La belle trame 2


FavoriteLoadingAjouter aux favoris
Je cherche mes mots pour saluer le cœur qui vole au secours d'une âme.

Merci sans armes et sans larmes, lieutenant-colonel Beltrame pour ce geste téméraire qui nous éloigne de la bête et nous rapproche de Dieu.

Grâce à vous, je ne serais plus horrifiée par le terrorisme, mais plutôt pressée de glorifier l'héroïsme.

Qu'est-ce qu'un héros ?

Quelqu'un qui en fait trop en se disant que ce n'est pas assez.

Quelqu'un qui ne se contente pas de se battre mais va jusqu'à sacrifier sa propre vie pour que les autres continuent de se battre et ne renoncent jamais au juste combat... contre la folie des hommes.

Lieutenant-colonel, Je vous en veux, je vous envie au point d'oser presque vous le reprocher.

Tout en sachant qu'on ne peut reprocher à celui qui fait plus qu'il ne faut, de ne pas faire ce qu'il faut... car vous avez fait exploser le sentiment du devoir !

Tout en sachant qu'on ne peut reprocher à celui qui donne plus qu'il ne doit, de ne pas donner ce qu'il doit... car vous avez fait exploser le devoir du sentiment.

Votre don excède notre pardon donc... pardon... pardon... pardon.

Lieutenant-colonel, vous avez su montrer que la vraie puissance est dépourvue de violence. Que c'est le cœur qui vaincra la peur... et non les rancœurs... qu'il n'y a qu'une voie à suivre :

Pas de complaisance envers soi... et ça va bien au-delà de toute Loi : pas de complaisance envers soi. La vie de l'autre vous a paru supérieure à la vôtre.

Arnaud Beltrame... Une belle trame où tous les fils se sont croisés pour faire de l'homme que vous êtes, l'étoffe d'un vrai héros.

Auteur interprète : Emeline Becuwe
Scénario : Emeline Becuwe
Actrice : Emeline Becuwe

Share Button


2 commentaires sur “La belle trame

  • avatar
    Pascal

    Une perle hommage au lieutenant-colonel Beltrame, sur l’héroïsme, très émouvante.

    Face à la situation plus que tendue,
    mû par ce qui l’a sculpté,
    Arnaud Beltrame s’élança, se lança,
    volontaire pour tenter de sauver,
    prêt à risquer de trépasser,
    il ne put rien pour lui,
    ne put éviter l’impact redouté,
    si ce n’est pour une autre vie, il a réussi,
    et aux derniers battements,
    dans son cœur, ses yeux se posèrent
    une dernière fois sur l’image de sa belle,
    lui demandant pardon
    de ne pouvoir se rendre en juin à l’autel,
    mais aussi sur l’idée d’avoir protégé de l’horizon,
    secouru une âme et son temps,
    c’est ainsi que de son esprit, l’héroïque geste,
    reste vif à des survivants,
    je l’imagine, et continuant vers du céleste.

  • avatar
    jacou

    L’honneur du soldat, de l’officier qui se doit d’être exemplaire dans l’accomplissement de ce pourquoi il a choisi le métier de gent d’arme .

    Toute proportion gardée cela me rappelle que lorsque j’ai fait les 3 jours de sélection, de triage, en vue du service militaire ,à l’issue de divers tests on m’a proposé de suivre le peloton de préparation et de sélection pour les EOR ( Elève Officier de Réserve ) j’ai accepté car dans mon imaginaire officier rimait avec chevalier défenseur de l’opprimé . Nous étions alors en pleine guerre d’Algérie ,à l’issue de mes 6 mois de « classes » effectués en France; de futur EOR potentiel , je me suis retrouvé au ban du peloton ayant réalisé que la chevalerie n’y avait plus cours . Parti en Algérie avec le simple grade de brigadier ( caporal ) alors que j’aurai du être sous-officier ( sergent ) plongé dans la tourmente intense de la tentative du coup d’état des 4 généraux félons, suivi par la création de l’OAS contaminant certains pieds-noirs colonialistes et suprémacistes de la civilisation européenne. Anonymement accusé par certains d’entre eux de mauvais exemple donné par mon comportement « laxiste » envers la population algérienne je me suis retrouvé condamné à 15 jours de taule , puis envoyé dans un régiment « semi »-disciplinaire dans le bled où pour « couronner ma disgrâce » je fus cassé de mon grade de caporal et retrouvé simple 2e classe de base . Ce qui fut mon honneur à moi car je n’ai jamais failli à ma conscience ce qui par la suite m’a permis de tourner la page sans les séquelles de tous ceux qui ont volontairement ( rares ) ou involontairement par peur et obéissance ont été amené à commettre des actes qui par la suite ont hanté leurs vies .
    Actuellement sur la planète il y a un « combat » d’une toute autre envergure , c’est celui de l »éveil de l’humanité, seule chance pour elle non pas de survivre mais de vivre enfin pleinement .

    – Rester neutre
    Pouvez-vous nous dire quels sont les grands efforts que nous devons faire pour parvenir à un éveil qui nous ferait basculer collectivement ?

    Ils me disent :

    « C’est une minorité d’hommes, une petite partie de l’humanité, qui entraînera une plus grande partie vers les grands changements positifs.

    Actuellement, la chose la plus terrible pour l’humanité est la peur ! La peur est distillée en permanence au travers de vos médias, au travers de tout ce que vous pouvez entendre sur ce qui se passe dans divers pays.

    Nous ne vous demandons pas de ne pas avoir conscience ou de ne pas savoir ce qui se passe dans tel ou tel pays, ou même dans votre propre pays, nous vous demandons de ne pas mettre une vibration inférieure, une vibration de peur, de souffrance et de mauvaise compassion sur ces informations.

    Il faudrait que vous puissiez être neutre par rapport à tout ce que vous pouvez entendre ou voir. Etre neutre n’est pas être dans l’insensibilité totale ! Cela veut dire qu’il ne faut pas vous investir émotionnellement. Vous pouvez avoir de la compassion, mais surtout ne vous investissez pas émotionnellement parce que non seulement vous n’êtes plus neutre, mais vous donnez de l’énergie à ce qui ne doit pas en avoir.
    http://ducielalaterre.org/fichiers/travail_sur_soi/rester_neutre_RC8.php


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER