Algérie : Pourquoi aujourd’hui ? 4


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

Tu veux vraiment que je parle de l'Algérie ? Ne dis pas non pour ne pas dire oui...

L'Algérie ! Pays qui provoque lui-même ses courts circuits, qui se surprend pour ne pas être surpris.

On le croyait endormi et voilà qu'il s'arrache du lit pour briser définitivement le silence des momies...

Dans ce pays où rien n'est vraiment interdit, il était temps de se faire du souci, de maudire ce qui est béni et de bénir ce qui est maudit.

Dire oui à l'Algérie, c'est dire non à ceux qui l'ont trahi ou enlaidi.

Comme jadis et naguère, l'Algérie va déterrer la hache de guerre pour mettre ses fossoyeurs sous terre.

Les tordus, les corrompus, les vendus vont incessamment sous peu perdre leur position d'abri pour rendre des comptes au pays. L'impunité, c'est fini, car nul ne peut traverser sa vie sans rien payer en retour et c'est pour aujourd'hui la fin du régime des parapluies.

Certains disent que c'est trop tôt, d'autres que c'est trop tard et moi je vais vous dire pourquoi c'est aujourd'hui.

 

Primo, parce que l'algérien est viscéralement insoumis. À la vie, il dit oui un jour, puis deux mais in fine, c'est toujours lui qui prend le dessus sur son histoire et sa géographie. À chaque fois qu'il se lève, on croit qu'il se soulève. Parce qu'il assimile son être, son existence à un glaive.

 

Secundo, parce que l'algérien est enraciné et déraciné en même temps. Il est attaché à ses racines, mais ne supporte pas l'attachement bien longtemps. Il finit toujours par se détacher et se débarrasser des tâches. On le croit lâche alors qu'il est téméraire. Il préfère et de loin, tout perdre que ramper comme un ver de terre. Son mal n'est pas banal parce que l'algérien a besoin de se sentir libre.

 

Tertio, parce que l'algérien a un sens aigu du défi... non le défi qu'on lui lance mais le défi qu'il se lance. On le croyait en retard, il va se faire un devoir de vous prouver qu'il est en avance. Il sait plus que jamais que le conservatisme et le progressisme ne sont pas faits pour lui. Encore moins le socialisme ou le libéralisme et encore moins le fondamentalisme religieux. Tous ces régimes vous rapprochent tôt ou tard de l'abîme, de l'asphyxie ou de la paralysie.

 

Pourquoi il manifeste alors ?

Parce que pour lui, c'est une question de vie ou de mort. Il voudrait rebâtir son pays avec ses envies à lui et non sur la base de ce qui est préétabli.

L'Algérie n'est ni la Syrie, ni la Libye, c'est peut être le seul pays où l'on est moins dur avec les autres qu'avec soi-même. Et c'est dur d'être fier quand on veut à tout prix séparer, demain d'hier...

 

 

Share Button


4 commentaires sur “Algérie : Pourquoi aujourd’hui ?

  • avatar
    Pascal

    Une perle sur l’Algérie et les algériens, les manifs. Je leur souhaite d’y arriver, que cela soit « efficace ».

    l’aujourd’hui de l’Algérie

    D’hier à demain,
    l’aujourd’hui
    avec son impulsion du chemin
    selon suite d’instants, le souci,
    la conscience, le souhait ;
    ainsi est de l’Algérie en ébullition
    contre Bouteflika, pour un horizon,
    les tripes en un souffle de liberté ;

    d’hier à demain,
    l’aujourd’hui,
    l’élan d’un nouveau matin,
    incarné telle l’aube de toute une vie
    pour cause du pays, jusqu’au soir,
    manifestant, soulevant, aspirant,
    avant que n’arrive l’urne et l’isoloir,
    prêts à une suite d’aujourd’hui, gravant.

  • avatar
    Tony

    Les gens manifestes contre un 5ème mandat de Bouteflika , on peut les comprendre ce pays est riche , outre sont sol qui comme dans la plupart des pays est pillé par une poignée de gens obsédés par l avidité de tout possédé , parsqu on le permet , entre injustices et inégalité il n ya que les murs des policiers et des militaire pour faire taire ces injustice et ces incompréhensions entre même larron , l Algérie na jamais était indépendante , pas plus que la France et les autres , l idéologie économique , tous ces rites basé sur aucun fondement et notion scientifique pour qu une poigné dit d élite domine toute la société avec des peurs et des leurres qui ne saves même pas contrôler , de nouveaux gilets jaune ou indignés qui grossisse les rang des mécontent du mauvais sort que les puissant on décider d imposez , des puissants ultra conditionner pour privatisé la société humaine et ainsi continuer la prédation et la compétition sur tout et n importa nawac , pourvue que sa rapport la dote et surtout que sa prive les autres….
    attention a la récup , ya toujours des ptits malins qui s abroges les travers et attention aux médias , leur ressources ces le jeu de ceux qui payes :

    Rapport Oxfam sur les inégalités : les mille (mais une) « autres lectures » des éditocrates

    https://www.acrimed.org/Rapport-Oxfam-sur-les-inegalites-les-mille-mais?fbclid=IwAR2rdgBLKV0MB1jSJy6eX0HuwPIytZQe9F6vrs90fLZBF6D0TSDORG4LeGk

    en Algérie ou ailleurs , toute cette mafia na qu un but continuer le dawa pour dominer toute société et la réalité n est pas géolocalisé elle est invisible a la télé , les gouvernements pour la plupart sur la planète ne sont que des vendeur et pourfendeur d une idéologie aussi idiote que ce système de bâton et de carottes

    https://reseauinternational.net/the-invisible-government-ces-politiciens-ayant-revele-au-monde-qui-prend-vraiment-les-decisions-videos/

    un nouveau printemps arrive , les cousins sont les couffins de nouvelles vagues , jamais aussi conscient est l humain quand il sent les chaînes l étrangler et on lui dit pour sont bien….

    https://www.youtube.com/watch?v=xsWrq3nvWBg

    n oubliez pas qu ils racontes que le problem est l emploie , alors que le probleme est l argent et ces agents , et toute jeunesse a travers le monde le sait bien , on ne résoudra pas les vrai probleme avec les vielles recettes qui ne marche pas , sinon on en serez pas la :

    Rencontre avec la militante indienne Vandana Shiva
    La nature a enterrée durant 600 millions d années de fossilisation et 20 millions d années de travail de la nature pour donner le pétrole et le gaz , voila d ou vient la pollution sur terre

    https://www.facebook.com/konbinifr/videos/vb.48894759275/540164256476836/?type=2&theater

    sa ma fait penser aux petits esclaves énergétique , notamment carbone que le Pavé de Franck Lepage a soulever dans une conférence gesticulé , nous somme tous les esclaves de l emprunte que le systeme idéologie du fric roi et c est larbins ont décider d obliger
    alors que nos enfants mérite mieux pour que grand mère terre continue de les éblouires et ouai c est sa le pouvoir d Aïcha lol

    https://www.youtube.com/watch?v=H7rhMqTQ4WI

    honoré la vie , danser et aimer sur tout chemin , dans un salut fraternel .

  • avatar
    jacou

     » Rosa Luxembourg avait dit: « Ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurc chaines ».

    … »Si l’Histoire de l’humanité a de quoi nous inquiéter, elle a aussi de quoi nous rassurer, nous rasséréner, nous redonner du cœur à l’ouvrage, nous galvaniser. Les cycles historiques sont irréguliers, imparfaits, parfois de compréhension délicate, mais nous savons qu’ils existent et que toute situation donnée demeure instable. Jamais un état donné des forces en présence n’a perduré très longtemps. Chaque fois que les peuples ont été soumis, ils ne l’ont été qu’un temps. Lorsque les dominants d’un jour prirent le contrôle, les dominés les renversèrent un jour suivant. Oh certes, entre ces deux moments, il put s’écouler un temps très long. Mais nous savons que les empires les plus puissants ont fini par s’effondrer. Des empires ont souvent duré des décennies, voire des siècles pour certains, se maintenant par la puissance et la contrainte. Ils ont pu empêcher un certain temps les révoltes, les rébellions et les révolutions. Mais celles-ci ont fini par survenir et aucun empire, aucun roi, aucun chef, aussi puissant et cruel soit-il, n’a pu se maintenir et maintenir « son » système quand le peuple a décidé que les choses devaient changer.

    Le peuple est souvent docile et veule. On peut le comprendre ! Il n’est pas aisé d’être un héros, de risquer sa vie et celle de ses proches. Mais à force de misère, à force de souffrances, à force d’inhumanité, les peuples se lèvent et deviennent courageux. Ce sont même parfois des individus restés discrets ou perçus comme pusillanimes qui se retrouvent à marcher devant, face à l’ennemi. »…
    https://blogs.mediapart.fr/vclr/blog/101113/rien-ne-peut-resister-un-peuple-qui-decide-de-se-liberer-de-ses-chaines


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER