Qu’est-ce que je t’aime ! 3


Le premier, c'est l'amour de soi. C'est apparemment le plus digne de foi. On y croit tous et sans exception. Et de bonne foi. Il est prétendument sans duplicité. Quand on s'aime soi-même, on n'a pas de faux problème, on se ressource à la source en quelque sorte, on suit le mouvement de la nature. Car l'amour de soi précède l'amour de l'autre. Sans l'un, il ne peut y avoir l'autre. C'est même la condition de possibilité de tout amour. Et si on lui réserve souvent un mauvais accueil, c'est parce qu'il a deux écueils : l'égoïsme et le narcissisme. Amour de soi ne veut pas dire glorification de soi mais acceptation de soi. C'est le fait d'être en accord avec soi-même, de s'entendre de l'intérieur avant de prétendre à l'extérieur. Il est sincère et rend sincère celui qui l'exprime sans manières. Sans cire et sans délire.

Le deuxième, c'est l'amour de l'autre... qui mêle davantage l'ombre à la lumière... duo qui peut être duel... duel qui peut devenir cruel... La distance qui nous sépare l'un de l'autre est celle-là même qui nous répare. C'est à prendre ou à laisser parce qu'on en a jamais assez d'être enlacés, d'embrasser la bonne comme la mauvaise part... les désirs qui coulent à flots ont du mal à supporter les remparts. Avec l'autre, on n'est jamais en avance, on est toujours déjà en retard, décalés ou recalés. Pour l'un ce sera toujours la montagne, pour l'autre, la vallée. Quand on est un peu lucide, on se rend à l'évidence que ça ne coïncide jamais. Pas d'amant qui ne se sente mal aimé. Souffrance qui n'est due qu'à notre insuffisance. Bonheur qui ne nous rend pas heureux parce que nos désirs sont de plus en plus désireux, de plus en plus nombreux... Et cette insatisfaction permanente est loin d'être étonnante, car chacun tire la couverture vers soi pour découvrir l'autre. Sans le commander, on voudrait le voir obéir. Sans le forcer, le voir s'offrir. Sans le blesser, le voir souffrir. C'est ça l'amour, pour le meilleur et pour le pire. Il n'a d'autre obsession que la possession, non pour faire mal mais pour ne pas avoir mal. Des deux malades, aucun ne cherche à guérir, surtout quand on aime à en mourir. L'amour de l'autre est aussi sincère que l'amour de soi, mais il doute et redoute l'altérité de l'autre.

Le dernier c'est l'amour de Dieu. Il n'est pas naturel. Il est surnaturel. Il surplombe la nature et la culture. Il n'est pas horizontal mais vertical. Ce n'est pas une idée, mais un idéal. Il n'est jamais révolu, mais révolutionnaire et absolu. Il n'est pas seulement sincère mais vrai, toujours vrai puisqu'il est l'amour du vrai. Sentiment qui a un sens. Sentiment qui donne un sens au sentiment. A toujours peine perdue, celui qui n'est pas disposé à s'incliner devant la beauté absolue, la bonté absolue, la vérité absolue ?... qui ne sont guère que les attributs de Dieu... pour ne pas dire que c'est Dieu qui nous les attribue. Ce n'est pas l'amour qui nous pousse à y croire, c'est notre Foi, qui nous le fait entrevoir. L'amour de Dieu est le seul qui ne risque pas de nous décevoir... comme si nous n'existions que pour le faire valoir... je ne sais pas si je m'aime... je ne sais pas si je t'aime... tout ce que je sais, c'est qu'il y a un Dieu que j'aime et qui me fait dire qu'il n'y a de vrai que l'amour et qu'il n'y a d'amour que du vrai.

Share Button


3 commentaires sur “Qu’est-ce que je t’aime !

  • avatar
    jacou

    Très beau !
    L’amour de soi et l’amour de Dieu sont sans ambiguïtés , l’amour de l’autre est plus complexe, difficile , aléatoire et plus abonné aux lendemains qui déchantent que ceux qui enchantent . L’amour éprouvé à partir de la personnalité , de l’individualité dans le ressenti et la perception d’un monde fonctionnement uniquement sous le mode de la dualité moi-l’autre ne peut jamais être plénitude , ce n’est que lorsque nous avons rempli la coupe de l’ego à ras bord sans en être satisfait que la recherche de l’unité ,au plus profond de nous-même dépasse notre personne et peut en toute liberté éprouver un état de comme union avec tout ce qui existe puisque chaque un est une expression du tout

    – Le Sentiment d’Unité et la Réalité de l’Unité

     » Le sentiment d’Unité en revanche se construit par l’englobement. Un maître qui travaille à l’unité doit accepter les parties de lui-même qui ne sont pas idéales, il est capable de reconnaître que ces « autres aspects » font partie de lui et il doit être capable de les découvrir chez les autres sans le leur reprocher. Le sentiment d’Unité repose sur l’Amour de soi, ce qui ne ressemble pas à du narcissisme, parce que le Soi n’est pas un niveau de conscience humain et attaché au corps, à la personnalité. Le Soi est une identité non-sexuée et non définie à une période de temps, c’est un type de comportement, une « façon d’être ». Le Soi est relié aux autres parce qu’il ne peut pas être Tout à la fois, donc il est « Soi », une partie qui participe au Tout, à sa façon particulière. …

    …Ce point commun est en réalité une pulsion idéale, un sentiment commun. Et ce sentiment crée des liens énergétiques, des liens d’affection même si les personnalités humaines des gens ne correspond pas à nos attentes, nous reconnaissons en elles l’énergie du même Soi, d’un être plus grand que chacune des personnalités. Ce Soi puise indépendamment dans les expériences des uns et des autres pour créer sa propre bibliothèque de connaissances et d’expériences. Celui des individus qui est Conscient du Soi s’approprie toutes les connaissances acquises et transmet les siennes : on ne peut prendre sans donner. Plus on s’ouvre à cette dimension de partage, mieux on contribue à l’éveil des autres personnalités, indépendamment qu’elles en soient conscientes. « …
    http://www.lilaluz.net/article-le-sentiment-d-unite-et-la-realite-de-l-unite-116398725.html

  • avatar
    Pascal

    Une perle sur l’amour, les amours, philosophie d’amour.

    Pour ce qui est de l’amour de soi comme condition, qui précède l’amour de l’autre, j’ai une objection qui me vient à l’esprit, mais c’est ptêtre pas tant question de ne pas s’aimer. Quelque part, me semble que c’est vrai que si on ne s’aime pas, peut difficilement aimer autrui, ne serait-ce que parce que si on ne s’aime pas, peut se dire alors que l’autre mérite mieux que soi, voire qu’on ne « mérite » pas d’amour, et passer à côté de l’amour indéfiniment.
    En fait, c’est ptêtre pas tant une objection, concerne pas tant le fait de ne pas s’aimer, mais réflexion qui m’est venue c’est de pouvoir avoir des complexes. Un peu de la même façon aussi qu’on dit qu’il vaut mieux d’abord prendre soin de soi avant et afin de bien prendre soin d’autres, ce qui est sage mais n’empêche pas des gens de prendre soin des autres plus que de soi ; peut avoir des complexes, s’en vouloir et se miner pour x ou y raisons liées au passé, ne pas beaucoup s’aimer mais aimer beaucoup l’autre et être prêt à se donner corps et âme, à faire de son mieux. Ce qui peut amener à mieux s’aimer, et alors ce qui a précédé ce souffle « élévateur », c’est l’amour de l’autre / pour l’autre ? Bon, peut sûrement considérer que dans tous les cas passe d’abord par l’amour de soi.

    Enquête au cœur du for intérieur

    En regardant un miroir, les cieux,
    se questionne : « Tu aimes ou non ? de quoi as-tu peur ? »

    « Oui, j’aime, et pour la peur, est-ce mes complexes qui bloquent mes essieux ?
    Je pense en premier lieu à la peur de ne pas être à la hauteur ! »

    « Pourtant, physiquement, t’es plutôt grand ! »

    « Bah, tu réponds ça pour jouer le rigolo ! »

    « Bah, n’empêche, aussi moralement ?
    N’oublie pas tes qualités au-delà de tes défauts ! »

    « Ma peur est ptêtre irrationnelle,
    ptêtre mon manque d’expérience,
    quoique quand même, au fil des jours, il faut pouvoir assurer,
    ce qui n’est pas sans difficulté, même si peut y arriver facilement au naturel. »

    « Tu as donc peur de l’altérité,
    de ne pas être assez raccord sur l’horizon à cheminer ? »

    « Non, je crois aux atomes crochus et aussi à la complémentarité,
    déjà, physiquement, je préfère les formes féminines,
    ‘fin, j’ai des rondeurs, je devrais plutôt dire tout le corps et toute l’âme de la femme,
    je suis pas gay, pas fan de mon visage, en barbu ou en rasé,
    et spirituellement, je crois que peut y avoir vibrations, résonance entre deux âmes,
    bref, j’aime, j’aime de l’altérité, je pense pas que me fasse épine ! »

    « Bah, donc, tu n’as pas du tout peur ? »

    « Ben, aimer ne garantie pas que tout va bien se passer ! »

    « Tu as donc peur des imprévus ?
    Quand tu es seul, il n’y a pas d’imprévus ?
    Tu peux tout maîtriser ? »

    « Euh, oui, ben, tu marques un point, disons que… »

    « En fait, tu te mets plus la pression,
    tu aimerais que tout se passe au mieux,
    tu as peur d’échouer sans même t’être lancé ? »

    « Oui, probablement, pourrait parler du syndrome de la page blanche pour la vie,
    après, disons qu’il y a le fait que dans le paradigme écono-politique,
    quand dans une situation précaire, peut se sentir démuni,
    se dire qu’il faudrait gagner d’abord sa vie sur le plan économique,
    ce qui complexifie quand contre le libéralisme, pour de la révolution. »

    « Certes, mais en attendant ? Ceux qui sont démunis n’ont pas le droit de s’aimer ?
    Ou disons qu’ils devraient d’abord penser aux moyens pour s’aimer,
    pour vivre leur histoire jour après jour, mois après mois, et cætera, inch allah ? »

    « C’est pas du tout ce que je veux dire,
    disons que c’est une pression que je me mets
    et qui participe grandement de ma peur de ne pas être à la hauteur ? »

    « Et si tu faisais tout simplement pas après pas, petit à petit ?
    Ne dit-on pas que le charme de l’existence c’est le chemin,
    savourer instant après instant sans se bloquer du fait de l’imprévisibilité des lendemains ? »

    « Je connais la théorie, ces philosophies, spiritualités sur l’existence,
    en pratique cela ne m’enlève pas les préoccupations, doutes de soi pour y arriver ! »

    « Voyons, tu peux faire un effort pour te remettre en question ! »

    « N’est-ce pas ce que je suis en train d’essayer de faire ? »

    « Certes, c’est un très bon début, je nous félicite, néanmoins,
    ne peux-tu pas aller jusqu’à te dire que tes peurs sont vaines ?
    Ou en tout cas, au moins te dire que tu devrais en faire fi ?!
    Transcender, faire comme je t’ai dit, et advienne ce qu’il adviendra ?! »

    « Oui, bon, je vais essayer !

    A l’amour,
    des cœurs vibrant,
    des esprits chantant,
    des âmes dansant,
    croisés un jour
    et convergeant
    d’une manière ou d’une autre,
    partageant des instants,
    à s’apprendre,
    au-delà des problèmes,
    des difficultés de l’existence,
    parfois chacun à ses occupations,
    parfois à se perdre de vue avant de se retrouver
    à savourer la beauté d’un horizon,
    d’une aube, d’un crépuscule,
    d’un jour, d’une nuit, d’un ciel étoilé,
    les éléments de la création, de la nature et de la culture,
    au fil des jours. »

  • avatar
    Tony

    Nous aussi on t aime grand émoi lol des connectés pour un nouveau paradigme , c est mondial tout sa , les pouvoirs qui se déplace et s embra »s »ses parsque la conscience ce déplace et enlace , la connaissance , les savoirs , internet a ce liens entre tous , de nous unir derrière une meme fenêtre lol , le meme écran la meme fumé le meme feu qui sommeil entre tous ,communiquant , dans le meme vase , mais chaqu un y ferra sont terreau , ce qui lie ses la dignité et la terreur , l humanité ,l erreur et la meme soif de justice , l égalité commence quand on reconnaît que nous n avons pas fini d évoluer au milieu des cœurs qui bats dans la meme force , meme air , meme terre na pas a souffrir et ces mers… ni ces êtres
    parsqu’ un systeme le permet , outrancier a la ramasse permet l horreur la terreur et de semer toutes forme de peurs cacher dans des leurres , in fine l hypocrisie n est pas de laissez faire ou d alimenter parsque l Intérêt ces primes , mais de ne pas vouloir , Pouvoir faire évoluer et dépasser tout ces heurts.
    ils est dit mais dans les faits presque rien d effet
    on nous dit que les gouvernement serez nos pairs , alors les boules pour les parents d avoir des gens si extravagant et indifférent a l amour et ces genres , a la différence , d autre expérience , danse et de conditionnement et conditions entre rejetons et divisions
    sa me fait penser que je ne sait pas si j aime dieu , lui seul le sait lol mais ceux et celles qui me l on fée découvert ba heu ces sur je n est fait qu aimer lol , c est vrai que je ne connaît que le diable en personne , comme un file qui résonne , la renaissance après ces luisance lol , connaissez pas alors con y baigne lol et ouai l amour rend con et conte du comptage et des calcule , mental , choquant , véritablement quand tu te rappel qu elle rend fou , de quel folie parle t on , celles des autres la notre , il faut beaucoup de volonté pour aimer malgré ce qu il parait , ce qui nous marque , nos expérience , nos souffrance ou nos errances , beaucoup de chaleur , de feu divin si on va par la quand dans ta vie ta brûler

    https://www.facebook.com/Loopsider/videos/577602982739593/

    ta cramer encore pire , dans les feu de l amour vieux feuilleton ou faux jeton
    buvard et colagiste il faut être après , recoller ta vie , trouver les bonnes pièces sur de nouveaux plans , sortie de route , replie de doute , tout le monde te dit que te recevra des gifles a perdre connaissance….

    https://www.facebook.com/lemalpropre/videos/264897444418159/?v=264897444418159

    alors peut être en nous en eux cette reconnaissance , ouai reconnecter et naissance de nouveaux mondes , fait de poids lourds de bruits toujours et de douces heures

    Moins 8000 places d’hébergement, 6000 de plus en tout depuis l’an dernier alors qu’il en faudrait des dizaines de milliers….
    Avec la fin de la trêve hivernale ce sont plus de 120000 personnes qui vont se faire expulser !!!!
    Que vont devenir ces pauvres gens ????

    ou est la maison nom dedioux et tout ces enfants ou sont les ptit sous pour ne pas les voir voyous mais juste et simple ne pas les voir crever , l amour rend bête quand on si déconect , rend méchant quand prétendant , servir quand ses pour asservir , user fatigué je vais finir damné si ce n est que pour voir crever

    https://www.curioctopus.fr/read/20632/une-mamie-de-70-ans-nettoie-52-plages-en-un-an-et-nous-apprend-qu-il-n-est-jamais-trop-tard-pour-s-activer?fbclid=IwAR2xGTLIBTCiF25y6AXNpxYbj0_T68ApgIHIgCmiF6qqdUqpAHJuIWU7swo

    faut rien lâcher quand ta mamie qui défie les pouvoirs , les places et ramasse les détritus pour rendre plus beau les plages ba je me dit que chaque résistance est un honneur pour la vie , sa bonté sa beauté
    on attaque les médic qui soigne les autres on dévalorise et atomise les gens de la santé et de la fraternité pour pavoisé sur l intérêt économique , des comiques qui n on quand rite nous privé et privatisé alors que toute la terre appartient a tout genre humain , qu on lui doit amour et bonté car la beauté de toute manière mère terre nous as bercer de mystères
    vous savez quoi , en vérité j ai juste envie de voler tout l argent et l or du monde pour le distribuer a égalité , juste pour voir , alors oui moins de motivation les gens aurez ,pour certaines actions , et donc une autre volonté et de conscience monter en transe , une autre force , d autre me direz alors surprime la pourquoi pas mais les fait vaudrez que les gens n échangerez plus ou beaucoup moins et serez perdu dans l immensité de leur rue as savoir si les vies les sourires si croiserez encore , vont échanger quoi , des brins d herbes , temps veut ou des coquillages , il parer que sa se fessez a d autre ages , tout le monde n est pas a la montagne ou a la mer , après les pains du parpaing lol
    madame faite moi plaisir , arrêter vous un peu faire bronzette , reprendre des couleuvres lol un peu comme les marseillais
    comment ce fait il que vous ne profitiez pas de votre environnement lol , prenez un amant ou des après tout zette musulman lol , ses un bon plan en faite lol
    si aimer est plus fort que d être aimer , pas étonnant que ceux qui se sente pas aimer soit si mal être , je ne croit pas qu il n y est pas une réciprocité car l amour ou qu elle soit est du vice versa , sans empathie pas d amour, sens est sont bras
    compassionnel ces la passion qui fou le camp et ces fruits , bon ba j ai assez dit de connerie
    vous allez me dire que zet marrant tony mais ces vrai que les russes mettes des gifles et sa nous sonnes lol quand ils sont bubars l avantage ses que sa amortie lol

    https://www.facebook.com/ILETELLE.Officiel/videos/580497505696933/

    salutation fraternel .


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER