MARINE & POUTINE 4


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

 

Il n'y a pas d'énigme au rapprochement entre Marine et Poutine.

Les deux font appel au même paradigme :

Un paradigme Marxiste...

 

En politique, il faut choisir soi-même sa posture pour ne pas être à la merci de l'imposture.

Et pour avoir les pieds sur terre, miser sur son logis, sous peine d'être délogé ou démis par l'idéologie.

 

On ne peut garder notre maison que si on sauvegarde notre raison d'être ce que nous sommes, ce que nous avons été et ce que nous voulons être.

Pour se protéger, on ne chasse pas l'étranger, on casse le système qui veut nous rendre étrangers à nous-mêmes.

 

C'est l'aliénation qu'on refuse.

 

-->Nous sommes laïcs pour venir à bout de l'aliénation religieuse.

-->Nous sommes patriotes pour venir à bout de l'aliénation politique.

-->Nous sommes souverainistes pour venir à bout de l'aliénation économique.

-->Nous sommes de tendance radicale pour venir à bout de l'aliénation libérale...

 

Et pourquoi pas marxistes pour venir à bout de l'aliénation capitaliste.

 

Notre nationalisme n'est pas xénophobe, raciste ou séparatiste mais notre seul rempart contre le mondialisme de l'état planétaire, qui veut être le seul empire sur terre. L'empire des marchands et de la marchandise.

La pire aliénation de toutes, c'est l'humanisme qui s'arroge le droit de nous ôter tous les droits.

Sous le masque des droits de l'homme, il n'y a point de visage mais une volonté d'esclavage.

 

On dépeuple les peuples pour les repeupler d'esclaves de main-d'œuvre étrangère et pas chère.

Jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'identité, mais un vaste marché où tout s'achète et tout se vend au plus offrant.

 

Le système du monde immonde est bien huilé :

Il voudrait qu'on accueille toute la misère du monde, non pour la réduire mais pour nous réduire !

Il l'augmente pour nous diminuer.

Il nous divise pour régner.

Parce que le système n'a pas d'autre devise que le règne de la marchandise.

 

Quand on dit la France au français, ce n'est pas pour rejeter ou exclure qui que ce soit, mais pour continuer d'exister. Ce n'est pas niais mais inné.

C'est notre instinct d'autoconservation sans lequel, il ne peut y avoir aucune émancipation.

 

La question n'est plus d'être mais de rester soi... c'est la plus sacrée des lois.

 

L'Onu, l'Euro, l'Otan, c'est du vent pour abattre la cloison entre l'étant et le néant, pour nous réduire à néant.

Ce sont des abstractions pour faire de l'argent à nos dépens.

Des véhicules pour qu'on circule comme des pantins.

On voudrait qu'on s'ouvre pour intégrer le circuit le plus fermé qui puisse être, celui de la mondialisation...

 

Espace sans sujets, qui veut nous transformer tous en objets. Désappropriés au propre et figurants au figuré.

Il faut se rappeler tout de même que l'économie n'est pas une science, mais un niveau de conscience politique qui ne prouve que ce qu'elle approuve.

Tout comme il faut rappeler que le droit n'est rien d'autre que l'expression de la force à un moment donné de son histoire.

 

Et cette histoire nous nous proposons justement de la refaire avant d'être défaits par leur histoire.

 

Halte à l'exploitation immonde de la France par la souffrance du monde !

 

Share Button


4 commentaires sur “MARINE & POUTINE

  • avatar
    Pascal

    Billet qui cristallise très bien une vision. Très bien écrit. Mais des objections me viennent à l’esprit.

    Si elle avait un plan clair dans cette idée, sans craindre les petites lignes en bas de contrat, sous la signature / caché derrière le bulletin, qui pourraient ne pas être lues, je comprendrais un vote pour ça. Mais là, je ne vois pas son programme comme ça. Un signe qu’elle ne propose pas de sortir de l’aliénation économique, comme la plupart (et tous dans une certaine mesure), c’est pour moi sur les « droits des animaux », le sort qu’on leur réserve avec l’élevage de masse et compagnie. Elle est bien moins pire que Fillon et Macron sur les sujets en rapport, mais plus pire que Hamon et surtout que Mélenchon.

    Bref, de ce que j’en comprends, c’est pas au programme de Marine (pas plus que ça non plus avec Poutine). Il faudrait pour cela qu’ils sachent faire le grand écart vers l’extrême de l’extrême gauche, ce qui ne doit pas être dans leur corde physique, mais plus sérieusement, surtout idéologique (même si le FN de Marine est plus à gauche que les partis dits d’extrême droite classique, pourrait considérer plus à gauche que la droite de Fillon et de Macron sur l’aspect économique, pas pour autant qu’elle y est / qu’il n’y a pas encore une grande différence, il me semble).

    L’aliénation marchande, du capital, économique, pour en sortir, il faut avoir un programme dans ce sens. Je ne les vois pas être dans cet idéal Marxiste. Même l’UPR qui a un plan de route avancé pour sortir de l’Euro, de l’Otan, ne l’intègre pas forcément, cette composante pour sortir de l’aliénation capitaliste. Se considérer patriote et souverainiste ne suffit pas, ne garantit rien. Les puissances financières, les spéculateurs, les banques apatrides peuvent très bien composer d’une manière ou un d’autre avec un cadre nationalisé, tant qu’ils peuvent y faire des affaires, pour simplifier, en gros.

    A propos des Dominants : http://www.investigaction.net/A-propos-des-Dominants/

    Extrait : « Le « modèle » étasunien s’impose, qui combine conformisme et diversité, esprit libéral (à New-York) et autoritarisme raciste (au Texas), laxisme et rigorisme, obscurantisme (avec les sectes) et culte de l’innovation, etc.

    Les dominants, à quelques cas particuliers près, en réalité, ne font pas de politique ; ils font des affaires et ils font carrière. Il peuvent être tout à la fois, parce que tout ce qui ne relève pas de leur petit monde leur est indifférent:ils peuvent faire dans le « démocratisme » ou dans la violence et la torture (comme durant la guerre d’Algérie). Indifféremment.

    Neuilly et le « tout Paris », mobilisés par la course à l’argent, par l’auto-congratulation permanente et les « renvois d’ascenseur » nécessaires, sont loin de toute réalité concrète qui fait le quotidien du plus grand nombre. Comme l’écrit Tomaso de Lampedusa, ils sont prêts à tout, la liberté ou le fascisme, afin que « tout change pour que rien ne change » d’essentiel : leur propre fortune et leur place dans la société.

    Ils mêlent dans la société tous les archaïsmes mâtinés de pseudo-modernité : ils font la promotion du « risque » qu’ils ne courent pas, de la peur dont ils ont les moyens de se protéger, du refuge identitaire, dont ils se moquent par esprit cosmopolite, du repli sur la vie privée et l’individualisme, dont ils sont les seuls à pouvoir réellement jouir. »

    Pour le dire autrement, avant l’entrée dans l’euro et cætera, l’état des lieux au niveau de certaines aliénation n’était pas forcément mieux, et que donc un retour en arrière ou autrement ne va pas forcément de pair avec l’idée d’en venir à bout.

    « Nous sommes laïcs pour venir à bout de l’aliénation religieuse. »

    Lus certains, du moins les grandes lignes (La haine de la religion – ou comment l’athéisme est devenu l’opium du peuple de gauche de Pierre Tevanian), qui considéraient que c’était pas tant dans l’idée de Marx de s’attaquer au religieux. Que tout dépend de la « laïcité ». La laïcité à la française, surtout celle instrumentalisée ces dernières années est considérée assez extrême, une autre forme d’aliénation.

    Extraits : « La conception française de la laïcité est, dans son principe, la plus radicale des conceptions de la laïcité (comparativement), quoiqu’elle ne soit pas totale. »

    « Les inconséquences dans la pratique, les concessions de détail, les hypocrisies masquées sous le nom de respect des traditions, rien n’a pu empêcher la société française de devenir, à tout prendre, la plus séculière, la plus laïque de l’Europe. »

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Laïcité#France

    Et je voudrais bien croire qu’elle et ses affidés instrumentalisent ou renforcent les tensions populaires pour le bien de tous, mais euh, encore faudrait-il que cela soit pour les réconcilier après dans un programme. Ce qui n’est pas vraiment possible si ça creuse l’écart et renforce les divisions-tensions, ce qui est dans sa posture politique, à mes yeux.

    Et son immunité parlementaire et le fait de ne pas se rendre aux convocations de la justice fait qu’elle ne craint rien avant le premier tour, la protège, de ce que j’ai lu, mais le FN présente le plus fort taux d’ élus condamnés par la justice, alors si le droit n’est rien d’autre que l’expression de la force à un moment donné de son histoire, il n’en reste pas moins que pour un parti qui pointe du doigt le « tous pourris » mais semble pas mieux sur ce plan, ça décrédibilise.

    Alors refaire l’histoire, je veux bien, mais ça passe pas par Marine et son FN, je pense. Pas plus qu’attaquer l’humanisme parce qu’instrumentalisé, pour vouloir le remplacer par une idéologie qui pourrait être tout aussi discutable suivant ce qu’on en fait.

    ‘fin, qu’on considère ça comme un palier, un vote stratégique pour une autre étape, comme certains le pensent avec Mélenchon, je peux comprendre. De même que je peux comprendre qu’on considère que c’est moins pire qu’un Macron ou qu’un Fillon et qu’il y en ait qui votent pour elle au second tour si il y a pas mieux en fonction de leurs aspirations. Mais bon. Je pense que cela peut être tout aussi un piège, que la solution n’est ni Macron-Fillon ni Marine, et surtout, que ni elle, ni Poutine (que d’aucuns étiquettent comme libéral-capitaliste), ne feront / font entièrement-suffisamment dans le paradigme Marxiste.

    Entretien entre Étienne Chouard et Francis Cousin sur Marx, les mouvements radicaux face à ce qu’il appelle les néo proudhonistes et caetera : https://www.youtube.com/watch?v=RLSGOHjDo94

  • avatar
    jacou

    « La question n’est plus d’être mais de rester soi… c’est la plus sacrée des lois. »
    Personne, une fois de plus à pointer là où c’est juste , toute entité qu’elle que soit sa dimension , de la cellule à la nation, à un principe de vie auquel elle ne doit pas déroger sous peine de destruction .
    Pour la cellule ( pêché dans wiki )
    « La cellule est une unité vivante et l’unité de base du vivant, c’est-à-dire qu’une cellule est une entité autonome capable de réaliser un certain nombre de fonctions nécessaires et suffisantes à sa vie .
    Il y a individualité cellulaire grâce à la membrane plasmique qui règle les échanges entre la cellule et son environnement.
    La cellule renferme sous forme d’ADN de l’information nécessaire à son fonctionnement et à sa reproduction.
    La cellule est l’unité structurale, l’unité fonctionnelle et l’unité reproductrice.

    Pour la nation , je vais m’en référer à Sri Aurobindo , grand visionnaire éclairé , ainsi qu’à Mère sa compagne

    « Car, ainsi que l’expliquait Sri Aurobindo :

    Dès lors, quelles que soient les modifications qui puissent survenir par la suite ou les tendances nouvelles qui puissent surgir et les réactions contraires qui puissent faire obstacle, il n’est guère douteux que les principaux dons de la révolution française persisteront et s’universaliseront comme des acquisitions permanentes et des éléments indispensables de l’ordre futur du monde, c’est-à-dire une conscience nationale et un gouvernement national autonome, la liberté et la lumière pour le peuple, autant d’égalité et de justice sociales qu’il est indispensable à la liberté politique, car un gouvernement démocratique du peuple par le peuple est incompatible avec toute forme d’inégalité rigide et établie.

    Mais, faisait-il remarquer :

    Et pourtant la fraternité est la clef du triple évangile de l’idée d’humanité. L’union de la liberté et de l’égalité ne peut s’accomplir que par le pouvoir de la fraternité humaine ; elle ne peut se fonder sur rien d’autre. Mais la fraternité n’existe que dans l’âme et par l’âme ; elle ne peut exister par rien d’autre. Car cette fraternité n’est pas affaire de parenté physique ni d’association vitale ni d’accord intellectuel. Quand l’âme réclame la liberté, c’est la liberté de développer le divin dans l’homme et dans tout son être. Quand elle réclame l’égalité, ce qu’elle veut, c’est cette même liberté également pour tous, et la reconnaissance d’une même âme, une même divinité dans tous les êtres humains. Quand elle cherche la fraternité, elle fonde cette égale liberté de développement sur un but commun, une vie commune, une unité de pensée et de sentiment, elle-même fondée sur la reconnaissance de l’unité spirituelle intérieure. En fait, cette trinité constitue la nature même de l’âme ; car la liberté, l’égalité et l’unité sont les attributs éternels de l’Esprit.

    Comme l’expliquait La Mère, la collaboratrice spirituelle de Sri Aurobindo :
    … il a été mentionné que chaque nation doit occuper sa propre place et remplir son rôle dans le concert mondial. Il ne faudrait pas comprendre par là que chaque nation peut décider de sa place arbitrairement, selon ses ambitions et ses convoitises propres. La mission d’un pays n’est pas une chose qui puisse être décidée mentalement avec toutes les préférences égoïstes et ignorantes de la conscience extérieure, parce que, dans ce cas la place du conflit entre nations serait peut-être déplacée, mais le conflit demeurerait avec une force probablement accrue… De même que chaque individu a un être psychique qui est son vrai moi et gouverne plus ou moins ouvertement sa destinée, de même chaque nation a un être psychique qui est son être véritable et qui façonne sa destinée de par derrière le voile ; c’est l’âme du pays, le génie national, le centre de l’aspiration nationale, la source de ce qui est beau, noble, grand et généreux dans la vie d’un pays.

    Et pour terminer

    « Le monde est une famille », disaient les sages indiens de jadis. Il y a des milliers d’années, les anciens Rishis concluaient le Rig Veda avec ces mots :

    Que votre aspiration soit une et commune,
    Que vos cœurs soient unis,
    Que votre esprit soit un,
    De façon à être de proches compagnons

    Swami Vivekananda disait que la recherche de l’ultime réalité des choses était le thème central des Upanishads. Mais c’est la France qui donna au monde moderne les idéaux de Liberté, Egalité et Fraternité. Subramanian Bharati, le grand poète et patriote tamoul, déclarait :
    Les trois mots d’ordre de la France — Liberté, Egalité, Fraternité, — quand ils seront pleinement compris par les hommes, se révèleront être, en réalité, les meilleurs phares de l’évolution humaine.
    – L’Inde, la France et l’unité humaine- http://www.larevuedelinde.com/brelin.htm

  • avatar
    Revolta

    Ce billet est pour moi d’une saveur très particulière… Personne cogne sa coupe de cristal emplie d’hydromel contre mon boc mal dégrossi ; nous trinquons à son constat sans appel, que seule une parfaite lucidité, nourrie d’une honnêteté intrinsèque rend possible.
    C’est pour elle sans doute un déchirement, ce constat. Et pour moi une libération. Personne rend à mon combat ses lettres de noblesse en faisant fi de mes outrances. C’est une grande joie, quelle ait su en extirper le suc. En six ans je me suis escrimée ici contre bien des mauvais coucheurs. Ils n’ont pas compris que Personne ne m’exile pas ; et certains l’ont abandonnée après de vains chantages, voire des insultes.

    Pour tout dire, ce sens de l’honneur qui caractérise Personne est pour moi la qualité cardinale entre toutes, la valeur absolue, l’étalon de toutes autres qualités chez un être. Personne a une trempe hors du commun, comme le reste de ses attributs. Elle nous fait prendre conscience de nos manques.

    Je suis vraiment heureuse que Personne ait exprimé l’état du monde ou les raisons de notre colère, malgré sa probable affliction face à ce constat.
    Personne met sa vie au bout de ses idées : exprimer dans son billet ce paradigme parfaitement contraire à son idéal, qui l’aurait fait ?

    J’ai beaucoup de gratitude pour l’exemple de force d’âme qui nous est donné ici. Mon humanisme, lui, est beaucoup plus ambigu. Ainsi, par le seul fait que Personne ait écouté ce que j’ai à dire et l’ai diffusé, sans jugement, reproche, ou contrainte, m’a fait lentement évoluer. Nous, les « patriotes » Franco-Français, en exil de la pensée des autres, sommes un peu comme ces enfants qui crient parce que personne ne les écoute ; si on leur répond, c’est toujours pour les accuser, les vilipender, les condamner. Dés lors qu’enfin ils sont entendus, le jeu se calme.

    Je vous livre une petite anecdote significative des bienfaits du Journal de Personne : il y a quelques jours je vais chez Lidle dans la vallée. La très grande majorité du personnel et de la clientèle sont Noirs ou Arabes, et les conversations se font dans toutes ces langues entre eux. Beaucoup de femmes ont un foulard ou-et une tenue jusqu’à par terre.
    Soudain je remarque une grande jeune Noire assez corpulente , avec le voile noir tiré au cordeau, la tenue noire jusqu’au sol, et même de grosses lunettes noires, on ne voit pas ses yeux. On voit seulement quelle n’est pas jolie ; gros nez, grosses joues, mains rondelettes, le reste n’est pas visible. Mais elle a un truc : elle a une sacré allure ! Elle se tient droite, son accoutrement ne fait pas sac de pomme de terre. Ce nest pas un tissu synthétique mou comme la plupart, c’est un très beau drap qui tombe parfaitement, raide mais au mouvement ample quand elle marche, comme sil y avait une cape. Et qui ceint son front et son visage au millimètre. Elle s’arrête au rayon beurre tout en téléphonant, en Français sans accent, signe qu’elle ne débarque pas de l’avion, donc qu’elle affiche… ses convictions. Tant pis je l’interrompt :
    « Bonjour ! Je vous ai prise pour une bonne soeur… oui, je suis Catholique… (elle rit) Je voulais vous dire que votre tenue est superbe » (elle raccroche son téléphone, souriante). Elle : « Ca c’est gentil ! C’est rare ! Même ça n’arrive jamais !  » Comme elle est émue j’abrège : « Il faudrait toujours porter ça comme ça : impeccable ; c’est très élégant ! Bon je vous laisse… » Elle : « Merci ! Ca me fait plaisir »…

    En d’autres temps je l’aurais toisée et fusillée du regard… Mais depuis que l’Islam est tancé de toutes parts, je suis plutôt aimable. Non pas que j’aime particulièrement ce qui se passe, mais je perçois que cette population en général éprouve une certaine crainte. On n’entend plus les jeunes jouer les quéqués, se faire remarquer bruyamment ; certaines femmes voilées baissent les yeux, rasent les murs. Alors ces vrai, je leur souris, je leur demande où est le riz, ou je leur lis l’étiquette de prix des lessives, au lieu de me moquer que ce sont des chiffres arabes… Et c’est fou l’impression qu’elles donnent, ces femmes, d’être rassurées par le simple fait qu’on leur adresse la parole aimablement.

    Je fais tout à fait le distingo entre être musulman, comme ces « relations de super-marché », et être d’un islamisme radical politique qui croit qu’il va nous avaler : ça, même pas en rêve mon vieux ! La cruauté des fêlés de la cafetière n’est pas le courage, sais-tu ? Les Franc-Gaulois te mettront la déculotée si tu pousses le bouchon trop loin. Et arrête d’emmerder ton peuple et de le prendre en otage !

    Extraits du billet de Personne :

    « …Notre nationalisme n’est pas xénophobe, raciste ou séparatiste mais notre seul rempart contre le mondialisme de l’état planétaire,
    La pire aliénation de toutes, c’est l’humanisme qui s’arroge le droit de nous ôter tous les droits.

    Sous le masque des droits de l’homme, il n’y a point de visage mais une volonté d’esclavage.

    Quand on dit la France au français, ce n’est pas pour rejeter ou exclure qui que ce soit, mais pour continuer d’exister. Ce n’est pas niais mais inné.
    L’Onu, l’Euro, l’Otan, c’est du vent pour abattre la cloison entre l’étant et le néant, pour nous réduire à néant.

    Ce sont des abstractions pour faire de l’argent à nos dépens.
    Halte à l’exploitation immonde de la France par la souffrance du monde !… »

  • avatar
    Revolta

    Ha ha ! Hier il me semblait que le chapeau iconographique du billet avait changé, nous présentant un joli visage de Marine… Et voilà qu’elle disparait sous ce sublime couvre-chef, très inspirant… Ah si je savais en faire autant…


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER