Nation ou contamination 40


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

 

Je ne représente Personne ;
Surtout pas tous ces effrontés qui ont toujours fait de la politique un MÉTIER à tisser des liens pour leurs biens particuliers, et qui ne montent au front que pour vous faire perdre ou gagner les élections.
Des élus, zélés qui vous ont toujours vendu de fausses ailes... les craintes les plus laides et les espérances les moins belles. Rien de solide, que du sordide.
Pour vous dessiner les véritables contours de la France, on ne peut avoir recours ni à l'Action Française, ni au Front National, car la Nation française n'est pas gage de guerre mais promesse de paix... que dis-je ? De félicité !
On peut croire comme ils continuent de le croire que pour lutter contre l'autre camp, celui des impérialistes et du mondialisme rampant, il faut sans cesse délimiter son champ, baliser sa route pour éviter les banqueroutes, protéger ses frontières pour ne plus subir d'influence étrangère...
Certes oui... certes non ou plus exactement ni oui ni non.
Parce qu'il ne s'agit pas de ne plus se faire d'illusions mais de ne pas se faire d'illusions sur ses illusions.
Autrement dit : ne pas être dupe... ni de soi, ni des autres.
Lorsqu'on parle d'un champ délimité, comme celui de la Nation Française, on ne parle pas de quelque chose de limité ou d'atrophié, mais de quelque chose d'illimité ou d'amplifié !
L'infini... voilà ce que l'on vise lorsqu'on n'est pas atteint par quelque maladie comme la peur de la peur ou la crainte des jours sans lendemain.
Ce ne sont pas des désenchantés qui vont nous aider à réenchanter le monde. Il faut les fuir comme la peste, pour ne pas empester l'atmosphère et polluer notre savoir faire.
Il n'y a qu'un mot, si je puis dire, que j'emprunterais au Général de Gaulle, celui de notre GRANDEUR.
Grandeur qu'on ne peut jamais retrouver "derrière" mais toujours devant.

Ne vous méprenez pas sur le mot qui vaut toujours plus que ce qu'il vaut : la grandeur, ce n'est pas ce que nous sommes censés être, mais ce que nous sommes censés faire... ce n'est pas le sujet mais le PROJET !
Car le drame reste et demeure pour toute nation l'absence de programme, une raison sans horizon, l'exclusion à tout bout de champ.

Qu'est-ce que la Nation pour celui qui croit encore à la sagesse des nations ?
Ce n'est pas une race mais une trace dans le temps, que nul ne peut effacer sans s'effacer. C'est pour chacun, un organisme vivant où chaque organe touché est vivement ressenti par tous les autres réunis. Où toute douleur est projetée parce qu'il s'agit comme en physiologie d'un seul et même bloc d'énergie.

Qu'est-ce que la Nation ?
Sinon TOUT, je dis bien TOUT ce qu'il y a de particulier dans l'universel, dans le sel de l'univers, je veux dire, un sol, une langue, une histoire mais surtout un principe de raison : le principe de souveraineté, d'une autorité souveraine, incontestée et incontestable parce que j'en suis, nous en sommes les auteurs... autoritaires, je l'espère.

Et que demande le peuple ?
Qu'on réponde à sa demande, qui est de reconnaître et d'admettre son autorité souveraine parce qu'il est et veut rester le seul maître dans sa demeure.
C'est lui et c'est à lui de décider souverainement de la marche à suivre... notamment pour désigner l'ennemi qui n'est presque jamais à l'extérieur, mais le plus souvent à l'intérieur de lui.
Ennemi qui a toujours eu le même nom : la xénophobie.
Phobie d'une nation qui n'a pas beaucoup, ni assez d'ambition.
Pour ne pas se faire mal, exigeons de nous-mêmes un plus grand idéal !

 

Share Button


40 commentaires sur “Nation ou contamination

  • avatar
    jacou

    Personne inspirée par la grandeur de la France et la France de la grandeur

    Manquant de souffle pour parler de la Nation Française, j’emprunte les paroles de celui qui est , pour moi , le grand évolutionnaire de la spiritualité incarnée dans la réalité physique , que cela soit sur le plan individuel ou collectif : Sri Aurobindo accompagné de Mère; voici ce qu’ils disaient au sujet des nations et particulièrement de la France qu’ils tenaient en haute estime :

    … »Comme l’expliquait La Mère, la collaboratrice spirituelle de Sri Aurobindo :

    … il a été mentionné que chaque nation doit occuper sa propre place et remplir son rôle dans le concert mondial. Il ne faudrait pas comprendre par là que chaque nation peut décider de sa place arbitrairement, selon ses ambitions et ses convoitises propres. La mission d’un pays n’est pas une chose qui puisse être décidée mentalement avec toutes les préférences égoïstes et ignorantes de la conscience extérieure, parce que, dans ce cas la place du conflit entre nations serait peut-être déplacée, mais le conflit demeurerait avec une force probablement accrue… De même que chaque individu a un être psychique qui est son vrai moi et gouverne plus ou moins ouvertement sa destinée, de même chaque nation a un être psychique qui est son être véritable et qui façonne sa destinée de par derrière le voile ; c’est l’âme du pays, le génie national, le centre de l’aspiration nationale, la source de ce qui est beau, noble, grand et généreux dans la vie d’un pays.

    Car, ainsi que l’expliquait Sri Aurobindo :

    Dès lors, quelles que soient les modifications qui puissent survenir par la suite ou les tendances nouvelles qui puissent surgir et les réactions contraires qui puissent faire obstacle, il n’est guère douteux que les principaux dons de la révolution française persisteront et s’universaliseront comme des acquisitions permanentes et des éléments indispensables de l’ordre futur du monde, c’est-à-dire une conscience nationale et un gouvernement national autonome, la liberté et la lumière pour le peuple, autant d’égalité et de justice sociales qu’il est indispensable à la liberté politique, car un gouvernement démocratique du peuple par le peuple est incompatible avec toute forme d’inégalité rigide et établie.

    Mais, faisait-il remarquer :

    Et pourtant la fraternité est la clef du triple évangile de l’idée d’humanité. L’union de la liberté et de l’égalité ne peut s’accomplir que par le pouvoir de la fraternité humaine ; elle ne peut se fonder sur rien d’autre. Mais la fraternité n’existe que dans l’âme et par l’âme ; elle ne peut exister par rien d’autre. Car cette fraternité n’est pas affaire de parenté physique ni d’association vitale ni d’accord intellectuel. Quand l’âme réclame la liberté, c’est la liberté de développer le divin dans l’homme et dans tout son être. Quand elle réclame l’égalité, ce qu’elle veut, c’est cette même liberté également pour tous, et la reconnaissance d’une même âme, une même divinité dans tous les êtres humains. Quand elle cherche la fraternité, elle fonde cette égale liberté de développement sur un but commun, une vie commune, une unité de pensée et de sentiment, elle-même fondée sur la reconnaissance de l’unité spirituelle intérieure. En fait, cette trinité constitue la nature même de l’âme ; car la liberté, l’égalité et l’unité sont les attributs éternels de l’Esprit. »…

    http://www.larevuedelinde.com/brelin.htm

  • avatar
    Tony

    Revoilà Jeanne d’ Arc qui avec ses flèches tente l ‘envahisseur qui est en nous , peu de réponse on direz lol
    si le mot d ‘ordre que jacou a balancer ou rappelez : Fraternité , est la clef , pour nous élever a la grandeur de ceux qui devrez être une vrai République , un levier pour une réelle démocratie , le pouvoir par tous pour tous , une vrai Egalité , donc Liberté illimité , mais avant il faudrez nous purger ?
    sa va être dur , avec tout les têtes dur , conditionner , si sur d eux dans ce monde si prétentieux
    vaniteux ? quelques vannes lol
    le vieux n était pas le seul a rêver d une grandeur et pas le seul a souligner , nos travers , notamment ces logique du fric qui contamines toutes la société
    Coluche disait sa serra pas facile , y aura des petits des grands , des noirs , des blancs , des beurres , des juifs des pédés , des handicapés , des jaunes etc… des expérience divers et varié sur biosphère terre ou l humain aime se faire la guerre pour divers si fières idées
    guerres de territoires pour les accessoires ou juste croire asseoir un pouvoir alors qu il instal un grand désordre , un désordre jusqu’a sa propre survie , et ouai qu elle vie
    alors que sont pouvoir va bien au delà de tout ses déboires
    il passe par le cœur , puisque l humain sait qu une fois ouvert comme une fleur sa plane pour nous lol
    c est la seul chose qui doit compter , nourrir nos cœur de cette force vive , cette puissance qui crée tout , fait germer tout permet de tout dépasser
    la Fraternité il les , une grande sphère avec plusieurs mondes , bulles qui habrite plusieurs bulles , superposez , poupée russes lol , mais il ne la reconnait pas ne l alimente pas dans l essence ciel
    de restes de ses raisons pour recommencer les même erreurs , les même leurres , pollutions et pollueurs
    m enfin restons optimiste , même en se prenant des poudres dans la gueule lol quand le vend change ,l humain devient de plus en plus conscient
    on va y arriver !!!!!
    a propos suis effronté moi lol , j ose vous défier si faut lol , ouai j ai du culot je direz que ses du a des expériences non ?
    dépasser ou pas après tout , va savoir lol
    un métier , professionnalisme lol ? de nos scénario divers et varié ? hum possible lol
    alors subtil car les pros des peaux on perdu leur amateurisme éclairé , comme si on savez , tout ou sinon rien ,
    peut être savoir prendre quelque peu de recul , trop sérieux , ennuyeux lol
    en faite vous contaminée déjà lol , depuis longtemps et vous ne voulez pas lâcher lol i
    moi j adore sa
    je direz continuer comme sa lol , menez nous en bateaux lol
    on prendra le vent comme il vient
    bonne soirée une ouverture s approche lol
    https://www.youtube.com/watch?v=L_UvRi5AbOY
    Merci et Salutation Fraternel

  • avatar
    Pascal

    Une belle scène, billet qui fait mouche, invite à la réflexion sur l’idéal, nos aspirations dans l’implication collective, l’esprit de grandeur qui éveille, garde éveillé le fond des yeux.

    Je pense ne pas trop me faire d’illusion sur la difficulté, mais je pense réalisable l’idée de Paul Ariès, de Bernard Friot, de Chouard, de souveraineté populaire qui s’émancipe de la spéculation etc., change les rênes politiques. Compliqué à réaliser, mais pas impossible, j’aspire. Plus question du nombre de gens prêts à faire le pas, il me semble. En attendant, de ce que j’ai lu, vu, diverses alternatives se mettent en place à un certain niveau, préparent quelque part le terrain (monnaies locales etc.).

    *

    Campagne de soutien du journal de Personne : du 7 juin au 7 juillet 2015 vous êtes invité(e) à faire un don depuis cette page : http://www.lejournaldepersonne.com/soutenir-le-journal-de-personne/

    *

    Souffle d’étoiles,
    Ah ! France, douce France,
    La fée lie cité

    Entre les trous noirs
    Grelots à grise mine,
    Du peuple trace

    Un jour peut-être,
    Tous soi élevés tisseront
    Du bien pour les autres

    Ah ! Chère France,
    La scène politique
    Nous fait des Poucet

    L’effet contagieux
    Des machines à gouffres,
    Face à cause humaine

    Un jour peut être,
    Chœurs consacrés relèvent
    Avec fée forêt

  • avatar
    A-R

    Vous vous doutez, Chère Personne que je ne suis pas d’accord avec votre vision.

    L’Action Française et le Front National ne sont pas gage de guerre, ou bien étayez un peu votre affirmation. Peut-on reprocher à des royalistes d’aimer le roi, unificateur du pays, plutôt que des traitres qui le vendent à la découpe gauche-droite confondues…

    Quand à l’abominable homme des mers du Front, il est pupille de la nation, son père ayant sauté sur une mine, et lui-même était dans la résistance à 15 ans. Il n’était pas nadzi comme il se dit, mais Résistant. En bon Breton il n’aime pas qu’on foule aux pieds sa terre surtout pour lui cracher dessus.

    Vous attribuez à la peur de la peur et la crainte des jours sans lendemain ceux qui prétendent défendre leur conception de la France avec des Frontières et une population homogène. C’est adopter le slogan cher à tous nos détracteurs contre toute évidence !

    Côté peur, allez faire un tour du côté des peureux. Vous y trouverez le gratin des courageux, pas de bol. De la tenue, de la prestance, le regard droit, une éthique, de l’héroïsme parfois, des penseurs, des combattants, des érudits, des hommes fidèles et de parôle, de l’amitié, de l’empathie, de l’altruisme, de l’idéal ! Pas l’espoir de devenir aussi égal que le voisin, non ! Un idéal qui ressemble à notre pays, son Histoire, et sa grandeur justement. . Certes rien à voir avec les mal fagotés mal coiffés mal rasés qui forment le gros des troupes des partis de gauche. Non, chez les Patriotes l’allure est noble, l’oeil brillant et fier, la parole assurée, le coeur vaillant.

    Ce slogan de la peur est utilisé à longueur de temps par les médias et les politiques :
    A – Il faut avoir peur des Patriotes Nationaux, dangereux
    B – Ceux qui votent pour eux le font parce qu’ils ont peur (du lendemain, de l’étranger, de l’inconnu, etc) Ca évite de reconnaître, ce qu’ils savent pourtant, que c’est par adhésion aux idées patriotes et nationalistes que les votes augmentent en leur faveur !

    Je le répète, je n’ai pas peur des épinards, je n’en veux pas dans mon assiette, c’est tout. OUH qu’ils ont peur nos amis légionnaires, parachutistes, ou que sais-je ! Ils n’en ont jamais vu des étrangers dans leur vie, n’est-ce pas ?
    On n’a peur de rien, le danger on connait, la peur n’a rien à voir là-dedans.

    On n’est pas raciste, on ne déteste personne, chacun chez soi et les traitres avec l’eau du bain, point !

    Il y a tout de même un homme censé à la radio qui s’émouvait de la déliquescence de tout, de la morale à l’envers, de la justice au service des malfrats, en évoquant le cas d’une vieille dame obligée d’aller en maison de retraite parce que sa propre maison était occupée par des squatteurs, et qu’on ne peut plus les fiche dehors. Eh bien cet exemple a valeur de symbole : la vieille Dame France et ses enfants sont dans cette situation. On n’a pas peur des squatteurs, on n’en veut pas chez nous, et les idées totalement perverses et illuminées qui se sont déversées depuis 68 nous mènent à ça. Et à tout le reste : adoption par des couples d’hommes de petits garçons, y a pas de raison : cours de zizi à l’école ; interdiction de protéger ses frontières, obligations d’héberger soigner, payer tout le monde aux frais des actifs qui s’appauvrissent ; interdiction de protéger son économie ;interdiction de privilégier un fabricant français pour un marché public payé avec nos impôts.

    Voilà le monde tissé par ces allumés : une ribambelle d’interdits et d’obligations entassés les uns sur les autres comme les crottes de chiens de la loi Macron. Un tas de rien dont ils font un gros tas de rien et un encore plus gros tas de rien avec leurs cerveaux à troutrou

    Et en plus ils font la morale sans cesse, le bien obligatoire, le mal c’est le Front National, et pendant ce temps là ils se balladent au Quatar pour encaisser, ils vendent notre patrimoine aux magnats du pétroles, ils ferment nos écoles françaises, ils font des guerres justes en tuant des civils pour des contrats, ils mentent ils volent, ils trichent, ils encaissent, ils ruinent l’industrie et le peuple, mais non, le mal, c’est le Front National, ça rime !

    Et vous croyez que vous viendrez à bout de ces mécréants parce qu’ils se sont accaparé les espoirs des idéalistes et s’en servent de trétaux pour monter sur leurs planches, et que de là ils vous haranguent pour que vous les débarrassiez de leurs ennemis, les méchants patriotes ! Et vous marchez là dedans ?

    Et vous persistez à croire que la France éternelle sera celle sans frontière qui que quoi dont où… La réalité ne vous atteint donc jamais ? La Gauche Kaa vous hypnotise vous aussi ? Mais c’est cette fausse gauche qu’il faut combattre, pas la vraie droite. Voler ses enfants pour aller jouer les généreux avec des étrangers ça rapporte sur tous les tableaux. C’est glauque de chez glauque tout ça. Jeanne d’Arc n’était pas à Gauche, De Gaulle non plus. Il aimait Jeanne d’Arc, et il était social. (il est le père de la sécu et du vote des femmes) Social et national. Un vrai Nadzi quoi, non ? Mais si soyez logique.

    Plus loin vous parlez des patriotes comme des désenchantés qu’il faut fuir comme la peste. parc qu’elle vous enchante vous, cette France avachie, vendue, trahie. Eh bien comme De Gaulle un jour nous dirons la France martyrisée, oui, mais la France Libérée ! De qui ? Des envahisseurs occupants. Ceux d’aujourd’hui vous plaisent comme ceux d’hier ont pu plaire. La roue tourne, les traitres d’aujourd’hui ne seront pas les héros de demain (je pense aux poliiques et aux béni oui-oui des médias, pas aux idéalistes sincères)

    Enfin vous en appellez au peuple souverain pour désigner le mal intérieur,la xénophobie !

    Or le peuple n’est plus souverain parce que ce que vous appellez le peuple n’est pas notre peuple, et que vous l’appellez à nous combattre. Eh bien il ne le fera pas pour la bonne raison qu’il n’a rien, pas la plus petite once de conscience ou d’intérêt pour l’idée de la France ou d’en être, et ils n’en manquent pas qui à ces questions répondent « pour tous les avantages qu’ils tirent de la France », et point final. Et c’est normal.

    Qu’est-ce qu’ils en ont à fiche tous ces gens qu’on croise en boubou de vos idées ? Parlent-ils même notre langue ? Et c’est pour ces idées saugrenues qui se trompent de cible que vous vous battez contre nous ? Vous croyez à l’humanité mais pas aux populations de votre continent. Un continent a une Histoire depuis la nuit des temps. Et d’un continent à l’autre elle n’est pas la même. Et en deux coups de cuillère à pot vous voulez faire une soupe avec tous ces ingrédients, digeste pour tout le monde. Eh bien non, votre soupe à la grimace ne passera pas, au grand damn de ceux que vous servez malgré vous : les chantres de l’impérialisme économique. Et au plus grand plaisir et pour l’honneur de ceux que vous combattez : les nationaux patriotes !

    Je ne vous ferais jamais entendre raison. Vous rêvez et vous croyez en tout cela. Mais je vais vous donner une image à l’envers de vos certitudes, pour que vous vous rendiez compte à quel point elles sont absurdes et non fondées.

    Soyez un instant une Africaine en Afrique. Partout ou vous croisez un Africain mécontent des Blancs, pourtant en nombre inférieur, vous tenez un même discours et les traitez de xénophobes. Prenez-leur une partie de leurs récolte parce qu’il faut bien envoyez les petits Blancs chez le dentiste. Et puisqu’ils leur reste du mil, qu’ils se débrouillent pour payer leur dentiste eux-même. Au village laissez quelques Noirs dormir dehors, il faut bien loger les Blancs qui n’ont pas de case familiale. Rackettez leurs économies de Francs CFA parce les Blancs ils ne trouvent pas de tavail, alors le partage c’est ça :vous travaillez et vous leur donnez votre argent, c’est kif kif égalité
    .
    S’ils se plaignent que les Blancs leurs piquent leurs casseroles ou violent leurs femmes ou même tuent un type qui passait par là, menacez-les de procès pour racisme. Interdiez-leur d’afficher leurs croyances, et que le marabout ne la ramène pas. Mais prenez une case poury faire une église. Pondez quelques lois qui finissent de les paralyser, ouvrez le commerce à tous les pays voisins, tant pis si les villages crèvent, y en aura toujours assez pour les firmes et pour les tyrans démocrates droitdel’hommistes égalitaristes.

    C’est exactement tout cela que vous nous imposez, et ce que ressentent les Noirs autochtones c’est exactement ce que nous ressentons. Si ça ne finit pas mal tout ça ! L’égalité selon la gauche c’est vraiment voler son frère pour faire allégence à l’étranger pour son propre profit (je ne parle pas de vous et de vos nobles idées, mais de la gauchiasse et de la fausse droitiasse)

    « Une nation qui n’a pas beaucoup d’ambition » de quelle nation parlez-vous ? Pas le dixième des gens que vous pensez défendre ne connaissent vos idées ou ne les apprécie. Leur ambition est de continuer à traire la vache. Ils se fichent du pré où elle a grandi, et encore plus du fermier qui a dépierré et ensemencé. Vos idées n’adviendront pas, parce qu’elles sont contre les lois naturelles. Pour qu’il y ait cohésion d’une nation il faut des points communs, une Histoire commune, une terre d’orignie commune (patrie, terre des pères) une civilisation commune, une ethnie commune, une religion commune etc….

    C’est exactement ce que vos idées détruisent pas à pas, en s’étonnant que ça ne marche pas. Ca fabrique des communautés qui vivent en autarcie et reproduisent leurs coutumes leurs clans, etc… Quoi de plus naturel ? Et on l’a aidée cette merde, avec le regroupement familial, tu parles d’une volonté de « vivre ensemble ». Ils ne le veulent pas, eh bien ça tombe bien, on ne le veut pas non plus. On veut vivre chez nous comme on l’entend. Mais le droit des peuples à disposer d’eux-même, ça aussi c’est bon pour les autres, aux Français d’origine vous l’avez confisqué ! Xénophobe, raciste ! Voilà ce que dit l’Africaine à son frère Africain qu’elle s’emploie à déposséder au profit des étrangers.

  • avatar
    Serge Kochanski

    Elus ou pas, représentatifs ou pas, essayons déjà d’être nous-même et de nous réaliser en sachant dépasser les limites de nos propres « frontières » physiques et nos propres traits de caractère qui peuvent devenir autant d’ennemis intérieurs, sans vendre notre âme au Diable ni succomber aux trompettes d’une fausse renommée.

    Sans jamais renier notre propre réalité qui n’a rien de souveraine, gardons les yeux grands ouverts tous azimuts sur le monde qui nous entoure comme sur notre propre « organisme » intérieur, sans jamais devenir narcissique en nous obnubilant sur notre nombril au point de nous y noyer ou de nous enterrer vivants dans le village d’Astérix !

    La grandeur d’une Nation n’est-elle pas de s’ouvrir et de coopérer en bonne intelligence avec les autres Etats du monde dans l’intérêt général, comme toute personne avec sa propre individualité ne peut jamais progresser qu’en « se frottant » à d’autres personnes tout en respectant la leur, d’individualité ?

    A contrario, la « petitesse » d’un Etat nationaliste, son repli égoïste sur ses frontières pour conserver ses petits avantages acquis, comme l’étroitesse d’esprit d’un peuple d’individus qui souvent n’ont que ce qu’il méritent, ne sont que le signe d’un déclin annoncé, d’une déchéance aussi inéluctable que celle imposée par la sélection naturelle des espèces, xénophobe ou pas !

  • avatar
    le journal de Personne Auteur de l’article

    @Revolta

    Je ne suis pas dans la démonstration, mais dans la suggestion.
    Je relate des épreuves et non des preuves.
    Je décris des positions sans me positionner.
    Dois-je sans cesse le répéter : je dramatise mais je ne traumatise pas.
    Maintenant, je vais essayer brièvement d’utiliser un droit de réponse que je ne veux pas me donner, pour vous dire que la différence entre nous : c’est la part d’indifférence… celle qui sépare la militante de la sale saltimbanque. ( je ne dirais pas de l’artiste, par orgueil ou humilité)

    1- ce n’est pas votre sincérité qui est à remettre en question, mais la sincérité de vos maîtres à penser. Ils ont toujours été plus royalistes que le roi (jusqu’à la dernière en date : le retournement de la fille contre son père pour raisons électorales et non par sens de l’idéal).

    2- je distingue comme Péguy : patriotisme et nationalisme. Les patriotes nourrissent leur patrie, les nationalistes s’en nourrissent. Les seconds ont toujours instrumentalisé les premiers. Seule une vision verticale est susceptible de les distinguer.ici on ne relativise pas, on absolutise.

    3- on est chez nous et après ? Et puis après ? Entre nous, je préfère être bien ailleurs que mal chez moi… voir le frère trahir son frère, la fille dénoncer son père, le monde à l’envers. Je préfère serrer la main à mon pire ennemi, plutôt qu’à un faux ami.

    4- je hais la droite. Je méprise la gauche. Tout ce que je dis c’est qu’il faut élever le débat, sous peine de tomber de haut, comme tous les sots.
    Mais il me semble que c’est la droite qui a déplacé, déménagé, déporté des populations entières pour lui servir de masse ouvrière à bon marché. Le drame c’est qu’elle continue de le faire avec de bons concepts à la clé comme « immigration choisie ». Pendant que la gauche pleure dans les chaumières de les voir si mal traités, sans disposer de la moindre politique appropriée.
    Vous direz que c’est le jeu du système. Sauf que ceux qui sont en dehors, posent et continuent de mal poser le problème en prenant l’effet pour la cause et les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages.

    5- sans l’ombre d’une prétention, permettez-moi d’attirer votre attention sur l’évidence même : le politique n’a plus d’impact. La finance a pris le relai. La France n’est plus qu’un code barre sur le marché des valeurs boursières. 1% d’inspiration (politique) et 99% d’expiration (économique). C’est ce que les Grecs nommaient Agonia ou lutte acharnée contre la mort.

    6- vous n’avez pas peur des andouilles, mais vous n’en voulez pas dans votre assiette. Je poursuis la scène (le scénario).
    Il n’y a pas d’andouille, ni rien à manger comme au bon vieux temps de l’union soviétique. Mais au lieu de crier à la famine, vous hurlez parce que c’est un immigré (noir ou arabe) qui vous l’a annoncé.
    Moralité pour sourire : la faim justifie « tous » les moyens. Courageuse comme vous êtes, vous n’auriez pas hésité une seconde avant d’embarquer sur une barque de fortune pour Lampedusa si vos enfants n’avaient rien à se mettre sous la dent. Les immigrés n’y sont pour rien, les escrocs ce sont vos frères de chair et de sang.

    7- je ne plaide absolument pas pour l’ouverture des frontières, mais pour le rejet des ornières. « Ouvre ton cœur et pas seulement ton esprit » disait Jésus. Le pauvre n’a pas prévu qu’on en arriverait un jour à manquer des deux, et de cœur et d’esprit.

    Conclusion : par peur, je veux dire qu’au lieu d’avoir peur de mourir il vaut mieux avoir peur de vivre comme on vit!

  • avatar
    A-R

    Finalement tout ce que je peux dire se perd dans le désert. Les voeux pieux le disputent aux jugements acides sur le méchant peuple Français de France qui, par égoïsme veut « conserver ses petits avantages acquis ». C’est à dire une terre et une civilisation construite par nos pères durant plus de 1000 ans au prix de millions de vies et de sacrifices.

    Premiere Nation du Monde sous les rois, deuxième sous Napoléon, et désormais sixième, ce dont se vantent ceux qui lui font dégringoler l’échelle (des Arts, des Lettres, du rayonnement, de la grandeur que lui avaient donné les rois) comme si c’était déjà beau, avec tout ce QU’ ILS lui font subir pour la réduire à leurs sens du « partage » ; qui consiste à se servir la part belle du gâteau, à en distribuer un peu alentours pour justifier de leur forfait, et d’en jeter les miettes aux Français de France comme à des chiens, des « sous-chiens » comme désigne les Français de souche la « penseuse » Africaine patentée par les médias pour nous haïr !

    A l’identique de ces petits Blancs qui traitaient mal les fellah. Eh bien nous aussi nous nous décoloniserons, mes Chers ! Ce deux poids deux mesures de vos idéaux devient insupportable et je ne sais si un psychiâtre viendrait au bout de vos complexes d’infériorité, à sans cesse rabaisser ainsi un pays qui, de ce fait en effet est de moins en moins le vôtre et de plus en plus le nôtre.

    « (de Serge ci-dessus) …la « petitesse » d’un Etat nationaliste, son repli égoïste sur ses frontières pour conserver ses petits avantages acquis, comme l’étroitesse d’esprit d’un peuple d’individus qui souvent n’ont que ce qu’il méritent, ne sont que le signe d’un déclin annoncé, d’une déchéance aussi inéluctable que celle imposée par la sélection naturelle des espèces, xénophobe ou pas !

    Pour moi cette manière de parler des Français qui refusent votre dictat est tout simplement le fruit d’une hypnose généralisée, de cerveaux sous influence, voir clonés. Exactement ce que l’on fabriquait dans les « camps de rééducation » de Pol Pot.

    Pas besoin de vous mettre derrière des barbelés, vous êtes consentants pour détruire vos racines et vos frères sur l’autel de l’impérialisme internationaliste du politiquement correct, et de sa cohorte égalitariste-démocrtico-droitdelhommiste, qui ne sert que ceux qui arriveront bien un jour à faire de vous des esclaves policés, sans identité, sans Histoire, et sans racines que celles, sanglantes, au nom desquelles on n’a jamais fait autant de morts, de destruction, tant des hommes que de la nature, je parle de vos utopies contre-nature.

  • avatar
    A-R

    @Personne

    Merci pour votre commentaire que je ne découvre qu’après avoir posté le mien. J’y répondrais cette nuit, car à l’instant je ne le peux plus.
    Mais Merci encore pour le soin que vous prenez toujours à m’expliquer vos sentiments ou ressentiments en politique, quitte à démonter les miens, mais sans jamais les envoyer paître et moi avec. Je vous sais gré de cette bienveillante attitude qui est votre nature, très au dessus de la « tolérance » que l’on peut vous reprocher à mon égard.

  • avatar
    poetiste

    Mauvaise peur.

    Fatalité ! L’enfer est pavé de bonnes intentions de vouloir « Être » et l’on se fait : « Avoir ». Se faire avoir, comme son nom l’indique, c’est défendre son pré carré mordicus, becs et ongles, c’est entrer dans « L’Avoir » pour ne plus jamais en ressortir, c’est le compromis incontournable, la compromission qui fait tâche dans notre vie. Nous avons beau vivre d’amour et d’eau fraiche, des idées les plus généreuses du monde, nous ne sortons pas du monde qui possède des biens matériels, de l’argent dans des comptes à numéro. Nous ne sortons pas de la possession de nos idées, comptabilisées encore plus jalousement que nos biens matériels quand nous sommes censés avoir voix au chapitre au-dessus du panier de crabes. Nous sommes de ce monde et que celui qui ne profite pas de la prédation de ces crabes me jette la première pierre, disait un ermite.

    Ainsi parlait cet ermite que l’on disait « pessimiste », on disait qu’il voyait le monde en noir et qu’il n’était pas encourageant de mettre ainsi les autres devant ce qu’il croyait être la réalité. Il convient de dire, en passant que toute réalité individuelle ne peut s’effondrer bien facilement ; tout est prétexte à défendre son point de vue sans aucune humilité, disait-il. Certes chaque individu est centre du monde du fait qu’il n’a de limites ni en azimut, ni en site de tous côtés où il puisse regarder en un univers infini. Cet ermite ne voulait pas foncièrement casser le moral de ceux qui se réfugiaient en leur vue subjective des autres et du monde mais voulait plutôt les faire asseoir autour d’une table, ronde de préférence, afin que chacun eût pu relativiser l’idée de son réalisme de manière plus réaliste. S’asseoir ensemble autour d’une table, disait-il, ce n’est pas s’arrêter sur image mais aller de l’avant afin de réunir des êtres profondément inconciliables en un modus vivendi possible.

    Cet ermite, en un temps qui était à la vénalité, au banditisme, que l’on prît le prétexte de la croissance économique ou d’une religion à imposer aux autres, devait ressentir une compassion extrême de voir ses congénères s’agiter, se saouler de distractions stupides attisées par les médias, à la veille d’une troisième guerre mondiale. On disait de lui qu’il était prétentieux sans penser qu’il avait peur pour la collectivité, que cette peur devait être la seule selon sa pensée qui puisse avoir une raison d’être. Il n’était pas là pour refaire le monde en imposant son pouvoir matériel ou intellectuel ; il n’était guère qu’un guetteur sur les fortifications de la ville des hommes plus que jamais virtuelle et les prévenir d’un danger imminent. Ce genre d’ermite est d’ordinaire celui que l’on veut faire taire ou que l’on tue car il remet en question une idée de liberté qui ressemble au chaos. Grosso modo, il vous dit : attention, il y a un obstacle, là, devant toi ! Et on lui répond : « de quoi se mêle-t-il celui-là, j’aurais vu moi-même cet écueil !

    Plus personne n’écoute personne ; les conversations sont des suites de monologues et l’on entend ceux qui sont le moins dérangeant possible. Se dépasser, souffrir juste ce qu’il faut pour aller de l’avant, ne pas s’arrêter à des croyances qui poussent au meurtre, vous n’y pensez pas, disait-il, il faudrait lâcher toutes sortes d’addictions en une société qui confond démocratie, foire d’empoigne et laxisme. Les victimes abouliques préparent le terrain aux prédateurs boulimiques, à la violence obscure qui se déchaine sporadiquement sur la planète et va bientôt l’envahir si nous n’y prenons pas garde. Ce n’est pas nouveau cette attitude fataliste mais il serait agréable d’observer un maximum de personnes tout simplement avoir un réflexe de survie pour toute la planète. Pour la première fois, on aurait arrêté un incendie mondial. Les hommes ne sachant pas globalement prévenir seront-ils toujours les victimes se plaignant les uns des autres, voulant leur faire porter tous les maux ?

    En guise de dérivatifs, on peut se gargariser de sages pensées, on peut polémiquer sans en réaliser la vanité, on peut cliquer sur un portable, ne s’intéresser qu’à ce qui est « branché », aux modes de l’immédiateté, on sera toujours dans la fuite en avant. Cachez cette horreur humaine que je ne saurais voir ! Notre ermite nous disait que seul l’amour était une urgence vitale pour sauver le monde ; il n’avait rien inventé mais rappelait une évidence. Il ne stigmatisait personne, il avait en lui une telle peine de voir une si belle planète pas loin d’être détruite par ses invités, qu’ils fussent de n’importe quelle nation. En France, disait-il, on peut se bousculer un peu pour comprendre ça tellement nous vivons en un cadre privilégié et selon le principe : « A celui qui a beaucoup reçu, il sera beaucoup demandé ». Mon ami Pierrot, ouvre-moi ta porte, pour l’amour de « Dieu » ! C’est gratuit l’amour ! C’est à pleurer de le laisser en plan ! Rallumons ensemble une morte chandelle !

    A.C

  • avatar
    jacou

    Le supplice des suppliques

    Éclaircissements sur le mode perdu de la prière

    … »Ce que signifie prier avec la tête :

    Lorsque nous prions « pour » quelque chose, nous utilisons un processus mental de logique. Par exemple, bien que la prière mentale pour la paix en Iraq peut être bien intentionnée et sembler créer une paix temporaire ou une guérison en un endroit donné à un moment donné, elle peut involontairement créer précisément l’opposé de la paix souhaitée, en un autre endroit à un autre moment.

    Ce que signifie prier avec le coeur :

    Par contre, notre coeur n’est pas polarisé. Dans les traditions amérindiennes, le mot « Shante Ista » (l’unique oeil du coeur) décrit l’objectivité non-polarisée du coeur; le coeur voit «ce qui est » plutôt que « ce qui devrait être ». Lorsque nous choisissons la paix ou la guérison à partir du coeur, aucune polarité n’est créée pour équilibrer notre choix puisqu’il n’y a pas de coeur gauche ni de coeur droit.
    Venant du coeur, le sentiment est la prière ! Des études ont démontré que cette qualité de gratitude et d’appréciation pour la paix déjà existante crée un champ magnétique en présence de la paix et que tout ce qu’elle produit est aussi de la paix.

    Éclaircissements

    Pour être très clair, cette forme de prière n’est PAS dirigée vers un endroit, une personne, une organisation, un pays, une ville ou un événement. Ce mode de prière ne tente PAS de « transformer » les choses avec lesquelles nous ne sommes pas d’accord. Les Anciens comprenaient qu’une telle utilisation de la prière est une « abomination » contre notre don de communier avec le monde. Imposer notre idée de ce qui devrait ou ne devrait pas être n’importe où dans le monde ou pour une personne est une forme de manipulation et un mauvais usage de notre don de la prière.

    Au lieu de prier pour que quelqu’un «gagne » ou «perde », «souffre » ou «guérisse », nous devons plutôt ressentir de la reconnaissance et de la gratitude pour la paix et la guérison qui existent déjà. Le pouvoir de ce genre de prière transcende les notions de gains et pertes mesquines en nous invitant à élever les conditions de notre monde à un niveau bien au-delà de la médiocrité.
    De cette manière, nous ouvrons la porte à un principe subtil mais très puissant qui permet que la paix et la guérison soient présentes sans imposer notre volonté qu’il en soit ainsi.

    http://www.arcturius.org/chroniques/eclaircissements-sur-le-mode-perdu-de-la-priere/

  • avatar
    jacou

    Et aussi :

    …’L’heure n’est pas à spéculer, ni sur la victoire ni sur l’ombre. L’heure est au grand rassemblement. Rassembler l’énergie avec passion, détermination et patience. Nous le disons, patience, car il s’agit de retrouver cette intensité de verticalité, retrouver ce qui est éternellement soi. Et pourtant retrouver, comme l’on sort des fils de l’araignée, la toile qu’elle s’est tissée elle-même. Couper les fils avec patience et passion par l’intensité de l’attention tout offerte au centre de la toile, ce point d’infini silence, le point neutre, ananda.

    Certains diraient peut-être « ananda n’est pas neutre, le neutre est ananda ». Ananda est le plein du plein, l’au-delà même de l’expérience de joie, le plus suprême, la vie qui se sait nectar.

    Vous vous souvenez, n’est-ce pas, l’attention donne vie. Alors cessez de donner vie aux illusions et aux chimères. Il ne s’agit plus de résoudre mais de recentrer. Recentrer est la source de toute résolution.

    N’oubliez pas l’intense. Il n’est plus question de tiédeur, la tiédeur n’est pas la bonne fréquence. Il n’est plus question de donner l’attention à ces voix illusoires qui font croire « je ne sais pas » ou « je ne peux pas ». Il est question de tout offrir au plein du plein, ananda. Tout offrir, et offrir la plénitude de l’attention, car l’attention est tout. L’attention est la pure conscience. L’attention est la pure présence. »…

    Message de Babaji* reçu par Agnès Bos-Masseron le 26 mai 2015

    *Babaji l’Immortel Yogi

  • avatar
    A-R

    @Personne

    Je vous relis avec immense intérêt. Vous répondre ce soir je ne peux, Morphé a raison de moi. Donc je reviendrais,, probalement demain soir

    Bien à vous

  • avatar
    Tony

    Revolta
    Vous parler de qu elle histoire exactement ?
    premiere nation du monde sous les rois !!
    la France fue construite sur des ruines en partant de régions , de clans par des destructions ! même si pas seulement , fait aussi de coopération et d imagination
    de notre histoire un mélange détonant et étonnamment diversifiant
    Vercingétorix ressui a réunir tout les clans d une partie de cette France qu on connait actuellement , il a prit une pilée face aux Latins puis de ses routes construite on continuer d évoluer de région en régions , aquitain , breton etc.. , Clovis , venue du nord a étaler la vase pour allié le germain au latin
    Soit zion ses casser il parer que sion a prit les reines de ceux pays en otage
    question de lettre et d image ,de symbole , les chiffres nous subjugues , nous sugere , addiction et soustraction tout part de division pour l ‘étable et des multiplication
    avouer que l humain a se don de vouloir reproduire lol
    pas seulement que dans ses peurs ses leurres mais aussi dans sont opposez , proposez
    la France est riche de sont histoire , de ses déboires , sa passe par toute les effets qu elle a causer , entre autre , semer puits récolter , étant le nombril d un monde de ses passage , parfois sont ombre plane , de sont image a ses messages durant tout les ages , 2 montagnes russe jusqu aux 2 pole elle voyagea sur tout les continents
    premier sous Charlemagne et sous le roi soleil , elle brilla en commerce et en instructions, brilla sur la grande Echelle du commerce menant au bateau qu entre souverains puits citoyen
    aujourd huit on se plaint qu il y est trop de virgules parsque se faire baiser et faire l amour sur grand échelle crée des turbulence dans les accoutumances
    sa reste vibrant et puits ses tout lol
    et de qu elle puissance vous parler , celle du feu , économique , celle des guerres , du lard pour des cochons , mais pas seulement lol , des étapes va savoir charlotte partie au fraise
    et 2 qu elles grandeur parle t ont ?
    elle a eu des histoires avec ses voisins comme toute communauté humaine sur le globe , englober et faite gober a qui vous voulez que nous somme différent dans nos tares et de nos profond
    les lueur de nos miroirs au fond on porte bonheur
    l histoire est a double tranchant , de la mémoire rallie l abreuvoir de nos savoirs de doux nectars ou de solide poison
    on sent nourries , certain »es » dépasse , certain »es » transforme l alchimie d un poison en élixir pour continuer d exister entre genre d une même race lol
    biologiquement même si ya pas que sa encore une fois ( c est mon coter belge lol), on reste différent dans nos conditionnement lol et donc nos expériences de la danse du ventre au delà des mer »es » et 2 par nos paires ,dans nos godasses on traverse toute matières dans l environnement dame nature , des montagnes ruisselant captif des fleuve de la vie , en traversant tout déserts , si chaud et si froid a la fois
    au Liban la grande majorité sont pauvres , 98 % je croit , mais il ya peu d Sdf et de gens mourant de pauvreté , on parle de famille , he bé on y est , chez certaine civilisation on abandonne pas les siens malgré ses propres conditions
    sont ils riches ??
    d une grandeur plus haute que nos hautain »es » puritaine idée figer dans le chaqu un pour sa gueule et dieu peut etre pour tous ou pour rien , et nos propres peur dans ce pays des droits de l homme riche et puissant sont il la loi écrite dans nos constitutions
    alors vi et puits c est tout lol
    nous restons entre genre des énigmes sur Gaïa
    https://www.youtube.com/watch?v=dg1g4Y2BKXs
    salutation fraternel .

  • avatar
    izitso

    épinard que je suis
    de toutes les assiettes chassé
    je ne sais si c’est mon vert ou mon fer que l’on rejette ,
    peut être les deux malaxés font de moi un lépreux
    En veux _ tu ? ou tout à l’égout ?
    personne n’en veut , pourtant Personne en veut !

  • avatar
    poetiste

    Consternation.

    Qu’on me parle d’un pays, avec ses paysages, ses us et coutumes, ses traditions et j’en serai ravi, me disait l’ermite dans son réduit, cependant, que l’on ne me parle pas de la barbarie qui s’immisce en tout pays, en toute oasis pour y dicter ses lois : une codification arbitraire pour faire que les uns soient puissants et que les autres se taisent. Qui dit arbitraire, poursuivait-il, dit jeu de pouvoir selon le vieux tropisme irrépressible du singe nu mammifère primate omnivore de marcher sur la tête de son alter ego le plus proche pour étendre ce pouvoir. Aimez-vous votre pays, lui demandais-je et lui de me répondre : c’est le pays où je suis né, comment pourrais-je le renier ? L’ermite, qui ne dispose pas d’un palace est curieusement le plus reconnaissant de tous d’être né quelque part, il nous dit que c’est une grâce, une chose gratuite que d’aimer son pays. Il ne s’approprie pas l’endroit où il est né bien fortuitement, il ne nourrit pas en lui le syndrome identitaire qui le ferait se comparer négativement à un homo-sapiens né en un autre pays ; il n’a de cesse de louer le rayonnement que son pays puisse exercer car il croit en son réveil.

    L’ermite nous dit que d’aimer son pays n’est pas contradictoire à l’universalité. Il a vu la chute du roi Sérurier et de l’Autrichienne, il aura admiré le courage et la dignité de cette dernière au moment de sa mort. On peut penser que son mot : « encore une petite minute, Monsieur le bourreau » n’avait rien à voir avec la brioche. Chacun raconte l’histoire à sa manière, l’ermite aime entendre les deux sons de cloche, de Jacques Bainville ou de Michelet. La prise de position est une identité que l’on se donne, un mimétisme qui se couvre de peaux successives à la manière des oignons ; l’ermite nous dit que cette tendance devrait nous faire pleurer car il a aussi le sens de l’humour. Qui a visionné la vidéo de Shrek sait qu’il faut être un âne pour le pas comprendre que l’oignon a plusieurs couches, (layers). Et ceux qui en tiennent une bonne, à propos de couche, sont évidemment les plus barbares, les plus obscurantistes violents. L’ermite dit qu’il ne voudrait pas vivre dans la prison de Mossoul pas plus que dans la Corée du Nord où règne la mort. Il ne voudrait pas non plus vivre à Ryad, être bloggeur et y être condamné à mille coups de fouet. On ne lit pas la barbarie dans les yeux de l’ermite.

    Etre barbare, c’est s’enfermer dans la banalisation du pouvoir, ne plus réagir face à l’enfer de l’enfermement qui intime l’ordre de se donner une identité commune inspirée par le pouvoir des uns sur les autres. Et pour vous dire, dit, l’ermite, à quel point, cette propension peut aller loin, tous les moyens sont bons pour créer cet enfer de l’enfermement. On n’hésite pas à mettre « Dieu » ou « Allah » dans sa valise pour séquestrer, voler, violer et avaliser des crimes de l’abomination de la désolation. Le barbare ne sait plus où il en est de « Dieu » et de l’odieux. Daech n’est pas un pays, n’est pas une nation, Daech est un cancer de l’humanité, une métastase d’un autre cancer primitif venu de l’Occident : le goût immodéré de l’argent. Tous n’en meurent pas mais tous en sont atteints. Daech veut créer un califat, il y a là un vieux symptôme expansionniste qui néglige entièrement la liberté et la dignité de l’homme. Et pendant ce temps-là, les Etats Unis ne voient de stratégie que dans les lieux où coule le pétrole, où il coule avec le sang.

    Mais qu’est-ce donc qu’un pays, actuellement, si on lui retire la caisse, Les strates de sa stratégie commerciale, son obsession de la croissance, (strictement économique, s’entend) ? Les visiteurs du monde entiers de plus en plus nombreux, Françaises et Français, ne voyez-vous pas qu’ils viennent y voir quelque chose de notre histoire qui les intrigue ? Ne viennent-ils pas nous rappeler un dix-huitième siècle qui serait supposé disposer de plus de lumières que les autres ? L’ermite nous demande de ne pas nous reposer sur des lumières du passé mais de brandir le flambeau de la liberté sur les damnés de la terre plutôt que sur de riches nantis ou sur des exaltés de la violence qui détournent une croyance religieuse à leur profit terrestre en se gargarisant de paradis simpliste en un au-delà tellement hypothétique qu’il prête à rire ou à pleurer. L’imposture de la carotte et du bâton n’est certainement pas ce que veut le Créateur de ce monde. Les hommes ne voient que ce qu’ils veulent voir dans leur cœur, avec le souci d’y occulter le mal. On ne demande pas ça à l’homme, dit l’ermite, on lui demande seulement d’exalter le meilleur de son cœur, ce que savent faire les petits, les sans grade, les pauvres en esprit qui ont le privilège de ne pas pouvoir céder à l’orgueil. Mais ceux-là, ont les chasse de leur squat, ils n’ont ni domicile ni fortune.

    Monsieur l’ermite, qu’est-ce qu’une Nation ? C’est un groupe humain qui rayonne de soleil, qui ne fait aucune ombre à aucune autre nation mais s’enrichit des valeurs humaines de toutes. Le pays est le support de cette nation-là, le pays est toujours accueillant, c’est la nation qui ne l’est pas quand elle devient nationaliste, d’un particularisme et d’une identité exacerbées. Mais c’est surtout une somme d’individus libres de faire au mieux mais incapables de le faire en pays tyranniques, sous la coupe de l’argent trompeur ou de la croyance religieuse coercitive. Aimer son pays, ça se partage mais si on vend des armes, c’est une nation agressive que l’on exalte. Le malheur c’est que l’on croit avoir fait une bonne affaire et on a négligé une juste parole de Jean Paul Sartre. La violence est une arme, comme le boomerang, qui a la particularité de vous revenir et peut bien vous terrasser.

    L’ermite vient de me dire : la France est un beau pays si ce pays à la volonté de devenir encore plus beau. Que diantre voulait-il dire ?

    A.C

  • avatar
    le journal de Personne Auteur de l’article

    @Revolta

    Voici la mère patrie, j’y crois, j’y ai toujours cru, lorsqu’elle est comprise ou reprise par Charles Péguy :

    « Mère voici vos fils qui se sont tant battus.
    Qu’ils ne soient pas pesés comme on pèse un esprit.
    Qu’ils soient plutôt jugés comme on juge un proscrit
    Qui rentre en se cachant par des chemins perdus.

    Mère voici vos fils et leur immense armée.
    Qu’ils ne soient pas jugés sur leur seule misère.
    Que Dieu mette avec eux un peu de cette terre
    Qui les a tant perdus et qu’ils ont tant aimée. »

  • avatar
    A-R

    @ Merci Personne

    Pour ce beau texte de Péguy, qui nous met d’accord. Morts pour la France, pour cette terre qu’ils ont tant aimée.

    Je veux bien accueillir ceux qui aiment ou ont tant aimé notre terre. Ils ne seront pas très nombreux. Rien à voir avec ces foules qui n’en connaissent rien, même pas la couleur du drapeau. Et en plus ont des prétentions à être logés nourris lavés « blanchis » et nous emmerdent, agités par le Front de Gauche qui les excite à Paris.

    Une seule solution : que les fortunes qu’on file sur nos impôts aux chefs de clans de leur pays Africains soient désormais soumis à un « devoir de retour » de ces clandestins dans leur pays d’origine. Tu veux des ronds ? Tu reprends tes ressortissants.

  • avatar
    A-R

    @Personne

    Je reprends votre commentaire ci dessus du 9 juin 13h17, et vais essayer de vous répondre point par point.

    Votre 1 :
    Je n’ai pas de « maître à penser ». J’adhère à ce qui correspond à mes idées pour mon pays. Cela ne m’empêche pas d’aimer le Che, qui ne doit pas être leur tasse de thé…

    Oui, c’est un choix cornélien à faire entre le Père et la fille. Il représente mes valeurs, (patriotisme, honneur, courage, persévérance), elle réprésente une chance de rendre la France à la France. Jamais je ne renierais le père, jamais je n’abandonnerais la fille.
    Vous accablez Marine pour son comportement, mais qui trahit qui dans ce binome ?… N’est-ce pas parce qu’il est hors course que vous le privilégiez, tandis qu’elle est un danger actuel pour vos certitudes… Car en toutes logique vous devriez désavouer celui qui est le plus enferré dans des positions que vous condamnez, et qu’elle passe son temps à assouplir et réformer.
    C’est un type hors du commun, je l’adore. C’est une fille fomidable, qui a le courage de son père, je l’adore. Voilà ma position.

    C’était le sujet de « C’est dans l’air ce soir ». On a beaucoup insisté sur le fait qu’elle est comme lui, anti-immigration ! C’est un pêché ça aussi pour les dictateurs ? On n’a plus le droit d’être anti-immigration ??? On croit rêver. Qui parmi ces guguss les acceuille chez eux ? En attendant qu’ils la bouclent, ces traîtres !

    Votre 2 :
    D’accord avec vous. Vive le Front Patriote !

    Votre 3 :
    Si je suis mal chez moi, ce n’est pas parce que le père veut entraver sa fille, ni que la fille veuille se libérer du père. Mais parce qu’ils ne vont pas assez vite pour régler le problème majeur du remplacement de notre population par des ressortissants d’autre continent que le notre, et donc d’autre civilisation, ce qui est la Nakba des Patriotes.

    Votre 4 :
    Assez heureuse que vous méprisiez la Gauche. Moi aussi je hais la Droite bourgeoise, ce n’est pas la nôtre, populaire, viscérale, ancestrale, irréductible.

    C’est la droite bourgeoise qui a excité les foules à la Révolution, pour finalement créer les grandes industries où les enfants travaillaient bien avant d’être majeurs. Mais la gauche bourgeoise n’a jamais été en reste, Dumas, Mittérand, Lang, Tapie et compagnie : qu’ont-il fait pour le peuple ?
    Qui a collaboré ? Mais c’est la gauche majoritairement ! Croyez-moi, fausse gauche et fausse droite se valent. Je crois au vrai peuple de gauche et au vrai peuple de droite, pas aux élites qui les baillonnnent et les trimbalent.

    Votre 5 :
    Bien d’accord ! L’Agonia d’aujourd’hui, c’est le TAFTA. Les accords du marché transatlantique qui sont une pure monstruosité. La commission européenne vient d’ajourner le vote, qui menaçait d’être défavorable. Et puis ils commencent à avoir la trouille avec plus d’un million de signataires anti TAFTA, on approche des deux millions. Ils ont peur des réactions. Et pour cause : les amerloques et canadadry y exigent :
    – que leurs normes alimentaires deviennent les nôtres ! Il parait qu’on bouffe déjà de la viande transgénique sans le savoir, des animaux clonés. Je me demandais il y a quelques jours pourquoi Monsanto avait déclaré qu’il était indispensable que la France ouvre son marché à sa camelote…
    – que leurs normes environnementales deviennent les nôtres ! Anousla fracturation hydraulique et compagnie !
    – Que des tribunaux privés fassent l’arbitrage entre les firmes multinationales et les états !!! autant dire que l »Europe est en passe de vendre nos dernières prérogatives. Nous ne pourrons plus rien refuser à ces Messieurs sauf à leur devoir des milliards !

    Et si le vote a été repoussé, c’est que les députés européens ralent : ILS N’ONT MËME PAS ACCES AU DOSSIER !!! Si ce n’est dans une pièce gardée, accompagnés d’un sbire avec interdiction de photographier les documents ou de prendre des notes !!! Documents qui de toutes manières sont incompréhensibles, dans un jargon limite codé pour qu’on n’y pige couic !
    Tout cela on le sait par une fuite. D’où la pétition. Tapez TAFTA ou anti-TAFTA si vous voulez en savoir plus : ça mériterait un billet…
    Donc la Commission se donne le temps que les lobbies achètent le vote des députés récalcitrants (60 % sont achetables, d’après un reportage encaméracaché et d’autres sources. Pas étonnant puisqu’ils viennent dans les mêmes proportions de la finance… Pas Marine, je vous rassure…. Quand je vous dis qu’il faut voter Marine. J’aurais bien voté le Che s’il y en avait un !
    Pendant que l’on braque les yeux du bon peuple sur le danger du Front National, tu parles, Valls Hollande et tous les Young leader du gouvernement la ferment sur le sujet, ne s’opposent en rien à ce marché criminel qui va faire disparaitre l’Europe des Nations et des Peuples au profit de l’Europe de la pure finance. D’ailleurs ce projet de l’Europe des Nations n’a duré qu’un court moment, vite remplacé par une volonté d’ultralibéralisme qui implique le mondialisme. Comprenez que les flots d’immigrés qui tombent dans le bec des capitalistes a le double avantage de nous faire disparaitre plus vite et de faire de l’Europe un peuple de travailleurs à bas coût pour le plus grand avantage des firmes. A se demander s’ils n’ont pas fait expre!ès de foutre la merde dans des pays comme la Lybie ou d’exciter bokoharam truc pour faire fuir ces myriades chez nous. Les utopistes intermondialistes sont les alliés inconscients de ce grand marché qui nous pend au nez et réduira tout le monde en esclavage, les Blancs un peu moins vite mais ils y passeront aussi. D’autant plus vite qu’ils se métisseront….
    Ce qui se passe est inimaginable, un piège mortel, alors essayez de réaliser que le danger, ce n’est pas le Front National, mais le front international de la finance !

    Votre 6 :
    Je ne trouve pas courageux d’embarquer avec, sauf imprévu, des navires en vue, chargé de les secourir. Les accidents sont proportionnelement mineurs, moins de 0,3% si l’on veut bien compter les 300 000 débarqués depuis le début de l’année. J’appelle courage de partir à la conquète de terres inconnues, comme le faisaient nos ancêtres (exemple le Cap de Bonne Espérance au XVIème siècle) Et pas de faire quelques heures de route sachant trouver gîte couvert et compagnie à charge du pays hôte. S’ils sont si courageux ils n’ont qu’à se battre pour renverser leurs tyrans et construire leurs pays. Vous ne me ferez pas adhérer à la Nakba de mon pays, à cette invasion voulue et consentie par nos dirigeants. Haute trahison que tout cela ! Je veux bien des Chrétiens irakiens ou des Kurdes, mais tiens comme c’est étrange, on en a accepté 45 ! Ha ha ha. pas de Chrétiens chez nous, mais des coupeurs de tête, des analphabètes, sans oublier les charters de malade ou de femmes enceintes qui encombrent nos hopitaux et ruinent notre sécu ! Assez de belles légendes humanistes ! Ouvrez les yeux !

    Votre 7 et conclusion :
    Pas peur de mourir, non, peur de vivre comme on vit, si on veut, mais pour des raisons opposées aux vôtres. Ca me rend malade de voir la France envahie par cette masse (on n’a plus le droit d’employer les mots dédiés, alors…) Et je me demande non pas comment les intégrer, ni même les assimiler, mais comment s’en débarrasser. Les 10 % tolérables sont dépassés depuis longtemps. Et ceux qui croient que cette invasion est humaniste sont responsables de la prochaine guerre civile.

    Car malheureusement les gens comme vous, Personne, ne seront jamais au pouvoir. Le pouvoir est l’affaire des diables.

  • avatar
    Tony

    La Nation c est faite de gens comme au Fdg aussi , de coco qui on luter avec de gaule contre les nazi , certains n avez pas de papiers ou en changer sans arrêt , le drapeau était utilisez pour massacrait des français même dit de souche , et qui vous dit qu ils ne connaisses pas les coups leurres du drapeaux , même lui a changer en quelques siècles , leurs avez vous demander lol ?
    ya beaucoup de profiteur partout , beaucoup sont bien blanc , blanco comme dit valls , vous inquiéter pas ses du rapt tout lol pas de tango ni de valse lol
    on le voit ici même mais un peu partout les plus grand requins sont blancs , les plus grands profiteurs le sont aussi lol
    Il ya un film Jurassic World
    http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19552919&cfilm=49319.html
    dans une pub un grand blanc ce fait bouffer par un gros lézard
    sa ma fait penser a notre coter reptilien , on veut tout détruire , avec emporter dans nos emporte pieces , on respire le sang des dino ; pétrole
    je sait pas , une pensée comme sa lol , c est con non
    la seul solution pour moi c est de tourner la page du pouvoir qu on prête aux choses , a l ‘argent entre autre
    vous voyer tribal je voit beaucoup plus large lol global lol
    c est peut être notre différence de danse sur les pistes dans la grande boule a facette
    https://www.youtube.com/watch?v=nl7HmI9TNgU
    des thriller et des tirettes sans balles

  • avatar
    A-R

    @Tony
    Vous avez le réflexe et le complexe de la haine du Blanc. Sans lui vous n’auriez pas de télévision, pas d’auto, pas de réfrigérateur, pas d’image de Mars, pas d’internet, pas de chef-d’oeuvres de la littérature, de la sculpture, vous seriez encore à tourner votre mil dans un bol en bois. Quand à la corruption, c’est la façon de fonctionner de pratiquement toute l’Afrique, quand ce n’est pas en plus agrémenté de génocide, comme en Afrique du Sud. Contre les fermiers Blancs, voilà qui doit vous faire plaisir, les méchants bébés Blancs brûlés vifs, les jeunes filles empalées, (ça guérrit du sida parait-il) les vieux torturés découpés vivant. T’inquiète, bientôt à la maison, tout ça…
    Li méchant Blanc li te dit merde !

  • avatar
    le journal de Personne Auteur de l’article

    Quelques mots pour Revolta

    Merci pour vos éclaircissements, sans haine ni rancune, il y a tout ce qu’il faut pour expliquer ou justifier votre colère. Amère et sincère.

    – Vous sous-entendez que je défends le père pour confondre la fille, ce qui est malin mais pas très honnête… c’est probablement le cas de toutes « les tapettes ». Ce n’est pas le mien.
    Ma position est beaucoup plus tranchée : j’ai toujours préféré le diable aux faux dieux. Un fasciste est moins nocif qu’une opportuniste.

    – Je ne suis pas humaniste, mais existentialiste et si je trouve un certain écho chez Nietzsche peut-être parce que je suis « surhumaniste », je crois à l’âge des héros, les vrais, ceux qui pour s’affirmer n’ont besoin ni de nier, ni de renier… personne.
    J’ai appris à me méfier comme lui des vérités accessibles, trop accessibles. Plus un mal est partagé et moins il est vrai. Effet de mode. Vilain succès de certains courants de pensée où n’importe qui se prend pour quelqu’un, juste parce qu’on lui dit qu’il n’est pas n’importe qui.

    – Mon seul problème a toujours été de rechercher à tout propos « UNE DIMENSION SUPÉRIEURE », pour toutes choses une meilleure pensée que la mienne « plus forte, plus cruelle et plus profonde ».
    Personne
    Ps : il y a un anarchiste chrétien plus conséquent que vos conquérants et surtout plus transcendant : Jacques de Guillebon. Lisez-le juste pour ne pas perdre votre temps.

  • avatar
    A-R

    Joli matin sous le soleil de Personne, toujours si éclairant pour moi qui n’y vais qu’à l’instinct, faute de grain à mon moulin. J’entends par grain ce qui peut étayer une pensée propre, quand elle a l’heure de s’agrandit de celle des autres. Encore faut-il l’avoir rencontrée, ce qui n’est pas le point fort des récalcitrants aux bancs d’école….

    Je retiens Jacques de Guillebon, à découvrir.
    Comment ne pas faire confiance totale à qui écrit « – Mon seul problème a toujours été de rechercher à tout propos « UNE DIMENSION SUPÉRIEURE », pour toutes choses une meilleure pensée que la mienne « plus forte, plus cruelle et plus profonde ».
    Personne

    Bien entendu que vous êtes « Surhumaniste », c’est bien ce qui vous rend crédible en tout.

    « Vilain succès de certains courants de pensée où n’importe qui se prend pour quelqu’un, juste parce qu’on lui dit qu’il n’est pas n’importe qui ».

    Vous avez tout résumé en quelques mots, Personne, du mal du siècle, qui est aussi une bonne définition de la mauvaise démocratie qui nous englue parce qu’elle flatte tous les bas instincts.

    On ne fait rien pour tirer l’ensemble vers le haut et le beau et ainsi l’enrichir de valeurs morales et esthétique qui le nourrirait ; au contraire on lui propose des sucreries et du Dysney-land pour toute impression d’exister, et l’envie du voisin comme méthode pour se hisser…

    Vous écrivez :
    « – Vous sous-entendez que je défends le père pour confondre la fille, ce qui est malin mais pas très honnête…  »

    Je ris, parce que votre intelligence a bien vu la petite peau de banane, la mauvaise réthorique à laquelle je n’ai pas cru une seconde vous concernant, je le reconnais ! Mon estime s’accroit de vos grandeurs, toujours. Je sais bien que vous êtes dénuée de tout bas calcul, Personne

    Bien à vous

  • avatar
    Tony

    A-R
    Vous voyer de la haine partout madame , je n est aucune haine mais je constate , qui sont les 100 premières plus grande fortune , des black des noiche ? un de beurre sur les tartine c est vrai et qui sont les dominants de ceux système aliénisant ?
    je suis blanc moi même , alors je me déteste celons vous ??
    vous s avez j ai sur moi un polo que mon frangin blanc , blond lol au yeux bleu , nommer francois , c est mon vrai frère , même mère même pair lol un vrai de vrai , on se quitte jamais depuis toujours et même placer ou déplacer dans les régions , on a eu des revers et des échange sans s , et on en aura peut être encore , ses un scorpion lol comme vous
    donc je disez j ai un maillot celui de l équipe de france 98 , avec le numéro 5 que francois ma offert a un de mes anniversaire , adidas , ses bien fr sa lol , zont racheter le coq , et ouai ses nanard lol , avec le 5 , s était Blanc justement lol
    pour autant je suis franc , même si d origine de l est , on en trouve partout pourquoi pas lol , comme des faux non ? chez tout genre e moi le premier j ai des défauts , comme des qualités , la ou j aime m arrêter, donc non je ne voit pas dans votre boule de cristal , même ceux qui me font la misère , je ne leurres prête pas plus que sa , mais j ai une sainte horreur de l injustice , ses un sale vice lol et je tourne autour , un défaut surement aussi , cela dépend lol , mais je ne trie pas , pas apprit , mon expérience ne sait pas arrêter aux coups leurs et a leurres maux je les avales et les dépasses un peu comme met mots , autiste parfois je ne voit et croit que ce que sent dans la lumière , les ombres je étires , il ya en as des couleurs dans les archanges ciel , le blanc et bleu clair est aussi le support de plusieurs couleurs lol , il peut être rouge ou vert etc… celons lol l émotion , les nerf gite plus prompte a être vue sur cette couleur , presque transparent nous somme
    ici au Gps on a autant de blanc que d autre genre , tout intellects toute culture et civilisation , cosmopolite , l ‘injustice na pas de couleur , elle sévi au tourne vise et le bois est dur ou pourrie ya toujours des traces, elle est un déséquilibre entre ce qui doit être et ce qui es , une tare dans nos tare d apprenti sorcier n aillant pas encore trouver de quoi se ressourcer , la source , l essence , le sens dans lequel cette société prend et prendra encore conscience ou qu elle se cache sous les voiles
    l horreur est humaine mais sont contraire aussi , ya bien plus de coups leurres qu on veut bien le croire et même le voir , même l humain se tente et invente
    vous ne me persuaderez pas de trier par genre , j ai passez cette étape comme d autre que je n est pas passez que vous avez surement passer , a vous de Partager , de m initier , seriez vous ? , on est complémentaire sur mère terre , con soit jaune , blanc , noir , beurre rouge ou vers lol
    je peut allez me faire voir , j ai déjà vue ailleurs lol , ses partout pareil lol
    et jah d or les grecs , Liberté a trouver , mon égal au l ego lol en toute Fraternité

    bof votre video ne prouve rien , d abords il ya bien des gènes chez l humain !!! et biologiquement , c est prouver , mais ailleurs aussi lol
    ses charmant gens se trompe en disant qu on impose qu une race , ses d usage depuis des milénaire qu on parle de race humaine , meme non scientifiquement , ils ont une guère de retard
    les mecs parles mais ne donne aucun lien , aucune infos sur les infos qui dises distribuer comme des quenelles , ses pas cuit lol
    s ils veulent que j avale les viandars va falois qu il m explique bien plus que scientifiquement et, jusqu a l infini car on est tous fait pareil , 2 jambes , 2 bras , 1 tête , 5 doigts dans leur fions qu il changes fréquemment pour curés le nez ou les oreilles ou tripoter le trie porteur , 71 % d eau , même si pour certain ses bien bas lol le ni veaux , remplie de nerfs , qui dérange les 2 globes crâniens et endocriniens , le reptilien et l imaginaire , mais l un ne va pas sans l autre , d ailleurs bien nourrie par l empereur <3 ils kiffes , seul nos globules changes , tenez je suis Universel lol , sa s invente pas O+
    Journée Mondiale des donneurs de sang 14 joint demain
    http://www.journee-mondiale.com/39/journee-mondiale-des-donneurs-de-sang.htm
    je vous enfumerez pas trop après tout de l un vous risquer d être l autre lol
    je croit aussi que le divin est partout , dans tout corps , tout genre ,mais faut le réveillez , ses obligatoire lol j ai des convictions assez con ses vrai vous me direz , de l immaculé conception je l adore , marie est blanche non lol
    la neige je les goûter toute ma genèse lol
    s avez vous ce que dises les aborigène justement ?
    il dises que nous somme des voyageur du temps sur cette terre , qu on sert , qu on doit la préserver , la respecter !
    la blonde ma fait un gros clin d œil , c est un coeur mais le mien est perdu dans l immensité spacio temporel , il a subit tellement de coups , de turbulence , dépenser même que pour le réanimer il lui faut re s aimer lol
    il cherche surement une étoile un astre ou se posez
    ici est le repos du guerrier si vous le permettez , mon qi sur le sommaire ses plus commode lol

  • avatar
    A-R

    @Tony

    Aujourd’hui de Gaulle serait poursuivi en justice. Etait-il fou ? Ou bien l’êtes-vous tous devenus, à nier l’évidence !!!!

    « Le général Charles de Gaulle a estimé que la race blanche fait partie de l’identité des Européens et que la présence parmi les Européens d’individus appartenant à d’autres groupes raciaux ne remet pas en cause cet aspect génétique de l’identité européenne : « à condition qu’ils restent une petite minorité. […] Nous sommes avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. » (Cité par A. Peyrefitte. C’était de Gaulle. Ed Gallimard, 2000). »

  • avatar
    Tony

    Rien n est évident , poursuivre le général ? mais il n est même pas attaquer sur sa , le poursuivre ou il est lol
    le Général a était le plus grand investigateur de l immigration c est 70 dernières années , chaqu un sa théorie mais il la fait , on pourrez dire qu’ entre ceux qu il fait et ceux qu il dit ya Mathusalem non , tombe bouc tout
    de face blanche s attaque la race dos a dos lol
    mais qui nie que nous somme européen lol ? et que je suis blanc ??
    j ai toujours était fou de toute façon , l interprétation est en chaqu bon comme il lui semble lol
    le général a semer on récolte lol
    petit coquin avec sa grande gaule lol
    m enfin sa s était avant
    avant le drame , on est envahie pas les crêpes sarrasin , pure beurre lol et ouai arrêter cas moitié , noter quand Espagne ce fut presque tout entier lol
    mi cuit mi cru ou le verre a moitié plein , ou vide de sens , tenez la religion chrétienne est issue du judaïsme lol comme l islam comme la plupart des autres bras de ses légions , franc maçon etc..
    lol a vouloir purifier quand on est déjà a moitié plein sa peut faire gerber
    perfide et la cité des hommes , peyrfitte en pire lol

    allez un message de L’Archange Chamuel

    La Lune Rose de Juin annonce l’été sous la protection de L’Archange Chamuel ou Samuel

    L’Archange Chamuel ou Samuel est le Maître du Rayon Rose de Dieu. Il est l’Archange de l’Amour, de l’Adoration et de la Gratitude

    L’Archange Samuel ou Chamuel est situé sur le Troisième Rayon, celui du Coeur de Dieu et de l’Amour.

    L’Archange Chamuel travaille avec le rayon rose de l’amour. Il répand la flamme de l’amour dans notre cœur et aide les gens à trouver la compassion et le pardon. Les artistes et les artisans de paix, les philosophes, les métaphysiciens et les musiciens sont particulièrement enveloppés de cette lumière.

    Sa retraite éthérique est à St. Louis, Missouri et on peut y accéder en dormant ou en méditant avec le désir d’être empli de plus d’amour.

    Il vient pour projeter de son Cœur le Rayon d’Amour le plus intense .

    Le Rayon d’Amour, des cœurs aimés, continuera jusqu’à la Maison en arrière du
    Grand Soleil Central.

    Qualités Divines : Amour – Adoration – Compassion – Créativité – Gratitude

    Grandir dans la Conscience

    Enfin arrive le mois de Juin, énergie du Printemps, de la matérialisation des produits de la Terre. Les fruits de saison apparaissent. La lumière est proche de celle de l’Eté.

    Une respiration s’ouvre en vous et dans la Nature.

    Vous pourriez supposer que les énergies de déblayage que vous viviez depuis plusieurs mois vont s’alléger, et que la Lumière va s’installer dans votre quotidien. Cela serait vrai si les forces d’opposition, celles qui sont en vous, qui correspondent à ce que nous appellerons la « partie obscure » et qui freinent votre cheminement vers la Conscience, mais aussi celles qui proviennent de l’extérieur et n’ont aucun intérêt à ce que votre lumière émerge, n’étaient encore à l’œuvre.

    La Lumière qu’apporte le mois de Juin va vous aider à prendre pleinement conscience de ces forces d’opposition. Vous réaliserez notamment comment la moindre parcelle de ces énergies de densité peut ralentir, voire même totalement entraver vos efforts pour grandir dans la Conscience et dans la Lumière.

    Qu’est-ce que grandir dans la Conscience ?

    Grandir dans la Conscience est utiliser le moindre événement quotidien, chaque prise de conscience, chaque ressenti émotionnel, chaque situation, pour comprendre et identifier les codes identitaires qui vous composent. Seule la confrontation à la « marche de la Vie » peut vous donner le sens de ce que vous êtes. Dans cette démarche, que vous faites probablement depuis longtemps si vous lisez ces lignes, vous pouvez penser qu’il convient de dissoudre ou de contrôler les parties dites « négatives » pour privilégier les parties dites « positives ». Il s’agit d’un mode de pensée issu de nos traditions qui ne peut plus s’appliquer à notre époque. Notre époque est une période où nous intégrons tous les plans de conscience présents dans l’humain. En d’autre termes, pas de bien et de mal, pas de curseur « positif/négatif », simplement une zone de confort en prenant en compte tout ce qui vous compose et en éliminant tous les parasites qui s’attachent à vous en termes de pensées, de personnes, de lieux, d’habitudes de vie, en fait tout ce qui ne vous fait pas du bien.

    TOUT EST EXPERIENCE, et même les situations les plus difficiles et les aspects les plus obscurs de votre être ne sont que des codes que vous avez à comprendre, à accepter, à aimer (y compris les plus difficiles) et à en faire un capital que vous utiliserez dans votre vie pour accomplir ce pourquoi vous êtes venu.

    Après cette longue introduction, qu’en est-il de la Pierre du Mois et pourquoi la Calcite Bleue ?

    La Calcite Bleue est, par excellence, la pierre de communication. Elle pourrait être comparée à l’Aigue Marine, mais elle constitue une énergie complètement différente. Elle vous permet de parler de vous-même, et surtout de verbaliser ce que vous ressentez en vous. Votre vie intérieure est un véritable « chaudron ». S’entrecroisent des énergies d’amour, de haine, de peur, de frustration, de joie et de paix, un maelstrom qui s’est considérablement renforcer cette année où toutes les énergies deviennent radicales et vous obligent sans cesse à prendre position. Quelle meilleure manière de prendre position que d’exprimer ce que vous ressentez, même si cela est de la peur, de la colère ou de l’amour.

    LE TEMPS DES NON-DITS EST ABOLI. Aujourd’hui s’ouvre à vous l’ère de la communication intérieure, celle qui s’ouvre au monde et à votre environnement, sans fards, car elle constitue le seul moyen possible aujourd’hui pour poser ce que vous portez en vous. Et vous sentez puissamment en vous, depuis plusieurs mois, l’urgence de le faire et de le faire MAINTENANT.

    Un nouvel ordre cosmique se met en place sur la planète, et vous avez compris que vous devez vous placer sur la crête de la « vague » et ne pas vous laisser submerger par celle-ci, sous peine de vous perdre.

    La Calcite Bleue est totalement appropriée à ce temps. Elle vous permet, en tout premier lieu, de retrouver une forme de paix intérieure. Son action immédiate, dès la prise en main, permet d’apaiser votre tension nerveuse et de détendre votre système nerveux sympathique et parasympathique. Ensuite, elle vous apporte une énergie de communication qui vous permet d’énoncer dans la paix ce que vous ressentez en vous, et de dire ce qui vous convient, et surtout ce qui ne vous convient pas. Cela est fondamental pour vous, car ce processus constitue le seul moyen que vous possédez pour écarter de votre vie tout ce qui vous parasite et détruit votre lumière, ou, pour le moins, vous empêche de progresser vers un bien-être personnel aussi rapidement que vous le souhaiteriez. Pourtant, toutes les énergies se réunissent autour de vous pour que cela s’accomplisse. La verbalisation des tensions et des désirs qui vous habitent constitue le seul moyen à votre disposition pour construire votre vie quotidienne en harmonie avec ce que vous êtes sur le plan codal.

    Ce plan contient vos codes identitaires (à ce titre, je vous recommande de vous référer au chapitre de la Calcite Topaze dans mon dernier ouvrage « Cristaux et Quantique » qui détaille la composition des codes identitaires et ce qu’ils recouvrent). La mise en phase de votre vie quotidienne avec ces codes est le seul moyen que vous possédez pour être heureux, en bonne santé, et prospère. Seul vous en détenez la clé.

    Il convient donc de dire tout ce que vous avez à dire. Si cela ne s’exprime pas dans la paix, mais dans l’émotion ou dans la colère, cela n’est pas grave. Cela ne signifie pas que vous ayez à contrôler votre parole. Cela révèle simplement que vous vous taisez depuis trop longtemps, et que vous et votre corps n’en pouvez plus de cette situation. La Calcite Bleue vous aide à extérioriser cette énergie qui vous fait mal. Par ailleurs elle vous permet aussi de dire ce qui vous fait du bien. Dire par exemple à l’être aimé « Je t’aime » amplifie encore plus cet amour et vous fait du bien. Vous ne le dites probablement pas assez à vos proches.

    Une fois ce nettoyage accompli, s’ouvre à vous la possibilité de verbaliser le contenu de ce que vous portez en vous et notamment « mettre en mots » vos désirs ou vos projets. La phase de nettoyage est néanmoins une étape obligatoire. Pourquoi ? Tout simplement parce que les parasitages qui vous portez constituent autant de voiles et de filtres qui distordent votre énergies par rapport à celle de votre lumière et donc de vos projets. Votre émission vibratoire est alors faussée et les choses, les retours et les évènements qui en résultent ne peuvent que l’être également.
    Passez donc du temps avec votre Calcite Bleue en l’ayant aussi souvent que possible avec vous, et notamment lorsque vous avez à dire des choses. Elle vous accompagnera dans ce processus et vous permettra sûrement d’énoncer des choses que vous n’aviez jamais pu dire aussi clairement.

    Bon travail

    Amour et Lumière

    Daniel Briez

    L’Expansion de Conscience
    L’expansion est fusion illimitée des âmes. Il n’y a aucune séparation à faire ou à envisager, seule la conscience est expansion.
    Toute autre expansion est éphémère. Augmenter, expanser des ressources matérielles est un signe d’ignorance, d’avidité, de pouvoir et surtout de peur; la peur du lendemain, mais demain n’existe pas pour celui qui vit l’EXPANSION DE CONSCIENCE.

    C’est Ici et Maintenant que tout commence et que tout finit.

    L’expansion est infinie, mille et mille spirales de couleurs, de rayons. Toutes ces couleurs se mélangent dans le blanc immaculé.

    La conscience est votre bagage, votre clef de passage dans toutes les dimensions de l’être universel. Pour avoir une conscience, il faut accumuler de l’information. Pas de l’information livresque, mais de l’information vécue, expérimentée.

    Ne croyez pas de vagues précepteurs, avancez avec votre partie yin: l’intuition. L’intuition vient du coeur, c’est cet élément qui vous aidera à retrouver ce dont vous avez besoin pour votre voyage.

    L’intuition trouvera l’élément indispensable dans les mémoires de votre conscience.

    Trop souvent, l’humain s’incarne et ne sait pas qu’il y a la vie, il ne réalise pas que sa conscience contient tous les codes, toutes les mémoires, toutes les souvenances de sa divinité. Ses idées sont limitées jusqu’à ce qu’il s’éveille. Son éveil commence souvent par un mal-être, il se sent mal et voudrait se sentir bien, se sentir différent, libre, là commence le travail d’alchimie.

    Il veut transformer sa vie, ses sentiments et surtout il veut comprendre. Alors l’homme expérimente toutes sortes de situations et découvre ainsi les potentialités de son âme. Il a un instinct inné qui le fera méditer.
    Enfant déjà, lors d’un examen scolaire, il lui arrivait parfois de respirer profondément. Ce simple exercice le mettait en condition, le calmait, apaisait ses angoisses et sa peur de l’échec, il pouvait alors mieux se concentrer et démarrer son devoir confiant et serein.

    Tout homme a observé la nature au moins une fois dans sa vie. Il est resté émerveillé devant cette grandeur, cette beauté, cet équilibre parfait. La nature semble s’ordonner, s’organiser de façon harmonieuse. Il arrive parfois qu’un arbre majestueux appelle l’homme. L’arbre est immense, imposant, impressionnant, l’homme semble minuscule face à ce géant, et puis, un court instant, l’homme va penser à la petite graine qui a permis la vie. A l’instant précis où a jailli cette pensée, l’homme vient de méditer. le sait-il ?

    Dans l’infiniment grand, il y a l’infiniment petit et dans l’infiniment petit, il y a l’infiniment grand. L’homme qui réalise cela, vient de vivre une expansion de conscience même s’il n’en est pas conscient.

    La nature peut être une source d’enseignement. Par cette image de l’arbre, l’homme peut comprendre que le cosmos est ordre et beauté, que toute chose est interpénétrante, il peut faire des correspondances entre les phénomènes de la nature et les phénomènes de transformation qu’expérimente son propre corps physique. Avant de devenir adulte, il était aussi une graine d’un immense réservoir: il découvre la loi d’analogie.
    Lorsqu’il observe l’océan, il voit l’immensité. A L’horizon, la mer semble se confondre avec le ciel. L’homme n’a jamais été séparé de sa nature divine. S’il exerce son œil spirituel à dépasser les limites temporelles, il s’apercevra qu’il est un dieu révélé.

    L’homme devrait également réfléchir au vocabulaire qu’il emploie. Trop souvent les mots le limitent dans un certain contexte.
    Il serait plus juste de dire qu’une cellule s’expanse pour qu’une autre voit le jour.

    L’expansion est la VIE et la VIE est multiplication
    Lorsque l’élève ne veut pas écouter le maître intérieur, ce dernier le renvoie à la vie. La vie humaine est soumise à cet ordre universel.

    Dans sa conception du temps, l’homme croit détenir le pouvoir d’agir. Il ne suivra pas la voie de la conscience, mais se limitera dans ses acquisitions de titres, d’honneur et d’argent.

    Prenons l’exemple d’un tel terrien: ce terrien choisira son activité professionnelle en fonction du salaire et du prestige, il aura tout ce qu’il désire et pourra pleinement jouir des joies de la vie. Il sera bien souvent victime de ses faiblesses. Pas un instant il ne se posera la question de savoir si son métier est une nuisance pour l’environnement. S’il sait qu’il y a pollution, qu’importe, ce n’est pas lui qui en pâtira mais les générations futures. Lui ne sera plus là, alors comme le dit si bien l’adage « Après mois, le déluge ».

    Ce terrien là supprime sa divinité inhérente, il n’est pas « expansion ». Il vit l’amour égoïste et éphémère. Il ne voit pas que cet autre de demain, c’est lui!

    De telles pensées sont limitantes et endommagent votre nature spirituelle. Vous faites des compromis dans un système de vie erronée. Vous choisissez le chaos plutôt que l’ordre universel, pourtant, vous vivrez les conséquences de tous vos actes, de toutes vos pensées, de toutes vos paroles. La bougie se consume, la flamme finit par s’éteindre.

    Si vous ne vous souciez pas d’allumer d’autres bougies, il n’y aura plus de flamme. Vous créerez alors un univers sombre.

    Expansez-vous, mais n’éteignez pas la flamme de la connaissance par un faux savoir. La connaissance, c’est être en syntonie avec l’essence. Le savoir c’est: avoir ça, c’est le désir, la convoitise, l’égo.

    Vous devez effacer ce karma de l’égo par le respect de la vie, de la nature. Tant que votre technologie ne respecte pas l’essence des choses, l’ordre naturel, alors, sachez qu’elle est fausse et, tout ce qui est faux ne subsistera pas dans l’ère qui s’annonce.

    Le septième rayon violet est porteur de la vérité. Tout ce qui ne se synchronise pas avec ce rayon se désintègrera. Même la dualité et le chaos sont soumis à l’ordre universel. Là où il y a désordre, il y aura ordre. Là où il y a complot, il y aura révélation. Le travail du verseur d’ondes a commencé.

    La terre s’expanse et entre en résonnance avec ses mères stellaires.

    L’homme a créé sa propre réalité: la troisième dimension, il a instauré ses propres règles de vie en communauté basées sur le profit et le gain, il a créé des castes, des couches sociales séparées les unes des autres, mais il ne peut étouffer la réalité de la vie.

    Toutes les autres dimensions qu’il se refuse de prendre en considération dans son quotidien sont bien là. Tous ses actes se font ressentir dans ces dimensions qu’il occulte, et celles-ci lui renvoient les conséquences. Tout est mouvement: flux et reflux. Les vagues de l’océan vont et viennent. Ce que l’homme jette dans l’océan cosmique lui revient.

    Amis de la terre, observez bien votre environnement, méditez sur la graine qui donne l’arbre et examinez toujours la nature de vos semences. Les récoltes seront bonnes ou mauvaises, mais vous récolterez toujours ce que vous aurez semé.

    Méditez, choisissez l’introspection et l’expansion suivra.

    OM,
    AMOUR,
    OMNI,

    Christ’al Chaya – http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca
    transmis par Rosanna Narducci-Baux « les Sentiers de Saint Jean »

    allha saint jean , sa ses un nom bien de chez nous non2dioux

  • avatar
    Georges Dubuis

    Vous voyer de la haine partout madame .
    Non, jeu connais maintenant AR, elle a de l’amertume que Personne ne soit pas reconnue et déteste l’indifférence générale du tout se veau, celle du gentil troupeau qui est parfaitement méprisable car il se méprise. C’est une distance que vous n’aver évidement pas.
    je n est aucune haine,
    dites le encore, c’est comme un son de cloche de méchancon,à la foi cocu et maquereau du marxisme, le concept de maison est trop simple pour ses générateurs de complexes, cinémafiction est plus juste qu’aliénation.

  • avatar
    A-R

    J’ai rencontré un passant qui m’a dit : « Je suis content ! On vient enfin de les bloquer à la frontière, dans le train pour Nice ; sans papier, ils les planquent ou s’en débarrassent ; des soudanias, des érythréens, qui refusent de repartir en Italie. Et comme par hasard et par miracle, il y a les télés et les ONG au rendez-vous ! Mais qu’ils les prennent chez eux ! Allez ! Tu parles ! Pourtant si on en mettait un chez chacun de ceux qui veulent les coller aux autres aux frais de la princesse, ça règlerait le truc non ? Ah, ces bonnes âmes, ça aime la distraction, l’exotisme, ça joue les mère Thérésa, ça se sent exploser de générosité, ça les fait vibrer, tout ça.

    Voyez-vous me dit ce passant , je me demande ce que deviendraient toutes ces bonnes âmes sans les malheurs du monde ? Je vais vous le dire, moi : ils s’ennuieraient ! Et puis ils n’auraient plus rien à raconter. Tandis que là, ça s’étale, ça se rengorge, regardez-moi comme je suis bon, généreux, avec les petits surtout, comme ça je suis grand ! Mais ne croyez pas que je sois comme eux, moi, j’ai des fréquentations dans la haute, croyez-moi ! Mais je suis tellement modeste, que vous ne me ferez pas dire que je leur tiens la dragée haute. Et vous ne me ferez pas dire que je partage mon salaire avec mes amis pauvres, ce n’est pas mon genre de me vanter.

    Non, je suis bon par choix, Dieu me guide, et ceux qui n’aiment pas leur prochain comme eux-même, croyez-moi, je saurais le leur faire payer, les réduire, les renvoyer au néant. C’est ainsi, me dit mon passant, la bonté est à la mode, on a son pauvre ou son immigré, c’est selon. L’important, c’est que ça se sache. Sinon, où est la récompense ? Dites du bien de vous il en restera toujours quelque-chose. Je vais vous dire : la bonté m’emmerde quand elle devient un dictat. Une sorte d’auto-promotion qui vous met au dessus de la mêlée et vous érige en juge de ce qui est bien et de ce qui est mal.

    Avec une rage digne du temps des grands inquisiteurs : « Est-ce que tu aimes l’immigré comme ton Dieu ? Est-ce que tu aimes le pauvre plus que toi-même ? Tu vas l’aimer, oui, l’immigré, où je te fais rotir » ! Allez, ne vous en faites pas, ça leur passera. Je veux dire sur le corps, parce que bientôt il y aura aussi les réfugiés climatiques. A mon avis ils seront moins chiant. Enfin, quand tous les sauveurs se feront étriper par leurs sauvés dans le grand PIG (Pugilat inévitable Généralisé) je me dirais : enfin un peu de justice… et de bonté, Merci Mon Dieu !

    Mon passant s’en est allé, et j’ai regretté de ne pas l’avoir retenu. J’en aurais bien écouté un peu plus…

  • avatar
    jacou

    C’est une « étude » très intéressante sur la difficulté de l’incarnation de l’amour :

    Étapes de l’humain au divin

    « Le fait de parler d’étapes progressives dans le passage de l’amour humain à l’amour divin est en soit un peu absurde. C’est une situation qui porte son empreinte sur notre langage et fait apparaître une foule de pseudo-problèmes.

    Les Eveillés disent avec raison : « Il n’y pas d’étapes dans l’amour : l’amour est, ou bien il n’est pas ». C’est le mental qui corrompt l’amour ; à nos yeux tout au moins. En fait, l’amour véritable est incorruptible, mais nous nous mettons dans une condition d’ignorance telle que son incorruptibilité fondamentale nous est voilée.

    Si des étapes existent, elles ne se situent pas au niveau de l’amour véritable, mais à celui du voile mental. Celui-ci peut avoir le sentiment de se dépouiller progressivement de son opacité ; Souhaitant mettre l’accent sur la puissance et le réalisme de l’état d’amour authentique ainsi que sur sa simplicité. Nous prendrons comme point de départ le cas d’un être de maturité psychologique nulle. Il n’a jamais réfléchi et ne se pose donc aucune question à aucun point de vue ; Il vit comme un animal de forme humaine. Une réalité, en lui, domine toutes les autres : ses appétits physiques, ses perceptions sensorielles et les satisfactions immédiates de son égoïsme. »…

    http://www.arcturius.org/chroniques/etapes-de-lhumain-au-divin/

  • avatar
    A-R

    @Bonjour Jacou.

    J’ai suivi votre lien. Les récalcitrants à la morale de mon acabit ne connaissent que « la communion avec la nature » (dont il est question dans le copier-coller joint de votre lien..), et c’est une joie sauvage irremplaçable, qui comble, et tient lieu et place de toute aspiration spirituelle consciente ou intellectuelle.

    L’état dans lequel vous met la nature est tellement naturel (le mot est approprié) qu’on pourrait dire qu’il est un « non-état », justement, en ce sens qu’aucune pensée parasite ne le trouble, ou le domine. Tout est à sa place, comme si les éléments alentour « dansaient d’une seule voix », si je puis m’exprimer ainsi.

    Feuilles, vent, insectes, veaux vaches cochons ou pépillements d’oiseaux, orvaies, cailloux, herbes folles, pommes à l’arbre, bruissement du ruisseau enfoui, croassements des corneilles, cri étrange et guttural des tourterelles, c’est la grande communion. Le crépuscule fait monter l’étoile au dessus d’une mansarde allumée d’orange, avec de grands sapins noirs à contre jour contre la nuit, et je m’arrête dans ce tableau de Hooper à chaque fois. Puis je guette sans l’apercevoir le toot-toot du crapaud qui chante tous les soirs aussi proche que s’il vivait dans la maison, et sa vie incertaine m’émeut.

    Je reprend forme humaine pour le dîner et les nouvelles du monde ; puis je rejoins le Journal, la magie des billets, l’attrait ou le retrait des commentaires, tout ce qui constitue, somme toute, une part de vie sociale, intellectuelle ou spirituelle selon les circonstances…

    Extrait de votre lien :
    « Lorsqu’un homme, plongé dans la conscience de soi, parvient pour la première fois à se dégager quelques instants de l’emprise de ses tendances égoïstes, en éprouvant au contact de la nature ou en d’autres circonstances, une communion totale, des transformations profondes se réalisent dans le fonctionnement de son psychisme ».


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER