L’Occident :

Sourya… laissez nous vous exporter le printemps arabe, parce que mieux vaut une révolution à fleurs qu’un panier de crabes!

Sourya… comment pouvez-vous prendre celui qui vous saigne pour un seigneur ?
Et votre bourreau pour la plus incroyable des victimes ?

Sourya… qu’est-ce qui vous prend ?
Pourquoi voulez-vous que l’on vous croie, convoitée ou menacée par l’occident? C’est votre allié le plus mordant contre le tyran!

La Grande Syrie:
Parce que je n’ai pas d’autre fierté… que d’être fière.
Et parce que je suis fière… je ne livrerai pas à votre empire… même le pire de mes frères
Allez-vous-en !
Je préfère mon absinthe à votre miel…

L’Occident :
Si vous ne nous livrez pas le forcené, on va devoir l’achever… autrement.

La Grande Syrie:
Dans ce cas, il va falloir me passer dessus… je m’appelle… Dieu.

Share Button