L’instrumentalisation de l’antisémitisme 3


 

Savez-vous ce que préconisent les élus et les zélés pour lutter contre l'antisémitisme ?

D'accuser d'une manière objectivement abject, les musulmans et de stigmatiser l'Islam et l'islamisme.

Pour le dire sans sous-titres, l'anti-islamisme serait le seul remède à l'antisémitisme.

Moralité : la France ne renonce pas à ses vieux traumatismes, elle ne fait que remplacer un bouc émissaire par un bouc-cerf. Comme si le racisme dans sa version arabophobe ou islamophobe était moins dramatique ou moins tragique que l'antisémitisme.

Pire, les plus cyniques, de Zemmour à Marine, vont jusqu'à prétendre que l'islamisme est l'unique source des vagues antisémites... l'immigration croissante selon Zemmour, ou l'islamo-gauchisme selon Marine, seraient à l'origine de ce cataclysme.

A telle enseigne que nos députés s'apprêtent à voter une loi pour signifier désormais que l'antisionisme ne peut qu'être assimilé à l'antisémitisme et qu'il sera désormais puni par la loi comme un véritable délit.

Pour un libre penseur, c'est le comble de l'ironie... mélange d'hérésie et d'hypocrisie, juste pour faire le lit d'Israël, notre ami.

La manifestation de cette nuit, permettra peut-être aux dirigeants de notre pays de dire aux gilets jaunes : "les caprices, c'est fini" !

Share Button


3 commentaires sur “L’instrumentalisation de l’antisémitisme

  • avatar
    jacou

    L’ heure du temps …..
    C’est très intéressant :

    « Pour Hervé Clerc, l’ère des religions touche à sa fin. Dieu peut entrer en scène
    Dans «Dieu par la face nord», «Dieu» désigne deux réalités complètement différentes. Opposant le Dieu moribond des monothéismes au Dieu abyssal des mystiques et de traditions orientales, l’essayiste franco-suisse conduit ses lecteurs jusqu’aux portes de l’ineffable… avec une clarté et une aisance déconcertante. Et si tout devenait limpide?

    D’un côté, il y a les religions révélées, avec une Parole, une liturgie, un clergé, des dogmes ou du moins un cadre définissant les relations entre les hommes et leur créateur. De l’autre, des mystiques, poètes, philosophes, le plus souvent marginaux, parfois à moitié fous, qui ont su désigner Dieu dans sa dimension infinie, abyssale. Ce Dieu sans visage, Maître Eckhart le mystique rhénan l’appelait «Gottschaft», ou divinité. Le soufi al-Hallaj, qui fut crucifié à Bagdad pour sacrilège, le nommait «al-Haqq», le réel. Un réel où tout est unité. Ces notions, hier transmises au creux de l’oreille, sont peut-être en train de trouver un vaste écho dans un Occident assoiffé de sens.

    Telle est la trame de Dieu par la face nord, le deuxième essai d’Hervé Clerc. Après une longue carrière de journaliste à l’AFP, ce franco-suisse né à Lausanne a écrit en 2011 un ouvrage remarqué sur le bouddhisme (Les Choses comme elles sont, Folio). Son meilleur ami, l’écrivain Emmanuel Carrère, a récemment écrit dans Le Monde: «Dieu est la grande affaire d’Hervé Clerc.» L’auteur du Royaume (P.O.L., 2014) en sait quelque chose, puisque les deux compères philosophent ensemble depuis 25 ans lors de randonnées en Valais. Ni croyant, ni athée, Hervé Clerc poursuit une quête d’infini et il a le talent de partager le fruit de ses recherches avec une aisance déconcertante. Que l’on croie ou non à l’absolu, son livre, érudit, clair, souvent drôle, invite à goûter aux subtiles connaissances de l’ailleurs.

    Le Temps: Pouvez-vous présenter ce Dieu qui n’a pas de nom, cette divinité beaucoup plus englobante qui selon vous est appelée à supplanter le Dieu des religions révélées?

    Hervé Clerc: C’est un Dieu dans lequel la dualité s’efface: il n’y a plus de distinction entre celui qui observe et celui qui est observé. C’est un état que les religions orientales appellent «le réel». Et effectivement j’ai le sentiment que notre époque arrive à la fin de cette représentation anthropomorphe, humaine de Dieu. Les églises se vident, les gens semblent prier de moins en moins. En revanche, la méditation est en plein essor

    – Au fond, il y aurait un dénominateur commun, une vérité universelle qui relie l’humanité par-delà les religions?

    – On peut l’appeler vérité universelle, sachant que ce n’est pas une vérité qui est démontrable. Elle s’expérimente. On avance à tâtons et soudain on se trouve happé, comme dans un rapt. Tout à coup, quelque chose se produit et l’on entre dans une autre dimension, qui est le cœur du réel.

    – Faut-il en déduire que tout est illusion, que le monde dans lequel nous pensons vivre n’existe pas?

    – Non, notre vie n’est pas une illusion du point de vue humain. Si je me casse un bras, la douleur que je ressens existe bel et bien, tout comme les joies et les peines vécues au cours de notre vie. Mais selon les Hindous, l’illusion (appelée «Mâyâ») réside dans le caractère impermanent et toujours mouvant de la réalité empirique. On ne peut pas la saisir ou l’arrêter: c’est un peu comme si l’on essayait de prendre de l’eau qui coule. Cette illusion se retrouve dans le mythe de la caverne de Platon.

    – Vous citez aussi la fable des aveugles et de l’éléphant, qui illustre à quel point ce «réel» est insaisissable dans sa totalité. Pourquoi nous échappe-t-il ainsi?

    – Il nous échappe à nous mais il n’a pas échappé à tout le monde. Il est au cœur de l’hindouisme, du soufisme et de la mystique occidentale. Comment y parvenir? Les approches sont diverses. Un mystique chrétien dira que c’est par la prière. Beaucoup de gens pensent que c’est par la méditation ou le yoga que l’on peut parvenir à atteindre cet état de fusion avec l’infini.

    – C’est dans l’hindouisme et dans l’islam que vous puisez principalement vos sources. Qu’ont-elles en commun, ces deux religions?

    – Elles communient par la cime, bien qu’elles soient très différentes dans leurs rites, leur vision du monde et leur perception des choses. Quand un musulman arrive au terme de sa recherche, il atteint le «al-Haqq», mot qui désigne à la fois la vérité et la réalité. Quant à l’hindou, il parvient à la «Satya»: les voilà réunis au sommet puisque ces deux notions désignent rigoureusement la même chose. C’est ce que le philosophe suisse Frithjof Schuon a appelé «l’unité transcendantale des religions».

    – Vous vous appuyez en majeure partie sur les mystiques ou sur des poètes inspirés qui ont vécu en marge de la religion officielle, voire ont été persécutés par les gardiens du temple. Les religions ont-elles failli, sont-elles dans l’erreur… par nature?

    – C’est difficile à dire. Elles durent depuis des millénaires, comment juger? J’ai l’impression que maintenant, les religions monothéistes arrivent à un état de faillite. En Occident, nous cherchons à tâtons quelque chose d’autre qui pourrait nous correspondre, ce qui entraîne un très grand désarroi.

    – Alors que l’islam est en pleine crise, traversé par des courants fanatiques, vous avouez une tendresse à son égard…

    – Il y a de nombreuses années, je ressentais une attirance pour l’islam au point que j’ai failli me convertir. Malgré son dogmatisme, son Dieu très présent et directif, le Coran recèle une influence lumineuse et subtile, qui reste imperceptible si l’on reste en retrait. Comme le dit un ancien hadith, ce livre a un dos et un ventre, et nous autres Occidentaux ne voyons que le dos hostile et rugueux. «Le Coran est capable de se montrer sous n’importe quel jour», disait Rûmî. N’oublions pas cela, surtout aujourd’hui!

    – Vous pensez que le Dieu des monothéismes s’estompe au même rythme que grandit cet absolu dont nous parlons. «Le désert croît», écrivez-vous. Et ce serait une bonne nouvelle?

    – Pour Nietzsche, dont j’ai repris les mots, ce désert est la désolation, l’absurdité du monde. Moi, je le prends dans un autre sens: cette face désertique de Dieu qui grandit en ce moment dans notre Europe désenchantée me semble porteur d’une félicité inouïe! Cela dit, entre le Dieu impersonnel et le Dieu des religions, les liens existent. Dans son poème «La Nuit obscure», Saint-Jean de la Croix est conduit par un Dieu humain et amical vers l’abîme de l’éternité. Il est en quelque sorte un intermédiaire.

    – «La petite parole est verbeuse, la grande parole est éclatante», disait le sage chinois Tchouang-Tseu. Pour atteindre le réel, faut-il être simple et sans malice?

    – C’est vrai, la parole éclatante n’est pas pour les petits malins! Il y en a une dans les Upanishads où un père, surpris de ce que son fils ait si peu appris des choses essentielles pendant ses études brahmaniques, lui fait décortiquer une figue, jusqu’à l’intérieur d’un pépin, où il n’y a plus rien. Il lui dit ensuite au creux de l’oreille: «Tu es cela» («Tat twam asi»). Cela, ce rien infiniment ouvert, c’est la réalité totale, l’unité du réel.

    – Et «cela» lui apparaît soudainement…

    – Certains bouddhistes disent qu’on peut l’atteindre «soudain dans un éternuement». Ma nièce Philippa, que je cite dans mon livre, a eu dans sa vie quatre crises de folie qui lui sont tombées dessus comme des gouttes de plomb en fusion. Les approches de la folie peuvent être des percées dans le réel. Platon, dans Phèdre, avait vu ces rapports intimes entre la folie et la sagesse.

    – Dans votre recherche vous vous revendiquez aussi l’héritage de la pensée critique. Est-elle compatible avec les traditions orientales que vous évoquez tout au long du livre?

    – Naturellement! Je pense que nous pouvons renoncer aux dogmes religieux qui sans doute ont fait du mal à l’Occident, mais en aucun cas à la pensée critique, qui constitue le meilleur de notre héritage. Nous prenons des mots, nous les interrogeons, les décortiquons: c’est une excellente chose. Pour ma part, j’ai abordé l’étude de ces grandes religions de l’Orient sans perdre de vue notre maison commune, la Grèce, ou toutes choses trouvent place et mesure. »

  • avatar
    Pascal

    Très joli billet sur l’instrumentalisation de l’antisémitisme.

    Ptêtre que les députés voteront finalement contre la pénalisation de l’antisionisme ?

    En théorie, si leur idée est qu’assimiler l’antisionisme à l’antisémitisme dans la loi reviendrait à criminaliser la pensée antisioniste et adouber le sionisme comme seule expression légitime alors qu’il s’agit d’une « idéologie qui se discute » comme d’autres idéologies, pour pousser à se désintéresser de ce qui se passe en Palestine, ils risquent ptête plus de provoquer une sorte d’effet Streisand. Parce que y a clairement une différence.

    Et puis serons-nous coupables d’antisionisme-antisémitisme si nous relayons des vidéos ou des articles de juifs s’opposant au sionisme / à Israël ? Seront-ils jugés coupables de haine contre eux-mêmes ?

    C’est à Nabi Saleh que j’ai abandonné le sionisme : https://www.ujfp.org/spip.php?article6086

    Entre les lois contre les « fake news », les lois pour « pacifier les manifs », et cætera, de quoi douter des « effets positifs » pour tout un chacun.

    Pour ce qui est de l’antisémitisme, les Eric Zemmour et Marine Le Pen doivent ignorer (ou font genre pour leur ligne politique) l’antisémitisme de militants à priori d’extrême droite. Je ne sais pas quelle est la démographie des ayant eu une expression d’antisémites, signalements / condamnations, au sens du pourcentage suivant tel ou tel critère, mais bon, en tout cas, me fait penser à un petit doc d’un youtubeur qui a essayé de retracer l’histoire du sionisme et qui a dû reprendre des extraits d’autres docs et où dans un passage il est question de stratégie qu’évoquait un des pères fondateurs d’Israël, des propos qu’il aurait tenu autour dans l’idée de favoriser l’Alya, pousser à l’immigration en Israël via alliances avec antisémites en Europe – Allemagne. Il ne me semble pas qu’il était avancé de preuves comme quoi ça a été réalisé / concrétisé (au sens que si y a eu développement de l’antisémitisme, ptêtre pas prouvé qu’il y ait eu grande influence de sionistes sur eux), mais les propos seraient avérés.

    Et sinon, vu photo de gilets jaunes manifestant avec pancartes du genre : « Antisémitisme, islamophobie, racisme, pas en notre nom ».

    Bref, y a diverses thèses expliquant l’antisémitisme de populations à travers l’histoire, et peut lutter contre dans divers lieux d’expression, mais l’antisionisme, ça me semble plus délicat. Après, je pense que le plus « efficace » et qui pourrait se faire raccorder autant les tenants / aspirants du sionisme que de l’antisionisme, c’est évolution de paradigme.

  • avatar
    Tony

    C est toujours dans l Intérêt de quelqu uns a ne pas soulever le probleme de tout en chaqu un , car evidement avec cet macroni chaque mois ils mettes des lois anti démocratique et anti constitutionnel voir a l opposez des droits de l homme et de la liberté d expression , ce qui fâche surtout ce qu au font il ne veulent pas remuer la boue qu un gouvernement presque facho , je dit presque parsqu il ne faut pas toujours abusez même des mauvaise choses meme si la réalité démocratique est toute autre , Colonisation quand la France continue de dominer c est colonies , économiquement ce qui est suffisant , on revient toujours aux même débat en faite , jamais soulever dans les médias , nos conditionnement , et les conditions qu on impose entre les gens , Domination et Contrôle , incontournable dans le colonial
    j ai écouter macron alors il commence par les gens de la rue , paf les gilet jaune les manifestation , bottant en touche les réalités ils veulent stigmatisé pour botter en touche , faut pas nous faire croire qu ils n on pas comprit que les gens n en peuvent plus de ce système de prédation , de concurrence , d inégalités de misère et de mensonges
    il parle de haine , chaque jour sa classe a la haine des pauvres de ceux d en dessous a quand des lois interdisant de propager la haine de classe pour des histoires de places ?
    on s en fout de sa place en plus , le gamin qui parle aux autres en disant les enfants qui se fait retourner par le senat sur la crise bennalla , mensonges , contradiction , paradoxe a sont parodisme , le sénat a retenue quand vérité macron et c est équipe sont des amateur , même pas éclairer car cette histoire aurez du être arrêter d entrer au lieu de sa il font perdurer , il est responsable qu il viennes me chercher , les gens le prennes au mot ….normal l animal

    https://www.facebook.com/watch/?v=1376984132443803

    Violences policières : l’ONU met la France à l’amende

    https://www.lepoint.fr/societe/violences-policieres-l-onu-met-la-france-a-l-amende-15-05-2016-2039508_23.php?fbclid=IwAR0RQ2HzTRGUCJMiknOqKau-TM49Sow7Ucgwa28-Kt87_mrhG-S70XuoRnI#

    Le Parlement européen condamne le « recours disproportionné à la force » contre les manifestants

    https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/02/14/le-parlement-europeen-condamne-l-usage-des-lanceurs-de-balles-de-defense-par-les-forces-de-l-ordre_5423513_3224.html?utm_campaign=Lehuit&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR1JswCZqogU8ogUZ3RHxNSaocXL0TE-d156NW4GXbYpzRxBZRq6k5UamSg

    chelou non , dans le meme temps
    et cette histoire n est pas fini , chose étonnante elle apparaît au moment pile poil quand l Onu l Ue condamne les violence Policière et Politique de la France et au moment meme de la fin de l enquette du senat … chelou quand meme , et alors les médias etc.. nous parle d agression de l autre couillon , alors que ce t il passer reelement

    http://www.panamza.com/180219-finkielkraut-bidonneur-sioniste/?fbclid=IwAR3khbI-qv5zIGSJ8iORzNyAxfuTP-t8nThjd4mIBvfHcjEvfJqBqgTcvwY

    bizarre quand meme , c est pas le hasard mais que fait Finkielkraut planter au milieu d une manifestation qui réclame un état pour la Palestine ? tout le monde sait qu il est pro gouvernemental de l ‘ Israël aujourdhuit , ceux gouvernement qui est sans arrêt inviter par macron au passage , alors que condamné mainte et mainte fois mais jamais puni…
    macron parle de complot , bien sur sa n existe pas les complots dans ce systeme des luttes des classes de luttes des places , des pouvoirs et des territoires

    https://www.facebook.com/LaCensureMonAmour/videos/vb.199831183979912/604117150053601/?type=2&theater

    le pire dans tout sa c est qu on continue encore et encore a nié les réalité de ceux du système idéologique de peine et de haine , les mensonges sur les guerres ?! pas de complots , tout le monde sait que ces des mensonges , on en parle jamais et on continue le colonialisme et la négation de ces prédations , les nianian , toujours du bon coter des barrière fiscal et moral …
    j ai pas loupé cette pleine lune cette fois lol

    https://www.facebook.com/1280091938740566/photos/a.1280094432073650/2076477529101999/?type=3&theater

    remplie de symbole et fraternel salutation …
    https://www.youtube.com/watch?v=8ShH6s1DU7w


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER