Les journalopes 1


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

 

Lève-toi… je te cause, lève-toi.

Non… je ne t’ai pas demandé de te lever… mais de t’élever.

élève-toi …oui… en bon français, ça signifie :

Qu’il faut apprendre à relever tous les défis :

Celui des amis… mais celui des ennemis aussi.

Oui… le sens de la vie est à ce prix… scribouillard !

Pour qui tu t’es pris ? Pour Louis Ferdinand Céline ?

Mais je te l’ai déjà dit, je crois

C’est écrit, noir sur blanc, sur ton bulletin de vanité

Que tu es mauvais et maniaque par-dessus le marché

Ta graphomanie n’a rien à voir avec de l’écriture

C’est tout sauf de la littérature.

A travers l’exhibition de tes sentiments, tu ne fais que remonter tes inhibitions à la surface… de te démonter la face.

Non, je ne te reproche pas de t’ouvrir

Mais de ne pas t’apercevoir que ça n’ouvre sur rien… que sur ton cabinet de toilettes…

tes confidences et tes romances n’intéressent personne

Qu’est-ce que tu racontes ?

Monsieur se prend pour un journaliste d’investigation ?

Il mène l’enquête… les faits, rien que les faits pour informer ses concitoyens, pour rendre service à la cité et lui ouvrir les yeux sur l’antichambre :

du pouvoir de l’argent et de l’argent du pouvoir. Orgasme pour tous !

Encore un évadé de closer ou un rescapé de Mediapart.

Informateur, non ce n’est pas un sot métier, c’est vrai … mais un métier pour les sots.

C’est un souci très particulier : il faut avoir une vocation de détective… il faut être détecteur… de métaux précieux… de secrets d’état…

de mensonges utiles !

Délateur… ça te va ? Vendu !

Tu n’arrêtes pas de fouiller dans les poubelles du voisin pour savoir s’il est bon ou mauvais contribuable.

En le dénonçant tu ne crois rien faire d’autre que ton devoir de bon citoyen.

Tu sais ce que t’es ?

Une vulgaire concierge qui voit tout ce qu’elle croit et passe son temps à relayer ses impressions… sur son blog de merde.

Non… tu ne m’emmerdes pas… tu T’EMMERDES ! Nuance !

Et tu compenses en communiquant ton malaise.

Non, ce n’est pas de la politique, c’est un tic de vieux garçon à la recherche du temps perdu et croit le retrouver sur les réseaux sociaux.

Vieux garçon, tu as beau faire, tu ne retrouveras plus le petit garçon que tu fus… et pour cause :

tu l’as toi-même tué !

Terminus tout le monde descend tout le monde

 

Share Button


Commentaire sur “Les journalopes

  • avatar
    Pascal

    Ouch. Une perle tarantinesque sur les médias, journaux d’investigation et façon dont on peut se prendre au jeu sans que ça n’ouvre d’horizon sur la scène politique.

    Suite à l’affaire Fillon, impression comme d’un grand déballage des linges des aspirants à l’Élysée sur les réseaux, ptêtre aussi à la télé, mais ptêtre pas pour tous, vu que certains c’est encore en cours d’enquête, de ce que j’ai compris. Je crois que le seul épargné de ceux qui sont au-dessus des 10 % d’intentions de vote, c’est Mélenchon. ‘fin, il a aussi son lot de détracteurs qui lui reprochent divers trucs hors programme, mais c’est pas tant pour les histoires qui visent les autres. Bref, ce que je trouve dommage dans tout ça, c’est que ça peut laisser entendre qu’on peut s’en remettre à l’état de droit avec appui des journalistes d’investigation, alors que pourrait prendre des mesures en amont sur les rouages politiques, et en tout cas poser des réflexions au-delà de ne relayer rien que les « faits » / faire dans la réaction.
    Dans un autre genre, quand certains médias informent pas sur le « pouvoir de l’argent et de l’argent du pouvoir », mais se contentent de relayer des « faits », du moins le font avec leur prisme prétendument neutre, ils peuvent faire directement ou indirectement le jeu d’un candidat, sans que cela soit forcément leur intention. D’aucuns considèrent que Trump doit son élection au fait que grâce à ses provocs’ relayées, il a eu une promo presse assez conséquente. Pour l’élection française, lu sur http://www.acrimed.org/
    qui est une association sur l’observation et critique des médias, que certains candidats sont favorisés dans certains médias dont c’est pas forcément l’objet, dont Macron qui a bénéficié d’une promo sur un magazine qui est scientifique : http://www.acrimed.org/Sciences-et-Avenir-se-met-en-quatre-pour-Emmanuel
    dans d’autres articles ils parlent de Marine et de Fillon.

    Phénix

    Se dressent les tombes avec des pages informatives
    Et Damoclès aux alentours, près des fantômes
    Et les cendres recomposant des statues vives
    Sous le drap de nuit, les voies d’un royaume.

    Du canard enchaîné orchestre des sorts vers les cieux,
    Des pour l’Élysée aux remous, suspendus aux volets,
    De l’ombre recule, mais le jour pas encore aux lieux,
    Leurs faits n’ouvrent les portes d’aucune allée.

    Pendant que s’assoupit toute une partie du monde,
    Sous un souffle de réflexion, s’éveillent des cicatrices
    Mais aussi se vogue en puissance loin des abysses,
    Se savoure l’instant, l’Archimède vagabonde.

    Sur le cours, se trace vers l’aube et sa cohorte,
    A petit se construit une idée, se dérouille l’essieu,
    De la presse reste ancrée mais des voiles se transportent,
    S’explore, se cultive entre les cimes et les creux.

    Pendant que se réveillent et s’achètent des papiers,
    Que se montrent et se fondent en échos des failles,
    Se contemplent les branches et nuages coloriés,
    Les tiges pour tresser et s’amuser aux mailles

    S’écrit de l’histoire au for, où l’enfant tend la main à l’adulte,
    Sur le paysage, entre les drus, des voies songées,
    Des vécues, et au-delà des urnes, de l’horizon ressourcé…
    Tous deux tentent de joindre pour poser la chute :

    Les falaises de l’aube où s’élève, mystérieux,
    Le jour et la danse et les partitions jusqu’aux yeux.


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER