Alternance 3


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

 

Aurons-nous encore droit à la même alternance ?
- oui
- Laquelle ?
- La même !
Le même mouvement pendulaire entre désir et ennui.
Et ce n'est pas moi, c'est le saint père qui le dit, Arthur Schopenhauer...
Que je vais tenter de décliner en langage vulgaire... il paraît que c'est le process pour être access... accessible aux nuls qui n'ont ni assez de recul, ni assez d'adresse.
J'ai dit alternance entre désir et l'ennui... ce qui peut être traduit par l'expression : "c'est la vie".
On en chie, c'est le désir.
Ou on se fait chier et c'est l'ennui.
Et comme on est habitué aux cumuls des mandats...
On peut se le dire maintenant : il n'y a pas plus chiant que cette chienne de vie ; ou plus poliment, cette vie de chien qui fait chier ou se fait chier.
Plus joliment : on passe notre temps à assouvir nos désirs et lorsqu'ils sont assouvis, on s'ennuie.
C'est ce qu'on appelle une vision pessimiste.
Mais à y regarder de plus près, elle est plutôt optimiste...
Parce que l'alternance la plus fréquente parmi les gens qu'on fréquente est une alternance entre désirs inassouvis et ennui.
La course est continue... entre les ennuis et l'ennui !
Avec le désir, on a que très rarement l'occasion d'aboutir.
La voiture que tu obtiens est rarement celle que tu désires obtenir.
La femme que tu désires séduire n'est pas celle que tu as réussi à séduire. Le métier que tu désires exercer n'a aucune commune mesure avec celui que tu exerces... ou alors tu délires pour ne pas en souffrir.

Le plus redoutable, ce n'est pas l'ennui, qui est devenu un luxe, mais l'inassouvissement de nos désirs. Conduite d'échec ou échec de toute conduite...
La difficulté est pour chacun, de se réaliser. L'effort ne suffit pas. La volonté non plus. L'obstination encore moins.
Nos vies sont de plus en plus inabouties, de moins en moins réussies.
Ce sentiment d'échec est largement partagé... par nous autres damnés que le système cosmique ou comique a condamné.

Nous avons convenu qu'il fallait gagner la partie, mais personne ne nous a jamais prévenu qu'elle n'était pas gagnable, parce que minable et interminable... et qu'on n'a pas fini de se battre pour une cause irréalisable.
Non, me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Je ne songe nullement au mot de l'ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité !
Non, je vais encore plus loin, je descends encore plus bas, d'un cran ou de deux. Je dis : vanité de la vérité, de toute vérité.
En effet, à quoi ça nous sert d'apprendre que nous n'avons rien entre les mains, que nous nous faisons sans cesse avoir et que nous n'avons pas fini de nous faire avoir. Même la déception n'arrive plus à nous décevoir.
En vérité : tout nous ennuie, excepté peut-être l'ennui.

Où est la sortie ? se demande le saint père Schopenhauer qui sait ce que c'est qu'une galère et des galériens.
Y a-t-il seulement une sortie ? Une ouverture même si elle n'ouvre sur rien ?
Oui il y a bien une sortie répond le saint père...
Et vous la verrez à chaque fois que vous écouterez un Puccini, à chaque fois que vous tomberez sur le tableau d'un Modigliani, à chaque fois que le sublime fera irruption dans votre vie de merde.
Ça ne dure pas très longtemps mais ça vaut tous les déplacements.

 

Share Button


3 commentaires sur “Alternance

  • avatar
    Pascal

    Une perle sur l’alternance.

    Pour ce qui est de la scène politique, du candidat qui donne envie d’aller voter, de se déplacer aux urnes, croire à un changement, Mélenchon est le seul parmi eux qui me fait cet effet. Je ne crois pas vraiment à son élection, et si son programme économique ne me convainc pas pour autant, je lui donnerai une chance, pense que ceux qui aspirent à un changement politique devraient la lui donner.

    Après, le fait de s’en sortir, de vivre des instants sublimes, de ne pas avoir droit à la même alternance en politique, ne repose pas forcément sur son élection, du moins, au cas par cas, ou plutôt dossier par dossier. Donc je crois possible d’une façon ou d’une autre, d’autant que même s’il devait être élu, il faut certainement prévoir la fabrication de rames si je puis dire, qu’il y ait implication citoyenne, ce dont parlait / parle Frédéric Lordon dans l’article qui retranscrit sa conférence où il est question du soutien à lui apporter et des actions à envisager même s’il devait être élu.

    Instant de grâce

    En fin de marée,
    Le regard ballottant
    Entre les abysses et les cieux,
    Du sublime cristallisé
    Surgit sur le rivage, en l’instant,
    Accompagné de mélodieux,
    Des notes, un chant, une beauté,
    Comme de la grâce en vie
    Qui donne envie de nager
    Jusqu’à pouvoir saluer,
    En espérant ne lui enlever du ravi,
    La porte ouverte sur un horizon
    Où la joie en perpétuelle création.
    L’instant se déroule, mais reste,
    Éternel dans son impression,
    Transcendant toute volition,
    Fleurant bon le céleste,
    Semblant prête à s’y épanouir,
    Et si, composé de galères et de sueurs,
    De tempêtes et d’accalmie, de cendres et de bâtir,
    D’abîmes et de cimes, de courses et de langueurs,
    Le chemin n’est jamais tranquille,
    La résonance du sublime participe du mouvement,
    De l’essence qui rend papillon, alchimise la chenille,
    Sur le fil des saisons, de l’hiver au printemps.

  • avatar
    jacou

    Triste bilan , ainsi la morne vie vaut-elle la peine d’être vécue avec quelques pointillés exaltés ?

    Marcher à côté de ses pompes et dans le pas des autres ; tant que nous n’aurons pas accompli la démarche de se connaître soi, de savoir qui l’on est vraiment , nous sommes condamnés à la peine plus ou moins lourde de subir sa vie, il n’y a aucune fatalité , simplement la conséquence d’une conscience brouillonne ballottée au gré des vagues du temps des contes et des histoires . L’ennui vient de l’illusion du temps qui passe et que nous devons « tuer » pour croire d’exister ou bien d’entrer dans les cases normatives afin d’anesthésier la panique de se sentir seul ; alors que justement c’est dans la familiarité avec la solitude et le silence que nous pouvons percevoir la formidable richesse de la manifestation de la vie sous ses formes multiples et d’en être partie prenante et intégrante .

    Le désir est le moteur afin de concrétiser les choix de notre incarnation , Nous vivons à travers une continuelle projection dans nos désirs. Nous avons conscience de nos désirs, mais seulement dans le sens où nous sommes jetés à la poursuite de leur satisfaction. Nous sentons en nous cette traction du désir, cette inquiétude qu’il provoque ; nous vivons dans cette instabilité que le désir provoque, ballottés par nos désirs et c’est encore ce tiraillement du désir que nous trouvons dans l’agitation de nos pensées. Nous souffrons de nos frustrations et voudrions toujours être là où nos désirs seraient satisfaits, toujours mécontents de ce que le présent nous offre. Mais être jeté dans nos désirs nous a-t-il jamais appris ce que nous désirons exactement ? La difficulté est donc tout d’abord de savoir quel est l’objet réel du désir. Avons-nous donc conscience de l’objet de nos désirs ? Que cherchons-nous à travers nos désirs ?….

    Nous avons tous, chacun e d’entre nous, avant la naissance ( qui est une précipitation de l’esprit/conscience ) choisi un talent ou des talents pour approfondir, comprendre, élargir , agrandir notre champ d’êtreté lorsque notre vie dans l’accomplissement de nos désirs est en accord avec l’impulsion primordiale et, même si celle-ci trébuche sur des événements aléatoires , nous aurons toujours la possibilité de faire face en nous reliant à notre source inaltérable et inoxydable .

    La raison et la passion -extrait – ( le Prophète de Kalil Gibran )

    Votre raison et votre passion sont le gouvernail et les voiles de votre âme qui navigue de port en port.
    Si votre gouvernail ou vos voiles se brisent, vous ne pouvez qu’être ballottés et aller à la dérive, ou rester
    ancrés au milieu de la mer.
    Car la raison, régnant seule, est une force qui brise tout élan ; et la passion, livrée à elle-même, est une
    flamme qui se consume jusqu’à sa propre extinction.
    Aussi, laissez votre âme exalter votre raison jusqu’aux hauteurs de la passion, de sorte qu’elle puisse
    chanter ;
    Et laissez la diriger votre passion avec raison, afin que la passion puisse vivre au travers de son
    incessante résurrection, et tel le phœnix renaître de ses propres cendres.

  • avatar
    Tony

    On veut nous vendre l Alternance comme une appartenance tous a cette meme essence quand nous vendant des désires comme des réalités toute fête confondue mais on nous le ferra pas ,faite comme sa
    macron a l école , lepen une idole pour barrage et bagares , fillon qui file en douce etc… toute cette alternance pour la même idéologie , anti systeme pour ne rien changer , comme asselinau d ailleurs ou dupont aignant , cette logique ou il faut sans arrêt marcher , apres la monnaies et les maux nez , ah non pas part le bous du nez , l ‘ Alternative ce courant est beaucoup plus subtil et sa marche , pendant des années le Fdg et les Insoumis avec Jlm en tete parlez de 6 eme République , de changement de production plus sain , de redonner aux citoyen le pouvoir de battre monnaie , alors la ou ses marrant comme pour le tirage au sort on se contamine , le Fdg et Jlm en premier a regarder de la vidéo de Chouart en 2007 ou 2006 qui en parlez déjà , comme pour l Europe avec Asselinau qui est juste un ancien prof conférencier inspecteur des finance , comme macron ou hollande , ba en cherchant bien on trouve toujours, des failles pour laissez passez la lumière ou nager dans d’ obscures idées , l humain est fait comme sa , d émotions qui perce n importe quoi ses apres que sa se fâche , la retomber ,ne sachant quoi en faire lol au lieu de laissez faire et chercher la lumière il cherche trop souvent sont dit opposez , mais il reste un nomade émotionnel , d ou il va d ou il vient , laissez passez la lumière ses regarder avec de grand yeux entre les tords et les raisons de l humanité et laissez ouvrir tout c est pores
    on s ennuie quand on pense savoir tout et avoir tout découvert dans un jeu ou tout précipite et tout est précipité dans les causes a effets , la curiosité s arrête alors que tout commence , quand l enfant découvre qu il ouvre
    c est infini comme la connerie
    le truc a la con dans ce systeme ses l économie avant tout , on ne parle que de sa , indirectement ou pas , et d intérêt et comme l intérêt est dans le désire d être riche sans savoir ce qu est la richesse dans une économie saturés et qui n économise pas de surcroît , gaspillage ,on court on court , toujours , ses souffles ans oubliant tout présent
    alors il faut changer les raisons nés les idées , ceux Mr donne des éléments intéressant :

    https://www.facebook.com/145696659180960/videos/238035013280457/?hc_ref=NEWSFEED

    L ‘ Economie des connaissances
    sa rejoint un peu ce que dit Jlm , Investir oui mais dans les savoirs car les savoirs sont la seul chose qui contamine et se reproduit , un peu comme Mère Terre ou tu sème une graine il temps pousse des centaines

    La Nature est une bibliothèque !
    Vi et ont la oubliez , on croit tout savoir , prétentieux et fainéant , ne voulant prendre notre temps a la découvrir reelement , ni elle ni nous

    nous oublions parsque nos basse court et quand on sort de la caverne , qu on ouvre des portes des vortex , ,qu on trouve la ou les clefs alors le temps semble superbe et l émotion surgit , comme un bien d être la

    https://www.facebook.com/pressofworld/videos/644693332392912/?hc_ref=NEWSFEED

    pourtant l humain est sans arrêt en découverte , mais quand il ouvre toutes les fenêtres
    la vie reste des good games

    https://www.youtube.com/watch?v=ZFo8-JqzSCM

    et viva la 6 eme Insoumise !!!

    En finir avec la monarchie Financière,la dictature de la rente, la pornocratie, l’empire colonial xénophobe…Vive la République démocratique et son avenir en commun!

    https://www.youtube.com/watch?v=b5atq_VZd2M&feature=share

    salutation fraternel


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER