Le menu du Ramadan 2


FavoriteLoadingAjouter aux favoris
Vous vous attendez à quoi au juste ?

What did you expect ?

Que je garnisse votre palais ?

Ou que je vernisse le profil des plus fins gourmets ?

Je vous rappelle que Ramadan est fait pour que l'on cesse d'être gourmand.

Il faut être bête pour croire que les joies de la table font partie de la fête...

 

La question que l'on se pose en faisant Ramadan, n'est pas de savoir ce que l'on peut se mettre sous la dent mais dans la tête !

Ne soyez donc pas déçu d'apprendre que le menu est plutôt menu-menu... disons : très léger pour abréger votre curiosité.

Sucré ou salé ? Chaud ou froid ? Gros ou gras ? Épicé ou non épicé ?

Réponse : peu importe !

Littéralement cela veut dire que ce qui importe c'est le peu... savoir se contenter de peu... autrement dit : n'en faîtes pas trop, c'est interdit.

Le bon sens ou l'intelligence vous l'ont toujours déjà interdit.

Pas d'excès, surtout pas d'excès...

Vous froissez votre intelligence en croyant que vous n'en avez jamais assez...

Vous lésez en vous la part de lumière et vous favorisez la part d'obscurité.

Savez-vous comment j'appelle le peu d'intelligence que j'ai en moi ?

Je l'appelle : Dieu...

Et ça m'incite à me contenter de peu... et à être contente de mon contentement. Dieu merci...

Jeûner ou s'abstenir de tout excès est une joie.

Rompre le jeun c'est la Loi, il ne faut pas inverser les plateaux de la balance... ça peut encore une fois nuire à votre intelligence.

La Foi, c'est comme le foie... ça ne distille pas n'importe quoi.

Il faut choisir ses aliments ou ses éléments pour s'épargner toute crise de Foi !

Le plus grand nutritionniste c'est votre esprit quand il est de bonne et non de mauvaise foi.

C'est lui qui détermine votre hygiène de vie en vous prescrivant la mesure, le sens de la mesure, sans excès, ni démesure.

Ne vous précipitez pas chez votre boucher, une bouchée de pain peut vous suffire, une petite gorgée de lait, vous réjouir.

 

Je sais, vous n'avez pas attendu Ramadan pour être tiraillé entre le défaut et l'excès, entre le trop beau ou le pas assez...

C'est une vieille querelle entre l'ange et la bête, entre le vorace et la Grâce...

 

Ramadan c'est pour trancher et ne pas ou ne plus se laisser absorber...

Ne vous laissez pas faire... la tentation est grande mais votre attention doit être encore plus grande. Immense. Plus dense... au lieu d'être "tendance".

 

Et au lieu de dresser des tables, songez à votre soif, à votre faim véritable... soif d'infini... faim de sérénité... de paix avec vous-même et avec l'éternité...

On ne vous l'a peut-être jamais dit, mais l'appétit de Dieu est le seul qui puisse vous rassasier... infiniment, définitivement.

Et si vous n'êtes pas vraiment croyant, soyez au moins intelligent... mangez pour vivre... ne vivez pas pour manger !

Et votre âme ?

Y avez-vous seulement songé ?

Elle a tout autant sinon plus besoin de nourriture que votre corps.

Elle a aussi besoin de 5 fruits et légumes par jour, pour grandir... et non grossir !

Le musulman est censé les couvrir avec ses 5 prières adressées à Dieu pour lui dire : Dieu, je vais mieux depuis que je me contente de peu... il suffit que je prononce ton nom pour me sentir heureux... merci de rendre mon chemin toujours plus lumineux.

Parce que Ramadan c'est l'occasion rêvée pour apprendre à distinguer entre le permis et l'interdit, le hallal et le haram, entre l'être et le paraître.

Dieu est permis. L'odieux est interdit.

Quand on a dit ça, on a tout dit...

Mais pour le comprendre, il faut une vie !

Auteur interprète : Emeline Becuwe
Scénario : Emeline Becuwe
Actrice : Emeline Becuwe

 

 

 

Share Button


2 commentaires sur “Le menu du Ramadan

  • avatar
    Pascal

    Une perle sur le menu du Ramadan.

    Carte d’invitation

    Chère Grâce,

    Je ne sais trop comment le dire, ou si, tout simplement : vous êtes invitée à venir si vous le souhaitez, quand vous le souhaiterez.

    Peut-être n’aurez-vous pas trop les moyens de vous déplacer jusqu’ici, mais je m’interroge sur comment vous donner envie, si c’est une question d’envie ? Je ne suis pas musulman, mais je tenterai probablement de faire le Ramadan, de suivre de l’éthique, de me rapprocher de l’état d’esprit. Et si pour ma part, je mangerai végétalien : Un Ramadan vegan : http://www.lallab.org/mon-premier-ramadan-vegan/

    Un Aïd-El-Khebir chez les musulmans végétariens : http://www.vegemag.fr/societe/musulman-vegan-aid-el-khebir-chez-vegetariens-7480

    Vegan pratique (infos diverses et recettes) : https://vegan-pratique.fr

    et que je pourrais vous faire des plats, adapter en végétalien de vos plats préférés avec les moyens du bord, vous pourrez manger et boire ce que vous voudrez, suivre le régime que vous voudrez, en fonction du budget et disponibilité des mets.

    Alors je ne vais pas faire toute la liste de ce qu’on pourrait me reprocher, de ce que je me reproche. Peut-être que comme il a pu m’arriver d’être idiot, de faire le bête, d’avoir un drôle d’humour à faire grincer quelques dents ou à chatouiller épicé, voire mal compris, et de manquer de discernement à l’occasion pourrait-on considérer ; peut-être que ça ne suffira pas, ce sera à vous de voir. Néanmoins, si je devais plaider, faire mon propre avocat (pas celui à manger en guacamole, plus trop la saison dans notre hémisphère il est écrit sur sa fiche), je dirais que comme les enfants à qui on promet le père Noël si ils sont suffisamment « sages » : je n’ai pas trop fait de bêtises !! Alors ? Bon, tout dépend ce qu’on considère, le prisme, ce n’est pas à moi d’en juger, et c’est ptêtre pas un critère pour vous, et comme aurait dit l’autre, suffit sûrement d’un instant de volonté, mais bref, voilou !

    En attendant, je m’en vais finir mon repas, mûrir ma réflexion et méditer,

    Un instant,
    tourné vers l’au-delà,
    paix en soi
    sur les remous
    du fleuve de l’existence,
    sculptée pas à pas

  • avatar
    jacou

    Belle profession de foi ….

    Celles que je partage :

    « Il est Bon de Naître dans une Religion mais pas d’y Mourir.Range le Livre, la Description, la Tradition, L’autorité, et Prend la Route pour Découvrir Toi-Même.C’est parce que nous Sommes si Desséchés Nous-Mêmes, si Vides et sans Amour que nous Avons Permis aux Gouvernements de S’emparer de L’éducation de nos Enfants et de la Direction de nos Vies.»«Quand l’Esprit ne Résiste Plus, qu’il ne Fuit ni ne Blâme ce qui Est, mais se Contente d’Être Conscient avec Passivité, il S’aperçoit que, dans cette Passivité même, vient une Transformation… » Jiddu Krishnamurti

    « L’important, c’est D’Être à Soi-Même sa Propre Lumière, son Propre Maître et son Propre Disciple.Observez votre Propre Esprit,Découvrez-en la Profondeur et vous Verrez Qu’Il N’existe pas de Bonheur Durable dans les Choses que Nous Connaissons.Car le Bonheur est Étrange, il Vient Sans qu’on le Cherche. Lorsque vous ne Faites pas D’efforts pour Être Heureux, alors, Mystérieusement, Sans qu’on S’y Attende, le Bonheur est Là, Né de la Pureté, de la Beauté qu’il y a dans le Simple Fait D’ÊTRE.Le Silence et L’Amour sont Indissociables et pour Comprendre, Soyez Silencieux… » Jiddu Krishnamurti

     » La tête est incapable de communier. La seule chose qu’elle puisse faire est disséquer, analyser, fragmenter la réalité. Le coeur synthétise, relie, réunit, fusionne ce qu’il perçoit. L’homme qui regarde à travers son coeur voit le monde comme un tout organique indivisible. Pour la tête par contre, le monde est une multitude d’atomes. L’Un que seul le coeur peut découvrir est ce qu’on appelle Dieu, le Divin…. » OSHO


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER