Le Tango Nietzschéen 16


 

Que veux-tu ? Parle !

Tu me forces, m'oppresses

Ah! Tu es trop près, trop près !

Va-t'en. Va-t'en !

Tu veux m'entendre respirer

Tu veux écouter mon cœur

Que veux-tu encore ?

Jaloux que tu es

Jaloux de quoi d'ailleurs ?

Va-t'en  va-t'en

Pourquoi cette arme pointée ?

Veux-tu entrer dans mon cœur ?

Dans mes plus secrètes pensées, y pénétrer ?

Impudent, imprudent... voleur, violeur

Que veux-tu écouter ?

À quoi bon me torturer

Tortionnaire que tu es

Que veux-tu obtenir par la torture ?

Bourreau à l'oreille dure... abîme !

Tu auras du mal avec moi comme victime

Je ne serai jamais pareille au chien

Qui doit agiter la queue pour dire qu'il croit en Dieu

Vas-y scorpion, pique donc, pique encore

Vas-y champion... je ne crains pas la mort.

Dis-moi au moins ce que tu me veux ?

Que veux-tu de moi, grand Dieu ?

Aha !!!

C'est moi que tu veux ? Ah ! Moi ?

Tu ignores peut être qui je suis ?

Je suis... la voix de Zarathoustra

On peut m'en vouloir, mais non pas me vouloir

Parce que je me situe par-delà le bien et le mal.

 

Share Button


16 commentaires sur “Le Tango Nietzschéen

  • avatar
    Pascal

    Je trouve génial ce tango Nietzschéen.
    Entre « colère » et fou-rire, entre rejet et « invitation à piquer »… Toute une palette.

    *

    Par-delà l’être et l’avoir,
    Personnes insaisissables :
    Un pas en avant, deux en arrière,
    Trois en aimant, quatre en amer.

    Par-delà le don et le vouloir,
    Personnes ineffables :
    Un temps en avant, deux en arrière,
    Trois en l’air, quatre à terre.

    Par-delà le silence et la voie,
    Personnes hors du moule :
    Un mot lâché, deux retenus,
    Trois vidés, quatre aux nues.

    Par-delà le moi et le soi,
    Personnes se déroulent :
    Un pour sentir, deux pour mourir,
    Trois pour tenir, quatre pour s’évanouir.

  • avatar
    L'Insoumise

    Personne prend aux tripes, elle est saisissante dans ce jeux de feu ! J’adore …

    @Peuple Bavard : vous êtes insatiable ! Même Nietzsche ! Enfin, nous pouvons visionner, c’est le principal, merci…

  • avatar
    Ancolie

    tango
    marche a deux pour ne faire qu un
    essence des sens sens action
    et j avance 1 un deux trois
    et je me colle a toi
    1 un deux trois et je me fis a toi
    je te suis? je te précède
    non je ne cederai pas
    tu me veux?tu m en veux?
    tant pis pour toi
    1 un deux trois
    je m envole au dela de moi

  • avatar
    Delphine Lefort

    si tu parles à la voix de DIEU Que l’homme arrêtes de tuer des enfants et innocents la sentence sera pire que la barbarie du diable c’est vrai que j’insiste ,mais quand DIEU s’invite chez toi et te touche de sa grâce te fait voir le sceau du miracle :que veux tu faire d’autre….Je vais voir ce que tu nous racontes aujourd’hui (y)

  • avatar
    Anonyme

    Ah, c’est donc là qu’il faut poster pour dire son amour de Personne. bon, ben un autre jour (ça va prendre du temps, à la mesure de ladite Personne…)

  • avatar
    Gwendal van Hooland

    « Prouvez que vous êtes un être humain ! »
    Seule une machine peut demander cela.
    Comme quoi moi je peux tromper une machine, mais toi, tu crois en tromper combien dans tes filets à Bisounours ? T’es en courant alternatif ou continu ?
    Gwendal, la Girafe Verte qui trompe les machines et les humains, car je suis d’une autre race, inconnue de vos codex poussiéreux et tristes.

  • avatar
    Jean-claude Dalot

    la voie ( si on peut choisr je préfère un « e » au lieu du « x » pour voi.) peut-elle exaucer nos souhaits NOS DÉSIRS .je veux rentrer chez moi je suis perdu .Alone in the dirt

  • avatar
    Redredsir

    Vol en à pic.

    1ère étape, au col de la bouteille:

    Au grand néant des vagues transparentes,
    flottent les effluves aux senteurs narines.

    En son temple érigé règne l’égérie,
    au trône carré pour entêtée maison.

    Les murs pleins d’exégètes,entonnent au noir des chants,
    de fête et de prophètes, les croix de l’info.

    Ô chimére qui m’aliène à genoux,
    panse mes affres, épargne-moi ton courroux. Ariane!!!!

    2ème étape, hors atmosphère et sans oxygène:

    Alors boostée, sévèrement burnée,
    la fuselée s’empare du sceptre,
    et poinçonne les tickets.

    En voiture! c’est sans arrêt !
    Elle piaffe, car elle édite demain,
    elle enrage: à qui cet inutile bagage?

    L’enceinte est sécurisée, enfin!
    Sur le tarmac meurent cramés,
    des diables sous-dimensionnés.

    3ème étape, en orbite et sans jeu de mot.

    Brise la glace! dit l’ami faux,
    l’incendie menace, j’ai mis le feu!
    Lâchement balèze l’incendiaire, non?

    « Pompier de mon espace,
    j’allume partout des contre-feux,
    C’est l’Achéron que je repasse ».

    4ème étape, maitrise de la méprise.

    Mon pantalon! sinon je trépasse,
    L’homme a confondu, terrible,
    ses jambes et son éternité.

    Respire par la braguette lui dit-on
    La combine est prévue pour,
    toutes les planètes de secours.

    5ème étape, au sol des vaches.

    Sauvés face à la Lune, notre fortune
    une phase éclipse tout destin:
    les lunaires ont faim!

    Bordel de Dieu! fait le balèze,
    mettez-y le feu! cramez-moi ça!
    ces cons n’m’attendaient pas?

    Alors autour du cou ses jambes
    de pantalon nous lui nouons,
    qu’enfin sa vie s’échappe.

    6ème étape, retour en poids compensé.

    Un lunaire nous est revenu,
    prisonnier volontaire, tout nu,
    sa joie nous est légère.
    Il sait l’entregent des années lumières.

    La terre est bleue comme une orange,
    et ronde comme une blonde.


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER