Entre Kim Jung Un et Donald Trump 4


FavoriteLoadingAjouter aux favoris
Qu'est-ce qu'un pantin ? Il n'y a pas plus enfantin...

Figurez-vous qu'il ne s'agit que d'une figurine burlesque dont on agite les membres au moyen d'un fil pour faire de la figuration, pour abrutir les plus avertis et divertir les plus abrutis... pirouette, girouette, marionnette !

Le pantin gesticule en vain, sans cesser d'être ridicule.

Parce qu'il confond le fond et la forme, le pouvoir et l'abus de pouvoir, le valoir et le faire valoir.

L'insoutenable légèreté de l'être, c'est lui, dans toute sa splendeur.

Et malgré son insistance, il ne parvient jamais à dissimuler son inconsistance !

 

Entre Kim Jung Un et Donald Trump, lequel est le bouffon, lequel est le guignol ?

On hésite entre la vacuité de l'un et la vanité de l'autre et on est toujours à l'affût de leurs dérives excessives.

Le plus curieux, c'est qu'on a tous fini par les prendre au sérieux. Peut-être à cause de leur singulière pratique du pouvoir, qui sape les fondements de tout pouvoir.

Ils ont la tenue, pas la retenue nécessaire pour contenir leur joie ou leur colère.

Leurs débordements sont en passe de devenir, légendaires.

Ils plaisent à force de déplaire.

Et pourtant, ces deux niais nous donnent l'impression de régner, d'imprégner même nos petites destinées...

Peut-être parce que nous ne disposons pas de véritables modèles à leur opposer ?

Notre monde mondialisé, hyper médiatisé n'a plus de leader désormais mais des dealers qui n'ont d'autre souci que de se faire du blé ou inonder le marché...

Nos deux pantins se font remarquer parce qu'ils sont démarqués, ils sont devenus des identités remarquables, parce qu'ils ne se soucient pas de leur image de marque... l'un est pris pour un tyran, l'autre se prend pour un prince charmant... mais les deux ont compris comment il faut s'y prendre : régler à outrance ou dérégler à outrance. La règle : c'est l'outrance, l'extravagance.

Le premier gère son pays comme une entreprise et le second gère son pays comme sa chemise.

Vous avez sans doute hâte que je vous dise le nom du marionnettiste qui les agite à sa guise ?

Qui est derrière nos deux compères ?

La réponse me semble pourtant claire : c'est l'Histoire.

Les deux ont été reçus en vertu d'un concours de circonstances... les deux ont bénéficié non de l'appui de leur peuple mais de la recrudescence du populisme... Le seul mode à la mode.

Et en dépit des apparences, ils ne sont ni bêtes, ni méchants, mais faibles, fondamentalement faibles... deux jouets de l'Histoire qui nous racontent des histoires sur ce qui nous reste de communiste, sur ce qui nous manque de capitaliste... une suite dans les idées ou des idées sans suite qu'on exprime avec un petit tweet.

Reconnaissons-leur tout de même une vertu : ils sont pantins certes, mais ne sont pas putains bon marché... mais des putains de luxe, hors de prix qui se font désirer même si elles n'accouchent jamais que d'une souris... d'une souris verte qui courait dans l'herbe... je l'attrape par la queue... je la montre à ces messieurs... ces messieurs me disent : trempez-la dans l'huile, trempez-la dans l'eau... ça fera un escargot tout chaud !

Share Button


4 commentaires sur “Entre Kim Jung Un et Donald Trump

  • avatar
    Pascal

    Une perle sur le sommet entre les deux, sur les deux, le fait de la mondialisation, et cætera.

    Par rapport à l’Histoire derrière, le fait de ne pouvoir opposer de modèles, je pense qu’il faudrait que les populations soient prêtes à ce que la politique fonctionne autrement, qu’un seul politicien / individu quelque soit ses idées est confronté à un système éco-politique forgé dans l’Histoire de la civilisation / de son pays et qui peut plus facilement l’influencer que l’inverse dès lors qu’il cherche à s’impliquer. Dans les pays à élections, il y a bien la possibilité de fonder de nouveaux partis politiques quand s’agit de représenter un programme différent, mais reste confronté aux rouages classiques. Par exemple, Larry Lessig avait essayé de faire bouger les choses aux USA sur du financement en politique, pour que les idées en politique soient moins soumises au pouvoir financier et médiatique lié, mais il n’avait pas pu aller jusqu’au grand débat démocrates où il aurait pu démultiplier la portée de son avis, du fait qu’ils lui ont mis des bâtons dans les roues, en gros.
    Bref, veut pas dire que peut rien faire individuellement / collectivement, mais c’est délicat, question de nombre. Des théoriciens d’inspiration marxiste, des situationnistes, considèrent d’ailleurs que c’est plus l’Histoire qui un jour ou l’autre fera que l’ère sera propice à changement de paradigme, avec bien sûr des gens ne renonçant pas et tentant de faire que ça évolue / se révolutionne, mais donc question d’ensemble où y aurait synergie entre l’Histoire et tout un chacun.

    Mais sinon, ceci dit, en zyeutant dernièrement un article sur les Zad en France, dont Notre-Dame-des-Landes, j’ai découvert le concept de la Zomia qui est un peu dans l’esprit des Zad, de lutte contre les gouvernements, qui est un terme géographique pour désigner une vaste région du sud-est asiatique qui fait une superficie de plus de 50 % de l’Union européenne et où y aurait diverses communautés, plus de 100 millions de personnes y vivant avec organisation politique assez proche de l’idéal anarchiste, si j’ai bien compris.

    Conversation au sommet sur tweeter

    Trump : « @ tous : J’ai réussi ! Je suis le roi du monde ! Je mériterais comme Obama le prix Nobel de la paix ! #vivemoi »

    Kim : « @ Trump : Hey, oh ! Avant de te prendre pour Léo dans le Titanic, n’oublie pas qu’on est deux à signer, et que je ne suis pas Kate, et tu connais le sort du bateau ? Si ça fait plaisir, c’est grâce à nous deux ! #vivenous »

    Trump : « @ mon petit Kim : Rabat joie ! J’aurais pu te bombarder si j’avais voulu ! J’ai le nucléaire et pas toi, nananère ! #laforceestavecmoi »

    Kim : « @ Trumpounet : Pfff ! Tu veux qu’on refasse le sommet ? Si tu ne veux pas la guerre avec la Chine et la Russie ? #mêmepaspeur »

    Trump : « @ mon petit Kim : Bon, bon, en route vers la paix ? #peace #worldisgreatagain »

    Kim : « @ Trump : Tu fais bien le show, mais t’en fais pas un peu trop, un peu excessif de considérer que ça va rendre la vie plus belle pour tout le monde, non ? Et puis en Corée du nord, nous avons toujours été géant dans l’esprit ! #vivemadynastieetmonpays »

    Trump : « @ mon petit Kim : Rabat joie ! Mais euh, ah, un des ministres vient de me faire regarder une vidéo d’une Française qui parle de nous, voici le lien : https://www.youtube.com/watch?v=sbK6PACGhuY

    #noussommesdesstars »

    Kim : « @ Trump : Euh, si j’ai bien compris ce qu’on m’a traduit, la madame artiste philosophe poétesse journaliste se moque un peu de nous, non ? #question et surtout #impression »

    Trump : « @ mon petit Kim : Cela change des journaux qui repassent en boucle les infos, les storytelling qu’on leur sert ou qu’ils pondent sans trop d’analyses ou de pertinence, et du moment qu’on parle de nous, en bien ou en mal, c’est signe que nous laissons pas indifférent ! #vivemoi »

    Kim : « @ Trump : C’est toi qui le dit ! Elle considère quand même que nous sommes des pantins de l’Histoire et que nous sommes des hommes de joie ! Elle nous taille un joli costard ! C’est son humour, ou elle le pense sérieusement ? Elle ne nous a jamais rencontrés, elle ne connaît de nous que l’image médiatique d’homme de pouvoir ! #jesuisKalimero »

    Trump : « @ mon petit Kim : Certes, mais je crois qu’elle nous a malgré tout bien cernés pour ce qui est de nos rôles politiques ! Donc on ne peut pas dire qu’elle nous taille un joli costard, nous nous en chargeons très bien tout seuls. Il y a tellement d’images de nous dans l’ère de l’hyper médiatisation. Après, si je crois qu’il y a aussi de l’humour, de toutes façons, elle nous range dans les hommes de joie de luxe ! #fierdetreduluxe »

    Kim : « @ Trump : Elle a quand même parlé de n’accoucher que d’une souris ! Bon, nous n’avons pas fait grand-chose mis à part lancer le processus d’accords pour dénucléariser, mais, euh, bon. #jesuisKalimero »

    Trump : « @ mon petit Kim : Allons, allons, soyons beau joueur, nous devrions lui faire un don pour la féliciter pour la qualité de son art, de son travail ! »

    Kim : « @ Trump : Faites-lui un don pour nous deux, moi je troquerai en souvenir du communisme. Vous pensez qu’elle a des amis qui pourraient me fournir en uranium ? Si je lui offrais de mes stocks de crèmes anti-rides ? #vivelecommunisme »

    Trump : « @ mon petit Kim : Et la dénucléarisation ? Et puis vous avez vu comme elle est ? Elle en a pas besoin et en aura probablement jamais besoin ! Si je n’étais pas avec Melania, je crois que je prendrai tout de suite un billet d’avion pour la France ! »

    Kim : « @ Trump : Désolé, question d’habitude qui ne se perd pas si facilement. Après, l’uranium pourra me servir à autre chose ? Et si elle n’a pas besoin de crème pour elle, peut-être pour de sa famille ? Mais bon, sinon, vous vous emballez ! Vous ne savez pas où elle habite, et vu ce qu’elle dit, je doute qu’un capitaliste puisse la charmer ! #vivelecommunisme »

    Trump : « @ mon petit Kim : Qui sait ? Mais bon, à propos de capitaliste, sur ma capacité à raconter des histoires sur ce qui manque de capitaliste, je pourrais la conseiller ! Je me questionne sur l’efficacité du Un don n’a jamais fait de mal à Personne. Si l’idée est d’avoir le plus de dons possibles, j’ai des doutes sur le fait que ça en motive plus que si y avait d’autres messages ! D’autres messages pourraient sûrement lui faire recevoir des dons à foison ! #questionnementcapitaliste »

    Kim : « @ Trump : Quel message pensez-vous qui serait le plus efficace ? L’objectif est peut-être ailleurs ?! Pour signifier que nous avons fait et faisons mal à des gens ? De ce que je comprends, elle doit vouloir nous signifier que nous avons dû lui faire beaucoup de mal à elle ou d’autres avec nos politiques, nos manières et tout. #commentsefairepardonner ? »

    Trump : « @ mon petit Kim : Pour le message le plus efficace pour recevoir des dons à écrire en fin de vidéo, je ne suis pas certain. D’un point de vue marketing, tout dépend de son public, et vu l’aspect hors du commun, le mieux est sûrement qu’elle continue comme elle le sent. Donc en fait, je ne sais pas trop.

    Et pour se faire pardonner, je ne sais pas trop non plus ! Quels que soient nos éventuels mots d’excuses, nos rôles de politiciens continueront sûrement de lui faire du mal, et si c’est pas nous, d’autres, alors ? #jesuisetjerestepourlinstantleprésidentdesUsa »

    Kim : « @ Trump : Peut-être tout simplement lui écrire qu’on la trouve formidable elle et ses créations ? »

    Trump : « @ mon petit Kim : Vous vous souciez finalement de votre image de marque ? »

    Kim : « @ Trump : Ben, c’est un peu comme une camarade de camp politique, de ce que je comprends ! Donc ça m’embête un peu que la politique sur la Corée du nord la contrarie ! Mais c’est du souci pas pour l’image, mais du souci pour elle ! »

    Trump : « @ mon petit Kim : et que faites-vous contre les dissidents en Corée du nord ? Vos citoyens qui sont contrariés ? #parolesdepoliticien »

    Kim : « @ Trump : Bah, justement, ils le sont parce que… euh, bon, joker ! Mais sinon, une idée ? #alarechercheduneureka #uneidée ? »

    Trump : « @ mon petit Kim : Nous pourrions lui demander ce qu’elle voudrait qu’on fasse pour se faire pardonner, nous serions plus assurés de faire moins de bêtises ! #réponse »

    Kim : « @ Trump : Peut-être. Mais là, va falloir que je retourne en Corée du nord et l’accès à internet y est limité. Bon #jecroisquejaicompris je vais faire comme je le sens ! »

    Kim : « @ infoscenario : Madame du journal de Personne, moi et le Shrek américain pensons que vous faites des journaux excellents, que vous et vos créations êtes admirables, que vous êtes une super personne. Nous vous souhaitons le meilleur pour vous et vos proches, bonne santé, prospérité et tout !! J’essayerai de vous faire un don à l’occasion ! »

    Trump : « @ mon petit Kim : Bon, ce n’est pas tout ça, mais j’ai à faire ! Bon retour en Corée du nord ! @++ »

  • avatar
    Revolta

    C’est tout de même étrange de vilipender l’expression de la volonté du Peuple que l’on nomme démocratie, mais « populisme » dés qu’elle ne convient pas à la nouvelle norme de pensée autorisée, dite « humaniste ». Coup de maître pour les deux sbires, Trump fait reculer la guerre atomique, qui s’en désolerait… Kim fait reculer la réunification des deux Corées, tout le monde s’en fiche un peu, il faut le dire.

    Je ne suis pas sûre qu’aujourd’hui en France il y ait beaucoup plus de liberté d’expression qu’en Corée du Nord. Sauf si on est pro migrants, pro le lointain au détriment du prochain, pro l’étranger à qui l’ont doit tant de choses et rien à son propre peuple, etc etc… Vivement la bonne grande claque aux eurocrates pour les prochaines élections européennes , pour une Europe des Nations qui n’ont pas besoin de tutelle ni de prédateurs financiers ni de leçons de morale , mais de frontières. De quel droit devrions-nous accueillir les bateaux que les ONG vont remplir aux bords des eaux territoriales de Lybie, les passeurs leurs complices leur téléphonant pour prévenir qu’ils envoient des migrants ! Ha la farce !!! Le club med des clandestins pour remplir nos pays plein de chômeurs !
    Avec femmes enceintes, mineurs qu’on ne peut refluer et pour qui est prévu le regroupement familial, avec les cinq épouses du père, les 36 enfants, les vingts grands parents, sans oublier les maladies, les logements, les allocs que ça représente. BIENTÔT LA FIN DU CAUCHEMAR POUR LES PATRIOTES ! VIVEMENT LES ELECTIONS, NOTRE SEUL ESPOIR, AU RISQUE D’UNE GUERRE CIVILE…

  • avatar
    jacou

    « Et en dépit des apparences, ils ne sont ni bêtes, ni méchants, mais faibles, fondamentalement faibles… deux jouets de l’Histoire qui nous racontent des histoires sur ce qui nous reste de communiste, sur ce qui nous manque de capitaliste… une suite dans les idées ou des idées sans suite qu’on exprime avec un petit tweet. »

    Hommage à votre lucidité ! Pourquoi et comment les « premiers de cordée  » pédalent dans la semoule :

    – Question : Comment lâcher le mental, alors qu’on en a besoin ? Quand quelqu’un veut lâcher l’addiction à la cigarette, il arrête, mais lâcher comme cela l’addiction au mental…

    Sanat Kumara répond : « Le mental est une très mauvaise marque de cigarette. Tu as besoin de l’intellect, tu as besoin de la clarté, tu as besoin de l’intuition, tu as besoin de la transparence de la pleine présence qui fait que tu connais. Cela n’est pas le mental.

    L’humanité ne sait plus les règles de son fonctionnement. Le mental n’est que les ondes embrouillées de vos radios chaotiques ou les fumées des plus mauvaises cigarettes. Le mental n’est pas l’intellect.

    Tu as besoin d’être pleine présence éveillée, la pleine présence qui honore chaque fraction de création, qui sait se taire et écouter, et donc entendre, qui entend la voix du cœur, la voix de sa propre intuition, la voix de l’infinie connaissance qui résonne dans les étoiles, qui résonne dans chaque fibre de création.

    La réponse à toutes les questions, la réponse dont tu as besoin professionnellement ou dans tes fonctions de mère, d’épouse ou d’amie, est présente dans chaque brin d’herbe, dans chaque étoile, au cœur de ton cœur. Elle résonne à l’infini, au cœur du silence. Encore faut-il honorer le silence, intensifier la présence, accepter d’être écoute, simplifier, arrêter de « fumer les très mauvaises marques de cigarettes » qui embrouillent les pistes et semblent faire croire que l’on doit chercher la réponse, alors que la réponse est inscrite dans les fibres de ton cœur, dans les fibres du cœur de celui ou celle avec qui tu es en relation, dans le cœur des étoiles, dans le cœur de chaque fibre de création.

    Bien comprendre que, de par cette servitude incessante au mental qui s’agite et qui soi-disant pense, tout s’embrouille et l’on vit dans les méandres enfumés, loin de la clarté. La simplicité implique dynamiser l’attention offerte à la présence. Ne plus écouter les milliers de pensées et ne plus les nourrir. Être la pleine présence et la pleine clarté. Être écoute et réapprendre la voix de l’intellect.

    La voix de l’intellect est la voix du cœur. Les deux sont un. Réapprendre cette clarté qui connaît. Être de cognition et de connaissance parce que l’être est être d’amour et que la connaissance est le chant du cœur. »

    – « Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don.» ( Albert Einstein )

  • avatar
    Tony

    Ils obéisses a une castre qui a ces règles , c est prérogatives , c est priorités dans des idées fixes , la plupart on les même cursus , même éducation a quelques exemption prêt , donc même expérience dans des conditionnement et sur des conditions bien précise , ils ne sont pas concurrent mais frère sur les même bancs d Éole , et décide en l occurrence d être dans le shema des je puéril , en petit comité ils décide des sorts du monde , que la vie en communauté lui serra imposez , celle des intérêts , pouvoir , dominé , tout ce beau monde lorgne sur la même chose , l Intérêt est le même , peu importe les matières qui c est changes , le quoi comme le levier pour si faire c est le pourquoi qui conte dans l antre soit , les dominants domines les peuples lises les boites people et écrives ce qu ils voudrons bien qu on conte, rien ne compte plus que l impression de pouvoir dominé la vie , dans les division de pan air , ils dises construire parsqu ils veulent ce détruire , l un a construit tout un monde de ptites mains

    https://www.demotivateur.fr/article/situe-sur-des-collines-vietnamiennes-ce-pont-offre-une-vue-imprenable-et-semble-etre-maintenu-en-l-air-par-des-mains-geantes-14005

    1 monde ou temps de ponts reste a construire , ceux la oublies les merveilles du monde
    des prisonniers qui hantes ce prenant pour des géant parsque royal luxe serrez seul créateur de monuments

    https://www.youtube.com/watch?v=rigKzJuCb_o

    ils rappels les heures sombre et c est peurs qui installe l horreur et la terreur un peu partout sur terre , planète qui est devenue une poudrière depuis les mensonges des bush et de leur cons paires , normalement on ne devrez pas en avoir peur , vi la peur est un leurre mais elle permet aussi de dépasser et vue les faits , il me semble qu il faut cassé leurs idées , conscientisez , rappelez que l essenciel qu est la vie n est pas un jeu du trump la mort , l humain n est pas sont destin , c est dans le festin qu il se construit , sont dessein n est pas le déclin mais les décliques
    quand rambo et c est stars lorgne sur le jaune , bien sur tout n est pas noir ou blanc

    https://www.youtube.com/watch?v=Rlay7ywbWTE

    parodie je ne savez quoi mettre lol

    https://www.youtube.com/watch?v=MWZfICRNAuQ

    a propos comment tout a commencé ? hum lol
    salutation fraternel .


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER