Comment lire le coran ? 6


FavoriteLoadingAjouter aux favoris
Avoir de l'esprit, c'est se soumettre à la lettre...

Pour faire preuve de finesse il faut redonner à la lettre, sa noblesse.
Pour être clair, il faut éviter toute surenchère...

Et quand on y pense vraiment, on se dispense de toute interprétation... bonne ou mauvaise.

Comme quand on vit, on ne raconte pas sa vie, on se contente de la vivre.
Se soumettre à la lettre, c'est se soumettre à l'être, au verbe être...
Tout le monde semble l'avoir compris :

le littéralisme n'est pas un formalisme, mais un fondamentalisme; c'est le fond qui se veut conforme à la forme... il n'y a pas de hiatus... donc pas de malus... la lettre dit l'esprit... l'esprit se dit à la lettre... c'est le charme indiscret du coran qui soumet ainsi la créature au créateur, l'esprit à l'être... ou l'esprit à la lettre sacrée, magique ou secrète...
Tout verset est censé nous bouleverser, sans nous faire tomber à la renverse parce que l'averse se passe à l'intérieur et non à l'extérieur de l'âme.

"Lis !" dit le coran.

Ce qui veut aussi dire : n'en rajoute pas... chéris, mais ne renchéris pas !

Parce qu'il n'y a rien à rajouter, rien à retrancher... l'être et la lettre sont parfaits.

Contente-toi de les lire et de les apprécier.
Encore faut-il être capable de les apprécier et ne pas les déprécier...

C'est tout l'enjeu de la Foi, de la bonne foi, qui croit vraiment ce qu'elle croit.
Le mystère, c'est d'être capable de soutenir le mystère... ou s'en souvenir... qu'il n'y a pas de Dieu sans cette part de mystère... c'est au croyant de garder le secret, de le sauvegarder en se soumettant à la lettre d'un esprit, tenu caché... qui illumine ou élimine en fonction de nos capacités de l'appréhender...
Les mauvaises langues disent que le coran incite à faire la guerre.
"Non pas la guerre, mais la paix !", rétorquent les lecteurs les plus avisés du coran...

Qu'en est-il ?

Comment trancher ou être tranchant devant ce genre de penchants ?
Par exemple : lorsque deux lettres se contredisent, qu'est-ce qu'on fait ?
C'est cette grammaire qui fait défaut aujourd'hui... quand deux verbes se suivent, on nous dit que le deuxième est à mettre à l'infinitif... mais lorsqu'il s'agit de mots prononcés par Dieu, lequel prévaut ?
On réclame la soumission de tout le monde ou on dit qu'il n'y a pas de contrainte en matière religieuse ?

Telle est la question.
La contradiction n'est qu'apparente... parce que la sentence qui s'applique, c'est celle qui rapproche le plus de l'être, de Dieu et non celle qui divise les êtres avec Dieu. Chaque lettre décrit un niveau de l'être.
Car le sens est toujours lié aux circonstances, et ça ne réduit en rien la transcendance du message de Dieu...
Il n'y a pas en effet de contrainte en matière religieuse, mais ça ne t'empêche pas d'espérer répandre la bonne parole de vouloir la partager, la propager...
Comme lorsque tu déclares que la rose est belle, tu ne peux t'empêcher de croire à l'universalité de ton jugement... il est réfléchissant mais tu le désires déterminant... il est sincère parce que tu le tiens pour vrai.
Tu n'es pas obligé de le lire... mais si tu le lis, tu es obligé de le comprendre... et donc de cesser de dire des inepties...
Et pour éviter tout délire, je recommande les mots qui suivent... que j'ai trouvé sous la plume d'un auteur allemand qui a trouvé le fin mot de toute prose inimitable :

"Combien d'hommes savent et se soucient de savoir qu'il y a de l'art dans toute phrase bien faite-un art qu'il faut deviner si l'on veut comprendre la phrase ? Se tromper, par exemple, sur le tempo d'une phrase, c'est se tromper sur son sens. N'avoir pas le moindre doute sur les syllabes décisives pour le rythme, sentir que la rupture d'une symétrie trop rigide est voulue et fait le charme d'une phrase, prêter une oreille patiente et attentive à tout staccato, à tout rubato, deviner le sens qu'il y a dans la succession des voyelles et des diphtongues, et comment, selon l'ordre où elles se suivent, elles peuvent se colorer des teintes les plus délicates et les plus riches."

Share Button


6 commentaires sur “Comment lire le coran ?

  • avatar
    Revolta

    Quand vous faites dans la nuance, Personne, je le fais aussi. Il semblerait que beaucoup de mots du Coran aient été traduits à travers des copies en différentes langues proches, dont certains prêtent à confusion, ou signifient autre chose. C’est un tri ou quadri linguiste des langues anciennes qui en parlait sur Radio-Courtoisie. On y apprend des tas de choses… En récrée je me suis amusée à tirer un coup de mortier à travers votre affiche. Heureuse que des dons commencent à conforter votre projet de film.

    Bien à vous

  • avatar
    Pascal

    Très joli texte sur comment lire le Coran, l’esprit, la lettre, l’être.
    J’essayerai de le lire un de ces jours.

    « La contradiction n’est qu’apparente… parce que la sentence qui s’applique, c’est celle qui rapproche le plus de l’être, de Dieu et non celle qui divise les êtres avec Dieu. Chaque lettre décrit un niveau de l’être.
    Car le sens est toujours lié aux circonstances, et ça ne réduit en rien la transcendance du message de Dieu…
     »

    Me fait penser qu’une auteure qui est dans mes contacts Facebook avait écrit un roman basé sur thèses contre le catholicisme, revisitant la vie de Jésus et messages contre de ce qui en a été fait par l’église catholique, et qu’elle a récemment posté des annonces pour son nouveau sur-contre l’islam. Je ne sais plus si j’avais lu juste des extraits ou tout lu du format pdf de son précédent, je me souviens plus trop de son histoire, si ce n’est que je crois que je m’étais dis pourquoi pas à sa version, de ce que j’en avais lu.
    Par contre, pour ce qui est de son roman sur-contre l’islam (et au passage contre les autres religions et textes sacrés, dont le Talmud, remise en cause-question de la civilisation judéo-chrétienne), des extraits que j’ai zyeutés, sa revisite me semble relever de la mauvaise foi, voire une forme de diffamation. Certains commentateurs laissent entendre possibles réactions d’extrémistes, mais contrairement aux messages vantant son œuvre, je ne pense pas qu’elle démystifie sur ce roman, plus qu’elle se trompe de cheval de bataille, dévoie, et risque plus de pas faire le poids dans un débat sur le sujet.
    En fait, ce qui a dû la motiver à s’y attaquer, c’est les attentats de cette décennie, et dans des extraits qu’elle a partagés, il est évoqué des contradictions entre des versets et le fait que les traductions en occident sont en général édulcorés de passages « violents – guerriers », elle y voit le germe de guerres civiles, du terrorisme, qu’elle relie donc au Coran original – à l’islam et non à d’autres trucs (elle a même fait passer message comme quoi elle et son équipe travaillent sur traduction de version originale du Coran qui serait plus ou moins inédit en Français, à sortir en fin d’année). Mais quelles-que soit les thèses sur lesquelles elle s’appuie, et si elle remet aussi en question la civilisation judéo-chrétienne, cela n’en fait pas synthèse indiscutable – juste, d’autant pour le lien avec les attentats et risques pour les guerres de l’ère, parallèle qu’elle a fait abusivement avec d’autres, ignorant tout des thèses sur les mécanismes du terrorisme et que les musulmans sont des premiers à en faire les frais. J’avais hésité à lui partager vos billets sur le terrorisme mais lui avais finalement rien répondu sur le coup, avec celui-ci sur comment lire le coran, elle aura aussi matière à y méditer.

    Quelques mots

    A fleur de page,
    de l’expression de l’esprit
    à l’esprit des mots

    sous les yeux lecteurs,
    au cœur d’un ciel d’encre,
    s’avive l’être

    des mots à la vie,
    par l’effort du regard posé,
    de la voie résonne

  • avatar
    Revolta

    Ah ça alors Personne, toujours prête à partager l’affiche en bien commun, au propre comme au Figuré…

    Vos visuels donnent l’impression que vous pourriez faire un nombre illimité d’affiches, telles un story board très original. J’espère bien vous voir dans le saut de l’Ange de la première, n’oubliez pas l’élastique.

    En relisant votre texte, la « réappropriation de ma terre » fait grand écho chez moi pour ma terre de France, et vous donne une idée de ma rage désespérée de la voir envahie par qui n’en est pas. Et ne me dites pas que cela n’a rien à voir : le sentiment et le ressentiment sont de même nature

    Nous n’en sommes qu’aux prémisses pour le sang versé, mais les raisons en sont d’autant plus douloureuses qu’elles ne procèdent que de la félonie de ceux qui ont levé la garde des marches du palais, au nom des marchés.

    C’est le même sentiment, vous dis-je. Et tout est fait pour nous désarmer psychologiquement et matériellement. Seuls les malfrats qui ne nous veulent pas du bien ont des armes, proximité maffieuse oblige, gangs de la drogue, économie parallèle, on laisse faire, il faut qu’ils puissent nous tuer et nous aurons encore tort, on les avait regardés de travers,.

    Désormais la loi est subjective, il suffit qu’un gugus ait compris le film, pour t’attaquer en injustce au nom des droits de l’homoncule si tu l’as regardé de travers. Mais lui il peut te cracher impunément à la gueule il aura raison au nom de sa sale gueule, son sésame à lui pourt’en faire porter le chapeau.

    Certains parlent d’Appartheid dans les banlieues, elle est voulue tant par eux que par la maffia capitaliste. Quand la cocotte explosera, on leur distribuera nos terres et nos maisons, y a pas de raison. Et le débilo alcolo qui veut encore repeindre les banlieues, cinquante milliards ben voyons et rien pour les paysans, Merde !!! Et la sécu qui plonge avec toutes ces maladies importées, qui nous oblige à vacciner lnos bébés pour pas dire que ça vient d’eux, ces réservoirs de bacille de Kock, Merde !!!

    On ferme nos classes dans les campagnes et on leur colle un prof pour deux élèves, putain de merde, c’est quand ue ça dégage tout ça ????????

  • avatar
    jacou

    APPROCHE DE LA RÉALITÉ

    Allez dans la nature, de préférence au sommet d’une montagne, d’une éminence rocheuse, d’une colline. Asseyez-vous dans un endroit que vous sentez propice. Dans un lieu magique. Vous avez emporté avec vous de quoi boire et manger. C’est l’été et vous avez ce qu’il faut pour vous protéger du soleil. Étant installé vous allez demeurer immobile une grande partie de la journée. Votre regard errera librement sur le paysage proche et lointain. Tandis que vous regarderez les beautés de la nature, vous garderez constamment présent à l’esprit la notion suivante : « Ceci est une manifestation de Dieu ».
    Peu à peu, le concept de la Manifestation Divine deviendra une vision et une expérience vécue. La plaine ou la montagne lointaine deviendra une manifestation de Dieu. Ayant commencé par penser : « C’est une manifestation de Dieu », vous finirez par sentir : « C’est une manifestation de Dieu ». Il en résultera une émotion, un sentiment, une béatitude particulière. Vous contemplerez la couleur de Dieu. Vous contemplerez la forme de Dieu. Le soleil sera la lumière et la chaleur Divines. Le vent et sa fraîcheur sont la force de Dieu. L’eau, le nectar de Dieu. La nourriture, la substance de Dieu. La pierre, l’immobilité.Divine. La végétation, le foisonnement de Dieu. L’oiseau qui passe, la mouche qui bourdonne, les promeneurs éventuels seront tous des manifestations de Dieu. En chaque forme de vie, vous sentirez la présence et le jeu de l’universelle Conscience. Et vous qui demeurez tranquillement assis, vous êtes partie intégrante de cette totalité. Vous êtes également en vos
    aspects corporels et psychologiques une manifestation de Dieu. Sentez cela – Vivez-le. Comprenez l’extraordinaire jeu du Divin qui s’est démultiplié au sein des apparences phénoménales.

    Merveilleux miracle – Extraordinaire merveille ce Dieu que vous avez cherché partout. Ce Dieu que vous avez cherché dans les livres compliqués, des associations bizarres, des rites étranges, des méthodes de méditation difficiles.
    Ce Dieu qui est l’objet de votre recherche et de votre amour, maintenant vous le contemplez en toute chose.

    Vos yeux contemplent ses formes et ses couleurs. Vos oreilles entendent sa rumeur. Votre corps sent ses contours. Votre coeur déborde d’amour et de reconnaissance. Sa coupe est remplie.

    Demeurez ainsi dans votre silence, dans votre immobilité, dans votre émerveillement.

    Ne vous contentez pas de lire, allez dans la nature, faites ce que nous vous disons. Que la perception de Dieu en toute chose soit le seul but de ces journées de retraite champêtre et solitaire. Que cela soit l’unique préoccupation de chacun de vos instants. Douce, paisible et béatifique préoccupation…..
    http://www.maieutique.org/fr/approches-de-la-mystique/la-realite

  • avatar
    Tony

    De droite a gauche non ? j ‘était pas au courant mais j aime bien votre coran , c est comme les corps haut ou les corons ya du mineur de font
    le verbe crée ouai , créant des émotions sortie de sentiments , mais partout les émotions sont décrits et si on prête attention au énergies qui sévit chez l humain c est force mille millard de milles sabords , chaque citoyen cache du divin , un diamant brut ou une brute sous charbon aboie , des livres nous somme , toutes connaissance et reconnaissance est en nous , cacher ou pas , des savoirs ambulant , c est peu être pourquoi nous supportons de moins en moins le nomalisé , le nomade , il rappel , gardien des savoirs , voleur de poule et bric a broc ou a braque , nous le supportons quand vacance , vive les vacances lol
    combien d apports et d apôtre sur des écrits saint , je me suis arrêter a donner des pains le reste étant obsolète pour ma part , seul le vivant et sa protection étant une benediction , tout le reste fuyant d une vibration , compréhension interprétation dans le tout en chaque un
    je ne pense pas qu on est peur de sont prochain , on a peur de découvrir sont divin sont génie parsqu il est cacher de nos cieux , nos raisonnement ouai nos conditionnement , nos conditions , allah découverte , certain n on aucun limite a la découverte , aux secret des dieux en nous , en tout
    j ai croisez allah et mème c es fils et filles , on sait claquer la bise depuis vive le vent lol j ai comprit que le coran était au courant , sa tombe bien , faut de l énergie pour dépasser l inertie d un ordre ultra conditionner a répéter les même connerie depuis le temps des nuits
    s il ya besoin de lire pour comprendre , il ya besoin de vivre pour s apprendre , on dit qu il ya de tout pour faire des mondes
    walla on lâche rien lol
    la maniaticulture , j aime assez quand c est pour dépasser les tares et les tarés qui le son de l autre coter a pourrir et asservir les gens et la société

    https://www.youtube.com/watch?v=lYLxUdDhbEg

    va pour la danse et les flash salutation fraternel


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER