Aux âmes ! 4


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

J'ai vraiment du mal à obtenir les fonds nécessaires pour la réalisation de mon long métrage sur la Palestine...

Comme si la cause avait fait son temps, ne retenait plus du tout l'attention de mes abonnés.

Et pourtant, je ne désespère pas de voir tous les petits ruisseaux dont je fais partie, finir par reconstituer le grand fleuve de la Justice et de la Vérité...

 

Je suis persuadée que le 7ème art et le "Street Art" doivent s'en mêler pour rendre sensible cette extermination qui ne dit pas son nom, de cette désappropriation sans nom d'un peuple de sa terre et de tous ses repères.

En vertu de la loi du plus fort, on ne se demande même plus qui a raison et qui a tort ; on entérine la disparition de la Palestine.

 

Anne Franck a bouleversé toute une génération avec son Journal sur sa condition juive... J'ai rédigé l'équivalent en intensité sur la condition d'une arabe en Palestine... et j'ose espérer avoir de quoi le porter à l'écran de votre ordinateur...

 

J'ai choisi le titre d'"Orpheline de la Palestine" pour dire que cette cause n'a besoin, ni de héros ni d'héroïne mais exclusivement d'hommes ou de femmes de bonne volonté pour prendre la décision de démonter la machine de destruction massive qui s'apprête à tout broyer au Moyen Orient...

La Palestine n'est pas un pays étranger mais le pays le plus familier pour les assoiffés de Justice et de Vérité.

Dois-je changer le sujet, pour avoir droit à de plus conséquentes contributions ?

Certainement. Mais dans ce cas, je devrais changer d'âme... ce qui est hors de ma portée !

Share Button


4 commentaires sur “Aux âmes !

  • avatar
    Pascal

    Je vous souhaite de finir par les obtenir. Ce serait vraiment dommage sinon. Je pense aussi que l’art doit s’en mêler, peut faire évoluer vers autre palier de consciences, susciter soutien à causes.

    Et en tout cas, je trouve admirable votre engagement et tout, faut beaucoup de courage, de probité.

    @ L’Orpheline de la Palestine

    Tenez bon ! On va essayer de mobiliser les troupes !

  • avatar
    jacou

     » Comme si la cause avait fait son temps »
    Ce n’est pas la cause qui à fait son temps, ce sont le but et les moyens .
    Ces moments d’intenses préparations au basculement de l’humanité d’une conscience étroite et limitée à une conscience élargie , de son demi-sommeil à son éveil , de son rêve/cauchemar à la réalité nécessitent pour l’homme une approche globale de sa relation avec lui-même et de son environnement qu’il soit proche ( famille, villes,nations ) ou lointain? ( l’univers ) . Tout est lié, relié, l’humanité est un immense corps composé de myriades de cellules : les individuations . Ce corps , de même que notre corps ne peut être en bonne santé , que si les organes qui le composent ( les peuples ) fonctionnent en bonne intelligence source de paix et de bonheur .

    L’individu à la possibilité d’agir à son niveau et selon l’éclairage du grand visionnaire et sage Maharishi Mahesh Yogi :

    « Question : Maharishi, dans votre commentaire sur le Bhagavad-Gita vous dites : « Ne pas chercher l’erreur et ne pas parler des défauts des autres est considéré comme une nécessité essentielle à la réalisation de Dieu et à la libération de la servitude. Quand un homme parle des défauts des autres, il participe aux péchés de ceux dont il parle ». Comment se fait-il que parler des erreurs et des défauts des autres puisse ralentir notre progrès et influer sur le système nerveux ? Quels sont les mécanismes impliqués ?

    Maharishi : Ce qui sort indique ce qui a été à l’intérieur. Ainsi, si les maux de quelques personnes trouvent à s’exprimer, cela signifie que ce mal était enregistré à l’intérieur. Il indique juste la structure du cœur, ce qui est contenu à l’intérieur. Si quelqu’un ne dit jamais de mal des autres, cela signifie qu’il a un cœur pur, il n’a pas de mauvais en lui.

    Si quelque chose de mal est fait par quelqu’un, pourquoi devrais-je porter cette erreur, en y pensant ou en me la rappelant, et essayer de la maintenir dans mon cœur ? Et si j’en parle, cela signifie que j’ai conservé quelque chose de cela. Et si le mal est conservé, alors le cœur n’est pas pur. Il indique juste quel genre de mémoire est là, si la pureté est enregistrée ou si l’impureté est enregistrée.

    Dire du mal des autres cela signifie tout d’abord transplanter le mal de leur cœur dans notre cœur, transplanter le mal de leur esprit dans notre esprit, et alors laisser cette plante grandir en un arbre jusqu’à ce qu’elle s’extériorise. Elle s’exprimera de nombreuses fois. Le processus tout entier enchaîne l’évolution. Il nous tire vers le bas.

    – Cet état d’être positif nous amène à accomplir « l’action juste » :

    « ACCOMPLIR L’ACTION JUSTE
    Nous entendons beaucoup parler d’accueillir et de lâcher prise. Notre société occidentale, portée sur l’action compulsive, est effectivement carencée au sujet de l’accueil et du lâcher prise. Il existe deux grands mouvements de vie : un qui va de l’intérieur vers l’extérieur et l’autre en sens inverse. Ces mouvements s’appellent donner et recevoir ou action et accueil. S’il est primordial de parler de l’accueil, en tant qu’être incarné, nous avons aussi à poser des actions.

    Comment reconnaître les actions qui partent de soi, de celles qui partent de l’ego ?

    L’action juste est un mouvement qui émerge de la présence et non de l’ego. Elle se révèle d’elle-même. Elle n’est pas le fruit d’un effort volontaire, ni d’une analyse. Elle surgit comme un éclair ; elle est vive et étonnamment pertinente. La paix intérieure précède l’action juste qui découle de façon fluide et naturelle d’une vision claire. Elle est une pure expression de la Source qui se manifeste à travers soi. L’action juste ne provient pas des conditionnements et n’est pas liée à des expériences passées. Elle est en parfaite harmonie avec ce qui est, ici et maintenant, souvent caché sous les apparences. C’est notre essence qui s’exprime en symbiose avec l’essence du Tout. Dans la plus grande harmonie, les actions à réaliser se présentent avec cohérence et légèreté. L’action est une célébration de la vie.

    L’action juste s’exécute dans le détachement ; personne ne s’approprie de son accomplissement ou de ses résultats. Accomplir l’action juste, c’est se laisser mouvoir par la Source, être Son exécutant. Avec ouverture et courage, vous vous laissez inspirer et guider par la Source. Quand vous posez l’action juste, vous êtes au service de la Vie.

    L’action juste procède de l’amour ; elle est engendrée par l’amour et diffuse l’amour. Elle est le lien entre le Créateur et sa création, une pure expression divine. Sans action, il n’y a pas de création. L’action qui émerge de l’ego est engendrée dans la souffrance, contient de la souffrance et y conduit. L’action juste conduit au Divin. L’action juste n’est pas le résultat de tergiversations ou de manipulations psychologiques ; elle émerge de l’Unité. C’est l’énergie du Cœur versus celle du mental si couramment utilisée.

    L’impulsion précédant l’action juste est vive comme l’éclair, c’est un jaillissement, ici et maintenant. C’est une perception directe accompagnée d’une certitude sans inquiétude pour l’avenir. Elle est parfaitement adaptée et tient compte d’un maximum d’éléments. Elle n’est pas motivée par l’obtention d’une récompense ni par l’évitement d’un ressenti désagréable. Cette impulsion est intemporelle et se distingue par sa fraîcheur et sa spontanéité. »
    https://eveilspirituel.net/textes-de-claudette-vidal.asp?i=12

    – La solution au problème Israëlo/Palestinien ? ce qu’ont commencé à faire des femmes israeliennes et palestiniennes par milliers et milliers :
    http://www.europe1.fr/international/des-femmes-israeliennes-et-palestiniennes-marchent-pour-la-paix-3458366

  • avatar
    Revolta

    Personne,

    Merci d’avoir rédigé ce long message à mon intention, j’y réfléchirais plus avant dés que je pourrais et vous répondrais sur LJDP, mais là je suis un peu abrutie, vous méritez mieux ; je passais quelques instants, justement pour vous dire que sur Public Sénat ils ont passé un docudrama sur la marche pour la paix et le droit des femmes : trois mille femmes palestiniènnes et israéliennes faisant route ensemble, dansant et chantant sur une route au décor de collines empièrrées ; je ne sais pas où ça se passait ni quand, mais ça a l’air récent. Elles deviennent « amies sur le net, et ensuite se rencontrent quand elles peuvent, malgré les interdits. Elles veulent un meilleur avenir pour leurs enfants, et disent que laPaix rdt bien plus difficile à gagner que la guerre.

    Par ailleurs je n’ai malheureusement pas de Champagne pour arroser la victoire de la ligue du Nord et du mouvement 5 étoiles . Juste pour le fun, parce que il y a le risque qu’ils ne puissent faire ce qu’ils disent : renvoyer 500 000 migrants, empêcher les nouveaux bateaux d’accoster. C’est le programme tout le programme, en tous cala première motivation pour laquelle 60% des italiens sont d’accord : un pur bonheur d’entendre ça ; secondo arrêter avec l’austérité de Bruxelle. Et ces connards en réponse ne trouvent rien de mieux que d’envisager de supprimer la clause qui fait qu’un migrant dépend du pays où il arrive en premier. Donc gros flux chez nous à prévoir. Le bon côté de cette horrible hypothèse, c’est que ça réveillera les Français quand ils ne verront plus un Blanc à l’horizon, comme c’est déjà le cas dans bien des coins de Paris et banlieue. Mais les susuc Médor médiatiques veillent, même en admettant que la France insoumise et Marion s’allient un jour, qui aura les c……. de foutre dehors les envahisseurs… On peut rêver

    En Italie il n’y a pas de « droit du sol », c’est un avantage immense, vertigineux, qui fait qu’il est plus difficile de détricoter une nation quand on sait qu’on peut virer les indésirés, qu’on ne fait pas semblant de croire qu’ils sont des nationaux comme les autres ; chez nous ça peut nous valoir la taule, de dire tout haut ce que presque tous pensent. Dictat de merde de la fausse bonne pensée qui nous étouffe.

    Enfin c’est une bonne journée pour l’espoir, cette Italie qui se réveille. Les petits gorets des médias hurlent que le fascisme est de retour, je me marre.

  • avatar
    Revolta

    En résumé de votre désespoir : « Palestine je crie ton nom… dans le désert ». Oui mais cela fait soixante dix ans que ça dure… Voilà pourquoi tout le monde s’en fout, enfin à peu près tout le monde. C’est un temps trop long pour les temps actuels qui l’abolissent, où chaque jour une guerre chasse l’autre. Bientôt une attaque sur le Dombass ? Un petit éclat en Syrie où nous envoyons à nouveau discrètement des hommes ? Les gens ont peur pour eux, pas pour les Palestiniens. Cause perdue pas pour tout le monde, j’en conviens. S’il n’en reste qu’un vous serez celui-là, Personne. Vous avez la Palestine vissée à l’âme comme j’ai la France vissée à la mienne. C’est notre meilleur fil électrique pour nous relier et nous pendre tout à la fois.


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER