Sans ruse et sans excuses ! 5


FavoriteLoadingAjouter aux favoris
On dit que je ne réponds jamais à mes abonnés !

Ce n'est pas l'impression que j'ai...

À chaque billet, je leur offre tout ce que j'ai à offrir, à souffrir ou à se réjouir.

L'universel est mon sujet... particulier.

Les apartés n'ont jamais permis de bâtir une cité,

Ni à élaborer une véritable pensée.

Mon journal est tout autant à vous, qu'à moi

Ou plus exactement, ni à vous, ni à moi

Il est à Personne...

Autrement dit : à celui qui croit qu'il est pour lui

Mais aussi à celui qui y trouve un point d'appui ou une position d'abri.

Ce n'est certes pas un complément d'information mais un verbe et un sujet... d'agrément ou... de désagrément.

C'est selon...

Ne comptez pas sur moi pour faire semblant d'entretenir une relation entre vous et vous-même !

Mon problème c'est de vous rappeler que c'est votre problème

Quand ça va... quand ça ne va pas...

Il faut quand même y aller

Monter à l'assaut des mauvaises idées, de la mauvaise foi, des mauvaises nouvelles qui nous empêchent de penser vrai.

Sans ruse et sans excuses !

 

 

Share Button


5 commentaires sur “Sans ruse et sans excuses !

  • avatar
    Tony

    C est pas vous qui disiez on n’excuse plus , sa use lol
    mais c est vrai que vous ne répondez pas toujours , vous le faite quand sa vous chante , normal et on ne peut pas répondre a tout a tous et puits on dit qu ya des silences qui en dises long
    je suis pas entièrement d accord avec vous , ici ses aussi un site d information , ses pourquoi j aime aussi y planter un fanion et une délibération si faut , sa arrive d être en désacorps , jamais sur le fond mais les formes ,on en raffole alors ses sur on cherche a déformer , jamais a désinformer
    il n ya pas de sujet , seulement des verbes a la volé , en volonté ou bien étaillez , appliquer pour rappelez les royaumes des cimes aux cieux
    et bien sur qu on conte sur vous et vous conter sur nous , ils ou elles , dans le grand je il ou elle tu
    ya plein de choses qu on dit
    tenez on dit que les femens sont des espèces de counasses !

    OUSMANE, LE RÉFUGIÉ MUSULMAN ACCUEILLI PAR DES FEMEN

    https://www.streetpress.com/sujet/1500285928-ousmane-refugie-musulman-femen

    ba je dit que oui mais cela dépend de quoi on parle lol , se sont des guerrières , parfois dans l ombre , parfois en lumière , trouver l équilibre vous même !

    l excuse est un atout , dans ces cartes on y voit , quelques fois le passer l avenir présentement

    https://www.youtube.com/watch?v=Zxsk4WW7kqQ

    en attendant comme beaucoup ici je vous remercie
    j aime bien vos ruses lol
    salutation fraternel

  • avatar
    jacou

    « Tous les chemins mènent à Rome » ; à l’époque -romaine- les grandes voies empierrées étaient toutes dirigées vers le centre de Rome tels des rayons convergents . Cette réalité routière est la même que celle qui inspire tout le processus créatif de l’Univers, le retour vers le Soi enrichi des multiples expériences vécues par et à travers une chaîne infinie d’existences tendant à toujours plus de conscience de soi, du Soi, de créativité, dans un amour croissant pour toute la création : l’Universel s’exprime dans la particularité du particulier que je Suis .

    « Ne comptez pas sur moi pour faire semblant d’entretenir une relation entre vous et vous-même !
    Mon problème c’est de vous rappeler que c’est votre problème »
    – Tout juste , notre vie est la relation que nous établissons entre nous et nous-mêmes , le nous-mêmes étant notre partie essentielle cachée au regard de la personnalité subjuguée par l’intensité de l’incarnation ; ce qui fait que nous cherchons à nous re-connaître à travers le regard des autres par une sorte d’effet miroir jusqu’à ce que nous réalisions que la réponse à « qui suis-je  » se trouve dans le silence profond de nous-même : « connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les dieux « .

    Quoi qu’il en soit : je ne suis pas un donneur de leçons , je partage simplement mes connaissances acquises dans cette vie et probablement bien avant…Je perçois le changement imminent dû à l’incapacité de l’humanité de se sortir du bourbier dans laquelle elle s’est enfoncée pour différentes raisons ; et la nature dans ce cas là réagit de façon simple si ce n’est radicale : un accroissement de conscience et d’énergie .

    CINQ RUPTURES & CINQ PRINCIPES
    Marc HALEVY

     »  Nous vivons cinq ruptures majeures, irréversibles,définitives qui rendent obsolète le paradigme »moderne », hérité de la Renaissance au travers de l’humanisme du 16ème siècle, du rationalisme du 17ème, du criticisme (et des « Lumières ») du 18ème, du positivisme du 19ème et du nihilisme du 20ème. Même si, d’apparence, il reste dominant, ce paradigme estmoribond. Nous assistons, pour ceux qui ont les yeux ouverts, à l’extinction prochaine de tous les dinosaures politiques, économiques et noétiques et à l’émergence, silencieuse et discrète, de réseaux et de communautés
    de petits lémuriens rapides et agiles qui préparent, déjà,le nouveau paradigme. »

    http://liberteetcie.com/wp-content/uploads/2014/06/Marc-Hal%C3%A9vy-Cinq-ruptures-cinq-principes.pdf

    Et, d’une autre inspiration :
    … »Tous les jours, laissez un espace ludique, un espace d’étude, un espace de créativité, tout cela dans l’équilibre du choix délibéré d’honorer le bonheur.
    C’est ainsi que vous œuvrez pour le grand passage. Sortez de l’engrenage et de l’enchaînement, de l’addiction au drame, au lourd, au vite, au pesant, au danger imminent. Il n’est pas de danger, nous le redisons, il n’est pas de danger, il est l’heure du choix. Faites le choix juste pour récolter selon le choix, telle est la loi de l’incarnation et la loi maintenant dans ce qui semble être le grand passage. La loi est d’autant plus actuelle.
    Vous le savez, autant il est un égrégore, un collectif du pesant, le collectif des émotions crispées, des ego torturés, des mentaux déchaînés, autant il est un collectif, une fraternité de l’harmonie, de l’ouverture, du déploiement, de l’infini bonheur. Là aussi, chaque pensée vous relie à l’un ou l’autre des collectifs.
    S’il est une technique, alors maintenant la plus opportune des techniques est d’avoir une discrimination extrême sur la nature et la qualité de vos pensées et de vos émotions, la nature et la qualité de votre nutrition, de votre hydratation, la nature et la qualité de votre attention.
    http://www.choix-realite.org/9005/pendant-que-vous-marchez-dans-vos-villes-visualisez-des-cascades-de-lumiere

    PS , bien entendu , si ce commentaire paraît trop dérangeant vous pouvez le supprimer , j’aurai compris .

  • avatar
    jacou

    Quoi qu’il en sera j’aimerai redire ici la haute et grande estime que j’ai pour la belle âme que vous êtes incarnée si harmonieusement .

  • avatar
    jacou

    Point de vue intéressant sur le bonheur :

    – Il est si simple d’être heureux-se et si difficile d’être simple…

    « Parfois, nous nous conformons à ce qui ne nous rend pas heureux-ses : par habitude, par indécision, par peur. Le cœur s’oxyde et l’esprit reste pris au piège derrière les clôtures de la zone de confort. On oublie peut-être qu’être heureux-se, finalement, est une chose très simple : ce qui est compliqué, c’est de savoir ce qui est le plus important, le plus nourrissant et le plus magique pour nous, puis de savoir lutter pour atteindre nos objectifs.
    Comme le dit une expression populaire, « il est si simple d’être heureux-se et si difficile d’être simple… ». Peu de phrases renferment une vérité si évidente. Pour la comprendre, il faut réfléchir un instant à une chose. Nous avons été éduqué-e-s, pour la majorité d’entre nous, dans l’idée que nous devons réussir certaines choses pour nous définir, pour atteindre un statut, pour pouvoir avoir des qualités et des capacités adéquates dans un but précis.
    « Le bonheur ne réside ni dans les possessions, ni dans l’or : il habite dans l’âme. »
    -Démocrite-
    Nous étudions et nous obtenons des diplômes pour avoir un travail. Nous avons un travail pour atteindre un supposé bien-être, nous réussissons à posséder toute une série de ressources et de biens, nous établissons des relations sociales et affectives qui, normalement, devraient nous combler de bonheur. Cependant, cette formule n’est pas toujours correcte, les facteurs n’entrent pas en harmonie avec le produit.
    Alors, le bonheur, c’est peut-être un mensonge ? Absolument pas. La véritable tromperie, c’est de nous avoir fait croire que nous pouvions l’atteindre. Car quiconque s’entête à vouloir chercher cet état de grâce échouera encore et encore. La recherche du bonheur ne finit jamais bien, pour une raison très simple : il s’agit d’un état. Il ne se cherche pas, il se crée. Il ne se trouve pas, il se travaille. Par ailleurs, il y a une autre chose que nous ne pouvons ignorer : les stratégies qui se ressemblent ne servent pas à tout le monde. Chacun d’entre nous doit poursuivre cette tâche à sa manière. »….

    http://www.arcturius.org/chroniques/il-est-si-simple-detre-heureux-se-et-si-difficile-detre-simple/


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER