Tunisiens, Algériens, Marocains : Qui sont les Trolls ? 2


FavoriteLoadingAjouter aux favoris
Que dit monsieur-le-mari-de-la-fille de celui qui a été chassé de son propre parti ?

Je n'ai jamais retenu son petit nom mais seulement son grand mépris et l'étendue de sa méprise parce qu'il croit avoir tout compris.

Ce n'est pas son mari, s'écrie Jean-Marie, mais le chien de garde de ma fille, le gros animal qui lui tient compagnie.

Sans me mêler du mal qui ronge cette sainte famille, je voudrais juste relever le discrédit que leur gendre jette sur les anciennes colonies : Tunisie, Algérie, Maroc... qui passent pour des trolls... c'est tout un symbole !

 

"Ils ont tout fait pour qu'on cesse d'habiter chez eux et voilà qu'ils font tout pour habiter chez nous".

On est chez nous... on est chez nous... on est chez nous.

C'est ce qu'on leur disait aussi lorsqu'on était chez eux ! Et c'est ce qu'ils nous disent aussi aujourd'hui, en débarquant chez nous.

Aucune mère n'a jamais souhaité séparer ses enfants, les uns des autres.

Je veux parler de la mer Méditerranée... de ce bassin commun que l'on peut traverser à la nage pour dire qu'on n'arrive pas à tourner la page :

Chez nous c'était chez vous et maintenant chez vous, c'est chez nous.

 

Et on ne peut dénouer ce nœud sans renouer avec le passé. Même les damnés sont parfois condamnés à se réconcilier. Inégalité et réconciliation pour devenir plus aimables et moins haïssables.

Non, ce n'est pas un retour de bâton, mais la résurrection de la carotte qui nous indique que nous sommes avant tout, semblables.

Tous tentés de prendre le train en marche, aucun n'a envie de rater la marche... la marche de l'histoire... parce que nous avons tous désormais le même patriarche : LE PROGRÈS.

Alors ou bien on avance la main dans la main ou bien on renonce au lendemain.

 

Mais Monsieur le gendre dit qu'ils aillent se faire pendre. Ils ont tout fait pour accélérer leur décolonisation, leur soit disant émancipation et voilà qu'ils font tout pour nous envahir en quittant leurs terres à bord de nos navires.

C'est ce qui désespère notre gendre qui ne réalise toujours pas que ces gens là ne font rien d'autre que poursuivre leur mouvement de décolonisation, d'émancipation, que dis-je, de LIBÉRATION

 

Le match n'est pas fini : il y a un aller et un retour, l'aller à domicile et le retour à l'extérieur. Ils ont l'impression d'avoir perdu à domicile, ils veulent l'emporter à l'extérieur, assurer leur qualification chez nous même si le niveau d'adversité est autrement plus élevé.

Mais comme chacun le sait, les buts marqués à l'extérieur comptent double, c'est ce qui explique peut être le trouble de notre gendre angoissé qui voudrait déclarer forfait, alors que la partie n'est qu'à sa moitié- pas terminée.

 

Le matin, à peine réveillé, il a le bourdon chez Bourdin, il les entend en bas de l'immeuble, jubiler :

One, two, three... viva l'Algérie... one, two, three viva le Maghreb Uni !

Il va falloir qu'il assume et qu'il joue ce match retour... pour leur permettre d'achever leur mouvement de décolonisation en risquant leur peau ou en exhibant leur drapeau. C'est de bonne guerre. Il va falloir s'y faire.

Ils tiennent absolument à nous montrer ce qu'ils savent faire ; faire mieux chez nous que ce que nous avons pu faire chez eux... la bigarrure au lieu de la torture !

 

Une victoire sans histoire, parce qu'à l'aller, ce fut une histoire sans victoire.

Mais pourquoi c'est décliné alors en anglais : one two three viva l'Algérie ?

Pour que la France soit un peu plus fair-play et qu'elle joue le jeu au lieu de remettre de l'huile sur le feu !

 

Auteur interprète : Emeline Becuwe
Scénario : Emeline Becuwe
Actrice : Emeline Becuwe

Share Button


2 commentaires sur “Tunisiens, Algériens, Marocains : Qui sont les Trolls ?

  • avatar
    Pascal

    Très joli billet réflexion sur l’immigration, réflexion contre les propos du monsieur, pour défense des pays, des migrants et idée de Maghreb Uni.

    Pour ce qui est de la décolonisation dans le flux du progrès, des activistes décoloniales considèrent que ce n’est pas dans la lute à la Trump-FN contre les flux migratoires que peut venir une solution, qu’il y a un état d’esprit, aspiration de société, mode de vie, un tout, qui peut y participer :

    Extrait : « Mais pour nous, une chose est certaine, c’est que s’il reste une chance à ce monde globalisé de se métamorphoser (comme le souhaite Edgar Morin) ou (comme ambitionne de faire la revue Ballast) de rassembler ce qu’il y a de plus fécond dans les trois principaux mouvements d’émancipation nés en Europe dans le giron de la révolution industrielle — le communisme, le socialisme et l’anarchisme —, il va falloir composer avec ce qui pour nous est et sera la grande aspiration révolutionnaire du XXIe siècle, c’est-à-dire la décolonialité. »

    Extrait de : https://www.revue-ballast.fr/nord-sinspire-sud/

    Et à lire – entendre des commentaires antithèses à la Louis Aliot sur le sujet migratoire, me donnent l’impression d’oublier qu’il fut un temps où l’humanité n’était pas majoritairement sédentaire. Lu récemment article qui évoquait analyse cheveux sur une femme de la préhistoire, si je me trompe pas, qui aurait parcourut plus de 3000 km en deux ans.

    Et le souci de la stigmatisation des migrants, que d’aucuns considèrent permettre la désagrégation d’acquis sociaux, c’est que ça peut servir des discours politiques qui ne sont pas porteur de solutions dans la lutte pour ces acquis ou pour un autre paradigme.

    Et je serais tenté de qualifier de trollage ce qui me semble être des sophismes / paralogismes du genre. Un peu dans le même style, j’ai lu tout à l’heure sur Twitter des raisonnements – raccourcis pour « défendre sans défendre » l’église catholique et surtout stigmatiser d’une certaine façon l’islam, que je qualifierais de tel.

    Alors il y a plusieurs avis sur la définition de ce que serait un troll, du moins, plusieurs façons de définir le trollage, ou plutôt plusieurs variantes de troll / trolling. Le troll peut avoir des vertus pédagogiques en politique, être « positif », quand il s’agit de pousser au débat, à la prise de position réfléchie, mais dans les débats, l’étiquette de troll, taxer l’autre de troll est considéré relatif à notre appréciation, et certains sont contre l’utilisation du terme comme ça, qui peut être utilisé pour tenter de discréditer un avis contraire au notre sans avoir à trop argumenter / débattre / discuter, de la même façon que la critique de « la pensée unique » peut être utilisée pour tenter de crédibiliser son opinion comme si recours à cette conception allait de pair avec, ou que l’utilisation de mots anathèmes comme « confusionnisme » « conspirationniste », ou des qualificatifs – insultes à base de gauch* à la mode sur certains sites qui s’autoproclament dissidents, est critiquée. Après, si pour moi le troll est plus une « fonction », un « étant », un état temporaire que question d’être troll, que peut arriver à plus ou moins tout le monde de troller sur un sujet ou un autre à un moment donné, par conviction / idée arrêtée / méconnaissance quand on croit avoir tout compris alors que pas nécessairement, que donc je dirais que cela ne peut pas être des populations ni un individu, ni tout un parti politique en soi ; je dirais néanmoins qu’il a trollé le sujet migratoire, et que je qualifierais en général des propos de son parti (et de ce que j’ai lu de soutiens de E et R sur de ces sujets) sur ça de tels.

    D’ailleurs, quand on fait une recherche avec « Louis Aliot+troll » on tombe sur certains articles évoquant de ce qui serait des méthodes de trolls de la part du FN. Et euh, si la vertu du trolling en politique c’est que ça peut permettre de développer les cultures politique, le souci c’est ptêtre plus dans les tentatives d’influences des opinions par des « armées de trolls » par effet mème, des gens qui servent des idées d’un parti politique par préjugés. Bon, pourrait considérer que des partisans / divers partis s’organisent pour utiliser le net afin d’influencer en fonction de leurs plus ou moins convictions, que ce serait « troll » que de considérer qu’ils sont trolls de ce fait, mais bon.

    ‘fin, après, si ça rentre dans la définition de troll politique : Troll_(Internet)#Politique : https://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_(Internet)#Politique

    Peut ptêtre être troll de cataloguer en masse comme tel des partis, sachant que ça peut se discuter au cas par cas, sujet par sujet. De la même manière que même si des articles de 2013 – 2014 évoquent une patrouille de trolls payés pour lutter contre l’euroscepticisme sur les réseaux sociaux, cela ne veut pas dire qu’il y aurait que des trolls pour lutter contre l’euroscepticisme ou que pour ne pas être considérer troll il faudrait être anti Europe de base, sachant que le tout n’est pas d’être eurosceptique et que des alternatives eurosceptiques / de paradigme peuvent être opposées / très différentes.

    L’idéal serait sûrement de partir du principe que tout sujet de conversation / d’opinion « se discute », et donc développer / argumenter son avis sans recours à du péjoratif tel que troll, mais ce n’est pas toujours évident de ne serait-ce que ne pas le penser suivant les raisonnements tenus / la manière par des avec qui on est pas d’accord.

    Et à propos d’immigration et de troll, je serait ptêtre troll en partant du principe que louer le sionisme c’est une forme de trollage, mais dans le même style que la lutte contre l’euroscepticisme, que des pays qui peuvent recruter pour louer leur politique ou déprécier d’autres camps (question de guerre de l’info aux USA, en Russie et cie), j’avais zyeuté des articles évoquant lutte contre l’anti-sionime, tel que : Israël recrute une « armée de blogueurs » pour combattre les sites anti-sionistes :
    http://fr.sott.net/article/12653-Israel-recrute-une-armee-de-blogueurs-pour-combattre-les-sites-anti-sionistes

    et pour Ahed, certains sites pro Israël se sont offusqués / indignés du fait que de la prise de parole qui a été reprise par des chaînes il manquerait passage où elle serait plus virulente, inviterait à des opérations de martyrs, et ce qui fait que pour eux c’est pour ça qu’elle serait en détention, pas juste pour les autres provocations filmées. Ce qu’ils « oublient » dans leur indignation, complément, c’est qu’on peut rajouter d’autres compléments d’information sur les « circonstances », ce que vous avez évoqué dans des billets en soutien, et comme de ce qu’évoque / raconte cette personne : C’est à Nabi Saleh que j’ai abandonné le sionisme : http://www.ujfp.org/spip.php?article6086

    Bref, puissions-nous arriver à jouer le jeu, faire de la réconciliation, que la politique-éco française évolue.

    Contemplation

    Des territoires et des hommes,
    un cours d’histoires
    fait de migrations,
    de guerres et d’axiomes,
    mouvements dans le bougeoir,
    mouvements de l’orchestration,
    façon de produire, de vivre,
    d’utiliser les ressources,
    de considérer l’environnement,
    d’apprendre des ensuivre,
    des jours et des nuits dans la course
    du monde en un instant
    de contemplation,
    pris ou non en considération
    face aux horizons,
    dans les décisions,
    dans les missions,
    les discours des politiques,
    les jugements, les aspirations,
    de chacun, en France, en Europe
    en Afrique,
    sur toute la terre,
    et au-delà, avec ou sans télescope,
    s’évolue dans l’ère
    un tout, le système, le paradigme,
    l’histoire de l’humanité et ses énigmes.

  • avatar
    Revolta

    Vivement que notre Jeanne d’Arc nationale revienne et devienne, la prochaine fois ou la fois d’après, Présidente de notre Cher Pays. Maréchale Marion, je voterais pour vous en toute confiance pour redorer notre blason. Le Président actuel le dépoussière un peu, il est encore ce qu’il y a de mieux pour le logos, et son mythos est dans tous les cas moins catastrophique que celui ses prédécesseurs.

    Les migrants, je dirais presque malheureusement, ne sont ni Tunisiens, ni Marocains, et encore moins Algériens, puisque nous avons avec l’Algérie des contrats très spécifiques d’Etat à Etat , qui leur permettent de vaquer chez nous presque comme chez eux. Non, l’ostracisme est réservé à tous ceux qui nous ressemblent, les Chrétiens du moyen Orient en guerre, dont les quota sont draconiens (seulement 45 acceptés pour les Syriens sous Hollande, je n’ai pas vérifié l’info, mais elle est crédible. Laissez venir à nous les sub-sahariens, ces peuplades qui voient en la France ce qu’elle est : un pays où l’on peut être logé nourri soigné à l’oeil, (pas nous les Français) et blanchi au nombre d’enfants sans travailler ! Et pour (ne pas) enrayer le flux, on leur promet désormais le regroupement familial, à eux aussi Déjà 45000 mineurs sans papier et le double d’adultes depuis un an. C’est ça la belle passoire Europe : non merci. Remigration remigration, et vite ! Quand au « Vieux », le beau-père du plaignant, je l’admirerais toujours de ne s’être jamais renié. Et s’il est vraiment l’extrémiste fasciste et pétainiste dont on le pare, en quoi sa fille serait-elle plus condamnable qu’une fille de nazi qui renierait son père ce qui est recommandé par ailleurs et a eu lieu maintes fois. Ou bien il n’est pas ce que l’on dit, alors oui elle a eu tort de le renier, sa fille Marine. Mais comme on ne sait pas tout ce qu’elle a souffert de ce père hors norme, on ne peut lui jeter la pierre, finalement.
    Marion revient, la France a vraiment besoin de toi ! Et ça arrivera un jour, je le sais, c’est mon espoir pour mon pays. Parce que toute la merdouille de ces invasions, c’est uniquement une histoire de volonté politique, détricotable s’il y a cette volonté, et elle l’a.

    Photo : le cauchemar des Français de France !


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER