d’ouvrir son cœur là où il y a blessure, et parfois cela peut prendre des mois ou des années. Je pense à une personne que j’ai accompagnée et qui avait beaucoup de haine par rapport à son père. Cela a été un chemin très long pour alchimiser ces sentiments de haine en gratitude.

    Dans cet itinéraire, la troisième étape consiste à repérer ce à quoi je tiens en restant dans la réaction. Parfois, nous préférons alimenter notre blessure ou notre orgueil plutôt que de nous mettre debout, face au monde et face aux autres. D’autres fois, nous restons attachés à des fidélités transgénérationnelles sans en être conscients… Se tourner vers le vivant, c’est accepter de lâcher ces attachements morbides.
    Là s’ouvre la quatrième étape : celle du choix et de la responsabilité. En choisissant la vie, je renonce à la victime que je croyais être. Et cela implique aussi le deuil de tous les bénéfices qui y sont rattachés.
    Le mouvement naturel de la cinquième étape, c’est l’ouverture à la vie, à l’autre, et à sa responsabilité d’humain en marche. Ouvrir son cœur, c’est donner du  » oui  » à l’enfant que j’ai été et à l’adulte que je suis, afin d’aller vers une cicatrisation.

    Réel : C’est dire  » oui  » à la vie ?

    J.C.G. : Chacune des étapes est un oui à la vie. Accepter de dire :  » Je mets de la conscience « , c’est déjà dire oui à la vie. Entrer dans l’intimité de ce cheminement, c’est accepter de danser avec la vie.

    Réel : Quand nous ne nous écoutons pas, nous sommes dans la mort ?

    J.C.G. : Quand nous n’écoutons pas ce qui se passe en nous – on peut appeler cela du déni – il y a quelque chose de l’ordre du non-vivant, du non-respirant. Mais, Dieu merci, nous connaissons tous des moments d’éveil, plus ou moins longs, plus ou moins intégrés, dans lesquels le jeu de la grâce oeuvre au retournement spontané !…..

  • avatar
    zahoda

    La France est malade sans trop savoir de quoi mais elle est malade et a envie de vomir. Alors elle se rassemble ici où là, non pas pour provoquer l’événement mais pour l’attendre sagement en chantant des chansons. La foule n’a pas de projets, juste un pressentiment, ce qui n’est pas rien! « Il va se passer quelque chose » se dit-elle… « Plantons nos tentes et attendons que la révolution vienne à nous! »

    Les anarchistes et les agriculteurs, les taxis, les chasseurs sont bien capables de quelques coups d’éclats, les banlieusards n’en parlons pas, mais les bobos ça ne s’est jamais vu. Alors ils se rassemblent, créent des forums, des AG, des tribunes, des tracts, dorment sous la tente, ne se lavent pas, s’embourbent et pataugent dans une désorganisation crasseuse qui s’accumule.

    Ah, ils trouvent toujours de beaux slogans « nos nuits sont plus belles que vos jours », « nous sommes l’aurore! » Mais comme le montre la photo ci-dessous ils ne sont effectivement pas couché si l’on considère l’ordre du jour de « l’Assemblés Générale »:  » Suite du mouvement, fonctionnement, qui, quoi, comment? » ou le dernier thème de « l’Assemblée citoyenne »: « Que construire ensemble? » Gueule de bois assurée à l’aurore!

    Ils sont complétement largués! Ils ne savent pas ce qu’ils font là, ni encore moins où ils veulent aller « ensemble », mais ils y vont! C’est beau! C’est beau mais je ne suis pas certain qu’il faille attendre grand chose de ce côté là…

    Et je n’entend toujours pas d’appels national à l’abstention, à la grève de l’impôt et à la désobéissance civile. A me demander si la partition n’a pas, une fois de plus, un chef d’orchestre en coulisse. Ou un marionnettiste en charge d’occuper la galerie.

    ça? des révolutionnaires français? Y-a-t-il des nouveaux leaders qui se dégagent, des vrais héros et pas seulement des beaux-parleurs? Des visionnaires? Où sont les brigades révolutionnaires chargés du service d’ordre? Quels sont leurs hauts faits? Quels sont leurs noms qu’on les inscrive dans les livres d’histoire! Pardon? La sécu est assurée par le service d’ordre de la CGT et tout se passe bien avec les forces de l’ordre??? Ah, ok! Lol! Roulez jeunesse, vous partez où en vacance cet été?


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER