Les fins du F.N. 2


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

Islamisme, insécurité, identité : c'est le tiercé gagnant... dans l'ordre comme dans le désordre.

Avec une légère substitution l'islamisme s'est substitué à l'immigration.

Avec le nouveau F.N. qui retrouve l'ancien, on ne peut ni dire, ni faire de la politique autrement, sans que cet AUTRE particulier qu'on appelle l'étranger, soit présent, omniprésent... pour déranger toutes les pupilles de la nation.

On vit sous la menace de celui qui veut prendre notre place !

C'est la théorie du grand remplacement... ciel, mon paradis !

Le front national vient de faire la peau à Philippot par amour pour le drapeau... pour réouvrir le débat le moins sensé qui soit : celui de l'islam conquérant, mal à l'origine de tous les maux... le gros animal de l'apocalypse.

L'heure n'est plus du tout à l'intégration mais à la désintégration de toute la nation... du continent même comme le préconise aussi Alice Weidel en Allemagne.

Le F.N. le sait, l'a toujours su qu'il ne s'agit ni plus, ni moins que de revisiter ce danger croissant, permanent, discriminant.

L'immigration d'hier était un argument insuffisant pour briser le plafond de verre. Mais avec l'islam, il y a de quoi crever le ciel et faire trembler dans toutes les chaumières.

Désormais, on ne pourra plus dédiaboliser le F.N. puisqu'il a lui-même désigné le diable.

Il n'est plus le plus grand commun diviseur mais le sauveur... le rédempteur !

Il ne fait plus peur. Il veut nous ôter la peur en dévoilant la source de tous nos malheurs. Un couscous de toutes les couleurs !

Un petit iman, c'est cent fois plus clinquant qu'un grand délinquant !

Le présupposé est évident : les musulmans sont envahissants... envahisseurs. C'est écrit noir sur blanc dans le Coran.

Ils sont conquérants, ils ne font pas semblant.

Pour s'en rendre compte, il faut commencer par ne plus distinguer entre musulman et islamiste, ni entre islamiste et terroriste.

Ce qui est en acte chez l'islamiste, est en puissance chez le musulman... ce sont des vases communicants qui foulent au pied notre identité et accentuent notre insécurité.

C'est cette guerre que s'apprête à ouvrir la nouvelle direction du F.N. avec des mots clairs, des mots clés pour expliquer l'état des faits.

C'est pour l'avoir passé sous silence que Marine a raté son débat et son aura.

Elle aura même du mal à reprendre le flambeau, ou à se maintenir tout en haut, parce qu'elle ne maitrise ni le vrai, ni le faux... elle ignore toujours que c'est le faux qu'il faut pour faire vrai.

Jean-Marie le savait... qu'il ne faut pas moins de trois zizis pour accéder à la vérité vraie.

Elle en avait peut être UN, celui de son parrain mais Philippot n'en avait aucun.

Mesquine et mesquin comme disent les arabes !

 

Share Button


2 commentaires sur “Les fins du F.N.

  • avatar
    Pascal

    Une perle sur la démission de Philippot et fonctionnement du FN.

    Ceci dit, je doute que même avec 3, avec ou sans clones, et même avec la baisse de popularité de Macron si ça devait pas remonter d’ici la prochaine présidentielle et que les mouvements-manifs devaient ne pas trop influer, elle ait plus de chances, ou alors en virant beaucoup plus à gauche, sans le FN.

    En fait, j’ai zyeuté un article qui évoquait la com’ du FN, changement de discours sur l’Europe pour moins rebuter éventuels électeurs, question de se montrer « moins antieuropéen, moins étatiste ». Ce qu’on peut traduire par un rapprochement du libéralisme, un plus proche de LR. Et je doute que cela suffise pour convaincre suffisamment de nouveaux électeurs, d’autant que cela pourrait aussi lui en faire perdre.
    Parce que si cette volonté de ne pas être antieuropéen, de l’être à un moindre degré de la part du FN, cela paraissait certain à des qui avaient fait de la sortie de l’Europe en l’état actuel leur priorité, cela l’était moins aux yeux de suiveurs – dissidents laudateurs de Marine, et qui pour le coup pourraient ne plus voter pour le FN et se ranger à l’avis des autres. Et si désigner l’islamisme comme ennemi pourrait ptêtre compenser pour certains, aura pas le pouvoir de faire grand-chose de toutes façons avec l’importance de l’Europe, et traités du Tafta et cie, donc s’ils y réfléchissent, devraient pas voter pour elle, je pense.
    Bon, après, les « dissidents » anti européen sont actifs sur le net mais pas forcément nombreux dans la masse et même avec Philippot poussant vers l’antieuropéanisme, elle en a pas plus convaincu, et puis vu le résultat des élections de ceux qui en avaient fait l’essence de leur programme, de quoi considérer que c’est pas une posture vendeuse pour se faire élire, ptêtre pour passer de nouveau le premier quand serré, mais pas pour faire la différence au second tour (et de quoi considérer que Philippot va plus servir à encore plus déconsidérer les candidats / idées autour d’une sortie des rouages politiques européens actuels).
    Re après, ceux à qui un discours contre l’islamisme parlera plus qu’une volonté de revoir la position dans l’Europe, pour qui ça compensera (quand il y a un attentat, sur certains groupes je lis des discours très virulents qui le laissent à penser), sont sûrement pas si nombreux non plus.

    Bref : « Ce qui est en acte chez l’islamiste, est en puissance chez le musulman… ce sont des vases communicants qui foulent au pied notre identité et accentuent notre insécurité. »
    « elle ne maitrise ni le vrai, ni le faux… elle ignore toujours que c’est le faux qu’il faut pour faire vrai »

    me fait penser aux « débats » que j’ai lus sur les Rohingya, communauté musulmane du Myanmar, en Birmanie. Depuis un certain temps il était question de massacre de musulmans par des bouddhistes extrémistes. Récemment, j’ai vu passer de plus en plus de publications, mais aussi de dénoncées comme hoax, reprenant des images et vidéos qui n’auraient rien à voir et déformant les faits. En gros, certains de ceux qui parlaient de relativiser le terme de massacre-génocide, parlaient d’hoax (sûrement à juste titre pour ce qui était des illustrations qui étaient des reprises d’autres cas) sont allés jusqu’à accuser des Rohingya de ne pas donner d’autres choix pour se défendre, d’être des terroristes que même les autres musulmans birmans auraient « dénoncés », agi contre. Chacun d’eux campaient sur ses positions en taxant l’autre camp de faire dans la propagande, sans réfléchir / se questionner plus que ça sur les possibles causes et effets. A priori, même si des hoax ont circulé, y a bien eu des massacres à la base, non motivés contre le terrorisme / pour « pacifier », mais pour « raisons culturelles – identitaires », par peur, les bouddhistes ont aussi leurs extrémistes : Cas de violence dans des pays et régions bouddhistes : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bouddhisme_et_violence#Cas_de_violence_dans_des_pays_et_r.C3.A9gions_bouddhistes

    et pourrait considérer l’ARSA que d’aucuns accusent, d’en être une « réponse ».
    Bien que pour le coup, certains théorisent sur l’implication de l’Arabie Saoudite : Myanmar : de l’essence et du feu, mais pas le Bien contre le Mal : http://www.investigaction.net/fr/myanmar-de-lessence-et-du-feu-mais-pas-le-bien-contre-le-mal/

    Intro : « Longtemps persécutés dans l’ombre, les Rohingya, communauté musulmane du Myanmar, se trouvent aujourd’hui sous le feu des projecteurs médiatiques. Situation embarrassante pour Aung San Suu Kyi et ses sponsors occidentaux qui l’avaient plébiscitée pour incarner la transition démocratique du Myanmar ? La dirigeante, lauréate du prix Nobel de la Paix en 1991, peine à condamner les violences commises par l’armée et ses partisans à l’encontre des Rohingya. Et voilà que parmi ces derniers apparaît un groupe armé, soutenu et encadré par l’Arabie saoudite. Washington aurait-il décidé de rebattre les cartes au Myanmar ? Pour Tony Cartalucci, spécialiste de l’Asie, il s’agit avant tout de créer un désordre géopolitiquement profitable dans une région importante pour le développement du fameux projet chinois, la nouvelle route de la soie. Explications. »

    Re bref, j’espère que la France ne tombera pas dans le piège de ces conflits identitaires, qu’ils ne vont pas briser le plafond de verre à faire de Marine prems aux prochains présidentielles (après, je le souhaite pas non plus pour tous les autres candidats, demi lol, sauf ptêtre pour la FI, du moins surtout si le volet économique devait être plus proche de l’idée de Friot ou autre).

    Histoire d’une civilisation,
    d’influence en influence

    « Sus à l’étranger ! »

    « Qu’est-ce que je vous ai fait ? »

    « Vous avez une tête à être terroriste ! Si vous ne l’êtes pas, vous allez le devenir ! Et puis vous nous volez nos emplois ! »

    « Pas d’amalgames ! »

    « Ils nous ressortent tous ça après chaque attentant ! Trop facile, ils ont le sang de leurs pairs sur les mains ! »

    « Euh, vous savez que personne ne né terroriste ? Vous connaissez le coup de l’attentat de la piazza Fontana en fin de 1969, en Italie ? Cela avait été mis sur le dos de parties de l’extrême gauche, pour s’attaquer à eux, soit par infiltration, soit par accusation. De l’extrême gauche, accusée avec répressions, a fini par choisir la lutte armée, mais à la base, c’était des membres de l’extrême-droite qui avaient réussi leur coup à l’époque. »

    « Bah, euh, n’empêche que c’est différent ! Et puis vous avouez donc être prêt à devenir terroriste ?! »

    « Non, je n’ai pas dit ça, je suis contre, et le resterai, inch’Allah ! »

    « N’empêche, des vôtres ont commis des attentats, d’autres le pourraient, sus à l’étranger ! »

    « Dites-moi, ceux que vous accusez d’avoir le sang de leurs pairs sur les mains, vous les considérez des vôtres, ou ? »

    « Euh, ben… »

    « Et pour l’emploi, c’est éculé. Outre le fait que les étrangers ont beaucoup apporté au fleurissement de l’économie, les ressources d’Afrique qui ont beaucoup aidé, vous devriez vous renseigner sur les inégalités économiques dans le monde, ce qui y participe ; mais outre ça, qu’avez-vous fait contre les délocalisations ? Qui les font ? Et puis même, avec le développement de la robotique, vous n’allez pas accuser les robots de voler des emplois à tous ? Vous voudriez vous en passer ? Ne serait-ce pas plutôt qu’il faudrait revoir les rouages économiques ? »

    « Euh, ben… Il ne faudrait pas que l’état ait trop d’emprise, ça n’est pas l’état qui règle les choses, c’est l’initiative privée, dixit un grand ponte du FN qui l’a dit après le départ de Philippot ! »

    « Ah, si il l’a dit… Euh, vous êtes au courant que cela pourrait se faire sans trop de centralité étatique ? On assimile les aides à l’état providence, mais cela peut se structurer de diverses façons. Pour le dire autrement, la notion d’état providence et d’initiative privée prive de penser des solutions. Louer l’initiative privée dans un cadre libéralisme… Mouais… En matière d’économie, vous devriez vous intéresser aux travaux de Bernard Friot et Fréderic Lordon, ainsi qu’au concept de modèle basé sur les ressources. »

    « Euh, ben… C’est utopique ! Vous profiteriez de nos aides ! Et il y aurait de plus en plus d’étrangers voulant en profiter, motivés pour venir ici ! »

    « Pas si ça implique de ne plus participer des guerres pour les ressources, qu’il y a effet boule de neige ! »

    « Euh, ben… La France s’appauvrirait sûrement ?! »

    « Oui et non, tout dépend ce que l’on considère et comment c’est fait ! »

    « Mouais, vous spéculez, vous pourriez vous tromper. Et en attendant, vous mettez en danger notre culture ! Vous êtes des envahisseurs ! »

    « Euh, c’est quoi, votre culture ? Vous êtes au courant de l’héritage que vous devez à d’autres, de l’apport des Arabes ? Tenez, un passage :

    ‘Quand on se rend compte de toute l’étendue des domaines que les Arabes embrassèrent dans leurs expérimentations scientifiques, leurs pensées et leurs écrits, on voit que, sans les Arabes, la science et la philosophie européennes ne se seraient pas développées à l’époque comme elles l’ont fait. Les Arabes ne se contentèrent pas de transmettre simplement la pensée grecque. Ils en furent les authentiques continuateurs […] Lorsque vers 1100, les Européens s’intéressèrent à la science et à la philosophie de leurs ennemis sarrasins, ces disciplines avaient atteint leur apogée. Les Européens durent apprendre tout ce qu’on pouvait alors apprendre, avant de pouvoir à leur tour progresser eux-mêmes.  » Montgomery Watt.

    Longtemps, le monde occidental a accordé une importance exagérée, dans le domaine des sciences et des arts, à l’héritage gréco-romain. Au point de sous-estimer, voire d’ignorer sa dette envers les grandes civilisations du Proche-Orient.’

    L’apport des Arabes à la civilisation : http://www.univ-orleans.fr/mapmo/membres/faires/arabe_islam.html »

    « Ben, euh, n’empêche ! Il y a notre culture judéo-chrétienne ! »

    « Avant, il y avait pas une autre culture dominante ? »

    « Ce n’est pas une raison pour vouloir nous la changer ! »

    « Certes, mais si vous avez bien suivi, il y a communication entre nos cultures ! Vous me considérez comme un étranger et avez peur que je vous terrorise, êtes prêt à me terroriser de ce fait, quid des convertis ? Mes parents sont nés en France, et si vous me considérez étranger malgré le fait que je suis un Français parmi d’autres, comme les autres, juste parce que je dénote un peu avec ceux du village où vous avez grandi, sachez que j’ai une amie et un ami qui se sont convertis mais qui sont ce que vous devez considérer en temps normal des vôtres ! Auriez-vous peur d’eux parce qu’ils se sont convertis ? »

    « Euh, ben… C’est une preuve que vous êtes des envahisseurs, que vous nous divisez et mettez en danger l’identité du pays ! »

    « Qui la met le plus en danger ? La culture fast-food, les boissons gazeuses ultra sucrées et très mauvaises pour la santé, au passage je vous invite à lire Le mal du sucre de Danièle Starenkyj, certains considèrent que la surconsommation de sucre est le mal du siècle, et que dire du développement d’abattoirs et massacre d’animaux en masse qui donne l’opportunité d’une surconsommation de cadavres d’animaux et qui participe de pollutions et de problèmes, dont sanitaires-écolo et santé, qui n’avaient pas lieu il fut un temps ? Et votre révolution agricole qui en n’était pas une, du moins pas une de positive, et qui a mis en danger la qualité de vos sols ?

    Et dans le quotidien, si des mosquées peuvent dénoter un peu avec votre architecture, pas toutes, et les gratte-ciels sans âme pour le dieu capitalisme ?

    Et puis pour l’état d’esprit, euh, les films d’Hollywood et les séries télés sont des plus regardés par vos jeunes, et moins jeunes, c’est eux qui influencent le plus votre pop culture, et de l’identité avec, non ? »

    « Euh, ben… »

    « Mais si vous voulez que nous en débattions plus en avant, je veux bien vous inviter à manger, histoire de vous montrer que vous n’avez pas à avoir peur de moi. Ce soir c’est couscous végétalien avec diverses couleurs de légumes ! »

    « Euh, ben… Vous vous moquez du couscous gate ?! Sus à l’étranger ! »

    « Ouh là, non, vraiment, si vous le vouliez… »

    A voix basse : « Non, mais, y a les autres FNisés qui sont pas loin, vous comprenez ? Ils vont me prendre pour un faible si vous l’emportez ! »

    « Il faut être fort pour ne pas avoir peur de paraître faible ! »

    « Bah, ce n’est pas vous qui aurez affaire à eux après ! »

    « Ils sont combien ? Je peux peut-être les inviter aussi, leur expliquer ? »

    « Ils refuseront, ils vous soupçonneront dans tous les cas de faire le jeu des vases communicants, de faire ami-ami et de ne rien faire contre les terroristes ! »

    « Vous savez qu’à Nice, dans les victimes, il y a eu des musulmans ?! Qu’il serait estimé que 90% des victimes de Daech sont des civils musulmans ? »

    « Bah, n’empêche ! Sus à l’étranger ! »

    « Bah, permettez que j’ouvre ce portail et passe le seuil ? A y ai, je suis chez moi ! »

    « En France ! »

    « La France est un pays qui se trouve en Europe, est-ce pour autant que vous accepteriez qu’on vous traite d’étranger et qu’on vous en veuille parce que vous ne deviez pas être représentatif du citoyen européen moyen ? Et même, serait-ce pour autant qu’il faille en vouloir à l’étranger ? Qui n’est d’ailleurs plus étranger dès lors qu’il réside dans le – nouveau – pays, non ? »

    « Ben… »

    « Donc, je ne puis être étranger chez-moi ! Et si je devais être étranger à moi-même, c’est une autre histoire ! »

    « Certes… Euh, sus au, euh, musu… »

    « Vous savez qu’il y en a beaucoup là où j’habite ? Ils risquent d’être un brin vénères s’ils vous entendent ! »

    « Y a des terroristes ?! »

    « En puissance, ptêtre, comme vous qui seriez prêt à combattre ?! Donc pas plus que vous ! Et puis bon, beaucoup sont français comme vous semblez l’être depuis x générations, et vous me faites penser, qui fait le plus de morts ? Vous connaissez la notion de terrorisme d’état ? Bush et l’Irak, vous savez combien ? »

    « Ben, euh… »

    « Et puis sus à, je ne veux pas dire, mais si j’avais l’esprit mal placé, comme ça s’entend comme un autre mot, que vous l’avez dit tellement de fois, je vous dirais bien que… mais c’est harām, donc je ne dis pas. »

    « Mouais, euh… merci, mais euh… Bon, ben, portez-vous bien !! »

    « Inch’Allah !!, As-salaamu ‘alaykum !! »


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER