Merde… je crois que c’est le mot… qu’il faut…
Pour un guignol de l’info…
Quelle âme est sans défaut ?
C’est nous qui sommes des guignols
Gouvernés par des guignols
Avec de la merde plein les yeux
Oui nous sommes trop vieux
Trop peureux… trop sérieux !
Nous construisons des palais
Et habitons des chaumières
Nous n’entendons même plus le vent souffler
Parce que nous nous sommes bouché les oreilles
Le vent de la révolte ; le cri des assoiffés de justice et de liberté.
Merde… consensus de merde
Nous avons réussi à nous mettre d’accord même sur nos désaccords…
A emboiter le pas à tous les hypnotiseurs qui font passer le sommeil pour l’éveil, la lune pour le soleil et l’œil pour l’oreille !
L’épée… mais pas la paix… s’il vous plaît !
Regardez-moi tous ces magistrats… dignes pour s’indigner.
Qui pour un mot de trop ont bloqué toute la machine judiciaire.
Pour dire non… tout n’est pas dans tout et réciproquement…
C’en est assez de faire passer des canards sauvages pour les enfants du bon Dieu.
Oui je suis un enfant qui reste un enfant.
Et je crois dur comme fer à la révolution
A un changement de notre champ de vision
De notre champ éthique, politique et magnétique
Je ne voudrais pas être musicienne, mais faire de la musique…ni être physicienne… mais changer les lois de la gravitation universelle autour de l’argent roi… ni être personne… Mais quelqu’un qui se dresse devant sa condition pour dire merde à la puissance et à l’intelligence de ceux qui n’ont aucun intérêt à ce que ça change… oui je sais que je dérange… coupez !

Share Button