J’ai envie de me bourrer la gueule… parce que les gens ne savent plus ce qu’ils veulent. Plus ils sont là, plus vous êtes seule.
Le premier qui a comparé la femme à une rose était un poète…
Le second étai un imbécile… ou un fils de pute…
Hijo de puta… ça passe mieux en espagnol et ça fait chier les anglo-saxons!
Des fois, j’ai du mal avec le romantisme…
Qui a dit que l’on peut compter sur les autres…
Foutaise! Et thèse romantique
On ne peut compter que sur soi-même…
Encore une foutaise et synthèse romantique.
Ça vous met tout de suite mal à l’aise d’apprendre que vous ne pouvez même pas compter sur vous-mêmes…
Je bois, à la mort du romantisme… parce que je suis l’être le plus inutile qui soit… je ne suis même capable de me servir… d’autres s’en servent pour mieux m’asservir.
J’ai décidé d’arrêter mes études et j’appelle tous mes camarades à en faire autant…
À bas le romantisme des négociations, des tractations et des viles compromissions!
Le Québec libre est une idée romantique…
Le monde des affaires est partout dans les fers, les chaînes qui s’enchainent… y a plus de liberté qui tienne… je ne vais tout de même pas payer pour garantir l’avenir de ce pays… c’est un comble… j’arrête toute étude sur fond d’ingratitude…
Nous sommes l’avenir et on veut nous faire endosser le passé ? Mais nous finirons par céder à l’appel du principe de réalité … voilà pourquoi je vous hais… vous autres… d’être encore plus décevants que la déception.
Et je me hais encore plus en me voyant compter les pots cassés du romantisme… sans lequel le Québec sera bientôt ivre mort … pour avoir vidé une bouteille remplie avec l’air du temps !

Share Button