La confession de NEYMAR 3


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

Chacun d'entre vous vaut tout l'or du monde

Et si dans tel ou tel cas, le monde ne le voit pas

Dans mon cas, il l'a vu, il le voit ou croit le voir

Je ne vous apprends rien en vous disant que le monde se divise en deux

Les enviés et les envieux !

Priez avec moi, pour faire toujours partie des premiers

Car il vaut mieux être envié qu'envieux.

Ne regardez pas derrière, regardez devant

Derrière, il y a des hommes... devant il y a Dieu.

Ma Foi... tout ce que je dois, je le dois à Dieu

À ceux qui sont heureux de me recevoir.

Je ferais tout pour ne pas les décevoir

Maintenant c'est écrit, on ne peut pas réécrire l'Histoire

Un ballon rond ne vaut pas un rond !

Sauf si, celui qui le touche est touché par la grâce de Dieu

Même dans le noir, ça prend la bonne trajectoire

Dieu soit loué, je suis doué

J'ai parfois l'impression qu'il m'a créé pour jouer

Avec sa grâce contre la pesanteur.

À la bonne heure contre les oiseaux de malheur

Je ne sais pas si je le mérite, mais je sais que j'hérite d'une fortune

Peut être à cause de ma filiation avec le ciel

Je m'entraîne en buvant le lait et en dégustant le miel

Je m'appelle comme on m'appelle : Neymar

Je crois avoir été désigné pour faire de ce que je fais, un art

Pas de la musique, mais du Mozart

Vous direz : il n'y a pas que lui pour faire du bruit

Je vous suis

Il y a Messi qui avec son pied joue aussi bien que Chopin

Il y a Ronaldo qui frappe aussi fort que Wagner

Et bien d'autres virtuoses du ballon rond...

Pour proposer toujours de plus belles versions...

En faisant croiser la grâce et l'élégance.

On m'a recruté pour produire le bon geste

Pour fouler les pelouses et défouler les foules

Pour leur faire gagner ne fut-ce que fantasmatiquement le septième ciel... quelque félicité... En mariant beauté avec légèreté

Pour en faire un enfant qui caresse un ballon, en produisant des étincelles

Qui illuminent le ciel !

Share Button


3 commentaires sur “La confession de NEYMAR

  • avatar
    Tony

    C est vrai se mensonge il a dit tout sa lol ?
    je vous croix , qu il soit croyant bien sur lol
    il parer qu il on allumer la tour Eiffel pour l accueillir , c est vrai qu il pouvez pas mieux tomber a Paris , Paris adore les Brésiliens , les parisien vénères les brésilien , certain sont même devenue entraîneur etc.. par la suite , bon je croit que de part et d autre on en fait trop ou pas assez cela dépend évidement , trop de blabla , apres tout c est qu u joueur de ballon , apres tout c est qu un jeu , avec des enjeux disproportionner , des centaines de millard pour oubliez que des millions de gens aurez bien besoin de ses billets , pour bouffer , remplie les gamelles , pas la manger sa ne mange pas le bois et l encre , on ne voie que 2 sorte de gens , ses peu pour autant de diversité dans les idées par millards sur terre , mais ses pas grave on a tous besoin de mettre des barrière parfois lol
    trop chère ouai , trop d argent ouai , pas assez de gens voulant aider leur frères et sœurs ….
    sa reste un des meilleurs joueurs de la planète , sa il peut quelques choses , le reste il n y peut rien , ses pas la vie , c est la systeme 😉
    suis très content qu il soit content et très content que les parisiens et autres accueille un immigré avec la tour Eiffel allumé

    Coupable d’avoir aidé des migrants, Cédric Herrou « continuera à se battre »

    http://mobile.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html?xtref=&xtor=RSS-3208

    suis moins content quand la Fraternité devient une cible privilégier des petites teutés dans cette société
    quand on la punie , ou est tu République , quand l arrêt de celle devient a tout public
    Fraternité attaquer , en toute l égalité , qu on me dise pas que ses la République , non sa ses lent pire , l an pire du moins bien , a vouloir trier qui aider , qui secourir , le triage en héritage , la droiture ses fait en mixture , élément génétiquement modifier
    désoler de râler mais ses une réalité , cette justice la est une moisissure , elle cole les parois des sanctuaire normalement intouchable de la république , la Fraternité est attaquer , on le savez , elle si peu soutenue , on doit trier , celons les teutés , merde , allez chiez , on ferra de la perma avec .

    http://www.footmercato.net/flash-mercato/l-incroyable-defi-releve-par-neymar_203653

    https://www.youtube.com/watch?v=KSScp7AONwI

    Brazil ….
    Salutation Fraternel

  • avatar
    Pascal

    Une très belle confession superbement narrée, contée.

    Monsieur Neymar,

    Je ne regarde plus / pas les matchs ou les résultats sportifs depuis un certain temps, ne le ferai probablement pas si ce n’est ptêtre pour la coupe du monde par curiosité, et sans vous envier, il me semble contestable le paradigme économique qui participe du mercato, mais pas que, pas tant pour les sommes mirobolantes dans le foot de haut niveau, plus un tout que je remets en question en théorie, en fait.

    Et mais ceci dit, j’ai trouvé très bien votre confession, fleurant bon la grâce, la foi en la vie et dans le divin (je ne savais pas, j’apprends que vous êtes un chrétien affirmé), le bonheur d’être sur le terrain. Assez inspirant. Je vous souhaite le meilleur, de nombreux buts, de continuer à évoluer en résonance de la passion, de l’idéal qui vous habite.

    Ah, euh, au passage, je veux pas jouer le rôle de la pesanteur, cependant vous savez que vous pouvez remplacer le lait et le miel, vous entraîner avec d’aussi bons résultats à la clé avec d’autres aliments ? Il y a une pléthore de laits végétaux, pour de tous les goûts, et le sirop d’érable ou autre à la place du miel pourrait faire l’affaire ?! Ptêtre avec d’autres types d’aliments pour compléter, pour les bienfaits, voir ptêtre les combinaisons alimentaires conseillées au même moment. Et si vous craignez pour vos performances, votre endurance, votre agilité, état de grâce, pour votre santé sur le long terme, si il faut prendre en considération tout ça, sachez que vous devriez pouvoir. Il y a même des sportifs de haut niveau qui le deviennent, qui finissent par suivre une alimentation végétalienne car ça permettrait d’« optimiser » (Sport et véganisme : encore un record pour Scott Jurek ! : http://blog.l214.com/Scott-Jurek-vegan-trail-Appalaches). Bon, je viens de lire un article qui explique que ce serait moins pratiqué dans les sports collectifs, mais pas du tout parce que rendrait moins compétitif, l’auteur pense du fait qu’il n’y a pas le même rapport à la nourriture, des aprioris autour qui peuvent jouer, avec le fait que peut craindre de se sentir isolé si partage pas le même repas, se sentir mis en marge du groupe et de l’aspect festif du partage d’un même repas (sauf dans le cas où c’est toute l’équipe qui est végé, le devient, lu le cas d’une qui a fait ce choix). Il n’en reste pas moins que voilou, c’est faisable, après, c’était une suggestion pour votre information, à vous de voir, à voir comme vous le sentez !

    Bref, que la grâce continue d’être avec vous, bonnes partitions, bonnes étincelles !

    Pour la route :

    ciel

    sur le terrain,
    dans un geste,
    se dribble, passe,
    à mesure se devient,
    évolue leste,
    jusqu’à la surface,
    pose, frôle, feinte,
    dans un souffle, poursuit,
    en l’état, du ravi suinte,
    prend un appui,
    un bond, un rebond,
    et le ballon vers l’horizon,
    appliqué avec art,
    accompagné du regard,
    du ciel, d’une foi,
    puis les étoiles en ola.

  • avatar
    jacou

    Réflexions d’un pisse-froid sur l’ange et la bête, la vertu et le vice

    Dans une civilisation en déliquescence où tout s’achète et tout se vend , où la dictature de l’émotionnel prime sur la valeur du sentiment, je crains que Neymar participe , malgré lui , à l’enfumage des consciences, tels les jeux romains qui n’avaient d’autres buts que de flatter et d’entretenir les émotions primitives afin de mieux canaliser, formater, aiguiller toutes tentatives d’émancipations des plébéiens afin de laisser les patriciens gouverner.
    Ici, je ne mets pas en cause l’intention de Neymar qui est de jouer avec l’excellence de son don, mais de tout ce qui est derrière , les coulisses aux multiples étages d’un formidable théâtre qui n’a, encore, pour but que de maintenir le « troupeau » humain dans les limites nécessaires à son exploitation . Oui, je sais , on va me sortir l’estampille « complotiste » ce qui me laisse indifférent sachant que lorsque la conscience humaine sera « dévoilée  » l’histoire de l’humanité se révélera dans ses splendeurs et misères .

