Beaucoup d’entre nous n’entendent rien en matière politique…
La politique ne les concerne pas… peut-être parce qu’ils la jugent à tort sans intérêt… ou sans effets.
Du coup, ils sont menés par le bout du nez… entraînés à leur insu par une politique qui les tient en respect.
La politique ne vous intéresse pas. Mais vous l’intéressez… au plus haut point… et moins vous vous en apercevez et plus elle vous aperçoit. Et moins vous en faites… et plus vous êtes défaits.
Non la politique ce n’est pas cet écran de fumée qui se fait passer pour l’actualité…
La part d’info ou d’intox qui remplit nos journées.
Non la politique c’est l’acte même d’exister dans le monde, seul, bien ou mal accompagné.

Dès que vous mettez un pied devant l’autre, vous faites de la politique. Parce que tout nous ramène à une question : qui n’a rien de banal :
QUI DÉCIDE ?
Question cruciale : question qui a pour objet : le pouvoir… et sans lequel personne ne peut rien… rien réfléchir, ni agir, ni produire. Qui ?
C’est la question qui précède toutes les autres. Les quoi, les comment et les pourquoi.
Qui décide ?
Et à qui doit-on ce beau merdier ou plus personne ne sait plus à qui demander et rendre des comptes ? Le siège de l’autorité en quelque sorte… occupé par tous et par personne. C’est l’illusion démocratique.
Le pouvoir entre les mains de tous, n’est en vérité entre les mains de personne.
Il est fluctuant comme notre monnaie… passe de main en main au gré du marché.
Le pouvoir… c’est devenu la bourse… plus la vie !
C’est le capital et c’est capital même sans les capitalistes… capitalisme sans capitalistes, autant dire que le monde capitule… qu’il est décapité.

Mais qui décide, grand dieu ?
Un seul. Un monarque, un roi, un tyran ?
Non, on nous a mis dans la tête que la monarchie ne peut pas marcher… ni nous faire marcher !

Alors, qui va décider ?
Non pas UN mais quelques UNS… les oligarques, ces élites… ces décideurs qui nous bernent, sous prétexte qu’ils nous gouvernent ?… Cela a l’air de bien fonctionner… PARCE QUE c’est la fonction qui crée l’organe… organe occulte ou insaisissable. Celui qui fixe le prix du mérite. En indiquant celui qui mérite un prix.

Non…non… ce n’est pas à l’un de décider, ni à quelques uns… mais cela incombe à TOUS…
« Chacun s’unissant à tous, tout en n’obéissant à personne », voilà l’essence sans plomb de la démocratie…
Nous avons décidé de décider par nous-mêmes et pour nous-mêmes. C’est ce qu’on appelle : le peuple… libre.
Libre…Parce que souverain… maître et possesseur de son destin.

Aujourd’hui, le peuple a décidé de cesser de se raconter des histoires en avouant qu’il n’a jamais rien décidé.
Et il rejette donc en bloc toutes les décisions qu’on a prises pour lui et qui se sont toutes retournées contre lui. Parmi lesquelles :
La décision de lui donner le pouvoir. Pouvoir avec lequel il n’a jamais rien pu faire ! Peut-être parce qu’il ne l’a jamais eu… ou qu’il ne pouvait pas l’avoir.

Question de salut public : qui doit-on revoir, le peuple, le pouvoir ou le système qui les a réunis et qu’on appelle pompeusement la démocratie ?
C’est à nous d’y répondre !

Share Button