Alain Delon est mort… 3


FavoriteLoadingAjouter aux favoris
Alain Delon est mort

Il est mort alors qu'il n'avait pas le droit de mourir

Je n'ai pas envie de célébrer la mort de celui qui rendit à la vie sa célébrité.

Il ne courait pas après... la beauté

C'est la beauté qui lui courait après

Il paraît qu'elle l'a rattrapé et lui fit la peau...

Rien que pour se draper ou en faire un drapeau...

Alain Delon ne fut pas beau... mais le plus sublime des héros.

Qui ne sut jamais exister autrement que par excès ou par défaut.

L'homme auprès duquel les hommes étaient de trop...

Je l'ai plusieurs fois vu rendre l'âme

Par hasard ou par mégarde

Dans le Samouraï ... dans Monsieur Klein... dans le Clan des Siciliens

Si j'étais mythomane

Je vous dirai que je l'ai rencontré

Il m'a dévisagé avant de s'éclipser

J'ai eu à peine le temps de l'entendre me murmurer

Mon hymne préféré : Bella Ciao

Share Button


3 commentaires sur “Alain Delon est mort…

  • avatar
    Pascal

    Très joli billet sur Alain Delon, d’hommage, sur la fiction-réalité, Bella Ciao très joliment chanté.

    Sur la question :

    « Y-a-t-il un lien entre fiction et réalité ? »

    Je pense que oui, mais que ça dépend aussi de comment on le considère. Pourrait aussi le considérer comme plus ou moins unis, que dépend du regard porté. C’est à dire que même si y a une définition qui les différencie de manière logique / par la dialectique dans des dicos, y a la croyance-foi, philosophie, qui peut définir autrement, ce qui est ptêtre aussi source de polysémie.

    Par exemple, un des sens de la réalité, c’est le caractère non fictif d’un récit, duquel on pourrait établir des paliers, tel que lorsque l’on différencie de l’autobiographie les romans historiques inspirés de faits mais romancés, des romans de science fiction. Mais les romans de science fiction sont composés à partir de connaissances, et les histoires imaginées inspirées de ce qui compose notre « noosphère », ainsi que les contes et légendes. Et une autobiographie ou une biographie, ou des articles relatant des « faits », sont relatifs à une interprétation.
    Un peu dans cette idée, l’annonce de la « mort » de Alain Delon en tant que acteur en chair et en os pourrait être vu comme une fake news si l’on sait que son corps est encore en vie à l’instant où l’on apprend la nouvelle, mais il y a plusieurs façons de « mourir » et présenté autrement tel que dans ce billet, cela prend un tout autre sens.

    Sur le plan de l’aspect physique, la différence se fait sur la manifestation concrète de ce qui est imaginé. Mais il y a des théories-philosophies qui ne font pas la même différence entre ce qui est communément défini comme de la matière et de l’esprit.

    Toujours est-il que dans tous les cas, pour moi, le lien c’est notre existence-présence-conscience au monde, l’incarnation, nos pensées-imaginations-sensations, attention que nous y portons qui participent avec de la perception / interprétation de la « réalité – fiction ». Il y a diverses théories sur l’essence de ce lien, sur l’âme-esprit et sur ce qui serait transcendant et / ou immanent, reste que voilou le principe, l’idée.

    Autrement dit :

    Alain Delon est mort…
    R.I.P. Alain Delon.
    Condoléances, beauté aimée.
    Vive Alain Delon !!!!

  • avatar
    jacou

    Distinction entre la réalité/fiction de l’apparence et la réalité de la conscience de l’être :

    « Dans l’attitude naturelle, nous ne voyons que ce que nous voulons bien voir. C’est-à-dire que notre perception est télécommandée par notre pensée. Nos désirs, nos préoccupations, le harcèlement des choses à faire, des rendez-vous urgents, le train-train des habitudes, la répétition des mêmes actions chaque jour s’accommodent d’une simple reconnaissance. Le mot re-connaissance, veut bien dire re-trouver ce que nous cherchons, en anticipant par avance ce à quoi nous devons nous tenir. La perception habituelle porte les œillères de nos attentes et l’anticipation de notre mémoire. Notre principal souci, c’est d’y confirmer la cohérence de notre représentation actuelle, en tissant par la pensée les fragments du monde que nous percevons.

    René Daumal – éveil et acte

    « Tel homme s’éveille, le matin, dans son lit. A peine levé, il est déjà de nouveau endormi ; en se livrant à tous les automatismes qui font que son on corps s’habiller, sortir, marcher, aller à son travail, s’agiter selon la règle quotidienne, manger, bavarder, lire un journal – car c’est en général le corps seul qui se charge de tout cela –, ce faisant il dort. Pour s’éveiller il faudrait qu’il pensât : toute cette agitation est hors de moi. Il lui faudrait un acte de réflexion. Mais si cet acte déclenche en lui de nouveaux automatismes, ceux de la mémoire, du raisonnement, sa voix pourra continuer à prétendre qu’il réfléchit toujours; nais il s’est encore endormi. Il peut ainsi passer des journées entières sans s’éveiller un seul instant. Songe seulement à cela au milieu d’une foule, et tu te verras environné d’un peuple de somnambules. L’homme passe, non pas, comme on dit, un tiers de sa vie, mais presque toute sa vie à dormir de ce vrai sommeil de l’esprit. Et ce sommeil, qui est l‘inertie de la conscience a beau jeu de prendre l’homme dans ses pièges : car celui-ci, naturellement et presque irrémédiablement paresseux, voulait bien s’éveiller certes, mais comme l’effort lui répugne, il voudrait; et, naïvement il croit la chose possible, que cet effort une fois accompli le plaçât dans un état de veille définitif ou au moins de quelque longue durée; voulant se reposer dans son éveil, il s’endort. De même qu’on ne peut pas vouloir dormir, car vouloir, quoi que ce soit, c’est toujours s’éveiller, de même on ne peut rester que si on le veut à tout instant.

    Et le seul acte immédiat que tu puisses accomplir, c’est t’éveiller, c’est prendre conscience de toi-même. Jette alors un regard sur ce que tu crois avoir fait depuis le commencement de cette journée c’est peut-être la première fois que tu t’éveille vraiment; et c’est seulement en cet instant que tu as conscience de tu as conscience de tout ce que tu as fait, comme un automate sans pensée. Pour la plupart, les hommes ne s’éveillent même jamais à ce point qu’ils se rendent, compte d’avoir dormi. Maintenant, accepte si tu veux cette existence de somnambule. Tu pourras te comporter dans la vie en oisif, en ouvrier en paysan, en marchand, en diplomate, en artiste, en philosophe sans t’éveiller jamais que, de temps en temps, juste ce qu’il faut pour jouir ou souffrir de la façon dont tu dors ; ce serait même peut-être plus commode, sans rien changer à ton apparence, de ne pas t’éveiller du tout. »
    http://prestistory.e-monsite.com/pages/tout-n-est-qu-illusion/apparence-et-realite.html

    –  » La beauté que vous voyez en moi est un reflet de vous. » Osho

    –  » Seul celui qui possède une grande beauté intérieure perçoit toute la beauté du monde. » Vincente A. Salaverri

    –  » La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l’âme. » Voltaire

    –  » Beauté ne vaut rien sans bonté. » Gabriel Meurier

    –  » La beauté c’est quelque chose dans le regard qui exprime l’intelligence, et l’intelligence c’est quelque chose dans le regard qui exprime la beauté ». Bernard Werber

     » La beauté qui est en toi ne peut être contenue, alors laisse-la briller au-dehors. » Eileen Caddy

  • avatar
    Tony

    Vive le Roi !!!!!!!
    rien ne m étonne , certain »es » transverses les murs mais aussi les ages , devant des légendes et on nous les entendrons longtemps , la ou le temps n existe pas , ba vi regarder le gars bin il fut prisonnier , soldat , grooner , looveur , bandit et même riche héritier en passant par policier ,il a connue les plus belles , en traversant leur chambre lol , le long du large dans ces travers

    la diversité des scénarios dans les voies sa le fait pleurez

    https://www.youtube.com/watch?v=wKO98rMIIiY

    alors ziva


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER