AU SERVICE SECRET DE SA MAJESTÉ 2


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

Je ne vais pas nommer les acteurs du drame que je m'en vais aborder mais juste les désigner avec trois lettres de l'alphabet : X.Y.Z. pour que votre imagination puisse les identifier.

Question de droit : la Loi c'est la Loi... même si les faits sont réels, tant que je ne dispose pas de preuve matérielle, je ne peux prétendre qu'à un scénario imaginaire.

Il n'est pas interdit que je sache de mener l'enquête dans ma tête pour ne pas mourir bête.

Théoriquement, toutes les analyses sont permises... la raison se sent toute fière quand elle s'autorise une petite instruction policière.

Peut être parce que je vous sens à la dérive que je joue à la détective.

Je vous rassure : je ne vais pas m'inventer des indices, mais me contenter de détecter les vices cachés de toute mise en scène politico-judiciaire ou médiatico-financière.

L'enjeu étant toujours le même : le pouvoir de l'argent quand ce n'est pas l'argent du pouvoir.

C'est un véritable travail de réflexion et non un vulgaire jeu de pistes.

Pour attiser votre curiosité, j'ai choisi "l'attentat terroriste-islamiste", susceptible d'intéresser ou... d'intriguer un scénariste de métier.

Et même si le modus operandi est toujours le même dans ce genre de coup d'éclat, on peut être surpris si on met toutes les choses à plat.

 

L'acteur du drame, de l'attentat de celui qui va tirer dans le tas, comme ce fut le cas dans je ne sais quel supermarché, l'apprenti-djihadiste qui n'a rien de sorcier, on va le nommer X qui s'apprête à devenir le plus connu des inconnus, en donnant la mort avant de se donner la mort et finir en Martyre.

Mais, parce qu'il y a toujours un "mais" pour bien comprendre ce genre de forfait... mais, ce n'est pas à son bras armé qu'on va intenter un procès mais à celui qui a armé son bras, non l'acteur mais le véritable auteur du drame qu'on va nommer Y, qui ne s'est pas sali les mains, il a opéré à sec, en amont, en donnant son aval.

Comment on l'appelle déjà ? Le commanditaire de l'attentat, celui qui l'a financé ou influencé.

Ça y est ! L'affaire est classée. Il nous suffit de reformuler un verset du Coran pour mettre Dieu et son prophète en examen... Y a pas plus facile que d'incriminer "l'absent de tous les bouquets".

Depuis Jésus, on le sait, il ne se défend jamais.

La mauvaise nouvelle est toute brève : X est entré, il est entré... X a tiré, il a tiré... X a marqué, il a marqué... marqué les faibles d'esprit, eh oui ! Son forfait a été revendiqué... c'est Y qui l'a commandité... et le tour est joué.

Mais derrière cet écran de fumée, désolée de l'affirmer, il y a souvent presque toujours un instigateur, un premier moteur, non pas le créateur mais un fauteur de troubles qui est à l'origine de ce chaos, le rédacteur du scénario, qu'on appelle Z.

Z c'est le service secret qui a su et pu instrumentaliser X et Y pour parvenir à ses fins et réaliser ses ignobles desseins.

Comment il a fait ?

Il n'a rien fait pour nous éviter le drame.

Il était au courant que X était candidat à la mort, avec l'intention de la donner. Il l'a laissé faire en sachant qu'il y a toujours un idiot utile pour le revendiquer, un Y qui cherche à récolter les lauriers... sans débourser le moindre centime et sans devoir la moindre prime.

Z laisse faire X et laisse dire Y sous couvert de secret d'état ou sous le couvercle d'un État adroit... Parfois avec le recours ou l'aimable concours d'un autre état que l'on peut nommer Z'.

On n'a pas besoin d'approfondir davantage notre investigation pour deviner le mobile de ce genre d'atrocités consenties par nos propres services.

J'en vois même deux, deux mobiles concomitants :

1- soumettre l'islam et les musulmans

2- tout se permettre au Proche et au Moyen Orient

En vertu du principe de précaution selon lequel : tous les coups sont permis contre les terroristes... CQFD

C'est ce qu'il faut se dire, en tout cas, pour ne plus être surpris de découvrir toujours les mêmes pochettes surprises !

Sinon, Messieurs dames, à quoi serviraient nos services secrets ?

À nous servir ? Non ! Mais à se servir de nous, à l'insu de notre plein gré.

Share Button


2 commentaires sur “AU SERVICE SECRET DE SA MAJESTÉ

  • avatar
    Revolta

    Personne, vous m’enchantez ! Car pour vous pratiquer (et vous estimer) depuis de nombreuses années, je sais que lorsque vous concédez un petit brin de paille dans votre oeil, vous balancez la poutre ou la poudre peu après dans l’oeil de l’autre et des autres pour rétablir l’équilibre! Nous sommes ainsi un peu le Jiminy Cricket de l’autre, et si nos joutes ne sont pas feintes, elles finissent toujours dans cette forme de jeu, dont nous rions sous cape, tout en pensant : Non mais ! Et sans jamais rien céder au final. Peu m’importe nos antagonisme, que sont-ils en comparaison d’un alter ego de cette trempe ! Un vrai Chevalier des causes perdues, vous êtes, qui ne se renie jamais. Et ça, ça ne se trouve que sous le pied de la monture d’un Chevalier, mon modèle.

    J’ai entamé la lecture du n° 37 du magazine « Inexploré » édité par l’INREES. Je le recommande à tous, Jacou connait peut-être. Fantastique. « Dieu, c’est à dire la Nature » nous dit Spinoza. Philosophie, sciences cognitive, physique quantique, métaphysique, tout y est. Fondée par un photographe qui, 1919 ans qui a vu mourir son frère dans ses bras (une attaque sur son convoi de Moudjahidines en Afghanistan par des islamistes) cette revue est d’une grande qualité. On apprend des tas de choses. Pas de blabla. C’est du concentré d’intelligence et de pédagogie pour être compréhensible par tous ; ça propose de la connaissance sur ce qui est fondamental ; ça ouvre des horizons. Ca laisse un goût très spirituel, très vivifiant ; comme du Kombucha (boisson de thé fermenté avec du sucre considérée en Asie depuis 2000 ans comme élixir d’immortalité, on le trouve en magasin bio, et parfois sous forme de « mère » comme une mère de vinaigre, qui vous permettra de le fabriquer vous-même. Cela requinquerait Personne)

    Bon, je salue bien bas nos Services Spéciaux, qui remplissent les missions qu’on leur confie pour protéger notre pays. Il faut donc remonter la chaîne plus haut, mon Amie… Et s’ils pouvaient butter tous les assassins avérés ou en puissance avant qu’ils ne reviennent en France, j’applaudirais à deux mains. Malheureusement on les laisse rappliquer, ces Français de papier enflammé ! Eh oui, être Français est un honneur, ils ne le méritent pas, ceux qui ne pensent qu’à nous faire payer leur propre inexistence. Ce sont à priori des narcissiques pathologiques, des Nordal Lelandais quoi… Ca promet !
    Assassin, ç’est un mot qui vient de l’Islam, ça ne s’invente pas !

    En photo une famille française typique. Heureusement elles sont encore majoritaires. Il faut des siècles ou de la bonne volonté pour être Français, c’est comme ça. Le reste c’est une invention de cerveaux malades. Tant que les chiens aboient, on laisse passer la caravane. Dés lors qu’ils mordent, ils vont comprendre. Tue Beltrame a signé leur fin. Il n’est pas mort pour rien.

  • avatar
    Pascal

    Très joli billet d’enquête – imagination sur scénarios – instruction d’attentats.

    Me fait penser au doc’ et des billets qui expliquent que le pétrole a été un des enjeux des guerres du 20 ème et de la géopolitique au Moyen Orient et cie, et aussi aux propos de Boris Cyrulnik qui évoquait aussi influence de groupe occulte en rapport avec lobbies pétrolier dans émission peu après attentat de Charlie Hebdo et plus ou moins pendant l’histoire à la porte de Vincennes.

    Bref, saura ptêtre pas ce qu’il en est réellement officiellement (ou alors comme dans ce qu’il est question sur le doc’ autour du pétrole, via documents déclassifiés), si ce n’est que les attentats peuvent provoquer un certain nombre de réactions attendues, que les racistes s’en donnent alors à « cœur joie » en occultant l’implication des armées et tout / en faisant de l’angélisme comique envers ce à quoi ils s’identifient, et que je pense que la « solution éco-politique » ne peut venir d’une guerre-rejet contre une religion / des groupes / pays, mais dans l’idéal via ce qui prendrait en considération les intérêts d’écosystèmes, de l’individu au collectif sans distinction raciste, avec idée telle que celle de Friot ou du Mber, favorisation du végé et cætera, sans que les attentats aient en soi une incidence particulière sur décisions – ré-actions politiques.

    A propos de réflexions sur le terrorisme, l’aspect « politico-judiciaire – médiatico-financier » et « solutions », j’ai récemment parcouru un long article – thèse sur l’écoterrorisme. Le doctorant y formule sa vision de l’évolution du terrorisme, de ce qu’il considère les 4 formes de terrorisme dans l’histoire (anarchiste, anticolonial, nouvelle gauche nationaliste puis religieux) avant celle de l’écoterrorisme qui pourrait devenir de plus en plus importante aux USA et cie (où il considère impliqués les groupes d’extrême droite et de gauche), sans évoquer le terrorisme d’état et tout. Bon, il évoque le caractère révolutionnaire de l’écoterrorisme en ceci qu’il s’agit probablement pour la majorité pas de provoquer des drames humains mais de lutter contre les pollutions qui pourraient nuire à la société, et ptêtre pas évident de traiter le dossier de manière universitaire pour ne pas être accusé de faire de l’apologie de formes d’écoterrorisme / d’être trop parti pris, et il évoque le terrorisme sans accuser les anarchistes-anticolonialistes-bords politiques-religieux d’être terroristes du fait de leurs aspirations-idéaux, et il met en parallèle avec des trucs comme les crimes haineux-racistes aux USA, mais si du danger pourrait venir d’écoterroristes nihilistes instrumentalisés qu’il évoque dans une partie, il l’aborde plus ou moins le tout sous l’angle de l’intérêt néolibéral attaqué en prenant plus ou moins parti pour le paradigme actuel, évoque pas vraiment ce qui en fait l’emprise (il évoque bien partie du financement de groupes considérés écoterroristes, mais bon), de ce qui en fait le terreau / les éventuels manips, comme un certain nombre de médias de masse / journaux de 20 h qui rendent compte simplement de l’actu à travers le prisme de la doxa. Pourrait considérer qu’il lui manque l’aspect scénario-investigation.

    Du monde agité,
    des mobiles et des réactions,
    géopolitique

    Face aux puissances,
    que sommes-nous ? des numéros ?
    dans trame sociale

    Action à penser
    au service d’aspiration,
    en conscience affûtée

    Prise de connaissance
    des thèses, causes à effets,
    possibles ficelles

    Principes de base,
    au-delà des influences,
    à sculpter en soi

    Repères dans la vie,
    acceptation de différences,
    solutions en synergie


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER