Pas de démocratie sans démagogie ! 5


FavoriteLoadingAjouter aux favoris
Pas de démocratie sans démagogie. Pas de démagogie sans démocratie.

Les deux se nourrissent de la multitude qu'elles chérissent ou pourrissent.

Des chaînes et des libertés qui s'enchainent !

 

On rapproche souvent à tort mais pas toujours à travers, la démocratie et la démagogie.

On se raccroche à l'idée selon laquelle, la démagogie ne serait qu'une forme dégradée de la démocratie. Parce que si l'une favorise l'émancipation des citoyens, l'autre les instrumentalise à son profit.

Ce qu'on reproche à la démagogie, in fine, c'est qu'elle abuse de la démocratie.

Mais leur trait d'union ne manque pas d'ironie :

Trop de démocratie tue la démocratie... c'est ce qui fait le lit de la démagogie.

Pour ne pas les confondre, on va s'entendre pour dire qu'il y a démocratie quand on laisse au peuple le droit de faire entendre sa voix ; et démagogie quand on prétend l'entendre mieux qu'il ne l'entend.

Entre les deux, force est de constater que la ligne de démarcation n'est pas évidente. Ni la confusion surprenante.

Quelque part, les deux nous mentent.

Examinons la plus décriée des deux pour dénouer ce nœud... de vipères.

Qu'est-ce que la démagogie ?

Sans langue de bois, c'est l'arme utilisée pour se hisser au pouvoir sur l'échine courbée du peuple.

Arme utilisée par qui ?

Par les démagogues.

Et qu'est-ce qu'un démagogue ?

C'est quelqu'un qui parle, agit ou réfléchit au nom du peuple.

Son lieu-tenant ou son substitut proclame : Moi, le peuple... je vous affirme haut et fort : que le peuple c'est Moi...

Et c'est cette substitution qui pose problème et qui finit par une usurpation ou une confiscation du pouvoir.

Ce n'est plus l'agneau de Dieu qu'on mène au crépuscule à l'abattoir mais le peuple... qui tout compte fait, se laisse faire... parce qu'il a eu le malheur de croire au pouvoir d'un meneur, d'un sauveur, d'un fossoyeur.

Son ciel s'est toujours assombri à chaque fois qu'il a cru en un homme providentiel.

Tout le génie du démagogue est dans l'art de transformer le Roi en laquais en persuadant le laquais de sa royauté. En le flattant.

La flatterie est un palier pour tout démagogue, pour endormir les vivants et réveiller les morts.

Vous l'avez sans doute remarqué, mais la plupart de nos candidats à la présidentielle se proclament Gaullistes... encore plus royalistes que le peuple Roi.

N'oublions jamais que ce qui est populaire, ou rend populiste ne sert pas mais dessert le peuple qu'il prétend servir.

C'est l'œuvre de nos démagogues éléphants qui trompent leur monde énormément.

Mais ce n'est pas la flatterie seulement qu'il faut mettre au pilori mais toute la condition humaine, qui aime être flattée, rehaussée ou exaltée.

Le démagogue le sait et ne fait rien d'autre que caresser cette vanité dans le sens qui lui plaît, car il est aussi pédagogue : il fait avec le peuple ce qu'il fait avec les enfants... il les conduit à l'école pour leur faire la leçon.

Le démagogue sait tout ce qu'il faut savoir pour avoir le pouvoir.

Il sait que ce n'est pas une question de savoir (logos) ni de science (épistémé) mais de Foi (pistis) donc de confiance.

C'est tout ce qu'il cherche en première instance : gagner votre confiance.

Et pour que vous croyiez en lui, il s'efforce de vous faire croire en vous. Parce que si vous retrouvez votre confiance en vous, c'est à lui que vous le devrez, c'est à lui que vous devriez rendre grâce.

Tour de passe-passe :

Vous êtes vous parce que c'est lui qui vous loue et vous vend à vous.

Le démagogue ne s'arrête pas à mi-route. Il va encore plus loin pour s'assurer de votre déroute.

Il a réalisé en mettant son pied à l'étrier que la raison n'est pas intéressante, qu'elle est sans intérêt comme 1+1=2, sans défaut, ni excès... mais qu'en revanche la passion intéresse tout le monde... pas les arguments mais la sueur et le sang... les dysfonctionnements.

On l'a vu et revu, ce n'est pas le programme Fillon qui attire l'attention et attise les passions, mais son drame, même s'il est privé de sens.

Les démagogues de tous bords l'ont compris : il n'y a que nos déchets qui soient humains, trop humains ! Nos rejets plutôt que nos projets.

À chacun selon ses affections ou à chacun selon ses infections, c'est selon.

Le démagogue devient au fur et à mesure psychologue non pour soulager nos pathologies mais pour les provoquer.

La cerise sur le gâteau, ce sont ces démagogues qui s'affichent comme les meilleurs pâtissiers, ces empoisonneurs qui disent disposer des meilleures crèmes pâtissières.

Leur diagnostic et leur prescription ne sont en vérité qu'une médication imaginaire à une maladie réelle : la misère, la précarité et l'indignité.

Pour les enrayer, il faudrait nous rayer nous-mêmes.

Et c'est ce que nous faisons en votant pour eux !

 

Alors comment faire pour ne pas se laisser faire ?

Comment distinguer le bon grain de l'ivraie ?

Comment faire la différence entre un démocrate et un démagogue ?

C'est plutôt simple : il n'y en a pas.

Le démocrate est un démagogue qui vous échappe encore.

Le démagogue est un démocrate pris en flagrant délit de fuite ou de déni.

Je me permets de citer Proudhon qui n'est dupe ni de l'un, ni de l'autre :

"La réaction cherche à faire reculer le char... le juste milieu s'efforce de l'enrayer, la démagogie veut accélérer le mouvement".

Lequel est Fillon ? Lequel est Macron ? Lequel est Marine ?

 

Personne

 

Share Button


5 commentaires sur “Pas de démocratie sans démagogie !

  • avatar
    Revolta

    La Démocratie en France = La Liberté sans l’intention de la donner !

    « Une petite fille de 18 mois poignarde sa sœur de 3 ans. Une petite fille de 18 mois poignarde sa sœur de 3 ans. » | Photo : AFP
    Ouest-France

    De quelle démocratie parlons-nous ? Même pas en rêve, la démocratie ! Nous avons encore reculé de plus de 10 points dans le classement mondial de la liberté de la presse, dixit Reporter Sans Frontière, passant au 45 ème rang derrière le Burkina Faso (notre ancienne Haute Volta, le spécialiste des haricots verts de vos assiettes) ou le Botswana (Bechuanaland, sous le protectorat britannique. province au dessus de celle du Cap, en Afrque du Sud)

    Les Français champions de la liberté ? « Sans l’intention de la donner », alors ! La liberté est morte vive la liberté ».

    Par contre nous sommes encore et toujours au premier rang mondial des donneurs de leçons, tant envers les Français qu’au monde entier, via la main mise sur les médias par la gauchiasse internationale libérale, dont Macron est le cheval de Troie.

    Voilà une des raisons pour lesquelles je voterais finalement Marine aux deux tours. L’autre étant bien entendu le patriotisme, gros mot longtemps villlpendé par ceux qui ont intérêt à nous coloniser par flots de migrants, et nous traiitent immédiatement de racistes lorsque nous nous rebiffons. Cela ressort exactement du même registre que s’ils nous traitaient de radins lorsque nous défendons notre portefeuille d’un voleur à la tire.

    C’est insupportable, ces accusations perpétuelles, ces lois faites pour ficeler la liberté d’expression, sauf celle adoubée et recommandée par les meneurs de jeu. Tous ces esprits apeurés par le Front National, mais prêts à sauter dans le chaudron des mondialistes où ils vont bouillir jusqu’à réduction totale des têtes !

    Il ‘y a pas que cela. Il y a cette violence autorisée, voire commanditée contre la police les profs, les élèves, les bâtients publics ; l’abandon volontaire des « zones de non droit » ; la violence comme moyen de règner par la peur. Et lorsque l’actulalté n’est pas sanglante, la moitié des chaînes tv passent des films de meurtres ou de guerre. Les bébés en sont imbibés, de ces images. Sinon comment expliquer qu’à 18 mois l’on éventre sa soeur avec un couteau ? Il faut bien avoir vu quelque part comment on fait… Et l’on peut aussi se demander quelle genre de mère laisse trainer à porter d’un enfant qui parle et marche à peine un couteau capable d’éventrer dans une si petite main. Voici ce fait divers qui n’est pas de la science fiction :

    Alors qu’elles étaient en train de jouer, une petite fille de 18 mois s’est saisie d’un couteau qu’elle a planté dans le ventre de sa sœur de trois ans ce mercredi près de Montargis (Loiret). La fillette a été grièvement blessée mais son pronostic vital n’a pas été engagé.

    Les pompiers et le Service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) ont pris en charge ce mercredi deux petites filles âgées de 18 mois et trois ans vivant à Châlette-sur-Loing, près de Montargis (Loiret).

    Grièvement blessée, cette dernière a été transportée vers le Centre hospitalier de l’Agglomération Montargoise, à Amilly.

    note : une petite photo pour la route, de notre future Présidente, j’espère ! Vous croyez vraiment qu’elle est si redoutable ? A mon avis ses quatre enfants ne manient pas le couteau, eux.

    Hamon furax prétend qu’être en bon termes avec la Russie signifie amener la guerre en Europe, en oubliant de dire que seule la Russie pourrait nous faire la guerre, justement, si nous continuions les blocus économiques contre elle ; et à laisser l’Otan installer des missiles à ses frontières ; ce pourquoi nous avons mis des pourris à la tête de l’Ukraine.

    Les Frontières de Hamon à préserver sont celles du Donbass et de la Crimée ; ça vaut la ligne Marchand en Afrique, qui provoque d’éternels conflits entre ethnie (du nom d’un Français de l’époque coloniale qui a tracé des frontières droites sur le papier, enfermant les musulmans arabes du Nord avec les Noirs du Sud dans les mêmes Etats. D’où les conflits éternels qui persistent, et où nous intervenons militairement encore aujourd’hui. Ukrainiens depuis peu ces territoires sont géographiquement russe depuis des siècles et encore peuplé de Russes à plus de 90%. Mais ce genre de frontières ça entretient les inimitiés et les guerres, voilà pourquoi ils y tiennent tant : comme dit Soros ça fait marcher les affaires, et ça relance l’industrie militaire qui rapporte tant. Et puis comme si on n’avait pas eu de guerre en Europe : Mitterand a reconnu le Kosovo qu’on a piqué au Serbes au profit des Albanais musulmans. La Seine Saint-Denis notre prochain territoire perdu le la République ? Mais non, c’est déjà le cas…

  • avatar
    jacou

    Perspicace et profond sujet d’une pièce au deux faces

    Quand la démocratie est issue de l »in-conscience collective, elle ouvre la porte à la démagogie , elles se nourrissent mutuellement de leur aveuglement, une véritable démocratie ne peut-être manifestée que par des citoyens parfaitement conscient d’eux-mêmes et de leurs possibilités , et qui ne s’en laissent pas conter par les démarcheurs de toutes bannières plus ou moins fausses .

    Dans la même veine pénétrante :
    … » D’où la conséquence : « la foule est toujours intellectuellement inférieure à l’homme isolé ». Elle lui est inférieure, parce que la lucidité mûrît davantage dans la solitude et que la dictature du collectif endort l’intelligence. La conscience collective est toujours inférieure à celle des plus individus les plus éveillés qui la composent. De sorte que le « gouvernement en foule », la décision sous l’impulsion du collectif n’a que très peu de chance d’être intelligente et éclairée. Le facteur le plus important, c’est l’inertie de la foule, le mot le dit bien l’inertie des masses !
    2) Maintenant, cette analyse conduit à des conclusions très inquiétantes, mais que nous n’avons pas le droit d’écarter. L’hypnotiseur impose sa volonté à l’hypnotisé. De même, il existe des moyens efficaces de manipuler la conscience collective, pour l’entraîner dans la direction que l’on souhaite. Dans l’idéologie, cela s’appelle la propagande. Dans l’exercice du pouvoir politique, cela s’appelle la démagogie. Il y a même un régime politique qui est tout trouvé pour donner à la foule le pouvoir, cela s’appelle la démocratie ! Le pouvoir donné au peuple ! La critique n’est pas nouvelle. Elle a été très nettement formulée par Alexis de Tocqueville, dans De la Démocratie en Amérique. Dans la démocratie, dit-il « le pouvoir … ne brise pas les volontés, mais les amollit, les plie et les dirige… il ne détruit point, il empêche de naître. Il réduit enfin chaque nation à n’être qu’un troupeau timide dont le gouvernement est le berger ». Ce pouvoir maintient au fond les hommes dans l’enfance : « Il pourvoit à leur sécurité, prévoit et assure leurs besoins, facilite leurs plaisirs, conduit leurs principales affaires, dirige leur industrie, règle leurs successions, divise leur héritage, que ne peut-il leur ôter entièrement le trouble de penser et la peine de vivre ».
    Dans le domaine commercial, la manipulation de la conscience collective s’appelle la publicité, ou marketing en direction des masses ! Sur le plan des idées, nous ne devons nous faire aucune illusion, il est tout à fait possible que les media, tels que la télévision, soient utilisés dans un sens qui vise à formater la pensée commune dans un type de représentation et qu’il y ait donc une manipulation de l’opinion. Nous savons très bien quel usage les pays totalitaires font des organes de presse et d’information, pour recadrer la pensée déviante et maintenir la dictature de la pensée unique. Rien ne nous garantit que l’information officielle n’est pas un prêt-à-penser que l’on sert aux braves gens… pour qu’ils dorment. Si on veut pousser un peu plus loin, en adoptant la technique de la paranoïa critique, il est tout a fait possible qu’il y ait des intérêts économiques évidents à ce que l’opinion dorme béatement, vive dans l’illusion, à ce que le peuple se comporte comme un troupeau obéissant. Du moment qu’il consomme et qu’il s’amuse, c’est le principal ; dans ces conditions l’individu n’est pas dangereux. Il est conditionné ! Il ne faudrait pas qu’il se mette à penser. Il sortirait de son hypnose et de sa léthargie. Il deviendrait conscient et il risquerait de remettre en cause le système consensuel qu’il suit par conformisme. Comme l’a très bien compris Gustave Le Bon, le contrôle de la conscience collective se fait nécessairement par le bas, en flattant les tendances inconscientes. Servir au peuple en masse de la niaiserie télévisuelle, flatter le sexe, l’instinctif ; faire la dérision systématique de ce qui est intelligent, élevé et sacré, ou cracher gaiement sur la vérité et la beauté. Ce n’est pas très propre moralement, mais c’est cyniquement très habile. Soyez superficiels, snobs, et conformistes, vous serez dans la moyenne. Vous serez moyens. Votre vie sera médiocre. Mais l’avantage de la médiocrité, c’est que dans son malaise latent, elle est très influençable : il est très facile de lui vendre du rêve. Tocqueville écrivait, au sujet du péril d’inertie qui guette la démocratie : « Je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes, pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme ».
    Si le degré de conscience de chaque individu pouvait se développer, la conscience collective ne serait plus aussi facile à contrôler. Elle pourrait aussi s’élever. Mais encore faudrait-il que l’éducation prenne en charge l’élévation de la conscience individuelle. Or son premier souci dans notre monde postmoderne, c’est de veiller à ce que l’individu soit bien intégré ! …
    Serge Carfantan ( Sociologie et conscience collective )

  • avatar
    Pascal

    Très joli billet sur les démocrates et les démagogues.

    « Lequel est Fillon ? Lequel est Macron ? Lequel est Marine ? »

    Fillon est celui qui propose de faire reculer le char, Macron de l’enrayer, et Marine d’accélérer le mouvement, la plus démagogue ? Ou chaque va d’une position à l’autre suivant les dossiers et l’auditorat, et les aspirations de chacun fait le tri, donne un point de vue différent ?

    Et euh, ceci dit, de ce que j’ai zyeuté sur des groupes facebook, des discussions qui se sont affichées sur mon fil d’actu FB, je trouve parfois les supporters qui adhèrent à une grande partie du programme politique de l’une ou l’autre encore plus démagogue dans la façon d’en faire la promo. Au point de pouvoir desservir le camp qu’ils ont envie de servir, si tant est que cela soit possible de rendre le crédit qu’on accorde à un parti politique encore moins crédible. Après, pourrait considérer que c’est l’effet de la démagogie qui fait qu’il y ait adhésion au point de se faire le prolongement d’un discours qui fait pas tant les intérêts qu’on voudrait défendre, et de ne pas voir que pour convaincre ceux qui y ont pas adhéré comme eux, ils n’y sont pas du tout. Quoique je ne vois pas trop comment ils pourraient s’y prendre de toutes façons, vu les profonds désaccords sur les postures politiques entre les uns et les autres (FN, UPR et FDG surtout, pas trop vu de défense du projet de Fillon, Hamon ou de Macron sur ces groupes).
    Dans le même genre, je suis un peu circonspect sur la référence au Gaullisme que différents candidats font pour attirer l’attention auprès de ceux qui y accordent du crédit, car quand on considère que c’est pas forcément ça, ou que c’est pas une raison pour voter pour le/la candidat/e, je me demande si ça peut avoir une influence sur les intentions de vote. Ptêtre une influence avec une partie des électeurs, je sais pas.

    Bref, mais sinon, peut-on considérer que ce qu’on appelle démocrate défend une vision de la démocratie, mais pas forcément toutes les formes-variantes démocratiques ?

    Parce que quand je lis un article ( http://www.europe1.fr/politique/heureusement-quil-y-a-la-ve-republique-hollande-replique-a-hamon-et-melenchon-3144605 ) qui rapporte les propos de François Hollande où il « tacle » Hamon et Mélenchon sur les projets de réforme républicaine pour mettre en avant son idée de réforme tout en conservant la 5 ème, j’y vois une grosse différence. Et Hollande qui critique le système des primaires (http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-benoit-hamon-dans-le-viseur-de-francois-hollande-7787592074 ), en faisant le parallèle avec le manque de crédibilité des candidats qui en sont sortis, lui qui avait été le candidat du PS du fait de ce même système, me semble être pas plus crédible sur ça, faire dans le démocrate démagogue à sa façon.

    Certains considèrent que la « solution » ne se trouve pas tant dans la démocratie, pas plus que dans la monarchie et ses variantes, mais les variantes démocratiques ne sous-tendent pas forcément la même synergie, le même état d’esprit.

    Les lobbies et mafias faussent quand même pas mal le jeu démocratique. Il y a quelques jours, en cherchant des infos sur les débats des présidents américains, je suis tombé sur cet article :

    TV : Ronald Reagan, une ascension corrompue : http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2017/03/11/tv-ronald-reagan-une-ascension-corrompue_5092965_1655027.html

    Extrait : « Illustré par des entretiens – dont celui avec l’écrivain James Ellroy – et d’archives inédites en France, ce documentaire lève une part d’ombre sur le fonctionnement de l’appareil d’Etat aux Etats-Unis. Cette enquête résonne aussi avec la trajectoire de Donald Trump, nouveau président des USA, qui a fait sa fortune dans l’immobilier et les casinos, où la Mafia est présente. « Un jour, le crime organisé placera un homme à la Maison Blanche et il ne le saura que le jour où on lui présentera l’addition », rappelle Dan E. Moldea, en citant Ralph Salerno, expert de la Mafia au sein de la police new-yorkaise. »

    Bon, les « démocraties » à l’américaine et à la française ne sont pas uniquement critiquées pour ces possibilités de corruption, pourrait considérer que le souci fait parti des fondations démocratiques humaines avec façon de faire fonctionner l’économie d’une certaine façon, que ça reste dans une certaine mesure des libertés qui s’enchainent et l’exercice du pouvoir est tout un art dans ces conditions, n’empêche que des variantes pourraient ptêtre changer pas mal de choses, aller de pair avec de la « démocratie économique » et écologique.

    Loïc Blondiaux – La démocratie à venir et à refaire : https://www.youtube.com/watch?v=7q1gfKeBcS0

    Audition programmatique – Madame Mabrouka M’Barek, députée constituante tunisienne, aux auditions programmatiques de JLM2017 : https://www.youtube.com/watch?v=I3yUcq2_umA

    Conférence : Article 3 : https://www.youtube.com/watch?v=aI9TaGIvceI

    Les propos d’Alain : démocratie, anarchie, monarchie, oligarchie, constitution, abus de pouvoir : https://www.youtube.com/watch?v=v1GJfK6IJIg

    Frédéric Lordon : soutenir Mélenchon ? : https://blogs.mediapart.fr/edition/actualite-et-verites-de-la-campagne-de-la-france-insoumise/article/280117/frederic-lordon-soutenir-melenchon

    Conquérir la souveraineté populaire, sur la valeur et sur la monnaie : http://www.dailymotion.com/video/x27bph2_bernard-friot-et-frederic-lordon-chez-tropiques_news

    Après, la théorie est une chose, et la mise en pratique une autre.

    Ô belles et magnifiques personnes humaines, ne voyez-vous pas tout votre pot-en-tiel ? viendez goûter ma crème pâtissière ! : http://francevegetalienne.fr/blog/2016/9/15/crme-ptissire-vgtalien-vegan

    Ce n’est ptêtre pas la meilleure des meilleures, et à vrai dire je crois que je n’ai pas encore testé cette recette, mais elle doit sûrement être très bonne, et puis bon, si vos papilles ne sont pas ravies, je pourrai adapter la recette, nous pourrons le faire ensemble ! et à n’en pas douter, en collaborant, réfléchissant aux ingrédients qui pourraient vous convenir, cela sera top ! Vous aurez le baume au coeur si vous ne l’avez pas déjà, et comme la potion d’Obélix cela vous ouvrira les chakras pour réaliser des choses dignes de vous, et si vous l’avez déjà, vous serez au septième ciel ! Alors votez pour cette recette ! Je vous promets que vous ne le regretterez pas. Si je me trompe et que cela devait arriver, ben, on verra !

    Oui, bon.

    Recette théorique

    Une balance à peser dans une main,
    Dans l’autre une craie sur le tableau,
    Devant, autour de tables, des citoyens,
    Dans des paniers, tout un tas de mots
    Et des pages à écrire / incarner en guise de bulletin,
    Et des pauses pour discuter et apprendre,
    Considérer les variations de chemins,
    Penser et ancrer une autre façon de tendre,
    D’orchestrer l’économie et les rouages politiques,
    En savourant les instants en création,
    Des cuillerées de logos, une louche d’épistémè en ébullition,
    Une touche de pistis dans de l’inspiration cosmique ;
    Une partie d’un tout faisant trouver et progresser des solutions,
    Débattre, germer et fleurir les idées vers un horizon,
    Pour du bien commun et de l’harmonie avec la nature,
    Tout un chacun pouvant vivre sans craindre les conjonctures.

  • avatar
    Revolta

    @Jacou !!!!!!!!!!!!!!!!!!! Vous avez raison pour la conscience !!!!

    Par hasard je tombe à l’instant sur la fin d’une émission que je ne regarde jamais, « myclap » sur la chaine c8. Il y a là un jeune homme qui raconte ses sorties de corps, quotidiennes. Sauf que là ce n’est pas des blagues, car une femme, docteur en biologie molléculaire, a fait des protocoles scientifiques sur ce jeune homme. Elle a mesuré le poids exacte du jeune homme avant qu’il ne sorte de son corps, pendant, et quand il regagne son corps : ce sont 40 grammes qui s’en vont et reviennent quand il réintègre son corps !!!!!!!! La conscience a un poids !!! Vous imaginez la densité que ça peut avoir, ce truc invisible qui fait 40 grammes, rn tous cas pour ce jeune homme lumineux, car à mon avis y en a beaucoup qui pèsent un milligramme, des consciences d’humains…

    Mais le plus fabuleux ce sont les expériences du jeune homme qui dit avoir été dans le corps d’une biche dans le corps d’un félin, dans celui d’un oiseau , tout ça c’est très agréable ; et un jour sans le vouloir j il est entré dans le corps d’un homme corpulent en train de… avec sa femme, car on ne dirige pas tout. c’était désagréable d’être dans un humain, tu m’étonnes, je le sais bien moi, que ce n’est rien de ce qu’il croit, l’homocule, que la vie est une, etc…il a aussi rencontré un grand nuage blanc très lumineux. Enfin il dit que si il perdait cette capacité de sortir de son corps, ce serait comme si on lui arrachait les yeux. Il a une bonne bouille, le jeune homme, je crois qu’il est boulanger.

    La docteur es-biologie moléculaire dit que beaucoup de labos planchent comme elle là dessus. D’après le jeune homme la conscience peut aller partout, et habiter des formes de vie diverses qui n’en sont que les représentation (de la conscience).

    Bien sûr que je suis renversée, que j’attends ça comme le loup blanc, car j’ai du mal avec ce sujet hors la science et les protocoles scientifiques. Je jubile à l’idée de la régalade que je vais avoir à lire le livre de cette biologiste, genre « voyage au bout de la conscience » chez Trédaniel. Elle s’appelle Sylvie Delthiollaz, une Suisse je crois, et le jeune homme qu’elle suit depuis 8 ans il me semble se nomme Nicolas Freiss, vous trouverez avec ces indications.

    C’est vraiment au petit poil ça, se promener dans un arbre, dans un oiseau, j’adore. ! Ah les humains, quelle race de blaireaux tout de même ! Alors que la vie est fabuleuse !

  • avatar
    jacou

    @ Chère Revolta
    Bienvenue dans le monde de la « conscience élargie », l’être humain prend de plus en plus conscience de sa réalité multidimensionnelle, que ce qu’il perçoit de la Vie n’en est qu’un minime aspect, mais qu’il à toutes les possibilités de se « développer », à l’instar des poupées russes il est comme la plus petite et la plus dense adaptée à l’expérience de la vie dans une dimension tridimensionnelle restreinte, mais ses autres « corps » dits subtils sont présents et se révèlent au fur et à mesure de l’élargissement , approfondissement de la conscience et de son infusion dans le corps physique . Le 1 er des corps subtils, le plus proche du corps physique est appelé corps astral ou corps d’émotion, c’est le premier dont nous prenons conscience à notre « mort » et qui nous permet de faire l’expérience du plan/dimension astrale communément appelé « Paradis » parce que les pensées sont immédiatement manifestées en expérience de vie émotionnelle et créatrice sans les conflits du plan terrestre vécu dans la dualité corps/esprit, moi/le reste . Au fur et à mesure de notre re-connaissance de Qui ( l’Être, Dieu , ) l’on Est , nous accédons à d’autres « niveaux  » de conscience et à ses plans afférents considérés comme étant sept , comme pour les poupées russes .

    Chacun de nous pratiquons régulièrement les sorties du corps , mais nous n’en avons pas conscience sauf sous forme de rêves, ces sorties nous permettent de nous ressourcer à d’autre plans plus « essenciels » , ce qui est à l’origine des trouvailles géniales du réveil au petit matin . Durant ces sorties et toujours selon notre ouverture de conscience nous pouvons rencontrer d’autres formes et aspects de la « précipitation » de la Conscience les « limites » du temps et de l’espace du temps n’existant plus , nous pouvons aller aux confins de la galaxie et y rencontrer des frères intra et extragalactiques et, selon ce que permet notre propre niveau de conscience selon la loi fondamentale d’ harmonie qui régit l’Univers, sur la planète Terre les êtres humains font l’expérience de la dualité ( plus pour très longtemps ) afin de « mesurer  » ce qu’est l’absence de l’unité et de l’harmonie .

    Si vous êtes intéressée par les « voyages » de la conscience je vous recommande ceux effectués par Anne et Daniel Meurois-Givaudan au cours de nombreuses années et pleinement connus dans le monde occidental par les « chercheurs d’éveil » . C’est avec des capacités innées et beaucoup d’entrainement qu’ils ont la possibilité de voyager à volonté et en toute conscience à la rencontre d’êtres manifestés sous différentes formes qu’elles soient d’apparences humaines ou animales , ces dernières étant particulièrement relatées dans :  » Le Peuple Animal  » dont voici un petit extrait :
    …C’est la voix de la présence-guide animale qui vient, une fois de plus, habiter au centre de notre être « Le langage, sachez-le bien définitivement, n’est pas le propre de l’homme ! Il faut seulement convenir du fait qu’il y a langage et langage . Le votre est fait de mots régis par une certaine logique . Cependant il ne traduit jamais qu’une façon d’observer puis de transcrire la réalité de l’être. Alors, voyez-vous, si vous voulez me suivre, défaites-vous de vos habitudes mentales et allez beaucoup, beaucoup plus loin … »
    « Mais, ce sont pourtant bien des mots que nous avons entendus !  »
    « Ecoutez-moi, amis…Vous avez perçu des mots et une interrogation. Mais c’est votre conscience, ou plutôt ce qu’il y a de supra-conscient en vous, qui a joué l’interprète à votre insu . Ce supra-conscient à capté des images émises par Tony ( un chien ), aussi vives et précises que l’éclair, des images habitées par ua questionnement, une peur une incompréhension et en a aussitôt fait des mots aussi colorés, aussi justes que l’était la pensée qui les a inspirés. »…
    – La supra-conscience est ce qui ouvre toutes les portes de la création –


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER