La politique n’est plus ce qu’elle était 26


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

 

Il n'y a plus d'utopie, plus d'horizon utopique.
Tristes topiques pour nos visions politiques.
Le meilleur n'aura pas lieu.
On aura désormais toujours droit au moins pire. Le moins mauvais au lieu du vrai.
Plus de paradis, plus d'enfer, juste un purgatoire...
parce que nous ne sommes ni anges, ni démons mais bêtes, seulement des bêtes de somme. C'est la version tragi-comique de toute politique qui trouve les moyens et ne cherche plus les fins à poursuivre.
Elle sert sans que l'on sache ce qu'elle sert et à quoi elle sert.
Service minimum pour assurer la subsistance à tous les vices.
Les vices de forme qui attestent bien qu'il n'y a plus de fond, de fondement, de fondation.La surface comme seul interface.

Une drôle d'architecture : une superstructure coupée de son infrastructure, une sous-culture sans lien avec la nature, une histoire sans mémoire, ça sonne creux. On répète le même texte comme des êtres qui ont perdu la tête.

On ne cherche pas la sortie, juste l'impression de s'en sortir, fuir... se tirer d'affaire dans un monde où il n'y a plus rien à faire, parce qu'il est petit, tout petit, nous n'avons plus aucune raison, aucune chance de grandir.

Le jeu ne vaut pas la chandelle, il faut donc tirer son épingle du jeu. Et faire comme le plus commun des mortels : jouer à ne pas jouer le jeu... de la République, de la démocratie, de la belle mère patrie.

I will survive dit la chanson. Je survivrai... en me contentant du moins mauvais... le politiquement correct, avec les intentions les plus abjectes.
Le moindre mal est la seule monnaie que l'on puisse échanger quand on ne veut pas changer ...
Ils sont où, ceux qui se dressent contre l'ironie du sort ?
Ils sont dressés mais n'ont plus d'adresse... Ils sont vivants, ils font les morts.

La Révolution c'est maintenant ou jamais. Et ça tombe mal parce qu'il n'y a plus personne pour la faire.
Continuons à voter pour les mêmes... parce qu'il n'y en a pas d'autres, ou parce que tout revient aux mêmes !

Nous sommes à deux doigts, de trouver meilleurs, les pires.

 

Share Button


26 commentaires sur “La politique n’est plus ce qu’elle était

  • avatar
    Tony

    ha vi peu de chose on changer au fond politique mens
    on triche on mens on manipule on conditionne on oublie l essentiel sur cette parcelle d univers
    les soit disant premiers partie de France n on que ces danses
    prônant le vrai ils sonnes les glas du faux sans arrêt oubliant qu on ne peut tricher avec la vie elle même , ceux qui nous parles…. bien au delà des étiquettes , des paraitres
    Jlm dit que la patrie a viré , elle n est plus fraternel , une page se tourne d après lui
    cette page a t elle vraiment était écrite ?
    je ne pense pas , on en parle mais nous ne l avons toujours pas appliquer pour de Vrai !
    on dramatise tout mais le drame qui se trame se que nous n appliquons pas , nous abdiqu’ on trop souvent
    les querelles de chapeliers pour savoir qui sonnera nos pas tambour battant
    les citoyens ne croivent plus aux changement , rien ne change d après eux alors ne changeons rien
    chaqu ‘un dans son coin ne croient en des rapports , aucunes forces , aucune coopération ne peut se faire sur l indifférence
    l antre de nos fréquences ne trouves pas les bonne cadences alors cons avance tous mais les yeux bandés
    les priorités ne sont pas prit en conte
    les disparités soulever sans arrêt , ceux qui nous bloques entre blocs , comme cimentés , l arbre de vie prit ….
    vous me croyer ou pas mais nos nature finirons pas prendre le dessus , c est comme sa , c est la vie !
    même si nos différence prennes nos pas de danse elles sont si insignifiante
    il faut du violon de la batterie de la basse des guitares sèches ou électriques et temps de refrain pour crée l’orchestre sur lequel cette belle sphère bleu tourne autour de nos soleil
    https://www.facebook.com/video.php?v=369874109836987
    en attendant l alarme nos 2 pieds dans la merde continuons de s ‘aimer
    bonne journée

  • avatar
    Tony

    il faut que je vous le dises , vous es magnifique ! et cet air dramatique , je comprend mieux ce coter poétique maintenant , dite vous est la reine du selphie naturelle lol
    merci

  • avatar
    poetiste

    Désarroi des rois.

    On dit parfois : « si les jeunes savaient, si les vieux pouvaient ». On pourrait dire aussi dans le contexte politique actuel : « si les politiques médiocres, tous autant qu’ils sont, savaient, si les quelques rares personnes lucides à la base du système, pouvaient ». Force nous est de constater qu’il y a peu d’élus de la lucidité. Le Français vote nerveusement, au coup par coup, selon l’impression du moment. C’est un mécanisme d’alternance assez consternant, c’est comme si on hésitait entre deux portes pour aller au jardin tout en sachant que ce jardin est en friches et qu’on n’aura pas le courage d’y mettre la main pour le cultiver. Ce jardin a une droite et une gauche que l’on ne distingue pas bien quand il est toujours cultivé à l’avantage de ceux qui en ont la charge par délégation de pouvoirs. La France est en roue libre d’un mouvement perpétuel qui ne sert à rien d’autre que de continuer à perdre pour le peuple et à puiser dans la caisse pour des ambitieux qui foncent à la curée pour la place, aux entrailles du cerf, comme les meutes de chiens en vénerie.

    Le peuple ne s’indigne pas dans le sens de retrouver sa dignité ; il est mis en minorité pour ne pas dire étouffé par les ambitions démesurées des paranos du pouvoir qui nous font croire qu’ils ont encore un idéal autre que leur petite personne, leur choix étroit de société partisane, leur goût vaniteux de paraître. Oui mais ça ne suffit pas de s’attendre à de telles carottes, ça ne suffit pas pour faire des hommes responsables et respectueux de la gestion de la République. Ce qui se trame derrière ces dysfonctionnements politiques, a un sens que l’on perçoit quand on a une idée des tristes tropismes des hommes dont l’ambition et la vénalité n’a d’égale que leur cynisme de nous tromper sur leurs motivations. Et les médias à leur solde sont les thuriféraires qui en rajoutent à l’enfumage du pauvre peuple dont on aurait quelque difficulté à lui donner une définition, tellement il dort et adore lui aussi le veau d’or. Malléables et corvéables à merci ! Quand allez-vous vous réveiller et réclamer un idéal élevé ? J’aurais voulu voir ça avant de mourir moi qui suis déjà d’un âge avancé.

    Les votes sont tous désormais politisés à outrance y compris dans nos « intimités rurales » où logiquement, on ne devrait voter que pour des hommes que l’on connaît suivant leur compétences. Le centralisme parisien attise le feu de la compétition. Et vous savez qui se montre toujours pour tenir le haut du pavé. Ah sacré Napoléon faussement sacré ! Tu as été le monstre de pouvoir qui a engendré toutes ces petites frappes qui viennent aujourd’hui pourrir la démocratie. On a coupé la tête du roi serrurier mais voilà que les têtes de l’hydre de Lerne se sont multipliées. On a de faux prétendants au trône partout qui ne peuvent se valoriser que de la place qu’ils occupent sans avoir nécessairement fait le point sur leurs compétences, c’est devenu superflu. Vers le haut est une propriété privée ; vers le bas est une propriété privée de tout, de toute implication : on appelle ça le chômage, la recherche d’emploi, une autre forme de curée. Sur le haut du panier, on fait tout pour sauver sa tête en prenant la tête, ce qui a l’avantage de se débarrasser aussi des casseroles que l’on traîne.

    Curieuse tragi-comédie que la politique en France ! Quel jeu de la dichotomie gauche droite en lequel on se partage un pouvoir dont la caractéristique particulière est l’impuissance devant le banditisme international et les paradis fiscaux. Le petit militant de base sait-il à quelles idoles il se voue ? Plus de lien entre le sommet et la base, l’idolâtrie reste abstraite et d’autant plus abstraite qu’on vote pour des polichinelles ; la télévision nous les montre mais ça doit être trop flagrant pour qu’on en comprenne vraiment le sens ; on s’en accommode, voilà tout, on se délecte même d’une vie virtuelle ! On laisse faire les boulimiques et on est abouliques, chacun son rôle dans la débâcle quand l’autorité n’est plus reconnue et que le mensonge est banalisé. Quel miracle nous apportera des hommes et des femmes lucides décidés à prendre le parti des plus humbles pour relever le peuple à sa base ? Ce miracle a une probabilité faible de se produire quand la démocratie est basée sur la loi du nombre de votants qui ont perdu le fil de la concertation.

    Cette minorité, c’est ce qu’il y a de meilleur de plus résolu en chacun à vouloir promouvoir un monde meilleur tous ensemble. Cette volonté-là est encore minoritaire, trop entachée de la méconnaissance de l’homme et de son extraordinaire potentialité. Cette pensée minoritaire est en chacun de nous, il faudra bien lui donner la parole un de ces quatre ! Elle se réveillera un jour, elle dira son fait à la majorité, la sermonnera. Mais il conviendrait pour cela que les valeurs changent, que l’or du veau cesse d’irradier les égoïsmes, cet or qui donne un faux pouvoir sur les autres faute d’avoir un pouvoir sur soi. Quand le votant n’aura d’estime que pour des candidats honnêtes, le monde changera. Que chaque petit colibri apporte sa goutte d’eau dans ce sens et les lendemains chanteront. Le malheur en politique est que l’on n’est pas appelé à être élu, on force la porte du faux paradis pour l’être et comme chacun sait, derrière la porte c’est la foire d’empoigne, les coups bas, l’enfer. On va saupoudrer tout ça d’utopie : allons-y ! Et le nouveau monde pourra surgir.

    A.C

  • avatar
    jacou

    « Le jeu ne vaut pas la chandelle, il faut donc tirer son épingle du jeu »

    Plus que son épingle c’est sa révérence qu’il est nécessaire de tirer car le jeu est terminé ou en passe de l’être, que cela soit de la politique , de l’économie, de la sociologie, de la religion, de la ….tout s’écroule cela est nécessaire, nous ne pouvons plus colmater les brèches d’un vieux rafiot qui fait eau de touts ses trous , ni raccommoder les haillons de la civilisation . Ce n’est point faire un saut dans l’inconnu que d’abandonner les anciennes voies maritimes jalonnées de divers naufrages ; d’émérites capitaines aux longs cours balisant les nouvelles explorées .

    Et selon, celui qui est pour moi un des géants de la navigation océanique : Sri Aurobindo

    … »Car le Supramental n’est pas une conscience plus éthérée, mais une conscience plus dense, c’est la Vibration
    même qui compose et recompose sans fin la Matière et les mondes, c’est elle qui peut changer la terre:

    Et c’est la clef de la Transformation, la clef de la victoire sur les lois de la Matière par la Conscience dans la Matière — la Conscience tout en haut est la Conscience tout en bas; c’est la porte du monde futur et de la terre nouvelle que l’Ecriture annonçait il y a deux mille ans : « Une terre nouvelle où la Vérité habitera » (II Pierre 111.13). Car, en vérité, la terre est notre salut, la terre est le lieu de la Victoire et du parfait accomplissement, point n’est besoin de s’enfuir au ciel, tout est là et totalement là dans un corps la Joie, la Conscience, les Pouvoirs suprêmes, si nous avons le courage d’ouvrir les yeux et de descendre, et de faire du rêve vivant au lieu d’un rêve
    qui dort : Il faut entrer dans l’ultime fini pour trouver l’ultime infini »

    Et du même coup, Sri Aurobindo retrouvait le Secret perdu, celui des Védas et de toutes les traditions plus ou moins déformées qui se sont transmises de l’Iran à l’Amérique centrale et aux bords du Rhin, d’Eleusis aux Cathares et de la Table Ronde aux Alchimistes, le Secret de tous les chercheurs de perfection. C’est la quête du Trésor au fond de la caverne; la lutte contre les forces subconscientes, ogres, nains et serpents; c’est Apollon et le Python, Indra et le serpent Vrtra, Thor et les géants, Sigurd et Fafner. Le mythe solaire des Mayas, la Descente
    d’Orphée, la Transmutation. C’est le serpent qui se mord la queue. Et c’est surtout le secret des rishis védiques qui furent les premiers, sans doute, à découvrirce qu’ils appelaient « le grand passage », mahas pathah (11.24.6), le monde de la « lumière non brisée », Swar, au fond du roc de l’Inconscient « …
    SATPREM ( Sri Aurobindo ou l’Aventure de la Conscience )

  • avatar
    Pascal

    Une perle sur l’état des lieux politiques, fée enchantement fait mouche.

    Enchanté !

    Je ne sais pas de quelle façon se dessinera le fil, la symphonie vers un horizon politique utopique, par quelles voies, mais j’y crois, j’espère bien que les sans adresse avec d’autres arriveront à faire en sorte que ça change. ‘fin, par contre, si je ne suis pas certain, je doute que ça arrive par le vote, même si on devait réussir à faire élire un meilleur prêt à réfléchir aux fins à poursuivre et donner du pouvoir au peuple sur sa destinée, à moins que cela implique un changement de structure, de fonctionnement.

    Ah, si ! Bon, c’est pas pour le même projet utopique, pas la même organisation, pas à l’échelle d’une nation, mais à l’échelle d’un village, d’un petit village, il y en a eu un où ils ont donné une chance à une autre façon de fonctionner en votant en premier lieu.

    A Saillans, les 1 199 habitants ont tous été élus au premier tour ! : http://rue89.nouvelobs.com/2014/03/29/a-saillans-les-1-199-habitants-ont-tous-ete-elus-premier-tour-251062

    Je viens de zyeuter un article qui fait un état des lieux quelques mois après :
    Saillans, sept mois après : « On fait peur et ça nous pose un gros souci » : http://rue89.nouvelobs.com/2014/10/30/saillans-sept-mois-apres-fait-peur-ca-pose-gros-souci-255722

    Pour résumer, les premiers résultats, ou plutôt premiers retours de leur expérience sont pour l’instant mitigés pour diverses raisons, à voir ce que ça donnera ensuite, si y aura des ajustements ou retour en arrière.
    Mais c’est pour une localité.

    Globalement, qu’est-ce qui fait que la politique n’est plus ce qu’elle est ? Pourquoi le « chômage » (pourquoi l’obsolescence programmée etc.?), la crise économique, pourquoi l’esprit va-t-en-guerre, pourquoi la nature aussi polluée, l’élevage de masse alors qu’on pourrait s’en passer, pourquoi les médias-mensonges etc. ?

    On pourrait discuter du poulailler ou de l’œuf, de l’état d’esprit, du fait qu’à titre individuel-local, il y a sa vie à mener, mais au niveau des conditions de vie pour tous, il y a l’impact d’une structure économique sur une façon de faire peuple-département-cité, évolution technologique qui a joué sur les places de travail, une histoire de ressources etc. Non que je nie que le choix d’un président, des choix d’« élus » qui ne seraient pas des mêmes n’auraient pas d’importance sur la direction prise, juste qu’il y a des conjectures qui peuvent faciliter ou freiner-bloquer, et sans vouloir excuser les crapuleries de certains « élus », ni ceux qui les réélisent, dans l’idée de la synergie, de l’effet papillon, je pense que les règles du jeu, d’accession à l’Élysée, d’élu par les urnes et par l’élu des urnes, puis la façon dont ils peuvent l’exercer, avec les ficelles tenues par des tenants de la bourse, budget de campagne avant puis marchés après, n’est pas sans incidence, influence dans les décisions, des conditionnements qui nourrissent une façon de fonctionner, leur laissent la main. En fait, tel que je le comprends, je considérerais plus qu’en l’état actuel, sans impulsion venant de nous pour changement de « cadre », tout revient plus ou moins aux mêmes pour le paysage d’ensemble (après, on pourrait considérer que l’élection de quelqu’un qui propose/poserait des pavés pour l’avènement du meilleur relèverait de cette impulsion, mais faudrait qu’il puisse, j’imagine que cela impliquerait le peuple de toutes façons).

    Je vais m’en aller prier un peu ! Mais avant, à propos d’élections dans le cadre actuel, façon dont y est traité le pacte républicain : 1MinutePourSavoir – 6# Sommes-nous en démocratie :

    Au cas où y en a qui seraient prêts à y plancher : A la recherche d’une Principia : http://www.infoscenariodepersonne.com/forum-des-anartistes/les-contributeurs-1/a-la-recherche-dune-principia/

    Au passage, rappel :

    – un sujet a été lancé sur le forum pour les crayons, graphistes, peintres : Le coin graphiste, dessinateur – logo et carte de visite, tract, encart de découverte :
    http://www.infoscenariodepersonne.com/forum-des-anartistes/les-contributeurs-1/le-coin-graphiste-dessinateur-logo-et-carte-de-visite-tract-encart-de-decouverte/

    Les abonnés du site du journal, d’infoscénario, sont invités à un projet d’ebook (à plusieurs plumes, ou textes de différentes plumes, à voir en fonction des aspirations) : http://www.infoscenariodepersonne.com/forum-des-anartistes/les-contributeurs-1/ebook-ecrit-a-plusieurs-mains-textes-ou-roman-ou-autre/

    A noter que si vous n’avez pas de compte sur infoscenariodepersonne.com, il faudra vous y inscrire, les bases de données des deux sites n’étant pas liées, et votre compte sera ajouté à la liste des membres ayant accès à l’espace commentaire des billets et forum, si vous êtes abonné « en règle » du site du journal. Si vous ne l’êtes pas, vous pouvez passer par la case à guichet ouvert : http://www.infoscenariodepersonne.com/page-a-guichet-ouvert/#articleanar

    *

    Face aux abîmes des urnes funéraires et aux statuts bancaires,
    Aux forces qui tirent sur la corde liée à la terre esquintée,
    J’y crois encore à un horizon où les canons sont en paix,
    Où le peuple n’est plus en misères et les cœurs à la nature solidaire

    En dehors des isoloirs, des idées et des actions se partagent,
    Sans impact, sans aucun pouvoir sur les orchestres d’horizon
    Dans ces instants où, sur le point de bascule, l’or du canon,
    Mais même des décombres, la vie peut cheminer le rivage

    Et les fleurs de la liberté à s’épanouir dans l’esprit, souffle d’utopie,
    Et petit à petit, la base se donne le mot, s’envisage une autre politique ;
    J’y crois encore à un horizon où l’eau fraîche pour tous est de la partie
    Et où la flûte rendue enchantée joue avec les merveilles pour un sort commun épique.

  • avatar
    jacou

    Réenchanter l’humanité

    L’humanité ne pourra vraiment chanter que lorsqu’elle aura compris de quoi/qui elle est l’expression , sa source et ce pourquoi elle existe .

    … »L’univers n’est pas seulement une formule mathématique destinée à élaborer la relation de certaines abstractions mentales appelées nombres et principes, pour aboutir finalement à un zéro ou à une unité vide; il n’est pas non plus simplement une opération physique incarnant une certaine équation de forces. C’est la joie d’un Dieu amoureux de lui-même, le jeu d’un enfant, l’inépuisable multiplication de soi d’un poète enivré par l’extase de son propre pouvoir de création sans fin .

    Nous pouvons parler du Suprême comme d’un mathématicien traduisant en nombres une somme cosmique, ou d’un penseur qui résout par expérimentations le problème de la relation des principes et de la balance des forces. Mais nous devrions aussi parler de lui comme de l’amant, du musicien des harmonies particulières et universelles , de l’enfant , du poète . Le côté de la pensée n’est pas suffisant; le côté de la joie doit aussi être entièrement saisi; les idées, les forces, les existences , les principes sont des moules creux, à moins qu’ils ne soient remplis par le souffle de la joie de Dieu .

    Ces choses sont des images, mais tout est une image. Les abstractions nous donnent la conception pure des vérités de Dieu, les images nous donnent leur réalité vivante .

    Si l’idée embrassant la force engendra les mondes, la joie d’être engendra l’idée . C’est parce que l’Infini conçut en lui-même une joie innombrable que les mondes et les univers prirent naissances »…

    Aperçus et Pensées -Sri Aurobindo-

    Je martèle : LES PRINCIPES SONT DES MOULES CREUX , A MOINS QU’ILS NE SOIENT REMPLIS PAR LE SOUFFLE DE LA JOIE DE DIEU .

  • avatar
    poetiste

    Les révoltés.

    Ceux-là ont dit que la maison était sale
    Ils sont allés planter une tente plus loin
    Plutôt que balayer, c’est très original
    Ainsi tous ces rêveurs ont délaissé leur coin.

    Ils n’ont pas bien compris où était la misère
    Prenant place de juges en nouveau tribunal
    Ils ont bien cru la voir dans l’âme de leurs frères
    A les vilipender ils n’y voyaient pas mal.

    Ils se sont réunis en de multiples sectes
    La révolte compose toujours des essaims
    Où les lois ne sont plus que tropismes d’insectes
    Des raisons que l’on prend, des choix que l’on croit sains.

    Ils ont voulu s’enfuir avec la vérité
    La brandir devant eux, en faire un paravent
    Mais on ne retient pas un bien immérité
    On ne peut de la sorte étreindre que le vent.

    Alors sont arrivées les tristes polémiques
    Toutes les confusions de la tour de Babel
    On a voulu convaincre en discours politiques
    Des mystères du cœur, des mystères du ciel.

    Une fraternité qui n’est pas mimétisme
    Aime ses ennemis et défie tous les temps
    Elle résistera à tous les conformismes
    Son unité s’est faite il y a deux mille ans.

    A.C

    Un poème que j’ai écrit en 1990 qui dit que la solution n’est pas de se détacher de tout sous prétexte que la soupe politique est mauvaise mais qu’il convient de s’impliquer pour qu’elle soit meilleure.

  • avatar
    Pascal

    Jacques Testart : Comment les citoyens peuvent s’emparer des choix de société ?

    De ce que j’avais lu, vu, je trouvais P. Jovanovic trop axé sur l’argent-l’or, sans trop s’intéresser aux fondations, solutions autre que dont acheter de l’or physique pour un après nouvel gros effondrement des marchés financiers (ce que je trouve paradoxal quand il dit que nous sommes pas en guerre alors qu’il y a l’économique dont il rend compte des bribes), mais j’ai trouvé des parties de cette revue de presse assez intéressante :

    Revue de presse mars 2015 – Analyses, réflexions sur les principales actualités économiques et politiques

  • avatar
    Volkukan

    Analyse de texte:
    « Il n’y a plus d’utopie, plus d’horizon utopique. »
    Oui concernant le peuple et non concernant l’élite, il y a l’idéologie trans-humaniste, l’idéologie mondialiste puis le sionisme etc… L’Afrique à tout à construire et nous tout à ré-inventé, il y a de quoi faire…

    « Tristes topiques pour nos visions politiques.
    Le meilleur n’aura pas lieu.
    On aura désormais toujours droit au moins pire. Le moins mauvais au lieu du vrai.
    Plus de paradis, plus d’enfer, juste un purgatoire…
    parce que nous ne sommes ni anges, ni démons mais bêtes, seulement des bêtes de somme. »

    Jolie constat, bien raconté, dans l’ensemble « Personne » condamne le fait que le jeu soit vicié. Néanmoins je met un bémol concernant le passage :

    Le jeu ne vaut pas la chandelle, il faut donc tirer son épingle du jeu. Et faire comme le plus commun des mortels : jouer à ne pas jouer le jeu… de la République, de la démocratie, de la belle mère patrie »

    Selon moi, il faut jouer le jeu mais il faut être bien meilleurs joueurs. Le vraie problème est que l’élite agit en ayant conscience de sa classe et font tout pour enlever la conscience de classe chez les petites gens.

    « Personne » devrait convaincre ceux qui se sentent capable d’assumer des fonctions politique noble, d’aller faire de la politique plutôt que de les convaincre d’abandonner tout espoir. Il y a un côté tragique en elle, alors qu’elle devrait s’inspirer de Dieudonné qui fit de sa « petite révolte de bourgeois » un jeu/(une série ?) qui à fait un buzz et dont le gouvernement à dût mettre un terme.

    Si révolution doit avoir, elle devra être ludique

  • avatar
    Tony

    @ Volkukan

    Les élites , pour ceux qu on appel élites ne sont pas plus conscient que ceux les visants sans arrêt
    encore une fois c est vouloir généralisez , emboîter , catégorisez
    la conscience se réveille dans tout l essence , elle na pas de classe , pas de race , tu la prend dans la face elle devient ta panache et toutes les étiquettes tombes comme un château de carte dans nos sable mouvant
    elle a aussi des taux , nos étaux sont devisez plus elle est élever
    on ne peut l enlever mais l élever celons des événement et situations et conditions
    ce produit d un coup , d un choc ou part étape
    la dame ne demande pas d abandonner tout espoir , quesqui vous fait penser sa ?
    elle relate une actualité en joue un scénario et en fait un tour d horizon , enfin s essaye
    le drame c est qu elle est abasourdie de voir que les gens continue dans les désagréments , pas de changement , ni par le font ni pour changer les formes , que ceux qui votes ou pas non pas conscience que le probleme n est pas l autre , le riche le pauvre le pauvre diable le musulman , mécréant , bouddhiste , juifs sioniste ou pas le chinois , noir , pédé etc….
    des coupables dans nos fables
    d expériences trouble et troubler
    mais que le probleme ses dans qu elle sens on avance ?
    en cherchant des coupables , en alimentant nos fables , ou en regardant les priorités et en modifiant nos réalités
    produisant , instaurant
    ses une question de sens avec la conscience
    plus on avance dans ses transes , dans cette danse plus on sent que les coupables et conditionnement on bon dos
    on ne peut que Fraternisez avec toutes communauté , commune idées , d ‘ Égaux en ego pour nous libéré de nos chaines , de nos obsession a trouver autres choses pour disposez autrement sur mère terre mystère

  • avatar
    Volkukan

    @ Tony
    Merci pour ton accueil,
    Je découvre le personnage « Personne » et son petit monde dont tu fais parti.
    Ce qui m’a fait venir vers elle c’est son radicalisme, et je ne vois rien de radical chez les « amis de personne », pour moi elle incite à la « violence douce ».
    Beaucoup de ses billet invite à se faire violence, ou à relativiser la violence des autres comme concernant le radicalisme islamique. Dire que les politiques sont pourris c’est appeler à donner un coup balai, sa dernière phrase ont dit long sur la violence politique qui nous pousse à considérer les pires comme nos meilleurs. Se libérer de ça ne passe pas par de la philosophie contemplative.

    Bref, je comprends pas comment certains profitent de ses billets pour, parfois, glisser des pavés philosophique sur l’amour, des hors-sujet, alors qu’ils devraient rester focus sur le personnage en n’essayant de comprendre les clefs de lectures du message et ainsi faire le service après vente pour tout ceux qui ayant était touché, via youtube, voudront en savoir un peu plus ici.

    Pour en revenir au thème du billet, quelqu’un a-t-il une solution pour nous sortir de là?

  • avatar
    Pascal

    @ Volkukan
    Bienvenue sur ce site.
    Pour ce que postent les commentateurs, dont je fais parti, chacun commente en fonction de son élan, de sa subjectivité. Il y a un thème / des thèmes clair/s en rapport avec le billet, et parfois déclinaisons, sous-thèmes auxquels invitent les mots clés à la fin.
    Que vous trouviez que certains font trop ceci ou cela, pas assez ceci ou cela, devraient commenter ceci plutôt que cela, cela les (nous) regarde, tant que ça n’indispose pas Personne, que ça reste un minimum respectueux des personnes.
    En d’autres termes, vous n’êtes pas là pour faire une leçon de commentaires aux autres commentateurs.
    Merci de votre compréhension, et pour le partage de vos points de vue à propos des billets / thèmes des billets de Personne.
    Bonne journée.

    P.S. : Pour les solutions, je crois à certaines pistes dans l’absolu, mais toute la difficulté réside entre autres dans le nombre de gens prêts à.

  • avatar
    Tony

    Sa dépend de se que t appel radical lol
    beaucoup pense que le système l est déjà et radicalise les gens dans un sens ou d autres
    ya plusieurs forme de radicalités , la racine est la même , malgré les forme qu elle prend elle vient de nos idées
    sur celle citer on parle de couper lol
    quand elle parle de révolution , radical lol , elle parle de couper avec ceux qui es
    de remettre du sens , des priorités pour la vie entre autre , d aérée nos idées , de déconditionner nos habitudes et certitudes , merde je parle pour elle maintenant lol
    enfin je pense lol
    un peu comme toi quand tu t avance , on a pas tous les même interprétation , parfois lol
    pas toujours comme pour l amour lol , si certain philosophe ou parle d amour , il faut écouter toujours , parsque en fête il parle de leurs réalité mais aussi d une grande partie de la vérité
    tout tourne autour , les formats changes lol , l expériences et les fréquences mais ses bien dans le sens , quelques part lol
    un exemple con crée , jacou parle de réenchantement de la politique , il parle d amour non ?
    et il en rajoute , a t il tord , ya t il des raisons lol
    d ailleurs la miss a comme théorie lol que la politique ses du romantisme lol
    n est il pas encore un trait d humour lol , d amour
    ou elle t elle cinglée lol
    elle parle de rêve , bien sur , et sa peut tourner au gauchemar , comme pour l amour , sa devient un cauchemar de s y couper
    tout sa pour dire qu ici tu tombe dans un drôle de monde , sa ressemble a un fablab lol ( fable lab )
    un labo , un centre de recherche lol , on se cherche , parfois on se trouve lol , ses trouble et ya du cobaye conscient qu il partage des champs
    l ‘ Âmour est il champ radical lol a ceux système si , hummmm vi surement lol
    tout sa va au delà de nos visions .

    quand la prise est trop serré , il faut changer lol
    https://www.youtube.com/watch?v=znBC9MZlAk8
    bonne nuit et fraternel salutation

  • avatar
    poetiste

    @ Tony

    Tony, tu es formidable !

    Quelque peu irrévérencieux à l’encontre de la langue française mais c’est un bémol de style, c’est le fond qui est formidable. Respect l’ami !

    A.C

  • avatar
    Volkukan

    @Pascal
    Je livre ma première impression, si je suis ici c’est pour approfondir les thèmes abordés dans certain billet et trop souvent j’ai l’impression qu’il y a du hors sujet et encore pire, la vidéo est à peine commenté… J’ai conscience que vous êtes ses samouraïs et que je livre un avis grossier sur le mode de fonctionnement d’un site qui à plusieurs années d’existence, alors que moi je pourrais très bien disparaître demain.

    Sans transition.
    « Personne » demande de nouvelle idée politique, en voici une :

    Je vous invite à vous inspirer du monde de l’open source où le code appartient à tout le monde donc à personne. C’est la première idée que j’ai eu en la regardant, « Personne » est une artiste « Open Source », donc la question que je me suis posé était de savoir comment retravailler son message afin que d’autre puisse le reprendre et le diffuser en exerçant le même art qu’elle.

    Évidement il ne s’agit pas de reprendre ses vidéos mais plutôt de réfléchir à comment en construire d’autres en s’inspirant de son travail.

    A méditer.

  • avatar
    Serge Kochanski

    Esthétiquement, Personne est presque plus photogénique en noir et blanc qu’en couleur. Avec moins de « masque » cosmétique et des cheveux plus libres, elle est encore plus crédible. La magnifique chanson « non, non rien n’a changé » qu’elle fredonne traduit notre déception croissante depuis notre enfance, alors que nous croyions naïvement les êtres humains fondamentalement bons…

    En effet, « La politique n’est plus ce qu’elle était », et surtout on nous fera moins qu’avant prendre des vessies pour des lanternes.

    Par contre, comme le dit justement Personne, toute la caste des élus que nous continuons à élire (avec quand même près de 50% d’abstention), mais aussi les hauts fonctionnaires sous-jacents qui font la pluie et le beau temps dans les ministères au fur et à mesure des alternances UMPS, toute cette intelligentsia est aussi inamovible que le soviet suprem du temps de Staline en URSS…

    A quelques rares exceptions près, ces politiciens de bazar à la botte de la finance internationale ne savent plus à quel saint se vouer depuis la fin des 30 glorieuses, le temps béni où la croissance et l’inflation galopante effaçaient toutes les erreurs de stratégie gouvernementale.

    Aujourd’hui ils ne savent plus gérer, le nez dans le guidon médiatique, que les affaires courantes et la tournée des chrysanthèmes, obtempérer aux ordres à Bruxelles (UE), Francfort (BCE), Washington (OTAN), et superviser en « mauvais » père de famille un budget national toujours déficitaire.

    Sans oublier une dette publique colossale de près de 2000 milliards € (93,5 % du PIB en 2013) qui risque de nous faire couler comme la Grèce, en cas de reprise des taux d’intérêt, ne serait-ce que de 1 ou 2%.

    Avec toutes les conséquences désastreuses comme l’éducation à deux vitesses de nos enfants, les ghettos comme autant de poudrières, et toutes ces inégalités croissantes , comme si au départ nous n’étions pas déjà assez inégaux comme ça…

    Le plus grave, à mon avis, étant cette politique économique de pieds nickelés qui n’ont pas hésité à démanteler la quasi totalité de nos industries dès les années 70, ce nerf de la guerre de la compétition mondiale dont nous sommes à présent disqualifiés. Avec comme corollaire la seule croissance que nous connaissions, celle d’un chômage qui mine notre société toute entière, à commencer par les plus jeunes (in)actifs !

    De plus, avec le quinquennat présidentiel et toutes les échéances électorales intermédiaires, aucun gouvernement n’est en mesure de finaliser des réformes structurelles indispensables, avant que l’opposition ne détricote presque tout le travail lorsqu’elle revient au pouvoir.

    Enfin, quand on sait que la moitié des courants politiques en France, de l’extrême-gauche à l’extrême-droite en passant pas le centre, ne sont même pas représentés (ou si peu…) à l’Assemblée Nationale à la grande frustration de leurs électeurs, on ne peut que souhaiter l’avènement d’une 6ème République !

    Ce tableau noir doit être heureusement tempéré par l’accès grâce au net à un partage informations auxquelles la plupart des citoyens n’avaient pas accès il y a seulement 15 ans, et qui stimule notre résistance collective.

    Des initiatives populaires deviennent possibles ainsi que des solutions de démocratie directe, pour rendre un peu de pouvoir au peuple dans notre « monarchie républicaine », et envisager à (très) long terme la meilleure façon de négocier le virage du changement mondial de civilisation. Mais c’est maintenant que nous devons tracer le chemin pour que nos enfants s’y retrouvent !

    Alors oui, à l’horizon des régionales et de la présidentielle de 2017, « Nous sommes à deux doigts, de trouver meilleurs, les pires ». Mais après, si rien ne change vraiment, ce qui est le plus probable, seule une vraie révolution, avec un risque de guerre civile en cas de sortie de la zone euro avec la famille Le Pen, nous évitera de traverser le mur avant de tomber dans le précipice…

  • avatar
    jacou

    L’à trait du néant

    Beaucoup d’êtres humains ont un sentiment plus ou moins prononcé d’être arrivé au bout de…, ce qui génère soit de l’angoisse, soit du fatalisme , soit de la dénégation, et peu ont conscience de l’en-jeu qui n’est pas simplement un changement de politique qui ne réglerait rien du tout, les causes de l’état actuel de la civilisation ne sont pas seulement idéologiques , religieuses , ou autres , elles sont profondément ancrées dans la structure intime de l’être humain quasi génétiquement, cela est du à ce qu’au cours des temps la conscience humaine s’est identifiée à ce qu’elle ne se percevait qu’à travers ce que son corps physique manifestait ; la nature de la matière quand elle n’est pas régénérée continuellement par sa source est de se dégrader , puis de disparaître . Nous en sommes là , et nous ne pourrons plus continuer comme avant , cela est impossible , il nous faut donc changer .

    Pour avoir une piste sur le changements en cours :

    Devez-vous tout changer de façon radicale dans votre vie ?

    … » Vous êtes d’abord et avant tout un être multidimensionnel composé de différents aspects énergétiques et votre expression dans le monde matériel est le résultat de votre signature énergétique. Souvenez-vous que vous avez deux aspects énergétiques principaux : le premier correspond à votre être spirituel originel, immatériel et infini, et le second, à votre moi humain qui est temporaire, artificiel et illusoire. Or, le problème vient du fait que c’est le moi humain qui dirige votre vie à l’heure actuelle, sans contact avec votre Moi authentique, donc sans être guidé d’en haut, sans recevoir les impulsions et l’information de votre Conscience supérieure. C’est cette séparation d’avec votre Moi réel qui est la cause de votre malêtre actuel, de vos choix de vie inharmonieux ainsi que de tous vos déséquilibres physiques, émotionnels, psychiques et spirituels.

    Si vous comprenez cela, alors vous savez aussi que la transformation ne s’accomplit pas en commençant par des actions à l’extérieur de vous, comme quitter votre emploi, déménager ou terminer subitement une relation ou quoi que ce soit de ce genre. Il ne s’agit pas ici de tout changer dans votre vie de façon abrupte. Votre premier travail consiste à reprendre contact avec votre être spirituel afin de parvenir à unifier tous les différents aspects de votre être. À partir de cette réunification, c’est-à-dire lorsque vous serez guidé par votre Moi authentique, par l’intermédiaire de votre Conscience supérieure, tout ce que vous déciderez de créer dans votre vie sera en harmonie avec votre Moi authentique, avec l’énergie et les principes universels de la nouvelle conscience du nouvel humain cosmique. La découverte de votre véritable potentiel est au contraire un moment de grande joie et est porteuse d’espoir et de confiance en vos possibilités de créer un futur différent. »…

    http://www.arcturius.org/chroniques/devez-changer-facon-radicale-vie/

  • avatar
    Serge Kochanski

    @jacou

    Oui, Freud pensait même qu’il y a trois niveaux, le ça, le moi et le surmoi. A mon avis il y en a bien d’autres, sans doute même en plusieurs dimensions que nous n’avons pas encore découvertes ! C’est ce en quoi je suis d’accord avec la notion d’être multidimensionnel. A ce sujet je vous conseille d’aller voir le film Interstellar ou de l’acheter en DVD puisqu’il vient de sortir.

    Mais je pense que toute cette cuisine autour de notre organisme unique et complexe, ne serait que du nombrilisme, alors que l’Essence dans laquelle nous baignons pour toujours (attention de ne pas y mettre le feu, au risque de nous retrouver en enfer…) se trouve aussi en nous et autour de nous, nous apporte si nous apprenons à l’écouter toutes les capacités nécessaires à la réalisation de notre mission sur Terre : c’est Dieu Esprit créateur de toutes choses, assisté de ses anges !

    Alors bien sûr, plus tôt et plus régulièrement nous saurons faire de l’introspection pour mieux connaître spirituellement nos états d’âme et de corps, mieux nous franchirons tous les obstacles.

    Paradoxalement, je crois que nous avons tous été capables d’emblée (merci l’Esprit Saint) de bien nous connaître dès notre plus jeune âge, car nous avons quand même réussi à grandir à partir de presque rien (2 composants) durant 9 mois dans le ventre de notre mère. Juste en croyant en elle, en lui faisant confiance pour que notre âme commande à notre corps de ne pas respirer !

    C’est peu après, avec notre éducation plus ou moins « sévère », qu’on nous a surtout appris à ne plus écouter librement notre voix intérieure pour obéir à d’autres voix extérieures dans le but de mieux nous assujettir…

  • avatar
    jacou

    @ Serge Kochanski

    Freud à eu le mérite pour l’occident de « découvrir » l’inconscient , mais cela s’arrête là, si je reprends l’image de l’océan de la vie, Freud n’en a explorer que l’écume de ses vagues , l’essentiel, l’océan , lui étant totalement étranger, sa vision étant justement troublée par le remue-méninge des vagues .

    J’ai vu « interstellar » , intéressant dans l’idée , être multidimensionnel, cela signifie que notre unicité , selon notre ouverture de conscience et de l’intensité de la réalisation du Soi ( notre conscience d’être expression de « Dieu » )
    à la possibilité de « naviguer » dans différents plans de la palette vibratoire de la création . Celui que nous expérimentons , celui de la matière , appelé aussi 3D est le plus dense , mais le moins intense en tant fréquence , celui de la 5e dimension est déjà d’une intensité énergétique beaucoup plus élevé , ce qui implique, un changement de fond et de forme parce que la dépendance à la matière n’est plus.

    Pour mieux comprendre , un extrait d’interview de Chris Owen :

    .. »Vous connaissez tous la notion de dimension vibratoire. Une dimension vibratoire, c’est un substrat de matière-énergie et d’espace-temps caractérisé par une plage vibratoire relativement délimitée. Nous allons essayer de le dire plus simplement encore. Considérons seulement la matière-énergie. La matière est de l’énergie coagulée, tandis que l’énergie est de la matière non-coagulée. C’est la raison pour laquelle nous pouvons parler directement de matière-énergie. Nous espérons que vous avez quelque intuition de ce que nous entendons par « coagulée ». Tout ce qui existe, est constitué de quelque forme de matière-énergie.

    Votre corps physique est constitué de matière-énergie vibrant à une certaine fréquence. Les objets autour de vous, les corps physiques des autres personnes, le corps physique de la planète elle-même, les corps physiques des étoiles, la lumière physique qui vous permet de voir, l’air physique qui vous permet de respirer… tout cela vibre à une fréquence plus ou moins similaire à celle de votre propre corps physique. Il est possible de définir une plage vibratoire, et de situer plus ou moins précisément le taux vibratoire de chaque « objet » physique à l’intérieur de cette plage vibratoire. Et en définissant cette plage vibratoire, on aura défini ce qu’on appelle la dimension physique. N’importe quel objet ayant un taux vibratoire se situant à l’intérieur de cette plage vibratoire, sera un objet appartenant à la dimension physique.

    Une dimension vibratoire, c’est donc : une plage vibratoire délimitée par une valeur-base et une valeur-plafond ; et l’ensemble de tous les objets faits de quelque forme de matière-énergie, dont le taux vibratoire se trouve dans cette plage vibratoire. Des objets appartenant à une même dimension vibratoire, partagent certains degrés d’interaction. Plus la distance vibratoire est grande entre deux objets, moins ils sont en mesure d’interagir l’un avec l’autre. Mais ce n’est là qu’une sorte de loi générale, il existe évidemment des nuances et des adaptations dans certains cas. Quand un objet change de taux vibratoire et sort de la plage vibratoire qui détermine une dimension donnée, le dit objet change de dimension. Il disparaît littéralement de sa dimension d’origine, et il apparaît dans une autre dimension.

    La dimension physique est appelée 3ième dimension. Même si cette dénomination provient d’une confusion avec les caractéristiques volumétriques de l’espace, nous allons la conserver quand même. Il existe des dimensions vibratoires dont les plages vibratoires sont supérieures à la plage vibratoire de la 3ième dimension. On parle alors de 4ième, 5ième, 6ième dimension, etc. Quand un objet passe de la 3ième à la 4ième dimension, cet objet disparaît concrètement de la 3ième dimension, et il apparaît dans la 4ième dimension. Les caractéristiques spatio-temporelles sont différentes d’une dimension à l’autre, « …

  • avatar
    Serge Kochanski

    @ jacou

    Je viens de retrouver votre citation sur le site meditationfrance.com et je crois savoir que le « marché » de la spiritualité a le vent en poupe, du fait de tant de gens en manque de repères.

    Mais une « explication » aussi péremptoire des dimensions au-delà de la 3ème relève quand même plus du rêve que de la réalité ! A moins que Chris Owen (je croyais d’abord que c’était l’acteur américain…) ne vienne lui-même de la 4ème dimension ou des suivantes, je ne vois pas très bien comment il peut être aussi précis dans ses affirmations…

    Néanmoins, les physiciens sont aujourd’hui réellement à la recherche d’une définition de cette « matière noire » dont par déduction ils sont sûrs qu’elle existe, cette énergie qui maintient tout l’univers dans un équilibre relatif, malgré son expansion constante. Mais pour l’instant au CERN le grand collisionneur n’a toujours pas bombardé la moindre particule de cette matière, ce qui nous porte à croire qu’il s’agirait peut-être d’une autre dimension…

  • avatar
    jacou

    @ Serge Kochanski

    Tu dis :

    « Je viens de retrouver votre citation sur le site meditationfrance.com et je crois savoir que le « marché » de la spiritualité a le vent en poupe, du fait de tant de gens en manque de repères. »

    Certainement qu’il peut-y avoir des profiteurs du désir ressenti par certains de connaître autre chose que ce qu’ils ont connu jusqu’à présent et qui ne les a pas satisfait ; je veux parler du blabla politique, philosophique , religieux . La démarche pour beaucoup est sincère et l’éventail est large pour commencer à se connaître soi-même .
    Quand à la réalité de l’univers multidimensionnel, elle est validé par la physique quantique dont j’ai souvent mis des liens sur ce site, dont celui-ci qui me semble très intéressant :http://www.sciencestraditions.net/?p=149

    Et, j’aime beaucoup cette citation de Nietzsche:
    http://www.espritsciencemetaphysiques.com/wp-content/uploads/2015/02/truth-quote-nietzsche1.jpg

  • avatar
    Serge Kochanski

    @ jacou

    La citation de Nietzsche est fondée, puisque nombre de personnes refusent la vérité révélée pour ne pas détruire des illusions auxquelles elles tiennent comme à la prunelle de leurs yeux. Encore faut-il que ce soit bien une vérité incontournable qui annihile leurs espérances et pas une théorie érigée en vérité !

    Ce qui est sûr, c’est que l’univers multidimensionnel est une bonne intuition, une croyance très répandue qui stimule nos imaginations et nous aide aussi à nous échapper virtuellement de nos 3 dimensions un peu limitées, mais qui jusqu’à présent n’est étayée par aucune preuve indiscutable. Rien que des hypothèses de travail, comme la théorie de la physique quantique, celle-là même expérimentée par le CERN…

  • avatar
    jacou

    Si tu penses que la citation de Nietzsche est fondée , voici des expériences vécues de la multidimensionnalité de notre être et….de la vie . Je ne cherche nullement à convaincre qui que ce soit, pour ma part, je suis en train de faire le boulot; maintenant, il appartient à chacun de se  » réveiller » …ou non .

    http://www.eugenie-rosec.fr/index.php/blog/70–une-experience-extraordinaire-de-emi-ou-de-nde

    http://sciencesetreligions.com/biologie?page=6#

  • avatar
    Serge Kochanski

    @ jacou

    Nous sommes d’accord sur le fond ! Je n’essaie pas non plus de te convaincre, ni de juger un peu vite si tu es plus ou moins « éveillé » que moi…

    A la différence près, peut-être, que je suis « convaincu » par l’Esprit qui nous entoure, que pour partager avec d’autres êtres humains ce que nous savons déjà, il nous faut nous mettre à leur portée, à leur niveau de compréhension. Pour ce faire, rien de tel qu’un consensus de la communauté scientifique sur des preuves tangibles, plutôt que de multiples avis disparates de gourous plus ou moins intéressés qui manipulent les esprits faibles.

    Tu fais bien de prendre le cas des multiples « preuves indiscutables » qui « valident » les expériences personnelles de NDE. Alors quelle est donc la mission « divine » d’une majorité de scientifiques qui ont déjà si bien fait progresser l’humanité, et qui pour beaucoup d’entre eux pensent comme nous ?

    Cette mission c’est la recherche, toujours la recherche pour mieux comprendre jusque dans la mécanique quantique d’où nous venons, où nous allons, quel est ce grand projet universel dont Dieu leur a transmis, comme à nous, quelques directives pour y participer et faire avancer le schmilblic ?

    La plupart d’entre eux, ou d’autres moins savants comme moi, mourront sans avoir trouvé le quart du tiers d’une explication crédible, persuadés malgré tout que la solution que d’autres trouveront « par hasard » ou par un coup de pouce de l’Esprit universel, sera comme toujours beaucoup plus simple que nos questions complexes…

    Enfin, que ça ne t’empêche pas, si tu le souhaites, de squeezer toute cette recherche existentielle qui justifie notre présence sur Terre, pour t’en tenir à des certitudes spirituelles que je partage…

    Tu connais la blague tellement « vraie » de Pierre Dac : qui suis-je, d’où viens-je, où vais-je ? Je suis moi, je viens de chez moi, et j’y retourne !

    Voici une autre vidéo d’expériences de NDE, avec des preuves « évidentes » de cette réalité qui nous dépasse, mais qui n’a toujours été vue que par moins de 10000 internautes sur 7 milliards d’humains…

    http://www.dailymotion.com/video/xdz9k0_experience-de-mort-imminente-emi_tech

  • avatar
    Moncef

    « Nous vivons maintenant dans une nation où ; les docteurs détruisent la santé, les avocats détruisent la justice, les Universités détruisent la connaissance, le gouverne »ment  » détruit la liberté, la presse l’information et les banques l’économie. » Chris Hedges


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER