Et les poètes ont disparu
Plus personne dans la rue
Et les poètes ont réapparu
Au soir du 27 septembre
Pour ré enchanter les cœurs les plus sombres…
Car le rêve est le prélude de la vraie vie
Il n’annonce pas l’événement à venir
Mais la folle envie qui va le faire advenir
Plus de nouvelles brèves sur Adam et Ève
Place nette sur le net aux nouveaux rêves

Les poètes ont disparu
Les poètes ont réapparu
Enragés, dévorés par la rage
Pour nous mordre l’âme
Contaminer toutes les mines
Et nous inoculer le virus
Des passions dévastatrices
Qui vont tout détruire
Et tout reconstruire…
Parce qu’elles auront la rage de vivre
Et aucune peur de mourir !
Rendez-vous sur le-journal-de-personne…

Les poètes ont disparu dans l’espace
Les poètes ont réapparu avec le temps
Pour nous annoncer trois nouvelles couleurs
Qu’il ne faut plus se résigner… plus jamais
Qu’il faut d’abord s’indigner… c’est fait
Et ensuite s’enrager… devenir des enragés
Des fous passionnés de justice et de liberté
Enivrez-vous! Enivrez-vous !
Disaient-ils encore hier…
Enragez-vous ! Enragez-vous
disent-ils aujourd’hui pour nous appeler
À le construire… de nos propres mains
Le monde… de demain.

Share Button