LES COUPS DE FOUDRE 3


FavoriteLoadingAjouter aux favoris
Les nouveaux tyrans s'inspirent du plus ancien d'entre eux... du Roi des dieux : Zeus pour les grecs, Jupiter pour les latins.

Leur tyrannie n'est pas la tyrannie du logos, elle n'est pas logique, elle ne relève pas de la raison.

C'est la tyrannie du muthos, du mythe et de la mythologie politique qui prétend que quelques uns sont faits pour exercer le pouvoir et tous les autres pour le subir. Que c'est une question de destin comme disent les uns ou de providence comme disent les romains.

Et on entretient le mythe d'un pouvoir synonyme du verbe être et non du verbe avoir.

Mythe qui rend toute politique mythologique... l'État c'est moi diront successivement tous les tyrans qui s'approprient la figure de Jupiter en prétendant être les rois des rois... maîtres et possesseurs de l'univers, du leur et de celui des autres.

Pas la peine de songer à notre Louis XIV, les nouveaux élus, les nouveaux leaders ont tous hérité de Jupiter... au risque de nous déplaire.

Pour les uns, c'est Trump... pour les autres Poutine... et pour nous autres français c'est Macron.

Peu importe le nom, leur ordonnance politique a la même prétention : rendre cosmiques leurs vertus cosmétiques.

Ils ont le noble ou l'ignoble désir de changer le monde de fond en comble, de le rendre Great Again... trois expressions dissemblables et en même temps semblables au nouvel ordre mondial... même si l'exercice de leur pouvoir est pour le moment local ou national. Identitaire seulement par devant, mais il est en réalité, planétaire par derrière.

Comme Jupiter, ils veulent être les maîtres de l'univers, refaire l'image de la planète terre. En fermant ou en ouvrant les frontières, cela revient au même, la fin est toujours la même : régner sans partage et contrôler tous les dérapages.

 

Les nouveaux tyrans n'ont pas seulement adopté le profil de Jupiter, leur dieu de prédilection... ils lui ont aussi emprunté ses armes à feu pour s'emparer des lieux.

Trois armes stratégiques, politiques et symboliques qui sont : le tonnerre, l'éclair et la foudre.

 

Le tonnerre c'est pour assourdir les foules, les rendre sourdes autrement dit pour rendre toute opposition inaudible... les protestations demeurent mais on ne les entend plus, elles sont couvertes par le bruit du tonnerre.

Le même coup de tonnerre nous a rendus tous malentendants : il n'y a ni gauche ni droite mais un haut et un bas, et on n'a guère le choix.

 

L'éclair c'est pour aveugler les foules, les rendre aveugles, incapables de voir et de se voir même en plein jour. Elles sont éblouies par une lumière artificielle qui les empêche de profiter de la lumière naturelle. Certains flash-infos nous ôtent la vue ou nous empêchent de distinguer le vrai du faux...

Pouvoir de l'image qui est à l'image du pouvoir.

C'est ce qu'on appelle de la propagande... l'image qui cache le paysage !

 

Quant à la foudre, c'est pour terrasser les foules, les écraser ou les bruler vives quand elles osent s'élever ou se rebeller... nos démocraties réussissent de plus en plus ce tour de passe-passe, mais toujours d'une manière déguisée, par des voies détournées ou avec des figures masquées comme Google ou Facebook.

 

Qui peut se prétendre à l'abri de ces coups de foudre ?

Sans être Cassandre, on ne peut que redouter ces états qui transforment toutes les têtes qui dépassent en tas de cendres.

Et sans affoler les foules, nous pouvons tout au plus les dégoûter de ces herbes folles qui les enfument ou les consument... à petit feu.

Share Button


3 commentaires sur “LES COUPS DE FOUDRE

  • avatar
    jacou

     » Trois armes stratégiques, politiques et symboliques qui sont : le tonnerre, l’éclair et la foudre. »

    Le retour de flamme : des forges de Vulcain à la foudre d’Indra .

    – L’EMPREINTE DU SACRÉ ENVELOPPE L’ART DU FORGERON
    Souvent, on attribue aux forgerons des pouvoirs surnaturels, magiques ou spirituels. Comme les dieux forgerons, les artisans du métal peuvent utiliser ces forces pour ou contre les hommes ou les divinités. Parfois leur activité est associée à la sorcellerie, et cela les rend redoutables…

    Zeus, Indra, Thôrr et Horus sont armés par des forgerons d’exception
    Symbole de puissance divine et de souveraineté céleste, l’arme ou l’outil sacré par excellence est souvent le Foudre, qui se rattache à l’Éclair et à l’Orage.

    Le dieu grec Héphaïstos forge le Foudre de Zeus, souverain de l’Olympe. Armé de son Fulmen forgé par Vulcain, le dieu suprême romain, Jupiter, reprend la même thématique de la foudre et de l’éclair. Le Vajra du dieu védique Indra, fabriqué par Tvastr, procède également de la foudre… »
    https://blogostelle.blog/2012/04/04/forge-et-metallurgie-un-labeur-mythique/

    -INDRA, CRÉATEUR ET CHAMPION HÉROÏQUE
    Démiurge et fécondateur des Eaux primordiales, le dieu védique Indra concentre en lui l’énergie cosmique et manifeste l’exubérance de la vie. Indra est également un grand consommateur de Soma, le breuvage des dieux. Indra incarne aussi le champion divin qui terrasse le dragon Vrtra et libère les Eaux Primordiales…
    250 hymnes du Rig-Veda célèbrent le divin Indra
    Le dieu de l’Orage Indra apparaît comme le dieu le plus populaire de l’époque Védique. Le Rig-Veda lui consacre pas moins de 250 hymnes alors qu’une dizaine seulement sont dédiés à Varuna… Seulement 35 hymnes évoquent Mitra, Varuna et les Adityas réunis…

    Le mythe d’Indra, qui raconte comment ce dieu anéantit le dragon Vrtra, libère et féconde les Eaux, semble le plus essentiel du Rig-Veda… Les textes décrivent aussi Indra comme le terrible adversaire des Dasyus ou Dâsas, qui pense-t-on peuplaient l’Inde ancienne au moment de l’arrivée des envahisseurs aryens…

    Indra, archétype du guerrier, est accompagné des Maruts, qui correspondent à des groupes de guerriers dans la mythologie et qui sont peut-être le modèle de certaines sociétés masculines de combattants…

    Du chaos à un cosmos harmonisé
    En Inde comme dans d’autres cultures, l’évolution religieuse d’une période révolue vers une nouvelle ère spirituelle se manifeste dans la cosmogonie et la mythologie…

    Souvent, les mythes racontent comment le monde ou l’univers passe d’un état de chaos à un cosmos organisé. En général, un combat mythique originel explique le retour à l’ordre, à l’équilibre et à l’harmonie. Un dieu ou un héros affronte une créature monstrueuse qu’il finit par vaincre… »
    https://blogostelle.blog/2012/04/12/les-dieux-indra-et-agni-illuminent-le-ciel-vedique/

    – » Un mythe est un récit qui met en scène les forces de la Nature, sous la forme de dieux ou de héros . Le mythe se situe dans une dimension intemporelle, celle de l’Origine des choses , avant la naissance du temps historique . Le mythe diffère de la fable . La fable est une histoire qui aboutit à une morale . Le mythe n’est pas construit pour aller vers une morale à recevoir, il reste ouvert à toute interprétation . Myrcéa Eliade en donne cette définition :  » Le mythe raconte une histoire sacrée ; il relate un événement qui a eu lieu dans le temps primordial , le temps fabuleux des commencements . Autrement dit, le mythe raconte comment, grâce aux exploits des Êtres Surnaturels, une réalité est venue à l’existence … C’est donc toujours le récit d’une création : on rapporte comment quelque chose à été produit, a commencé à être « … (Serge Carfantan )

  • avatar
    jacou

    Et ….
    « Les humains ont une potentialité d’Amour considérable ; ils ne s’en rendent pas compte ou ne veulent pas s’en rendre compte parce qu’ils ont peur de ce qu’ils sont réellement. Ils voient ce qu’ils sont dans la matière, ils voient ce qu’ils sont dans la dualité, mais ils ont peur de voir ce qu’ils sont dans la Lumière, ce qu’ils représentent et quelle est leur vraie mission.

    Donc essayez d’accomplir votre mission ! Essayez de faire ressurgir du plus profond de votre être les trésors qui y sont enfouis. C’est comme si vous aviez enfoui des trésors de Lumière et d’Amour sous une très grande quantité de couvertures ! Vous vous êtes dit : » je dois cacher un peu ce que je suis pour pouvoir réellement vivre sur ce monde d’obscurité. Si j’avais réellement la connaissance de ce que je suis, je ne pourrais pas vivre sur ce monde d’obscurité ».

    Maintenant, il est temps d’être ! Il est temps d’être ce que vous êtes ! Il est temps d’enlever vos couvertures ! Ce ne sont pas des voiles, ce sont des couvertures !

    Je vois pulser comme une Lumière dorée, comme un cœur. De cette forme enfouie sous des couvertures sombres, de la Lumière parvient à émaner vers l’extérieur.

    « Les couvertures se dissoudront de plus en plus ; elles se dissoudront grâce à vos propres prises de conscience ; elles se dissoudront grâce à l’Amour que vous aurez pour vous ; elles se dissoudront grâce à l’acceptation de votre mission et de ce que vous êtes.

    Vous pensez que l’intellect est important. Mais savoir combien il y a de centaines, de milliers ou de millions de kilomètres de la Terre à la Lune n’a aucune importance ! Est-ce ce qui est important dans la Vie ? Est-ce cela qui va vous révéler à vous-même ce que vous êtes réellement ? Est-ce cela qui va vous permettre d’aller au plus profond de votre être et de vous révéler à vous-même ?

    Enfants de la Terre, beaucoup d’êtres sont venus vous enseigner pendant de nombreuses années. Beaucoup d’humains ont dit : « C’est toujours pareil, c’est toujours la même chose, on n’apprend rien de neuf ! »

    Il ne s’agit pas d’apprendre puisque la Connaissance est en vous, il s’agit de vous réveiller ! Nous sommes là pour vous réveiller ! Nous n’avons rien à vous apprendre puisque tout est en vous, puisqu’en se trouve l’héritage de tant de vies vécues ailleurs mais qui demeure enfermé.

    Mais maintenant, il est temps d’ouvrir les portes, il est temps de récupérer cet héritage, il est temps de comprendre ! Maintenant, vous devez le faire pour vous, et surtout pour la Vie, surtout pour votre monde, surtout pour cette école qui tombe en ruines ! L’école qui tombe en ruines est votre planète !

    Au plus profond de votre cœur, essayez de comprendre qui vous êtes vraiment, essayez de ressentir cette Vibration de Vie !

    Vous êtes comme des êtres sans vie, vous vivez, sans vivre, alors qu’en vous il y a un feu intérieur, une vie absolument extraordinaire que vous n’exprimez pas parce que vous êtes soumis aux conditionnements de la vie, de la matière, de vos religions, de votre système et de vos lois humaines. »…
    http://ducielalaterre.org/fichiers/amour/la_religion_de_l_amour_98d.php

  • avatar
    Pascal

    Une perle sur les nouveaux tyrans, la tyrannie du muthos, les stratégies sur la scène politique, et cætera.

    « il n’y a ni gauche ni droite »

    Me fait penser qu’un des contre arguments à l’idée d’une constitution hors partis politiques est la crainte que ça « dépolitise », sert idéologie qui ne porte pas son nom. Sauf que à la différence de ce qu’a fait Macron avec son mouvement LREM, ou de ce que d’autres proposent avec l’Upr, il ne s’agit pas de rassembler sous la même bannière politique mais d’une idée commune pour tenter de favoriser une démocraite plus directe, sur laquelle il pourrait y avoir débat au cas par cas et qui n’empêcherait pas ensuite, une fois le cadre posé, que la politique de la France ait une place sur l’échiquier classique, avec ptêtre en théorie position plus marquée contre le néolibéralisme. Madame Mabrouka M’Barek, députée constituante tunisienne, avait témoigné un peu sur ça aux auditions programmatiques de JLM2017.

    « Ils ont le noble ou l’ignoble désir de changer le monde de fond en comble, de le rendre Great Again »

    Pour ça, en plus ou avec le fait qu’il a des forces en présence contre lesquelles un politicien ne peut pas grand-chose seul, je pense qu’il faudrait un programme qui favorise la « démocratie politique et économique ». J’entends par là que par exemple, Macron avait écrit un livre « Révolution » et avait vendu son programme comme « une révolution copernicienne », alors que c’était-est très discutable-contestable, pas grand-chose à voir, plus contre-révolutionnaire de l’avis d’autres. Quant à Trump, je ne sais pas si Kim Jong-un va lui proposer ses crèmes anti rides pour écouler les stocks même si dénucléarise et donc plus besoin d’échanger contre de l’uranium, mais si peu après son élection d’aucuns ont espéré qu’il change des choses, améliore la situation économique de son pays en faisant moins le jeu des néoconservateurs / guerres impérialistes, son « Great Again » restait dans une optique soumis aux lobbies tel que le complexe militaro industriel, climato-sceptique et compagnie, sans idée de refonte de l’économie.

    Après, il y a la théorie et la pratique. Et avec le temps, peut être découragé de « militer ». De ce que j’ai lu d’articles sur témoignage /tranches de vie de l’anarchiste Kenneth Rexroth et réflexions que Tolstoï auraient eu, ressort un peu l’idée que cristallise une citation de Gandhi, ainsi que « Agis en ton lieu, pense avec le monde » (Édouard Glissant), trouvée sur : « Autonomies » : Synopsis – l’histoire du film : http://autonomies.fr/le-film/synopsis/

    Teaser : https://youtu.be/DLLYPQVDSvM

    Bref, y a le potentiel et des alternatives qui se développent, le pouvoir de l’image peut être utilisé pour défendre cause telle que la Palestine et cætera, mais comme vous l’expliquez, tel que je le comprends, le pouvoir sur les foules est plus utilisé autrement, via les médias de masse fait plus les propagandes pour le capitalisme / néolibéralisme / impérialisme, pour les justifications des guerres, continuent d’avoir une certaine efficacité aux USA et cie. Me fait d’ailleurs penser au doc’ sur la fabrique du consentement, qui aborde le pouvoir de la propagande via les médias de masse, par les gouvernements et puis par les lobbies.


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER