La guerre des sexes 4


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

La guerre des sexes

Share Button


4 commentaires sur “La guerre des sexes

  • avatar
    Pascal

    Une perle sur la guerre des sexes, conseil. Gloups l’épée.

    Me fait penser que le plus difficile dans notre civilisation, c’est ptêtre la rencontre de l’autre dans le respect de son « intégrité », mais ainsi que de la notre, pouvoir la défendre. C’est à dire la rencontre entre les êtres, au-delà du rôle homme ceci, femme cela, arriver à incarner toute la richesse de l’être, le vivre, l’explorer au contact de / avec l’autre (un peu comme le point de vue exprimé dans Le bord de la solitude : http://cm.revues.org/462). La vidéo de Cousin qui l’expliquait a été retirée de youtube, pas retrouvée, mais me semble bien que c’est plus ou moins ce qu’il retenait de propos de Marx, critiquant l’impact du capitalisme dans les rapports aux autres, en société et aussi rapports amoureux, évoquant aussi l’expérience et problèmes de ses patients et patientes, et dans sa théorie, de ce que je me souviens, force en soi à trouver pour vivre et faire perdurer avec de l’altérité une « relation cosmique d’émerveillement ».

    Cet après-midi, j’ai zyeuté un article qui évoquait problèmes dans le milieu du sport, avec un taux d’exposition aux agressions sexuelles estimé être ptêtre près de deux fois plus important qu’hors milieu sportif, mais aussi ptêtre omerta plus importante. L’interviewée l’explique / suppose en partie du fait de l’esprit de compétition, l’état d’esprit cultivé pour les médailles, des risques pour l’image du milieu sportif ptêtre plus important.
    Je me suis dit que ça rejoignait les effets du « capitalisme ». Dans une civilisation fonctionnement autrement, dans un autre paradigme, y aurait ptêtre encore des trucs pas glops dans les comportements, mais les gens pourraient moins craindre d’en parler et ptêtre moins d’agresseurs de ce fait mais aussi d’un changement d’état d’esprit dans les rapports. C’est certes théorique, mais pas que. Dans un témoignage d’une civilisation d’Amazonie, où des images de la « modernité » leurs étaient montrées, ils commentaient et expliquaient un peu comment ils fonctionnaient, et pourrait considérer que même si à l’échelle d’une petite communauté c’est de base différent, ça illustre la différence du rapport aux autres suivant le fonctionnement de la société.
    D’ailleurs, si Cousin parlait globalement de la difficulté de la rencontre de l’autre, la France n’est pas homosociale comme le Japon et y a pêtre moins de difficulté, qui tient ptêtre du fait de la différence culturelle, du fait de pressions supplémentaires qu’ils ont (un article analysait crise générationnelle dans les rapports de couple du fait des difficultés contemporaines) mais pas que, ou disons ptêtre lié au fonctionnement du rapport à l’éco-politique encore plus prégnant, me semble, là-bas.

    Bref, me fait penser aussi à des conseils, tel que : Et si on apprenait à aimer ? : http://www.rts.ch/play/radio/philo-in-vivo/audio/et-si-on-apprenait-a-aimer?id=7823151

    Description : « Aimer ça ne s’apprend pas : ça vous tombe dessus, ça vous submerge, c’est impulsif, instinctif, naturel… Au risque du complet ratage.

    Pourquoi ne pas, au contraire, demander les conseils d’un pro ? Comme Vatsyayana, auteur du « Kamasutra » il y a près de 1500 ans. »

    Bon, après, c’est plus facile à dire qu’à faire, la théorie est une chose et la pratique une autre, et j’imagine que ça évite pas forcément les écueils, et je sais pas si je lirai pour autant, mais je me souviens avoir trouvé l’interview intéressante, donc voilou.

    Histoire d’êtres

    Une étrange sensation dans le cœur,
    Un brasier et un nœud dans les tripes,
    Un bégaiement de l’esprit en torpeur,
    Une trajectoire qui se grippe
    Un instant qui semble éternel,
    Puis, si il y a la résonance des cieux,
    Quelques mots et quelques airs à tire-d’aile,
    Prise de connaissance ancrant du gracieux,
    Des pages qui s’enrichissent à mesure
    Du temps cheminé dans la rencontre d’être,
    Avec des intempéries et de l’humeur de cime à la reliure,
    Et dans les espaces, au loin, des lettres,
    Et dans les bordures, au seuil d’infinis,
    Des tranches de moments partagés, ravies,
    Voguant en tentant d’éviter les récifs,
    Participant, au-delà des cendres, de la force d’êtres vifs,

  • avatar
    Tony

    C est terrible , ce fléau , comment des hommes peuvent ce comporter de la sorte , cruel sort , nombres de manifestation de femmes , pour certaines harceler sans arrêt , violé plusieurs fois parfois , ji comprend rien , certain homme sont ils devenue complètement fou , comment peut on se comporter ainsi avec des Êtres qui donne la vie , qui nous donne la vie , certains hommes en veulent ils autant qu au point de faire souffrir et perdre leur dignité , leur honneur , leur bonheur pour assouvir un pouvoir qu il aurez perdu , des pulsions , mais comment peut on être autant déconnecter de sont âme et conscience , sa na pas de sens de voir autant de femmes se plaindre des hommes comme sa , on est des goujats !? je ne comprend pas , je ne comprend plus rien en ce moment , tout s échappes , temps de querelles , de peines , de pouvoir obscure , c est une impression ou ses une perte de civilisation humaine , comment troubler cette certitude que l homme avec sa domination sème la discorde le désordre , la mort partout , il vend des armes en est fière , pour tuer d autre être , ses logique dans c est pratiques , ils produit des substances divers et variés pour pollué , asservir etc.. pfff c est ouf tout sa
    moi j en peut plus de tout sa je sature
    que dire a toutes c est femmes , c est enfants
    c est impressionnant de se sentir impuissant , temps de haines temps de peines , temps de souffrances , dans si peu de danse belle et saine , on oublierez presque que sa existe
    on aime plus sa mère , sa sœur sa complémentarité , la femme et sont affinité avec ce qu on est , sont alter égo , on doit ce faire vacciné ses pas possible , comment les hommes peuvent être comme sa avec les femmes
    j ai honte d être un homme parfois , quand on voit sa , comment c est possible tout sa
    toutes c est femmes autour de moi que j entent pleurée , battue , violé , conspuer , insulter , menacer , elles sont un courage incroyable de continuer de croire en l homme , de l aimer , de la choyer , de le respecter et si dieu était une femme , mouai pfff que tout sa est gavant , j en est mal claque de tout sa , j en est marre
    salutation fraternel

  • avatar
    jacou

    A la traîne rapière…. la fin du jeu amoureux , chacun e drapé e dans son Kant à moi :
     » Il n’a pas fait l’amour. C’est entendu, le sage de Königsberg est resté vierge et sa vie était réglée comme une horloge de Prusse orientale. Mais cela ne l’a pas empêché de s’étendre doctement sur la question sexuelle. Pour l’essentiel – éducation piétiste oblige -, sa thèse fondamentale est que l’amour du sexe a été mis en l’homme par la nature «en vue de la conservation de l’espèce» et non pour le plaisir qu’il en peut tirer . »
    http://www.lexpress.fr/culture/livre/le-sexe-selon-kant_814017.html

    – L’Unité primordiale non manifestée se manifeste par le jeu de la dualité que l’on retrouve dans maints domaines

    La genèse du masculin/féminin ou féminin/masculin ;
     » Marcel COMBY / A propos du Masculin et du Féminin

    Si l’on s’en tient aux réalités de l’ordre du manifesté (notre monde terrestre) les notions de masculin et de féminin s’imbriquent dans un ensemble confus et incohérent. Il faut partir de l’hypothèse que l’Homme en général est SYMBOLE. Ce terme est pris dans le sens de ce qui est transparent, de ce qui nous renvoie à une réalité plus élevée.

    Dieu est envisagé comme le Principe Suprême situé au-delà de toute forme, de toutes distinctions, de toutes différences, renfermant toute chose dans son Unité (dans sa non dualité). D’où il découle que toute manifestation du Principe, c’est-à-dire toute création, devra se distinguer de lui tout en demeurant en Lui. La création procède donc d’une différenciation, d’une dualité au sein de la Non dualité.
    La « manifestation universelle », autrement dit la Création, comporte un double principe : l’un est actif ; l’autre est passif. Cette vision de l’Univers est partagée par différentes Traditions de l’humanité.

    La Tradition Egyptienne parle de Osiris et Isis
    La Tradition Chinoise parle du Yin et du Yang
    La Tradition Hindoue parle de Purusha et de Prakriti
    La Tradition chrétienne parle du Verbe créateur et de la Vierge

    En d’autres termes il s’agit de la dualité : principe masculin et principe féminin.
    On devine une certaine logique :l’acte de créer : principe masculin , l’état de créé : principe féminin
    Telle semble être l’origine de cette grande notion de dualité à partir de laquelle s’organise le Monde,

     » Dans la nature chaque énergie possède son contraire ou encore son complémentaire.
    La lumière et l’obscurité
    La chaleur et le froid
    Le masculin et le féminin
    L’électricité positive et négative
    L’attraction et la répulsion magnétique
    Le feu et l’eau
    Au niveau de l’homme, je peux faire correspondre chaque qualité à son défaut correspondant
    L’amour et la haine
    La vérité et le mensonge
    La justice et l’injustice
    La force et la faiblesse
    La santé et la maladie
    Là encore nous touchons une loi universelle qui énonce que chaque énergie possède son contraire ou son complémentaire.
    Ces deux éléments qui ne vont pas l’un sans l’autre, apparaissent comme indispensables à la vie.
    En résumé, toutes les énergies opposées sont à l’origine du mouvement, du temps et en définitive de la vie.
    http://www.mysteredelavie.fr/archives/2007/07/18/5653031.html


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER