Cosette et Casse-noisette 3


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

Je suis assise dans un jardin

Je ne sais même pas à qui il appartient

Je ne me souviens de rien...

Ma mémoire défaillante me fait beaucoup de bien

C'est mon amant Alzheimer qui l'entretient

Pour me mettre à l'abri du train-train quotidien.

 

Tiens ! Tiens !

Je viens de voir tomber une feuille d'un arbre

Je ne sais si elle est encore vivante ou si elle est déjà morte

Et je me dis que rien que cette feuille

M'atteste la présence physique, métaphysique d'un auteur.

Je dirai que son passage de la vie à la mort était écrit

Elle ne s'est pas faite ou défaite toute seule

Elle s'est détachée de l'arbre pour se rattacher à toute la forêt de signes

Qui plaident en faveur d'un jardinier...

Qui a implanté sa petite graine et lui a ordonné de croitre avant de s'éclipser.

 

Tiens ! tiens ! Ça me revient

Le sens de cette ordonnance...

C'est bien la preuve physico-théologique de l'existence de Dieu

J'hésite entre sa toute puissance et sa clémence.

Une feuille est morte et sans que la nature fasse son deuil

Peut être parce qu'elle en a d'autres en sommeil

Il y a un dieu derrière qui veille ou surveille

Et toute la nature ne tient que grâce à ce brin surnaturel

À Dieu et à son clin d'œil.

Tiens ! Tiens ! Un écureuil

Pour me rappeler que ce n'est pas demain, la veille

Il a l'air de faire main basse sur le noisetier

Ça y est ça me rappelle Casse-noisettes de Tchaïkovski

Et en même temps, les quatre saisons de Vivaldi

Toute la genèse du vivant, du végétal à l'animal.

Je ne vois que le bien, je ne vois pas le mal

 

Une physique adossée à une métaphysique

Un dieu invisible qui occupe ou s'occupe des lieux

Pour que l'arbre pousse avant que la feuille ne décroche

Ou que l'écureuil s'en mette plein les poches.

C'est physico-théologique

Pour que ce soit fini, il faut qu'il y ait un finisseur.

Infiniment infini...

 

Je lève les yeux au ciel... et je m'émerveille

De voir le seul œil du ciel, le soleil

Qui dispense gracieusement sa lumière

Pour m'éclairer ou pour faire pousser l'herbe sous mes pieds

C'est sensé, bien agencé.

 

Zarathoustra disait que toutes les choses étaient enchainées, enchevêtrées et amoureuses les unes des autres...

Je ne sais pas si c'est Dieu ou mes yeux, la raison de cet amour ou l'amour de cette raison qui tombe comme une feuille

Qui se faufile comme un écureuil

Ou qui réchauffe le cœur comme un soleil.

 

C'est un conte de fées

Où tout ce qui est fait est parfait.

C'est fou ça, j'ai oublié Dieu

Alors que je l'ai sous les yeux !

Auteur interprète : Emeline Becuwe
Scénario : Emeline Becuwe
Actrice : Emeline Becuwe

 

Share Button


3 commentaires sur “Cosette et Casse-noisette

  • avatar
    Pascal

    Magnifique, divine, une perle sur la physique-métaphysique, l’Alzheimer et l’émerveillement, philo-poésie d’instant de grâce en la magie de la vie, retrouvant des bribes de souvenirs, composant un fil de la preuve physico-théologique, et cætera.

    Passé du sentier de brume de l’oubli
    jonché de cendres et de statues dans la nuit,
    s’ouvre les yeux au jour,
    se découvre les alentours ;

    en l’instant, d’autres s’y font échos,
    avivés, animés par le flot
    du souffle de la vie,
    l’esprit ravi
    lie de l’histoire
    de la création,
    comme dans une bibliothèque mû par la magie
    amenant à la découverte de trésors dans les tiroirs de la mémoire,
    de tranches sous les couvertures des 4 saisons,
    philosophie de l’existence qui compose des symphonies ;

    en l’instant, se manifeste
    du « enchanté, gente reine de ce lieu,
    bénies soient les fées qui me permettent de vous revoir,
    j’avais cru que je ne pourrais… ô, céleste !
    C’est du passé, vous voilà, là maintenant, c’est merveilleux,
    puissent les oiseaux chanter pour vous le printemps et son répertoire,
    puisse le grand tout vous être de la providence,
    grâce soit rendue à vous, aux causes, au tout, les confluences. »
    puis se savoure l’instant,
    le fil du temps.

  • avatar
    jacou

    MAGNIFIQUE !
    A mon sens , la plus belle et profonde oeuvre que vous ayez créée , en quelques touches d’un pinceau poétique vous avez dépeint l’absolue harmonie de la création et pour ce faire votre amant Alzheimer vous à donné le baiser de l’oubli du temps soit-disant filant , en ne prenant conscience et vie que dans la SEULE réalité de l’instant présent .
    Oui la création de la nature est parfaite harmonie, l’humanité y a sa place , seulement le terrible ego des humains lui à fait croire à sa supériorité parce qu’il avait la possibilité de penser par lui-même , seulement , ce qu’il n’a pas encore compris ( pour la plupart ) c’est que le fait de penser est une abstraction de la réalité tant que celui-ci est coupé de sa connexion avec la vie palpitante qui se manifeste par une INFINIE diversité

    Oui, tout est absolument relié , aucune pensée, aucune parole , aucune action ne reste contingenté au producteur, l’univers lui-même en est influencé parce que chaque parcelle de création est l’expression du Tout et que le Tout est le Tout
    « Une physique adossée à une métaphysique
    Un dieu invisible qui occupe ou s’occupe des lieux »
    l' »Intelligence Créatrice » omniprésente, omnipotente, omnisciente Se reconnait dans l’infinie diversité de sa manifestation éternellement changeante, mais pour pouvoir s’accomplir dans l’harmonie ( même apparemment chaotique ) , l’amour est ce qui relie, ce qui unit .
    « Zarathoustra disait que toutes les choses étaient enchaînées, enchevêtrées et amoureuses les unes des autres… »

    – « L’amour est la plus universelle, la plus formidable et la plus mystérieuse des énergies cosmiques » – Pierre Teilhard de Chardin.

    – «Vous êtes maintenant à la croisée des chemins. C’est votre chance de prendre la décision la plus importante que vous ferez jamais. Oublie ton passé. Qui es-tu maintenant? Qui as-tu décidé que tu es vraiment maintenant? Ne pense pas à qui tu as été. Qui es-tu maintenant? Qui as-tu décidé de devenir? Prenez cette décision consciemment. Faites-le avec soin. Faites-le puissamment.» – Tony Robbins

  • avatar
    Tony

    Sous nos yeux en nos cœurs , la source est partout vi

    https://www.youtube.com/watch?v=fiJEC0MK0Y0

    Clémentine sur NDL

    https://www.facebook.com/DemKrat/videos/623637921317653/?hc_ref=ARTo2QixSvdkbA7v_M0_q-Pf-HQnqOBjIAtD3b4utsFZ2iYiX63QQpyyaUCbAGOhoV8

    Sous les pavés, la Terre

    https://www.youtube.com/watch?v=RSqVHmsDDYY&feature=share

    vous en voulez des pavés dans la gueule lol , vous n aurez que consciences , sur le vital , l essenciel et l avis infini
    salutation fraternel


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER