Ils ne cherchent pas midi à 14 heures
Ils le trouvent à 14 heures
Les abrutis
Pour eux, l’argent ne fait pas le bonheur
Il fait tout juste le leur
Les abrutis
Ils vont voter pour le mieux placé
Parce qu’ils ignorent que ce sont eux qui l’ont si bien placé
Les abrutis
Ils se sentent tellement différents
Mais ce sont toujours les mêmes
Les abrutis
Ils veulent terroriser le terrorisme
En regardant à travers un prisme
Les abrutis
Plus extrêmes que les extrêmes
Ils font naître de nouveaux problèmes
Les abrutis
Après les noirs et les juifs voici venu le temps
De stigmatiser les arabo-musulmans
Les abrutis
Qui nous bernent et nous cernent
Avec des vessies en guise de lanternes
Les abrutis
Ils disent que l’occident est sorti de sa minorité
Parce qu’il a décrété qu’à part la sienne y a pas d’autre liberté

Les abrutis
La civilisation des objets
Ne peut être supérieure aux larmes d’un seul sujet
Les abrutis
Ils éteignent la lumière et allument la télé
Pour y déceler dans le noir toute leur néantité.
Les abrutis
Ils découvrent l’histoire dans les journaux
Ignorant qu’elle est écrite pour eux, vaches, cochons, veaux
Les abrutis
Si on leur présente le Christ d’un côté et la vérité de l’autre
Ils choisiront le présentateur comme seul apôtre.
Les abrutis
Les électeurs ou les élus
Je ne sais pas… je ne sais plus
Les abrutis
Au mois d’avril, ne vous découvrez pas d’un fil !
Mais au mois de mai, ne faites pas ce qui vous plaît!

Ne votez pas, je vous en supplie…
Pour celui qui vous a rendu si petits !

Share Button