    Sur la dictature de l’émotionnel :
    – Méthodes pour un parfait contrôle de la société
    Les principes-clé déjà largement appliqués pour obtenir une société de « veaux » qui ne songeraient même pas à se révolter.
    « Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées.
    Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle.

    Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité, et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie.
    Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe: on diffusera massivement, via la télévision, des informations et des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser.

    On mettra la sexualité au premier plan des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté, de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté.
    Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration que la seule peur – qu’il faudra entretenir – sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur.

    L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est: un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu. Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutiennent devront ensuite être traités comme tels. On observe cependant qu’il est très facile de corrompre un individu subversif: il suffit de lui proposer de l’argent et du pouvoir. »
    Extrait du livre « Sagesse et révolte » de Serge Carfantan.

    Distinction entre émotions et sentiments:

     » Beaucoup de personnes emploient indifféremment les mots sentiments et émotions pour parler de ce qui les touche. Et il y a une raison à cela: ces deux ressentis proviennent de la même source.
    Cependant leur qualité diffère et c’est avec notre attention que nous allons pouvoir distinguer la différence entre ce qui est de l’ordre du sentiment et ce qui est émotionnel.
    Face à certaines situations nous allons éprouver un mouvement intérieur, nous allons ressentir qu’une part de nous est touchée. Ce peut être de la tristesse, de la peur, de la joie, de l’angoisse. Bref nous avons tout un panel de façons d’être touché et très souvent nous les cataloguons émotions ou sentiments, sans trop nous poser de questions à ce sujet.
    Il y a pourtant un intérêt certain à regarder s’il s’agit de l’un ou de l’autre car le sentiment est l’émergence directe et pure du ressenti de notre âme au contact de certains paysages, certaines situations, certains actes, certaines musiques, etc…
    Le sentiment contient quelque chose de l’ordre de la limpidité, il s’écoule sans obstacle, sans remous, sans fracas, sans trouble, comme une eau pure qui vient nous abreuver, même s’il s’agit d’un sentiment de danger.
    A l’inverse, l’émotion est plutôt tonitruante et semble mettre du désordre dans notre intériorité, nous troublant, nous bouleversant, quand bien même ce serait de la joie.
    Que ce passe-t-il donc pour que nous éprouvions parfois la pure saveur d’un sentiment ou les fortes épices d’une émotion?
    Si nous regardons bien la source de ce mouvement nous allons nous rendre compte que la pure saveur de départ qui émergeait, a été polluée par les épices émotionnelles de nos mémoires inconscientes.
    Le sentiment de danger par exemple s’est vu transformé en peur, et la douce joie est devenue une sorte d’explosion-libération de tensions d’attente ou d’espoir, la douce musique romantique qui nous amenait en voyage est devenu dépositaire de nos vieux chagrins nostalgiques. Et ainsi de suite…
    Les émotions sont tout simplement des sentiments dévoyés par nos mémoires, conscientes ou inconscientes, qui viennent les colorer de fausses couleurs. Là aussi nous est donnée l’occasion d’aller vider l’armoire.
    Ce nettoyage va nous permettre de retrouver le goût subtil des sentiments, et nous pouvons nous être tellement habitués à ces ressentis émotionnels épicés qu’il est possible que pendant un temps la vie semblera ne plus avoir plus de goût!
    C’est comme si nous écoutions en permanence de la musique rock et que tout à coup nous nous mettions a écouter le silence pour découvrir tout ce qui existe dans le silence.
    Il va juste nous falloir réapprendre à vivre avec nos véritables sentiments, à les écouter et nous rendre compte qu’il en existe de très subtils qui se noyaient dans le fracas de nos émotions.
    Oui, nous pourrons nous sentir quelque peu handicapés pendant un temps mais au bout du compte nous allons enfin pouvoir avancer avec les vrais sentiments de notre âme car ce sont eux et non plus nos émotions qui nous mettront en mouvement.
    Et enfin, quel plaisir de redécouvrir la vraie saveur de la vie! »
    Source VA-ET-NE-PECHE-PLUS.com


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER