L’Islam en gris anthracite 7


Je crois qu'il est temps en ce mois de Ramadan de démythifier un mythe... en sondant l'âme de ceux qui ont dévoyé l'Islam jusqu'à vouloir lui faire rendre l'âme...

Les mauvais musulmans ne sont pas étrangers à ce drame. Notamment celui qui oppose les sunnites aux chiites et qui ont failli à tout ordre de mérite. Une opposition qui n'a jamais débouché sur aucune véritable proposition. Loin s'en faut, on assiste plutôt à une décomposition continue de leur message et de leurs usages.

Et l'ennemi en profite pour opposer l'Iran à l'Irak, la Syrie au Liban et l'Arabie au Yémen. Combat vide de sens et qui est en train de les vider de leur sang...

Mais il n'y a pas que les mauvais, il y a aussi les faux musulmans, ceux qui font tout ce qu'il ne faut pas faire pour transformer la parole du prophète en arme de destruction massive. Pour venir à bout de la puissance et de l'arrogance de l'Occident, ils ont cru bon de pratiquer le terrorisme à tout bout de champ. En considérant que dans ce bas monde, il n'y a pas d'innocents.

Mais il n'y a pas que les faux, il y a aussi les vrais musulmans, qui subissent en tremblant ce cataclysme, cet islamisme instrumentalisé par les ennemis jurés de l'Islam.... Silence ! dit le vrai musulman et son silence est obstiné comme s'il était victime consentante ou cellule dormante qui laisse faire ses pires compères.

Mais il y a une toute autre approche pour inonder ce reproche :

Primo : le vrai musulman a peur de Dieu, n'a peur que de Dieu et n'alimente donc pas cette peur de l'homme, qui n'est au fond qu'un leurre.

Secundo : Dieu a donné sa parole aux musulmans. Ce n'est pas à Dieu mais aux musulmans de tenir cette parole, de la remplir ou de l'accomplir en l'écoutant.

Et que dit cette parole ? "Ouvrez votre cœur et couvrez votre rancœur".

Tertio : le vrai musulman a une divine et étrange vision de la fatalité. Les faits ne l'embarrassent pas, jamais... parce qu'il sait au fond de lui, que tout passe.

Share Button


7 commentaires sur “L’Islam en gris anthracite

  • avatar
    Pascal

    Une perle sur l’Islam, les nuances, le fait que les oppositions entre les sunnites et les chiites ont pu être instrumentalisés, servir les intérêts de puissances opposées, et cætera.

    A propos de « victime consentante », de « Les faits ne l’embarrassent pas, jamais… parce qu’il sait au fond de lui, que tout passe », et aussi en lien avec primo et secundo, suite à l’attentat de Christchurch, j’avais lu témoignage d’un musulman qui disait pardonner, avec explication philosophique / spirituelle. Pas encore retrouvé l’article, mais sur un, il est repris un propos du genre : « Mon cœur ne veut pas que d’autres vies soient perdues, qu’un autre être humain endure la douleur que j’endure. C’est pourquoi je choisis la paix, pourquoi j’ai pardonné »

    Un peu comme une musulmane / des musulmans se sont retrouvés à discuter avec une islamophobe aux USA, qui militait devant leur mosquée avec d’autres son islamophobie suite à des attentats attribués à des « musulmans » par des médias, et ont réussi à la convertir d’islamophobe à « amie des musulmans », lui enlevant ses préjugés.

    Y a aussi des exemples de juifs, notamment un médecin juif qui avait soigné un terroriste qui était rentré dans une synagogue pour faire des victimes, et qui avait tenu de ces propos, et doit pouvoir trouver des témoignages similaires de diverses religions, toujours est-il que demande beaucoup de force intérieure, me semble, et à côté, quand il y a eu le dénombrement des victimes à Christchurch, certains islamophobes, et je crois même certains journalistes français, ont fait une comparaison « pas glop », en rapport avec les morts au Bataclan, tombant sur le coup de l’apologie du terrorisme avec un esprit revanchard qui amalgame, n’ont pas fait la part des choses. Ils ont semblé ignorer que les musulmans font souvent parti des victimes du terrorisme, que dans les victimes du terrorisme dans le monde, au niveau de la confession / religion, se sont les musulmans qui sont le plus touchés, mourus, qu’il y en a eu aussi dans les attentats en France. Et des musulmans me semblent aussi souvent des premiers à être solidaires, des témoignages que j’avais lus.

    Bref, d’aucuns considèrent que si l’islamophobie peut être assez virulente en France, plus que dans d’autres pays, proviendrait de beaucoup de l’image médiatique de médias de masse, mais qu’il y a eu évolution et la perception continuera sûrement d’évoluer.

    Le cœur ouvert

    Le cœur ouvert,
    pendant et après les prières,
    les croyants en résonance
    d’une sensation de ciel,
    s’y appliquent pour la vie,
    suivent le chemin avec vaillance,
    s’adaptent aux événements circonstanciels,
    guidés par la lumière de l’être, selon les soucis,
    s’accomplit vers et pour autrui,
    solidaire, qu’importent les intempéries,
    et même si parfois peut se sentir soi-même en état d’abîme
    dans les moments où galère le long du fleuve, où des drames, des avaries,
    peut transcender, retrouver la sensation, l’idée du sublime,
    du sacré entre et sur les parvis,
    au fil des jours,
    le cœur ouvert
    à de l’amour,
    pendant et après les prières,
    à s’élever pour, avec de son mieux,
    solidaire, en paix avec soi, en résonance des cieux,
    à continuer, tel musulman
    au cours du mois de Ramadan
    et la nuit du destin
    où se détermine la suite du chemin,
    la résonance du cœur ouvert,
    l’ère.

  • avatar
    jacou

     » Je crois qu’il est temps en ce mois de Ramadan de démythifier un mythe… en sondant l’âme de ceux qui ont dévoyé l’Islam jusqu’à vouloir lui faire rendre l’âme… »
    Très belle introduction à une prise de conscience capitale à la survie de l’Islam en danger d’éradication radicale par :  » Primo : le vrai musulman a peur de Dieu, n’a peur que de Dieu  » . il y a deux grands sentiments qui gouvernent l’existence humaine : l’amour et la peur , l’amour c’est l’expansion de la vie, la peur c’est la contraction de la vie , donc la mort !

    –  » Amour divin…

    L’initiation spirituelle et les conditions intérieures qui peuvent susciter chez une personne le besoin de la rechercher, constituent une quête pour une reconquête d’un état perdu pour tous les hommes, mais qu’il leur est possible à tous de retrouver, pour peu qu’ils « soient troublés par la pensée d’Allâh » selon la belle expression du chaykh Ahmed Alawî (1874-1934) de Mostaganem. Ou encore que, dans leur âme, la couche de nuages soit assez mince pour qu’au moins quelques clartés de la lumière du cœur puissent percer les ténèbres, ramener la conscience de la réalité spirituelle et offrir ainsi « un pressentiment des états supérieurs ».

    Dans le Coran, le mot « hubb », et tous ceux qui en dérivent, notamment « mahabba » qui traduit le mieux le terme « amour », sont présents de manière cruciale. Le verset le plus significatif que les soufis prendront comme support de leur adoration est celui dans lequel il est dit précisément : « Dieu fera venir des hommes, Il les aimera et ils L’aimeront. » (Coran V, 54). C’est Lui qui aime le premier et qui appelle. C’est donc au don de la Grâce, à l’initiative divine, que répond l’amour du soufi.

    Pour mieux saisir la portée de cet amour divin pour l’homme et celui de l’homme pour Dieu, les paroles des soufis classiques sur l’amour illustrent la spiritualité de ces saints ancêtres. Maîtres cléments, maîtres sévères, maîtres expansifs, maîtres contractés, chacun s’est exprimé sur l’amour, partant de sa nature propre – fitra – de son état spirituel – hâl – et de sa station dans son cheminement – maqâm –. Les vers des uns sur l’amour confinent à l’extase, ivresse spirituelle, ceux des autres confinent à la mortification, ceux d’autres encore à l’union parfaite entre l’amoureux et son Bien-aimé, mais tous recèlent le respect de la Loi divine, et l’effort dans cette action est aussi chanté.

    Concernant l’union dans l’amour, un des maîtres fondateurs du soufisme, Sarî al-Saqatî (mort en 867) dira : « L’amour entre deux n’est pas complet tant que l’un ne peut dire à l’autre : » Ô moi ! » ». Car cet Autre dont on ne peut saisir que des manifestations de Son existence unique nous enveloppe de Ses lumières qui annihilent notre existence illusoire au profit de la Sienne, seule vraie. Seul l’amour est de nature à triompher des distances incommensurables qui séparent la création du Créateur : on reconnaît l’unicité du Créateur, on la réalise en étant conséquent et cohérent en nous-mêmes et avec la Loi qui est le secret divin. »….
    http://www.soufisme.org/2.0/soufisme/lamour-dans-le-soufisme/

  • avatar
    Revolta

    Bonjour Bonjour Bonjour aux fidèles du Journal de Personne

    (L’image ne passe pas avec le texte… comme mes commentaires sont engagés avec le texte dans France-soumise insoumise, je suis obligée de poster sous un autre billet, l’image semblant bloquer le tout…) On essaiera de faire passer l’image séparément

    Petite intrusion ponctuelle pour partager la nouvelle donne : je vote animaux dimanche.
    Il n’en fallait pas moins pour détourner mon vote nationaliste : la liste « ANIMALIS »

    La seule qui ne prenne pas les bêtes en otage pour gagner quelques voix, La seule qui s’occupe du sort de tous les animaux sauf du plus bas d’entre eux, l’homonombrilis.

    Ni panneau ni pub, ni même invitation sur les plateaux, mais un bulletin disponible dans tous les bureaux de vote. Je crois même qu’avec leur déjà deux députés européens ils font avancer les lois à force de faire chier petites et grosses Commissions dans les cabinets des Commissaires qui scellent votre sort ; et s’essuient le derrière avec l’europécu de votre misère organisée.

    En ce qui concerne le billet de Personne, nous sommes d’accord que seule la spiritualité peut lutter contre le capitalisme forcené. Pas la religion, sa forme basse.

    En l’occurence les religions sont culturelles ; et marquent les civilisations et les peuples où elles ont émergé.

    Les méthodes islamistes sont pires que celles de nos missionnaires d’antan. Ou valent celles qui ont amené à la chrétienté les peuples celtes et viking en coupant la tête aux récalcitrants. Libérés de la peur, les peuples d’Europe se sont aussi libérés des religions imposées. C’est à cette condition que peut naître la spiritualité dans les âmes.

    Alors les fureurs islamistes ne vaincront certainement pas les âmes qui sont déjà passées par tous les fils de l’épée. Ca prend dans les régions miséreuses ou arriérées, à qui l’on promet un paradis non dénué d’avantages, de droit de cuissage et de téléphones portables.

    Et chez nous ça prend dans les mêmes conditions, avec l’avantage que nous n’y opposons que la faiblesse du droitdel’hommisme. « A vaincre sans péril on triomphe sans gloire ». Et l’on oublie bien vite qu’il y a plus de conversions à la chrétienté, comme en Algérie, voire dans nos banlieues, que de boutonneux européens qui se la jouent héros de leur vie de grisaille, en enfilant les habits pourpres d’une violence qui les glorifie à leurs yeux.

    Non, l’islamisme ne prendra pas ni ne vaincra en Europe, parce que sa force ne venait que de la faiblesse complice des dirigeants ; aujourd’hui débordés par le refus de nos peuples de se voir imposer de force ce danger enfin nommé, rejeté par les nations. Le vers est dans le fruit, soit, mais le fruit n’est pas mûr pour se laisser bouffer jusqu’au trognon avec la complicité des marchands : la pomme-kébab ne passera pas….

    J’ai lu en passant la réponse de Personne à Gaëlle, mais sans que Personne n’ait repris le texte de Gaelle. Difficile donc d’en comprendre les subtilités. Cependant, comme je l’expose ici, l’on peut s’opposer à l’islamisme sans occire Personne. Elle n’est pas le chantre de la violence, mais des sans voix, même quand ils donnent de la voix, et plus si affinité. Personne est un peu leur étendard, faute d’être entendus. Et ses qualités intrinsèques, intellectuelles, spirituelles, esthétiques, morales, en font un idéal dont ils se saisissent légitimement.

    J’ai suivi l’Eurovision, séduite par le personnage atypique de Bilal Hassani. Voilà un garçon qui pourrait réconcilier tous les genres, les pro et les anti tout ! Bien élevé, gentil, intelligent, artiste, élégant en tout ; J’ai aimé son spectacle comme un livre pour enfant ; une dame forte danse sur des chaussons minuscules et s’envole. La sourde-muette est une erreur, car son trop peu de présence tuait le symbole et le rendait factice. Alors que juste le transgenre et le surpoids avaient une grâce infinie.

    J’ai vu l’espace d’un instant les calicots palestiniens. Ils ont du se faire remonter les bretelles.

    Bref, en dehors de Bilal et à une ou deux rares exceptions près, les autres groupes étaient une horreur, de mauvais gout et de hurlements. Les Jury joués d’avance. Les publics peu ouverts à un transgenre, plus ou moins arabe de surcroît. Mieux vaut être carrément bien Noir. C’était le cas du groupe d’Africains en Boubou qui représentait… La Suède ! j’ai failli prendre les armes ! Transfert de délire des complexes. On abandonne les arabes devenus trop exigeants, au profit des peuples premiers à qui on fait la grâce de faire comme si. Aucune différence avec une blonde aux yeux bleus du Nord, et si vous en voyez une, vous êtes raciste ! Sauf qu’en Suède il y a aussi de grands panneaux au bord des routes affichant : « 100 % des viols sont en Suède sont commis par des Africains ». A chacun son paradis exotique… Ca leur passera aussi.

    Les nationalistes ne passeront pas, il est criminel d’aimer son pays, son identité culturelle, son Histoire ; et Macron a trouvé l’astuce de l’hypocrisie suprême, il se déclare « patriote européen » ! A quand les patriotes du Monde ? Avec à leur tête Sorros (l’or et l’os, vos os pour un écu) et Bil Gate le Big gate, votre chère prison de consommateur ; leurs fondations et lobbies sont derrière tous ces mouvements vert de gris, couleur des moutons en arme. Macron l’écolo, lui, vient de signer l’accord avec Total pour exploiter une mine d’or à coup de mercure, mais tant que les gens accepteront « le mensonge érigé en système d’état »comme disait Custine de la Russie…

    Perso je m’en fous désormais. j’ai hâte qu’advienne la fin de l’homme qui se profile. Quand deux milliards d’Africains auront bouffé leur dernier éléphant ; quand la dernière baleine sera momifiée au plastique ; quand les poils du dernier orang-outan nageront dans votre huile de palme ; quand l’extraction du lithium aura assèché les terres dont elle pompe l’eau ; quand les chinois auront fini d’acheter nos terres et nos infrastructures ; quand vos enfants porteront des masques à gaz ; quand la nuit, les pluies acides, auront eu raison de l’homme. Alors je regarderais le crépuscule des dieux en les remerciant d’être venus à bout de l’ignoble race. Noé sera jeté aux fers pour qu’il ne soit pas tenté de recommencer. D’ailleurs il n’y aura plus de bois ; ni de giraffe pour sortir la tête de l’Arche dans les livres pour enfant : ni de blanche colombe et sa branche d’olivier du mensonge de l’homme. « Pax » ! Tu parles Charles ! C’est bien le pire des gros mots pour l’homme, son graal en incapacité majeure, et c’est pourquoi il a été choisi par les textes sacrés pour être le défi de Dieu à l’homme : Pax !

    Et plus il se trimbale avec des pancartes Pax, plus il fait la guerre ! C’est la pub Pax-tampax censée empêcher le sang de couler de tous ceux qu’on assassine en toute conscience, hommes et bêtes. Je ris, je me marre, je crache l’homme par tous mes derniers souffles… Et je me tiendrais là au dernier jour au bord de l’océan, discutant avec une puce de sable et une bernique ; et nous rirons de cette farce faite à l’homme, disparu de son propre chef ; et nous envisagerons un nouveau cycle de 200 millions d’années pour qu’advienne Jonathan le goéland, Jumbo l’éléphant, Jonas la baleine, et tous les J qui ne soient pas des Je mais des Jeux.

    Car la création est le jeu préféré de Dieu. Et seules les âmes de bonne volonté sont conviées à faire une partie. Dieu aime les artistes et les poètes. Il interroge : es-tu sûr qu’il faille des ailes à cet éléphant ? A cette fée Clochette ? Ah non, tu ne vas pas recommencer avec le triton rose de Madagascar, j’ai dit pas d’homme ! Et avec lui on ne sait jamais où il se cache pour revenir. Je l’ai déjà chassé une fois, restons vigilants. Dessine-moi plutôt un mouton ; une rose ; un renard ; et même un Petit Prince, qui ne grandirait jamais. Seule la race des enfants est acceptable. Ceux qui deviennent des hommes tombent dans leur vide sans fin : bon débarras !

  • avatar
    jacou

    Chère Revolta , c’est avec délectation que je salue votre énergisante apparition ; et pour honorer votre attention à la défense de nos amis les animaux :
    ( Message reçu par Agnès Bos-Masseron )

     » Sanat Kumara nous parle :
    Ainsi dans la simplicité, célébrer l’union. Vous le savez, dans le règne animal, il est souvent des maîtres de bonté, d’amour inconditionnel, de compassion, qui viennent offrir leur présence à ceux qui se disent leurs maîtres.
    La relation dans la bonté, dans la beauté, dans la compassion mutuelle. Au-delà des formes, savoir écouter l’âme. Au-delà des formes, savoir recevoir, apprendre et donner. Belle est une telle relation. Apprendre la simplicité de ces êtres qui ne connaissent que l’inconditionnel de l’amour, que ce regard d’amour et d’adoration même, la bonté, la simplicité de ces êtres qui ne connaissent pas le jugement.
    La séparation n’est pas, elle n’est à aucun niveau. Le compagnon animal dépose son corps, le rendant à la terre. Le compagnon angélique qu’est l’âme de l’animal continue à aimer, à veiller, à nourrir. Apprendre de lui. Apprendre ce même regard qui ne connaît ni jugement ni sens de séparation. Apprendre la joie, la joie d’aimer simplement.
    Il est les grands esprits du règne animal qui veillent sur la terre et l’honorent. Un grand esprit par race. Savoir honorer et reconnaître la majesté de ces êtres qui viennent ramener l’exemple d’une vie hors du mental, la majesté de ces êtres qui souvent acceptent de se faire tout petits, infiniment simples dans leur joie d’aimer, infiniment aimants dans leur joie d’être, pour rappeler aux êtres humains le regard vrai. Puissent les êtres humains s’inspirer de ce regard et se regarder avec le même regard.
    Voyez, c’est en partie ainsi que les anges se mêlent au cœur de l’incarnation tridimensionnelle, souvent des animaux, quelquefois des êtres humains, prenant une forme qui paraît anodine pour rayonner comme une lampe rayonne la lumière, rayonner cet exemple d’amour inconditionnel, de joie inconditionnelle.
    Voyez, pour beaucoup un animal pourrait sembler d’intelligence inférieure. Sages ceux qui savent percevoir la sage intelligence de ces anges qui mènent une vie de rayonnement d’amour inconditionnel au sein d’un corps d’animal ou d’être humain quelquefois. Se souvenir du regard, car l’être, n’est-ce pas, est regard. Le regard vrai, ce regard vrai qui ne connaît ni jugement ni sens de séparation, ce regard qui ne sait qu’aimer et adorer même, et qui s’offre tout entier.
    Il serait beau que l’humanité puisse voir ces grands esprits du peuple animal qui veillent sur la terre, la nourrissent, l’honorent et la remercient, et ces grands esprits qui s’honorent entre eux, grand esprit des loups, celui des aigles et ceux de chaque espèce, nourrissant la terre et bien souvent corrigeant par la puissance de leur amour les blessures infligées par la négligence des êtres humains. Encore une fois nous le redisons, la négligence la plus grande est celle de ces émotions pesantes, de ces jugements trop souvent hâtifs, de ces condamnations, de ces enfermements. Les grands esprits de la race animale offrent une telle puissance d’amour que sont effacées naturellement ces empreintes, ou certaines de ces empreintes.
    Car voyez la masse de déversement de ceux qui n’ont pas appris le maîtrise ou qui croient l’avoir apprise mais gardent leur addiction aux jugements hâtifs, aux condamnations, à l’étroitesse quelle que soit l’étroitesse.
    Vous l’avez vu, n’est-ce pas, le corps d’un animal est quelquefois petit et si grand son amour et si puissante la lumière de cet amour qui rayonne des yeux. L’être est regard.
    N’oubliez pas, où que vous viviez, de vous laisser nourrir par la nature. Vous le savez, dans les villes, il est des généreux, les arbres, qui choisissent d’être enserrés souvent par le béton, pour être continuité de ce don du monde végétal qui s’offre au règne humain, et ce don pour la terre et ce chant constant qui émane des feuilles, des troncs et des racines, ce chant constant d’hommage à la terre, d’hommage au créateur.
    Nourrissez-vous de cela, même si cela veut dire aller dans vos parcs. Alors n’oubliez pas de remercier les arbres qui choisissent d’accepter d’être ainsi enserrés pour faire le don au règne humain et le don à la terre.
    Voyez, le sens de la fraternité va bien au-delà de l’intérieur d’une race ou d’un règne, la fraternité du vivant. Les règnes minéral, végétal, animal, humain et lumineux, unis dans ce même regard qui s’offre. Choisir d’être ce regard.
    Choisir cela en son nom propre et au nom de l’humanité. Il faut bien que certains s’impliquent pour inscrire une autre empreinte dans le collectif de l’humain. Il est beau de s’impliquer, s’impliquer par le rayonnement, par l’action, par le silence et la parole, honorant ce sens de la fraternité et l’inscrivant dans chaque fibre du vivant.
    Vains et dérisoires ces êtres humains qui se sont crus les maîtres de la planète et qui peuvent se permettre de détruire et de polluer par leur manque total de maîtrise envers leurs émotions, leurs paroles ou leurs pensées, dans l’enfermement dans l’épais de leur sphère émotionnelle. Heureux ceux qui savent écouter le chant d’harmonie qui relie tous les règnes. Heureux ceux qui se retrouvent dans ce chant d’harmonie et qui, cessant de juger, écoutent et nourrissent simplement.
    Voyez, la fraternité du vivant s’étend aux éléments. Il est un niveau de vie dans la création tout entière qui est la pure conscience de cette fraternité. Les animaux, surtout ceux qui n’ont pas été pollués par une influence humaine les forçant à sortir de leur rythme ou leur milieu naturel, les animaux savent et honorent cette fraternité du vivant. Permettre à la création, à la terre, de retrouver cet équilibre composé d’écoute et de respect.
    Voyez comme l’écoute est porte pour l’union car dans cette écoute vraie, tombent les œillères, les barrières des jugements, les peurs des séparations, les rigidités de toutes sortes. Voyez, il est un sens de l’écoute permettant à chaque être d’entendre les voix de son espèce unifiée se mêler en symphonie pour la terre, en symphonie pour le créé et l’incréé
    Il est beau d’honorer la paix comme on honore un ami, une amie, et de l’offrir en enveloppe autour de la terre, et de l’offrir en don au cœur de la substance la plus fondamentale de chaque être, de chaque forme.
    Il est une perle de joie, perle cosmique, que des civilisations gardent pour qu’elle s’infuse dans toutes formes, dans toutes créations et toutes créatures. Unir la glande pinéale et la porte du sommet de la tête à cette perle de joie. Bien sûr, le corps est cosmique et l’écrin de cette perle est le cœur. Par l’attention, unir la glande pinéale, la porte du sommet de la tête à la perle de joie dans l’écrin du cœur, offrant cette union au créé et à l’incréé. A cela vous vous appliquerez.
    N’oubliez pas, il serait vain de s’adonner à des pratiques si l’on n’a pas choisi de déposer les écailles, les jugements toujours trop hâtifs, les certitudes toujours enfermantes. Savoir ce regard de ces anges incarnés dans des formes animales ou quelquefois humaines pour être rayonnement d’amour inconditionnel. L’Être est un regard.
    Gagner toujours plus en vitalité. Souvenez-vous, exercez vos corps et vos esprits.
    Nous vous saluons. « 

  • avatar
    jacou

    Je parlai de l’amour expansif et de la peur « constrictrice » :

    – La peur est aux antipodes de l’Amour ( reçu par Monique Mathieu )

    « Les peurs, qu’elles soient conscientes ou inconscientes, sont légion chez les humains. Ils ont peur de certaines choses mais ils ne se rendent pas compte qu’ils créent la vibration peur pour une multitude de choses, d’événements, etc.

    Beaucoup d’êtres associent ce mot à une grande peur, c’est-à-dire à la peur d’un événement important qui perturberait leur vie, tel qu’un accident par exemple.

    Il y a aussi toutes les autres peurs, plus insidieuses, qui jalonnent votre vie et votre destin : il s’agit des peurs que vous générez, celles que nous appelons « peurs domestiques » comme la peur de ne pas être à la hauteur en ce qui concerne votre évolution ou un événement, la peur du lendemain, la peur d’événements éventuels, la peur de la maladie… Les peurs sont à l’infini ; elles revêtent une importance plus ou moins grande selon les personnes qui vivent cette vibration inférieure.

    Pour éviter d’avoir peur, il faut commencer par beaucoup travailler la confiance. N’oubliez pas que, quelle que soit l’expérience que vous ayez à vivre, qu’elle se situe au niveau personnel ou au niveau global, nous sommes là pour vous aider à la vivre du mieux possible.

    Si cette expérience n’est pas nécessaire à votre évolution, nous sommes également là pour vous éviter d’être confronté à des situations qui pourraient vous occasionner de gros traumatismes ou de grandes peurs. Cependant, il faut que vous ayez conscience de ce qu’est la vibration peur pour la détecter et pouvoir ensuite la transcender et l’éliminer.

    Il ne faut pas alimenter une peur, quelle qu’elle soit ! Vous pouvez la reconnaître, lui parler en lui disant simplement : « Je te reconnais mais je n’accepte pas ta vibration ». Envoyez-lui simplement de l’Amour !

    La peur est aux antipodes de l’Amour ; ce sont deux vibrations qui se font face mais dont les énergies sont totalement différentes.

    Nous vous parlons de la peur parce que vous entendrez parler de choses très difficiles. Nous ne vous demandons pas d’être totalement insensible, nous vous demandons de ne pas vous charger émotionnellement de choses qui ne vous appartiennent pas !

    Il faudra que vous restiez beaucoup plus dans la neutralité ! Nous donnons pour exemples une grande catastrophe qui pourrait avoir lieu dans votre pays ou dans un autre pays de votre petite planète, des choses difficiles à vivre et même à accepter, des choses qui pourraient même vous révolter ou vous amener à vous demander où se trouve l’aide que nous vous avons promise et si elle vous sera réellement donnée.

    Dans de telles circonstances, il faudra rester neutre et envoyer beaucoup d’Amour à la situation ainsi qu’à l’émotion inférieure de peur qui peut naître d’un évènement ou de la peur due à une catastrophe se produisant sur votre petite planète.

    Il en sera de même pour des catastrophes générées par votre Mère la Terre. Dans ce cas le problème sera différent, parce qu’inconsciemment vous serez dans l’acceptation, parce que vous saurez que vous avez en quelque sorte coupé votre connexion à votre Mère la Terre.

    Vous coupez tous cette connexion, même involontairement, si vous n’avez pas de jardin. En effet, ceux qui habitent à la campagne et qui ont la possibilité d’apprécier la beauté de la nature et de leur environnement n’ont pas coupé leur connexion à la Terre car ils sont naturellement en connexion avec les divers règnes ; par contre, ils ne sont pas en connexion avec la Conscience de la planète Terre.

    Il vous est demandé de rester connecté à votre Mère la Terre afin d’éviter de subir une chute de fréquence vibratoire due à sa colère éventuelle. Alors, quoi qu’il arrive, envoyez beaucoup d’Amour à votre Mère la Terre !

    Si vous êtes suffisamment nombreux à le faire, cet Amour atténuera un peu les conséquences probablement cataclysmiques des événements qui se produiront dans certaines parties du monde. »

  • avatar
    Tony

    La division ces vieux comme nos conditions de prédation , de domination
    vous mettez en lumière , il n ya pas d ombre , juste des reflets mais autour de ces histoires il ya des zones d ombres , il ya surtout un empire a tenir , a continuer de vernir a continuer d agrandir et ya des langues qui finisses pas ce déliés aussi

    Le Général Desportes au Sénat : “Daech a été créé par les États-Unis” [2014]

    https://blogs.mediapart.fr/danyves/blog/011215/le-general-desportes-au-senat-daech-ete-cree-par-les-etats-unis-2014

    Le général Wesley Clark, ancien commandant des forces armées de l’OTAN, a déclaré à la chaîne de télévision américaine CNN que l’Émirat islamique (Daech) avait été « créé par nos amis et nos alliés pour vaincre le Hezbollah ».

    https://www.alterinfo.net/Le-general-americain-Wesley-Clark-Daesh-est-une-creation-israelienne_a146799.html

    L ‘ Otan qui perpétue ce conditionnement qu il faut des guerres partout sur la planète pour avoir la paix , qu il faut nourrir au 4 coin du globe les guerres et les grandes misères parsque ses comme sa et pas autrement , du copinage celons l intérêt première matière pour enfer un socle sur valeur ajouter

    En pleine crise contre l’Iran, les USA livrent 8 milliards de dollar d’armes à l’Arabie Saoudite

    https://lecourrier-du-soir.com/en-pleine-crise-contre-liran-les-usa-livrent-8-milliards-de-dollar-darmes-a-larabie-saoudite/?fbclid=IwAR2v6rCnOVOzf6SNc63z5CyZM5hVa0hNX5K9CaediWCkLabB-QOyNhn1qyw

    L’Islam en gris anthracite !

    ya pas que l Islam , dans cet erre du verseaux et tout ces nuages qui nous cache de la lumière et ya des petit génies , et j avoue que votre billet ces du génie lol

    Merlin Charles

    La mémoire de l’eau prouvée par le prix Nobel Luc Montagnier : les implications spirituelles sont énormes

    Lorsque la science pousse les théories quantiques à leurs paroxysmes, il se produit la rencontre entre deux mondes cachés l’un de l’autre et ce qui devient évident, c’est le point où la science rejoint la spiritualité et lorsque les ego des chercheurs se font plus petit, lorsque la peur de perdre sa réputation s’efface, alors nous assistons aux premiers pas de la « science spirituelle ».

    Ce qui est caché devient alors perceptible, et l’on se rend compte que tout ce qui080ence et l’énergie sont partout, que ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et qu’il n’existe aucune séparation car tout est Unité. Nous conseillons la lecture des livres de Kryeon pour mieux percevoir ce qui est sous-tendu par les explications du professeur Marc Henry et c’est grand et magnifique!

    Le problème rencontré par les chercheurs qui veulent sortir des sentiers battus est qu’ils se heurtent inévitablement, comme Tesla en son temps et tant d’autres, au mur du « bien penser » créé par tout un système qui fait qu’on coupe tous les crédits et qui dénigre, discrédite toute personne osant regarder dans un autre sens que celui imposé. Ce système doit prendre fin afin que la science puisse enfin être débridée des lobbies financiers qui permettront d’apporter les progrès dont les hommes et la nature ont grand besoin et qui seraient déjà existant si le système de contrôle notamment financier mondial n’était pas en place.

    Mort en 2004, Jacques Benveniste, chercheur à l’Inserm, fut au centre d’une controverse mondiale avec sa thèse sur la mémoire de l’eau. Appliquant cette théorie à ses propres recherches, le prix Nobel de médecine Luc Montagnier a fait un constat surprenant qui provoquera peut-être une révolution en matière médicale… A l’origine de la vie sur Terre, l’eau est indispensable à la survie des espèces. Mais, pour certains scientifiques, cet élément fondamental aurait des capacités insoupçonnées.

    Dans les années 1980, un médecin immunologue de renom, Jacques Benveniste, affirmait avoir découvert que l’eau serait capable de garder en mémoire les propriétés des molécules avec lesquelles elle a été en contact, même lorsqu’elles ne s’y trouvent plus. Une étonnante théorie qui a fait l’objet d’une énorme controverse. Rapidement, la validité de ses travaux fut mise en doute et Benveniste, rejeté par la communauté scientifique. Mais, poussé par la curiosité, Luc Montagnier, prix Nobel de médecine pour la découverte du VIH, a repris ses recherches.

    Dès la première expérience sur le plasma sanguin de malades infectés par le virus du sida, il détecte des ondes électromagnétiques. « Ça a été une vraie surprise. Je ne m’y attendais pas et j’étais fasciné par ce phénomène », se souvient le médecin virologue, qui pense immédiatement aux « applications médicales ». Pour mettre en lumière les étonnantes propriétés de l’eau découvertes par celui qu’il considère comme « le Galilée du XXe siècle », Luc Montagnier a décidé de lever le voile sur ses recherches en cours et propose de réaliser, devant la caméra, une expérience surprenante : la transduction de l’ADN.

    Vers la biologie numérique ? Des molécules d’ADN d’un patient infecté par le VIH hautement diluées dans de l’eau stérile sont placées sur un capteur d’ondes électromagnétiques relié à un ordinateur. Le signal obtenu, numérisé, est ensuite envoyé par mail à l’université du Sannio de Benevento, en Italie. Après avoir exposé un tube d’eau pure à ces ondes numérisées, l’équipe transalpine utilise la PCR, une technique révolutionnaire qui permet de répliquer une séquence d’ADN. Contre toute attente, une molécule identique à 98 % à l’originale parisienne a bien été reconstituée dans la solution aqueuse.

    L’eau aurait donc bien une mémoire ! Et les ondes électromagnétiques auraient les mêmes propriétés que la matière qui les a émises. Comment cela est-il possible ? Difficile de le savoir, car « le problème que ça pose actuellement, c’est que cela demande aux biologistes d’être à la fois des physiciens et des chimistes, et ça, ce n’est pas forcement facile pour eux », explique Marc Henry, professeur de chimie et de physique quantique à l’université de Strasbourg. Pour le Pr Luc Montagnier, qui travaille déjà sur des applications concernant le virus du sida, l’autisme, certaines scléroses en plaques, les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, les débouchés sont immenses.

    Car cette découverte remettrait en cause l’approche médicale actuelle, autant sur le plan du diagnostic que sur celui de la thérapie — le corps humain étant composé à 70 % d’eau. « Le jour où l’on admet donc que les ondes peuvent agir, on peut agir par les ondes, souligne Luc Montagnier. Et à ce moment-là, on peut traiter par les ondes. C’est un nouveau domaine de la médecine qui fait peur à l’industrie pharmaceutique. »

    Amandine Deroubaix Documentaire Durée 52′ Auteur Christian Manil Réalisation Christian Manil et Laurent Lichtenstein Production Doc en Stock, avec la participation de France Télévisions Année 2013

    La version courte de la vidéo:

    Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

    Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

    https://eveilhomme.com/2019/04/19/la-memoire-de-leau-prouvee-par-le-prix-nobel-luc-montagnier-les-implications-spirituelles-sont-enormes/?fbclid=IwAR3zM8o0iXnMWdfyEBge3Pi3e9aJc9UCJu95HL9RFowD_EqGPYKp51naUwA

    ces tout un verset du courant lol
    jean est trouver un autre qui montagné lol

    https://www.youtube.com/watch?v=X_WGFgP1swI

    salutation fraternel .


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER