Mère : tu ne m’as toujours pas dit comment tu vas appeler ton pays ?

Enfant : le pays des affranchis… le franc pays… le voici !

Mère : c’est joli. Et tu voudrais y faire régner une liberté absolue ?

Enfant : oui, une liberté illimitée

Mère : mais tu le sais sans limites… il n’y a pas de liberté

Enfant : c’est un mensonge éhonté

Mère : entre la monarchie, l’oligarchie et la démocratie, pour quel type de gouvernement tu as opté ?

Enfant : je vais te surprendre : j’ai opté pour la monarchie

Mère : tu voudrais retirer le pouvoir au peuple, pour le mettre entre les mains d’un seul

Enfant : seul un monarque un vrai, pourrait rendre le pouvoir au peuple

Mère : mais pourquoi le reprendre pour le rendre ?

Enfant : parce qu’avec la démocratie, le peuple n’a jamais rien pu

Mère : et pourtant, on dit que c’est le régime le moins pire pour gouverner la cité

Enfant : c’est ce qu’on dit, mais ce n’est pas la vérité!

Mère : si tu remets le pouvoir entre les mains d’un seul, ce sera de nouveau, l’absolutisme, l’obscurantisme, la tyrannie

Enfant : pas entre les mains de n’importe qui

Mère : le pouvoir corrompt st rend fou même le plus sage d’entre nous

Enfant : ça vaut mieux que l’opinion d’une majorité artificielle

Mère : qu’est-ce que tu fais du suffrage universel ?

Enfant : il n’a jamais été universel! Ce sont toujours des forces particulières qui l’emportent

Mère : oui mais à la suite d’un vote

Enfant : quel vote ? C’est une question de côte, comme pour le tiercé

Mère : et ton monarque ? Il règnera en vertu de quel décret ? Qu’est-ce qui va lui donner une légitimité ? Le sang franc qui coule dans ses veines ?

Enfant : je pense à son haut niveau de conscience

Mère : ça y est… tu es élitiste… tu crois au mythe du plus intelligent ?

Enfant : pas le plus intelligent mais le plus digne de Foi

Mère : mais même le plus sage n’est pas à l’abri du pire dérapage

Enfant : le philosophe roi, tu vois ce que c’est ?

Mère : c’est une légende platonicienne

Enfant : celui qui aime la sagesse n’a que faire de sa légende personnelle

Mère : ton optimisme a été démenti par l’Histoire

Enfant : Au plus sage on n’a jamais remis le pouvoir

Mère : et comment vas-tu choisir le plus sage? Tu ne vas pas organiser un concours ?

Enfant : un comité de sages s’en chargera

Mère : ce sera un gouvernement aristocratique qui verra toujours des sots se faire passer pour les meilleurs

Enfant : on choisit bien les plus belles architectures… pourquoi ne pas choisir parmi les plus belles envergures ?

Mère : parce que ce sont toujours des abrutis qui votent

Enfant : parce qu’il n’y a que des abrutis qui se présentent

Mère : cite-moi un seul sage parmi les philosophes ?

Enfant : Platon… même mort il pourra encore gouverner un pays comme la Grèce

Mère : tu es idéaliste mon petit et c’est triste

Enfant : Les matérialistes sont en train de rendre l’âme

Mère : il faut être réaliste

Enfant : Alors soyons royalistes et exigeons l’Impossible !

Share Button