Ne change pas ton prénom ! 5


FavoriteLoadingAjouter aux favoris
Il s'appelle Mohamed.

Sa vie, c'est son œuvre ; son œuvre, c'est sa vie.

Il signifie la grâce à laquelle Dieu a rendu grâce.

Prière qui se contente de prier sans pensée de derrière...

Ses yeux n'ont jamais cru bon de distinguer entre la cité des hommes et la cité de Dieu.

Et ses vœux sont accessibles même à ceux qui ne sont guère pieux.

Être et non paraître vertueux, en se livrant corps et âme à Dieu.

En croyant dur comme fer, que l'enfer c'est quand on cesse de croire que le plus beau puisse avoir lieu.

Ce n'est ni peinture, ni sculpture, ni architecture, mais une posture sans imposture...

Une ouverture et en même temps une couverture, qui rapproche le créateur de sa créature ou la créature de son créateur...

Ou le délivre des mauvaises habitudes et des vieilles certitudes.

C'est écrit noir sur blanc dans le Livre des livres...

il suffit de le lire pour saisir qu'un prénom, on peut le choisir.

Mais pas le nom... C'est lui qui vous choisit.

Les accidents sont contingents, mais la substance n'est pas un accident.

Elle est nécessaire... plus que nécessaire pour être, paraître ou devenir sincère.

On me dit, tu as du sang arabe qui coule dans tes veines,

je dis non, je n'ai pas cette veine.

On me dit : Pourquoi tu défends ce prénom musulman ?

Je ne sais quoi répondre...

Je le fais peut être au nom de ceux qu'on oblige de changer de prénom en échange de quelque compliment, circonstanciel ou matériel.

Hé l'arabe, tu m'entends ?

tout appel est un rappel...

Tu te mens si tu t'appelles autrement !

 

Personne

 

Share Button


5 commentaires sur “Ne change pas ton prénom !

  • avatar
    Pascal

    Très joli billet d’appel à ne pas changer de prénom, défense contre les Zemmour, hommage à et aux Mohamed et cætera, à un état d’esprit face aux discriminations que peut avoir du fait de peurs identitaires.

    Zyeuté vidéo d’un animateur radio qui a fait pour réponse à Zemmour sur les prénoms, surtout une liste où il a cité divers prénoms de ceux qui ont participé à la culture Française, vécu un temps en France. Les prénoms ont une étymologie, porteurs d’une histoire, peuvent avoir de leur équivalent / traduction dans plusieurs langues, un certain nombre ptêtre être francisés, mais me semble que ça fait parti du charme qu’ils soient choisis en fonction d’histoire des individus, et que « l’honneur » de la France se trouve dans cette richesse, et se passerait bien en tout cas de la défense que pense en faire Zemmour. Et j’aurais tendance à me dire qu’il polémique dessus plus pour la polémique, d’autant qu’il a suggéré à une de changer de prénom pour Corinne, dans son idée que les prénoms devraient incarner l’Histoire de la France, être du calendrier chrétien, mais si il a été francisé, il ne l’est pas plus, et bref, l’histoire et évolution des langues et prénoms s’est faite dans un tout qui semble échapper à Zemmour, qui évolue, évoluera sûrement de génération en génération sans sa volonté de vouloir imposer / faire pression pour des changements de prénoms.

    Appel au for intérieur

    « M’dame, m’dame, est-ce que vous ne seriez pas en train de vous noyer ? Besoin d’aide ? Que puis-je pour vous aider ? »

    « Halte, où est-ce que vous allez comme ça ? »

    « Ben, vous voyez pas la dame ?, me semble qu’elle a besoin d’aide, être sortie de l’eau ! »

    « C’est ce qui vous semble, et peut s’en sortir seule, et qui me dit que vous n’avez pas une pensée de derrière ? »

    « Euh, ben… »

    « Comment vous vous appelez ? »

    « Euh, ben, j’ai un vieux téléphone portable, dont je ne me sers pas vraiment, mais de toutes façons, pour s’appeler soi-même, puisque c’est la question, ben, euh, comme tout le monde ? Je tente de méditer, de me questionner, en mon for intérieur, comme si je téléphonais et qu’à l’autre bout du fil c’est moi-même qui répond, ou disons une sorte de miroir, ou plutôt une image de l’âme, ou je ne sais quel qualificatif correspondrait le mieux. »

    « Euh, c’est une plaisanterie ? »

    « Euh, ben, on peut s’inventer des drôleries dans le for intérieur, mais la méditation, c’est sérieux, non ? »

    « Non, mais, je veux dire, je vous ai demandé comment vous vous appelez ! Au sens de quel est votre prénom, nom ! Me dites pas que vous aviez pas compris ? »

    « Bah, et c’est pas une drôle de plaisanterie que de vouloir contrôler mon identité en cette situation ? »

    « Non, c’est très sérieux, je dois m’assurer que vous n’avez pas de pensée de derrière ! »

    « A quoi ça vous avancerez de la savoir ? Mon identité ne vous en dira rien ! »

    « C’est donc que vous en avez une, de pensée de derrière ? »

    « Bah, je sais pas trop, dépend du sens que vous en donnez, ptêtre ? Aider par amour, parce qu’on aime, est-ce que ça nous fait avoir une pensée de derrière ? »

    « Vous avouez ! Bien. Il me semble que ce n’est donc pas de l’altruisme désintéressé ! Je note ! »

    « Euh, sauf votre respect, un des sens de l’altruisme, c’est que c’est une forme d’amour instinctif. Se soucier du sort d’une personne, parce qu’elle nous est importante, en quoi se serait du… euh, mauvais intérêt, mériterait un jugement négatif ? »

    « C’est que, vous devez sûrement en attendre de la considération ? »

    « Si vous avez déjà eu de l’estime pour des gens, vous devez déjà avoir la réponse, cela doit être universel, je pense.

    Et aider des gens pour qui on éprouverait de l’antipathie, serait-ce moins désintéressé ? Ne serait-ce que pour se dire qu’on en est capable ? Et donc être intéressé par l’orgueil qu’on en retirerait ?

    Et puis de base, quand vous voyez un animal, un être humain en difficulté, me semble que les jugements qu’on pourrait en avoir s’effacent, que ça fait appel à l’instinctif, alors, point de question de penser sur le moment ! »

    « Mouais, mais à ce propos, que connaissez-vous d’elle ? »

    « Ben, je vous ai dit ce que je ressentais, si vous voulez faire un contrôle d’identité sur elle, vous pouvez toujours m’aider à l’aider, puis lui demander ? »

    « Peut-être que vous vous trompez du fait des apparences ? »

    « Bah, elle pourrait avoir des origines algériennes, chinoises, russes, indiennes, françaises, extra-terrestre, voire d’un autre univers, qu’est-ce que ça changerait ? Cela ne changerait rien à ce qu’elle me paraît, non ?

    Et si c’est une façon de me cuisiner un peu plus sur mon identité, tenter d’en savoir plus : du côté de mon père, je ne sais pas jusqu’à quand remonte l’ancêtre qui viendrait d’ailleurs, d’aucuns considéreraient sûrement qu’ils sont de racines normandes, mais du côté de ma mère, surtout via feu ma grand-mère, j’ai du Chinois, de l’Indien, du lord écossais à moins que ma mémoire me joue des tours, un doute sur ça, et autre ; et pour les noms, du Rose-Rosette, du Bruère-Dawson, et d’autres dont elle m’avait parlé ; un mélange du monde. »

    « Donc en fait, qu’importe qui elle est au fond ? Du moment que c’est une femme ? Qu’importent ses croyances et cætera ? »

    « Je n’ai pas dit ça ! Elle pourrait sûrement jouer à être tout un chacun, incarner leur état d’esprit et tout, de leurs réflexions, thèses, mais tout un chacun ne peut pas jouer à être elle, ne peut pas l’incarner. Je ne pense pas, d’autant qu’ils n’auraient pas son apparence, ne pourraient rendre ce qui est au-delà, dont une partie se perçoit / se percevrait par le cœur.

    Et puisque vous évoquez la religion, elle pourrait être musulmane, catholique, juive, ou d’autre confession tel que bouddhiste, cela ne changerait rien à ce qu’elle me paraît, juste que je serais curieux d’en savoir plus sur sa foi, son dieu. Comme on peut apprendre à danser la valse, sans pour autant être Valls. Au sens que si elle devait être sioniste, je ne me convertirais pas pour autant, j’en doute, et si elle devait être une farouche militante sioniste, pourrait y avoir un bras de fer si je puis dire, pourrait y avoir des étincelles dans des débats, mais il ne me semble pas qu’elle le soit ! »

    « Donc en fait, c’est l’apparence que vous voyez, que vous considérez en premier lieu ? »

    « Et la perception par le cœur que j’ai évoqué ? Quand une personne vous semble belle, c’est aussi et pour certains surtout par ce qu’elle dégage, non ? Par son regard, et cætera ! Et si il fallait juger la culpabilité, des torts sur le fait d’apprécier sur ce que nous percevons, ce que nos sens nous font sentir, je crois que tous seraient concernés, la terre serait une prison. Remarquez, peut-être est-ce le cas ?

    Et puis nous pouvons avoir une idée de qui nous sommes dans l’absolu, dans l’incarné, au-delà des fluctuations de l’humeur, des influences de l’environnement, il n’en reste pas moins que nous pouvons toujours en apprendre sur nous, et la connaissance de l’autre, de ses goûts et couleurs, cela se fait avec le temps, et pour l’âme, ptêtre question de longueur d’ondes qui se sent ?

    Mais vous me faites penser à un texte philosophique sur la connaissance de soi et de l’autre, des autres : Le bord de la solitude : https://journals.openedition.org/cm/462

    Je crois pas que j’étais forcément d’accord sur tout, si ce n’est que j’avais trouvé intéressant sa façon de voir la connaissance de soi et de l’autre, des autres, des facettes, le long chemin, tendant vers l’infini. »

    « Vous me semblez sincère, mais vous pouvez vous tromper vous-même, non ? »

    « Ne faut-il pas en faire l’expérience pour le savoir ? Et c’est ptêtre pas tant se tromper. En quoi croyez-vous ? »

    « Bah ! »

    « Je n’ai lu du Coran que quelques extraits, j’ai cru comprendre qu’en dehors des noms qui lui sont donnés, qu’il y avait une branche de l’Islam qui débattait encore de l’essence de Dieu, à moins que je confonde, et c’était un article wiki, mais je crois que c’était ça. Et toujours est-il qu’il est question d’une forme d’amour pour Dieu, et d’aimer ses créations en lui. Mais c’est basé sur une idée de lui, non ? »

    « Oui, mais vous prenez un exemple qui vous montre pourquoi je vous questionne : et si les croyants se trompent sur l’image qu’ils se font, et qu’ils sont déçus devant lui, dans l’au-delà ? »

    « Même si c’est différent de l’idée qu’ils s’en font, ils pourraient être aussi agréablement surpris ? Et puis si y a bien un dieu, passé le temps d’adaptation qui est histoire d’un instant dans l’hors du temps… »

    « Et si c’était un démiurge au sens des Gnostiques ? Un être sadique, aimant le mal ? »

    « Euh, je ne connais pas bien toute la thèse autour, mais y a pas un être suprême au-dessus du démiurge ? Et quand bien même, si même si y a la notion de sainte colère avec l’idée que d’aucuns se font du bon Dieu, en rapport avec ce qui est vécu ici-bas, pourquoi auraient-ils à regretter d’avoir servi un idéal dans l’incarné, ici-bas ?

    Et qui sait si le regard que nous portons et ce que nous faisons ne peut pas influencer la conduite de Dieu ? Rendre réel l’idée que nous nous en faisons ? Vous connaissez le concept des égrégores ? »

    « Mouais, y a de la logique, mais vous réfléchissez plus autour du paraître que l’être, non ? »

    « Si vous le dites, bon, c’est pas tout ça, mais…

    M’dame, m’dame, tout va bien ?!
    Vous êtes dans l’eau, ou bien ?
    Besoin d’aide ?
    Besoin d’un remède ?
    Dites, et j’essayerai de faire au mieux,
    Que l’instant vous soit gracieux !!!! »

  • avatar
    jacou

    Le prénom, le premier nom, the firstname .
    Ce n’est pas pour rien que le prénom est plus important que le nom, le nom est sociologique , le prénom est « métaphysique » .

    – » Le choix de l’âme : Votre enfant vous a choisi
    Plusieurs traditions spirituelles enseignent que l’âme de l’enfant choisit ses parents.

    Vous vous demandez peut être ce qu’il en est ou vous vous dites que si vous aviez pu choisir vos parents, vous n’auriez surement pas choisi les vôtres !
    En fait, il ne s’agit généralement pas d’un choix raisonné, intellectuel comme lorsque l’on choisit quelque chose sur un catalogue mais d’une sorte d’attraction électro magnétique.

    Le Docteur Christophe Massin, psychiatre et psychothérapeute, l’exprime ainsi dans son ouvrage « le bébé et l’amour » : « Une conscience non incarnée se sent invinciblement attirée par ce couple de parent, non sous leur forme physique, mais plutôt par l’énergie particulière qui se dégage de chacun d’eux, pour le meilleur et pour le pire »
    Cette attraction se fait à partir des vibrations, des émanations émises par les futurs parents et les liens karmiques peuvent jouer un rôle important.
    Ces liens karmiques nous amènent à retrouver les êtres avec qui nous pouvons avoir des conflits à pacifier ou avec qui nous avons eu une forte relation d’amour pour continuer à nous accompagner, nous soutenir ou accomplir quelque chose ensemble.
    L’âme est attirée par des parents dont elle sait qu’ils pourront stimuler l’expression de ses qualités et l’aider à exprimer ce qu’elle est venue vivre et accomplir.

    Souvent, l’âme choisit une qualité qu’elle souhaite plus particulièrement venir exprimer et /ou stimuler chez ses parents et son entourage, par exemple la compassion, le lâcher prise, la tolérance, l’amour universel.
    Chaque membre de notre famille est là pour nous aider à révéler, développer ou transcender un aspect de nous même.
    Si un proche nous fait vivre l’abandon par exemple,peut être que nous avons besoin de développer notre autonomie.
    Lorsqu’il y a conflit karmique, l’amour qui peut naturellement se développer au sein d’une famille notamment entre parents et enfants offre un terrain particulièrement favorable pour réparer et guérir ces relations.
    Le but ultime de ces retrouvailles d’âme est de nous ouvrir à l’amour sans aucune limitation, c’est-à-dire de nous aider à nous éveiller, nous s’entraider, nous respecter, nous aimer, sans attente, sans jugement, sans comparaison ni manipulation.

    La famille comme opportunité de retrouver et de guérir ses blessures karmiques

    Lorsqu’ une âme décide de revenir sur terre, elle rencontre ses Guides afin de définir ses choix d’incarnation, c’est-à-dire les facettes d’elle-même qu’elle souhaite expérimenter et développer, les leçons qu’elle a besoin d’apprendre et ce qu’elle choisit de venir guérir, créer, partager et accomplir dans la vie à venir. Le but premier de toutes les âmes qui s’incarnent est de parfaire leur évolution en apprenant à s’aimer, à reconnaitre et à exprimer pleinement leur lumière et leur essence divine.

    L’âme définit ce que j’appelle ses « objectifs prioritaires de guérison » par exemple dépasser sa tendance à se rejeter et donc à attirer le rejet, ne plus remettre son pouvoir aux autres, se libérer de la dépendance affective et développer l’amour d’elle-même. Elle choisit aussi la contribution unique qu’elle souhaite apporter à la terre : « son mandat d’incarnation », c’est-à-dire les talents qu’elle souhaite exprimer et offrir à l’humanité pour contribuer à son évolution, par exemple participer à l’élévation du niveau de conscience en enseignant, en guérissant, contribuer à la préserver la nature, créer de la beauté par des œuvres d’art …
    Cela se fait à un plan très élevé de conscience et cette décision se prend environ trois mois avant la fécondation.
    Elle choisit ainsi avec les conseils de ses Guides les parents et l’environnement les plus adaptés aux apprentissages et expériences qu’elle doit réaliser.

    Par exemple, Laurence que j’ai guidée dans une régression sur ses choix d’incarnation a compris qu’elle avait choisi des parents de deux religions différentes car un des objectifs majeurs de son âme dans cette incarnation était de développer sa tolérance.

    Souvent, l’âme choisit un environnement familial et social qui lui assure la rencontre de certaines difficultés qu’elle a à revivre afin de les transcender.Elle choisit les parents qui pourront faire émerger à la fois le meilleur d’elle-même et les parties plus sombres pour qu’elle puisse les conscientiser et s’en libérer.

    Au-delà des parents, l’âme est attirée par une lignée familiale avec ses forces et ses problématiques, un pays et un contexte historique.

    Quelques mots pour mieux comprendre ce processus : Lorsqu’un être termine une incarnation, il revoit la totalité de sa vie pour en faire le bilan. C’est d’ailleurs ce dont témoignent les gens qui vivent des expériences de mort imminentes (NDE ).
    Il se peut qu’il ai vécu des expériences douloureuses, par exemple d’abandon ou de trahison qu’il va accepter. Dans ce cas, il y a transmutation immédiate de la douleur.
    Et puis, il y a des expériences qu’il ne va pas accepter et dont il va tirer des jugements et des interprétations limitatives sur lui-même ou sur la vie. Par exemple, il a vécu une sensation de trahison très importante et va en conclure que plus jamais il ne pourra ouvrir son cœur et faire confiance.

    Comme le but de l’âme à son niveau le plus élevé c’est de s’aimer et de s’accepter quelle que soit l’expérience vécue, elle va retrouver le même type de difficulté dans une incarnation suivante pour avoir une nouvelle opportunité de rencontrer, d’accueillir et de dépasser cette blessure et les jugements associés.
    Lorsque l’âme fait ses choix d’incarnation, elle choisit les blessures karmiques qu’elle souhaite retrouver pour avoir une nouvelle opportunité de les transmuter.Cela signifie qu’en choisissant ces blessures elle sait qu’elle va attirer à elle de façon quasi magnétique les parents, les circonstances et les rencontres qui vont les réactiver.

    Par exemple une âme qui doit se libérer d’une blessure de rejet, sera attirée par des parents dont elle se sentira rejetée, comme des parents qui souhaitent un garçon alors que c’est une fille. Plus tard elle pourra être inconsciemment attirée par des partenaires dont elle se sentira rejetée. Une âme qui a besoin de guérir une blessure d’abandon sera « magnétiquement  » attirée par des parents qui l’abandonneront ou qui seront peu présents, lui donnant le sentiment qu’elle est abandonnée. Même si ce n’est pas le cas, elle aura tendance à tout interpréter en fonction de ses blessures, c’est-à-dire que la moindre attitude ou parole un peu distante sera ressentie comme du rejet ou de l’abandon.

    Lorsque l’âme fait ses choix d’incarnation, elle n’est pas en contact avec ses mémoires karmiques, donc tout lui parait léger et facile.
    Totalement reliée à sa source divine, l’âme est confiante en ses capacités de réaliser son plan d’incarnation, de dépasser ses anciennes erreurs, d’apprendre ses leçons, de développer les qualités qu’elle a choisi de développer et d’accomplir ce qu’elle souhaite pour aider la terre. Elle sait que l’incarnation lui offre une puissante opportunité de d’expérimentation et de croissance. C’est au cours de sa descente dans l’incarnation qu’elle retrouve progressivement toutes ses limitations, c’est-à-dire la somme de toutes ses mémoires, croyances limitatives, et blessures non résolues.

    Plus l’âme descend vers les plans terrestres, plus elle quitte le sentiment d’unité qui prévaut dans les plans célestes pour entrer dans la dualité .Elle retrouve l’illusion qu’elle est séparée des autres et du divin. .Elle se sent de plus en plus lourde et oublie peu à peu qui elle est dans son essence divine. Cela soulève en elle beaucoup de peurs et de doutes, notamment la peur de de ne pas réussir son « mandat d’incarnation » et de perdre l’amour qui l’habite et le contact avec la lumière divine .Cela explique les résistances à l’incarnation qui peuvent surgir à ce moment-là.
    Certaines âmes ressentent au cours de cette « descente dans l’incarnation » qu’elles ne se sentent finalement pas suffisamment prête et décident de rebrousser chemin. De nombreuses fausses couches trouvent leur origine dans ce processus.

    Tout ce qui n’est pas accepté et guéri, va donc être reproduit par l’âme pour avoir une nouvelle opportunité de le transmuter. Les événements de notre vie vont stimuler nos blessures karmiques jusqu’à ce que nous nous en libérions. Nous attirons inévitablement ce qui est en résonnance avec notre blessure. Nous finissons ce que nous n’avons pas achevé, nous retrouvons les êtres avec lesquels une blessure est restée sans guérison et nous revivons des situations pour lesquelles nous étions restés sans solution. Ainsi ce que nous jugeons chez nos parents, c’est ce que l’âme a choisi de venir rencontrer et guérir en nous. Cela a l’avantage de permettre une meilleure compréhension de la blessure et des prises de conscience nécessaires à notre évolution.

    Quand un être s’affranchit d’une blessure karmique, il contribue à la libération de toute sa lignée familiale.
    Ainsi l’âme est attirée par des parents et par une lignée familiale avec des charges et des potentiels aptes à permettre son déploiement malgré les apparences.
    Votre enfant vous « choisit » donc autant pour vos qualités et vos forces que pour vos ombres et vos faiblesses. Ainsi, à défaut d’être de parfaits parents, vous serez les parents parfaits c’est à dire les plus appropriés pour votre enfant.
    Cette prise de conscience peut soulager bien des peurs et des culpabilités !
    Certaines âmes choisissent également des parents dont elles savent qu’elles pourront les aider à évoluer. C’est d’ailleurs de plus en plus le cas actuellement.

    Extrait du livre « vivre et transmettre le meilleur pendant sa grossesse » de Sophie Guedj Metthey
    Sophie Guedj Metthey est thérapeute et channel. Son site http://www.sophieguedjmetthey.com

  • avatar
    jacou

    Ce qui suit est en fait le préambule ….

    « S’étant coupé de cette relation depuis des siècles, nous avons oublié combien il est important de respecter cet être. Ce qui passe en premier par son nom qu’il choisi pour sa vibration énergètique qu’il l’aidera pour son parcourt de vie et son évolution sur terre. On ne devrait pas nommer un être en fonction de la mode, car, le nom est porteur d’une vibration, d’une note, d’une couleur, une énergie croissante… il est le « vêtement » pour son passage sur terre. Imaginez combien nous sommes mal habillés à notre époque ! et combien cela handicape pour évoluer, dans tous les sens du terme. Alors qu’il suffit d’Etre, en relation avec cette belle âme, pour qu’elle se présente et vous murmure son nom, pour peu que vous lui ayez demandé le soir avant de vous endormir, elle vous répondra forcément, de la manière qui vous sera le plus approprié (méditation, rêve, signes, en faisant le vide pour recevoir le plein (l’énergie), et même… en regardant la télé !) (Les différentes manières de capter le Divin ) »

    http://energeticien-avec-ventouses.over-blog.com/article-la-relation-avec-son-enfant-avant-la-naissance-trouver-son-nom-60336526.html

  • avatar
    Tony

    Bonjour à tou.te.s

    LA PLACE DE MOHAMED EST À L’ÉCOLE, PAS EN PRISON

    Merci de signer et faire signer cette pétition : http://resf.info/P3351 Mohamed passe à la Cour d’appel de Montpellier (à côté de l’arc du triomphe) le jeudi 27 septembre à 15h25

    Si vous en avez la possibilité, venez le soutenir

    Bien cordialement
    RESF 34

    Mohamed à 15 ans ½, a entrepris le long voyage de tous les dangers, depuis la Guinée en passant par le Mali, Burkina, Niger, Libye …

    Arrivé en France 9 mois plus tard, en octobre 2017, il a été pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance, comme la loi l’exige (Loi du 2 Février 1945). Après des formations de remise à niveau à Montpellier, puis à Béziers, et après un test d’évaluation, il devait être scolarisé en septembre 2018. Passionné de foot, il faisait partie de l’équipe de foot de Jacou.

    Le 12 Juin 2018, la PAF (Police Aux Frontières), estime que son extrait de naissance est faux et les tests osseux et dentaires (controversés par le corps médical) lui donnent entre 17 à 19 ans, alors qu’il a eu 17 ans le 20 juillet 2018. Le 13 Juin 2018 il est jugé en correctionnelle puis est incarcéré à la maison d’arrêt pour adultes de Villeneuve Lès Maguelone.

    Il passe à la Cour d’appel de Montpellier (à côté de l’arc du triomphe) le jeudi 27 septembre à 15h25. Si vous en avez la possibilité venez le soutenir

    Nous sommes indignés-es de constater que tous les efforts et l’énergie déployés par Mohamed, par les services sociaux, les éducateurs, les formateurs, les bénévoles, ainsi que son désir d’intégration, soient mis à mal. Nous estimons que c’est un véritable gâchis, c’est la vie d’un enfant brisée.

    NOUS DEMANDONS LA LIBÉRATION IMMÉDIATE DE MOHAMED,

    que sa parole, ses papiers soient reconnus afin qu’il puisse à nouveau bénéficier de l’aide due à tout mineur et poursuivre sa scolarité.

    que lui soit rendu le droit de vivre dignement et de poursuivre dans la voie qu’il s’est choisie sur le territoire français.

    Premiers signataires : AMI, AMIC, AMNESTY Beziers, ATTAC Beziers, ATDQM Pezenas, CCFD Terre Solidaire Pezenas, LSR, MDPL 34, OUSTALITE Lodève, RESF 34, STOP RACISME Pezenas

    Mohamed c est le ptit dernier , on le trouve turbulent alors qu il ne rappel que de sont vivant il a tout a rappelez , c est cieux oubliez sa terre et ces volets , sont enfance de tout les dangers ; voulant grandir en paix avec c est sœurs et frère dans l eol de l école de la vie , dans l an continue d emmuré , d empêcher d éveiller ou d instruire sans souffrir
    comme tout les enfants il ya plus besoin de soutient pour le ramener en gare des monts sous nuages pour de nouveau présage
    parsqu après les guerres sa suffit comme sa , vient le temps des chanson sans maton et sans zonzon

    https://www.youtube.com/watch?v=-uNZWO7Tc04

    la France a tout intérêt dans sont mode de fonctionnement , de production de rappelez les moines de passion en compassion et de compréhension pour tourner les pages sur de nouveaux présages dans un monde unique .
    salutation fraternel

  • avatar
    Tony

    Dans les rennes des plaines vies z humour a sévit lol

    https://www.facebook.com/konbinifr/videos/829619307429553/

    c est exactement sa zemmour est un guignol de l info , il ne sait pas ou il habite ni d ou il vient , sa république ses des pratiques satirique , d ailleurs il en a la tete lol c est un ptit joueur de penalty , si je me rappel bien 10 % pour le soutient a zemmour comme imprésarios , sauf que lui crache sur le noir
    le diable des cons forts c est l arbuste qui cache le commissariat et les commissionnaires au conte
    en attendant les gens ce compte par centaine de milliers chaque années a sombrés dans une société décomplexé de ses exé et égoïste avec ces aînés , c est enfant de l égalité , jusqua a la liberté des plus fragiles est piétiné

    Oui, le gouvernement économise bien sur le handicap

    https://www.liberation.fr/amphtml/france/2018/09/28/oui-le-gouvernement-economise-bien-sur-le-handicap_1681869?__twitter_impression=true

    n’ aillant aucun plan concret pour remédier , tout a le temps a reculer sur les droits et la dignité

    https://creapills.com/apf-france-handicap-detournement-plan-metro-20180927

    créant des chasseurs et des chiens enragés et de la pollution comme munition parsemer sur toute la terre

    Il ne dégrade pas que la nature : le plomb utilisé par les chasseurs nuit gravement à votre santé

    https://dailygeekshow.com/plomb-munitions-dangers-environnement-sante-chasse/

    je me dit attention soyer pleine nature , pleine lumière ,devenez corps sert des mers en protégeant même les blaireaux lol
    Le calvaire des blaireaux en Chine, massacrés pour fournir des pinceaux de maquillage

    https://dailygeekshow.com/blaireau-poils-pinceaux-massacre-abattage-chine/?utm_source=newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=Newsletter_Journaliere_2018-09-28

    ya pas de raison même un gros blaireau comme zemmour a le droit de sentir … et de manger des trufles .

    bonne nouvelle , enfin un maire réquisitionne
    HABITAT. À MONTREUIL, LE MAIRE CONTRAINT À LA RÉQUISITION

    https://www.humanite.fr/habitat-montreuil-le-maire-contraint-la-requisition-661289

    ya tellement de gens a la rue , petits ou grand , agés et peu importe la communauté , un vieux de 80 ans qui dort dans sa voiture , bien blanc mais laisser au banc des accusés de bon a rien , c est quoi ce bordel dans ce pays et l Etat comme dab s assoit sur ce droit quand l idéologie qui le domine sa ne leurs plait pas

    Locaux réquisitionnés par le maire de Montreuil : enquête ouverte

    http://www.lepoint.fr/societe/locaux-requisitionnes-par-le-maire-de-montreuil-enquete-ouverte-pour-violences-et-degradations-28-09-2018-2258725_23.php

    ils essayes de suprimer la loi de la réquisition du général de gaule et la plupart du temps ses des gens de droits d extreme droite , apres on va nous parler de droiture et de création , mais de quoi on parle la , on parle de gens ,a la rue par centaines de milliers et on a pas était dans le gruyère des villes voire les damnés , dont personne ne veut voir
    des villes entières sous nos pieds et dans les tetes des alouettes
    bon de toute facons c est gens on des probleme mentaux , et ils parer qu ils ya des demandes pour verifier

    L’expertise psychiatrique de Marine Le Pen sera réalisée par le Dr Fatiah Benboudaoud

    https://secretnews.fr/2018/09/22/expertise-psychiatrique-marine-le-pen-docteur-musulman/

    il me semble qu il faudrez l étaler , non mais :p
    et regarder de plus prêt le ciel et c est cieux parsque certain n on pas comprit tout les messages qui fuses la lumière et sa beauté

    https://www.youtube.com/watch?v=qWpBduQKTMY
    salutation fraternel .


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER