La France a calé 4


FavoriteLoadingAjouter aux favoris
Je suis originaire d'une terre, d'un père, d'une mère et d'une grammaire.

J'y suis profondément attachée, même si je n'en ai pas l'air.

Ce sont mes racines et mon enracinement qui me déterminent quelque part.

La France, ce n'est pas seulement un souvenir d'enfance, c'est toute mon essence. Mon statut et ma stature... mes ratures et ma littérature.

L'endroit de mes droits... là où je peux l'ouvrir, là où je vais mourir.

Je ne peux le nier sans me renier.

C'est compris dans mon être au monde.

J'en suis fière mais pas au point de jeter la pierre sur tous les déracinés de la terre !

Bien au contraire, je compatis.

Et je suis même ravie de partager avec eu mon coin de ciel.

De les accueillir ou de les secourir sans jamais les humilier ou les asservir.

Ce n'est pas à eux mais à moi de les assimiler, de les contenir ou de les contenter. Qui peut le plus, peut le moins : c'est à l'enraciné de tendre la main vers le déraciné... rien que pour lui épargner la honte ou le mépris de soi.

Car comme dirait l'autre, c'est à celui qui donne de remercier celui qui a bien voulu recevoir.

Il y a l'envers parce qu'il y a un endroit, il y a déracinement parce qu'il y a enracinement... l'un est rivé à l'autre.

 

Nous n'avons peut être pas une origine commune mais nous avons la même destination : accéder au plus haut niveau de l'être : salut terrestre pour les uns ou céleste pour les autres... mais nous avons tous envie de nous sauver... du même et de nous-mêmes.

 

On vient de me rapporter un fait d'actualité : il paraît qu'à Calais, les déracinés s'en prennent à eux-mêmes au point de se calciner. Comment rendre compte de cet état de fait ?

La réponse tombe sous le sens : c'est l'effet pervers de la mondialisation qui ne vous déracine pas mais vous arrache vos racines pour vous transformer en entité abstraite et soustraite à sa propre nature.

Ce n'est pas un déracinement mais un arrachement, une dénaturation.

C'est cette idéologie libérale ou mondiale qu'on retrouve dans nos manuels scolaires et qui définit l'homme comme liberté et la liberté comme faculté de s'arracher à sa condition.

Le capitalisme y a puisé toutes ses lettres de noblesse et s'autorise par là même toutes ses bassesses : arracher les gens à leur condition pour en faire une pâte à mâcher, du chewing-gum... un produit qui ne sert à rien mais qui inonde le marché. Immigration choisie par une politique moisie.

Share Button


4 commentaires sur “La France a calé

  • avatar
    Trublion

    En plus de la dénaturation il y a pire !… une dėculturation aboutissant à une acculturation nuisible à mon sens à tous. Votre écriture, si je peux me permettre, est à la hauteur de la finesse intellectuelle de cette analyse…aucun risque d’être recalé. …

  • avatar
    Pascal

    Superbe, une perle sur la France, un peu comme une ode aux cultures mais invitation à se soucier prioritairement de la vie des personnes, plus que considérer que le pire serait ailleurs que dans la dénaturation / ce qui la provoque ; avec défense des migrants dans souci des politiques, face au néolibéralisme – mondialisation. Comme ça que je le vois.

    Ce n’est pas gagné au vu de certains commentaires que j’ai pu lire sur certains sites, mais ce serait génial que ceux qui se considèrent dissidents / résistants pensent de la sorte, vous suivent, soient animés par cette soif d’absolu, de beauté d’être, plutôt que de stigmatiser les migrants, parfois en usant de désinfo ou de paralogismes. Je pense notamment au fait qu’il y a eu un certain nombre de hoax ces dernières années, d’affaires censées impliquées des migrants et récupérées par divers sites pour jeter l’opprobre, alors qu’il s’est avéré qu’après enquête c’était faux ou des « faits » largement déformés. Et quand bien même, les articles – commentateurs les reprenaient / instrumentalisaient pour prôner une politique qui ne solutionnerait pas grand-chose, vendre leur ligne politique à travers leurs pseudos indignations. En tout cas, de mon point de vue, clair et net.

    Et si le coup de la rixe est avéré, pas de quoi jeter la pierre sur les migrants de ce fait, d’autant qu’il y a lien avec la façon dont les camps sont organisés, distribution des repas, problèmes des passeurs, à l’œuvre ce que vous évoquez.

    Et bref, de mon point de vue, dans la logique de cause à effet, tant que restera impuissant contre le néolibéralisme – mondialisation, peut pas prétendre défendre la culture française / les cultures / les gens, pas plus dans les conditions qui ont participé / participent des guerres au Moyen Orient que dans celles à la Trump-Marine-FN qui considéreraient / feraient en sorte que la priorité serait à la lutte contre le flux migratoire tout en ne pouvant pas grand-chose contre les passeurs, les tentatives sur les mers, et ne pouvant finalement pas non plus grand-chose, voire ne proposant tout simplement pas grand-chose ou rien, contre le modèle économique dominant, façon de produire – distribuer les marchandises.

    Rififi français

    Rififi français,
    oiseaux migrateurs agités,
    instruments d’urnes

    Des vies ballottées,
    des citoyens impuissants,
    avis divergeant

    Politiques, médias,
    prisme des masses à l’œuvre,
    réflexions en marges

    Souffle liberté,
    voie contre politiques
    impérialistes

    Traces en création,
    suivies, inspirées par coin de ciel,
    selon conscience

  • avatar
    jacou

    L’humanité est en plein dans la phase de réharmonisation, d’Huma-unité, ce qui se manifeste d’abord par une exacerbation de toutes les tendances séparatrices, divergentes , antagonistes véhiculées au long de notre tranche d’histoire . Toutes ces contradictions apparentes doivent être apurées, la vertu de la diversité prônée par tant et tant ne peut se faire que sur une base d’unité autrement ce n’est que le chaos .

     » Le but n’est pas d’arrêté d’être humain, c’est d’être dans l’unité quand nous sommes humains. Pendant que nous expérimentons un moment de divergence ou de fuite de notre Tout Individualisé, nous choisissons encore de permettre à l’unité de se manifester. Quand on pense à toutes les réactions ancestrales du bulbe rachidien et de la survie, il est normal que nous ayons des réactions humaines et des moments d’inquiétudes. Il ne faut surtout pas se juger d’être humains. La porte existe dans cette manifestation de notre humanité. il y a une porte qui s’ouvre sur l’unité même si parfois nous ne sommes pas capables d’y entrer. Notre but n’est pas de changer la dynamique de la dualité, mais d’ouvrir cette porte pendant que nous la vivons »
    – Kishori Aird ( Passer de Devenir à Être )

  • avatar
    Revolta

    Il faut bien des âmes lumineuses pour suivre leur voix intérieure, faire des Révolutions, secourir son prochain et son lointain fut-il envahisseur et destructeur de civilisation. La nôtre est en train de disparaître, de se mouler dans un plat aux ingrédients disparates qui ne ressemblera à rien. Il suffit pour s’en convaincre de se référer à un petit livre que l’on trouve assez aisément pour un prix abordable.

    Le mien est en édition originale de 1852, à peine plus grand qu’un livre de poche empilé quatre fois sur lui même. C’est la « Biographie portative Universelle ».

    Elle recense les environ 50 000 personnes qui ont compté dans le monde depuis neuf siècles avant Jésus Christ pour leur art ou leur savoir. Certains ont même une colonne de détails.

    Seulement là point de multinationales, de Présidents de Républiques bananes, de milliardaires, d’artistes bidons ou de faiseurs de modes.

    Tout est classé par catégories : poètes, poètes latins, poètes tragiques, écrivains, astronomes, mathématiciens, érudits, architectes, philosophes, orateurs, ingénieurs, acteurs, sculpteurs, orientalistes, médecins, chirurgiens, agronomes, chirurgiens, navigateurs, géographes, botanistes, législateurs, chroniqueurs, philologues, peintres, compositeurs, « écrivains sur l’art musical », etc et, cerise sur le gâteau, « guerriers, héroïnes »…

    Ce petit livre recense ces 3000 ans d’Histoire de l’Humanité qui ont permis à notre civilisation d’éclore, et de se parachever en Occident ces derniers siècles tandis que d’autres reculaient. On y trouve en effet l’Orient et l’Occident. Je ne vois pas qu’il y soit question de ces populations du Sud dont il est question à Calais par exemple. Leur surnombre assure une régression de l’ensemble de notre pays, justement parce qu’un bon nombre de grands coeurs y sont favorables, laissant parler leur humanisme avant nos quinze siècles d’Histoire. C’est notre Naqba à nous, ce déferlement incongru et inassimilable au delà d’un pourcentage largement dépassé selon Levy Strauss, es qualité entre tous. Nous nous sommes débarassés de différents occupants à travers les siècles, Anglais, Allemands et autres. Nous sommes donc en guerre contre ceux qui veulent ou permettent notre colonisation et notre régression. Macron n’étant pas le pire, loin s’en faut. Il aurait même tendance à rendre à la France un peu de son panache. Et le panache c’est ce qui caractérise l’esprit vraiment français… Pourtant je n’ai pas voté pour lui, mais je suis heureusement surprise.


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER