Le divan de Personne 3


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

 

J'ai failli rater ma dernière séance...

Silence ?

Ne dites rien... je n'ai rien à vous dire pour ma défense, sinon que je pèche toujours par excès de défiance...

Et si je vous redis que je ne crois pas du tout en vous... est-ce que je vous offense ?

Pour moi, cela a toujours été une question de survie : de ne pas croire ce qu'on me dit... de me dire encore une fois qu'on me joue la comédie...

Du lundi, du mardi, du mercredi, du jeudi, du vendredi et du samedi... et le dimanche, on prie... on prie le seigneur pour que notre vie ne se transforme pas en tragédie. Foutaise !

 

Vous ne croyez pas en Dieu... tant pis... ou tant mieux mais je ne vois pas comment vous faîtes pour être sérieux ? Pour vous prendre au sérieux ?

En revanche vous êtes persuadé que j'y crois, que j'ai la Foi, n'est-ce pas...

 

Silence ?

C'est votre plus belle sentence... vous l'avez sans doute remarqué, mais personne ne sait ce que c'est que le jeu... jouer le jeu, c'est ça mon rôle de composition.

Et je ris lorsque vous me faîtes croire que vous croyez à l'exploration de mon inconscient... on ne vous a jamais dit qu'une femme n'a pas d'âme ?

Sésame, ouvre-toi ! Non, je ne m'ouvre pas... je suis pudique... je me découvre pas... je ris... parce que je n'ai pas d'âme, donc pas d'état d'âme...

Je ne suis sensible ni à la louange, ni au blâme... Foutaise !

 

La bête humaine n'a que faire des interprètes... avec leurs théories toujours déjà obsolètes...

Savez-vous ce que c'est qu'une théorie ? theos, theorein... c'est du grec qui veut dire, j'imagine, que l'homme prétend avoir la même vision qu'un Dieu.

Il cherche à glisser à l'intérieur, à violer votre intimité, à s'immiscer entre vous et vous-même, jusqu'à se fondre dans votre moi profond... foutaise !

 

Accrochez-vous pour savoir ce que j'ai dans la tête...

Même parmi les plus grands, il y a des analphabètes... des gens qui ne savent toujours pas lire et qui ne font que déchiffrer un texte qu'ils ont eux-mêmes écrit... Freud est un charlatan... pas plus savant que la diseuse de bonne aventure...

Je vais vous aider pour que vous ne me perdiez pas de vue : il y a deux types de femmes.

Des femmes de cœur et des femmes de tête... des femmes de cœur vous prennent la tête et les femmes de têtes vous tiennent tête...

Et vous ne pouvez vous sentir à l'aise ni avec les unes, ni avec les autres... parce que vous en avez assez de dominer les unes et d'être dominé par les autres... Foutaise !

 

Ce matin, à la radio, j'ai entendu le ricain pavoiser en vain :

Parce que paraît-il, il dispose d'un bouton plus gros et plus puissant que son homologue Nord Coréen ! Ah ! ah ah !!! C'est tout ?

C'est pour ce genre de parasite que la psychanalyse a quelque mérite... parce que si la femme est sans âme, l'homme est sans esprit... Foutaise !

 

Tiens ! Tiens ! Cette idée risque de faire beaucoup de bruit : l'homme a une âme mais n'a pas d'esprit. La femme a de l'esprit mais n'a pas d'âme...

Je vous vexe ? Si je vous dis que vous seriez bien inspiré de changer de sexe !

Je reconnais que c'est un peu trop complexe comme théorie... mais elle a quelques grammes de génie.

Ah, je ne vous l'ai jamais encore dit ? Mais je domine tous ceux qui ont du mal à se dominer... les faibles d'esprit... qui ont un gros bouton et un petit nez... autrement dit : les niais...

Silence ?

J'aime les questions sans réponse.

Nous sommes peut être de la même race, mais pas de la même classe... j'en ai sauté plus d'une dans ma vie... pour relever un ou deux défis. Foutaise !

Je m'en vais...

 

AUTEUR EMELINE BECUWE

REALISATEUR EMELINE BECUWE

PRODUCTEUR EMELINE BECUWE

 

 

Share Button


3 commentaires sur “Le divan de Personne

  • avatar
    Pascal

    Une perle sur le divan de Personne.

    * se met dans la position du lotus *

    « Reviendez !! ;op »

    Je sais pas si c’est du fait du patriarcat, mais dans l’inconscient collectif, en généralisant, les femmes peuvent être considérées globalement plus « fragiles » que les hommes, dont plus susceptible de faire des crises d’hystérie. Sauf que ça prend pas en compte l’oppression du patriarcat, et puis ce peut être aussi biaisé par les préjugés.
    Sur la fiche wiki de l’hystérie, il est indiqué qu’elle toucherait plus les femmes que les hommes. En dehors du fait qu’on sait pas trop comment c’est estimé, et si c’est ptêtre pas comptabilisé comme état hystérique point de vue psy, me semble qu’on peut ptêtre plus facilement s’emporter verbalement que les femmes, être plus facilement soumis aux influx nerveux, au cerveau reptilien, contrairement à ce que certains comme Poutine peuvent penser (dans un entretien zyeuté l’année dernière, il donnait à un journaliste son opinion sexiste sur le comportement des hommes et des femmes, considérait l’homme plus impassible et cætera). Me fait penser à une théorie lue sur la différence entre la façon d’aimer des hommes et des femmes, lié à l’influx nerveux / spiritualité, où femmes le seraient bien plus – spirituelle – dans leur être / essence que les hommes (en gros, femmes seraient plus tournées vers le ciel et les hommes plus susceptibles d’être soumis aux influx nerveux descendants). Si ce n’est que je trouvais discutable thèse contre des religions relayée par le site qui développait cette théorie, j’avais trouvé l’article dessus intéressant, plausible.

    Et ceci dit, dans les religions monothéistes – patriarcales, si les femmes ont un rôle central ne serait-ce que parce qu’elles donnent la vie, elles peuvent être considérées en second plan vis à vis du divin (encore que, du moins ptêtre pas pour des cas ) alors qu’il peut y avoir plus lien avec société patriarcale que les textes, textes sujets à interprétations : Le féminisme en Islam : combattre la théologie par la théologie : https://oumma.com/le-feminisme-en-islam-combattre-la-theologie-par-la-theologie/

    Et me fait aussi penser à cette vidéo sur le principe féminin / masculin : https://www.youtube.com/watch?v=qh2zlLXKesA
    (Ne pas se fier au titre La soumission de la femme en l’Islam, la vidéo parle du principe féminin / masculin, d’une presque éradication du principe féminin dans nos sociétés occidentales etc.)

    Bref, il me semble que l’opinion / l’image dans l’inconscient collectif évolue. Bon, il y a diverses publications contradictoires sur le net sur le sujet, mais des thèses évoquent études qui démontreraient que même les différences sur la moyenne des performances physiques seraient plus dues à différence culturelle, évolution basé sur culture alimentaire, que dans le potentiel à la base, même si reste différent physiquement et ptêtre dans du principe lié, différences en force et cætera seraient / pourraient être minimes.

  • avatar
    jacou

     » l’homme a une âme mais n’a pas d’esprit. La femme a de l’esprit mais n’a pas d’âme… »
    Plus crûment , le mâle est inachevé du fait sa sujétion au mental, la femelle est inachevée du fait de sa sujétion à l’émotionnel; l’un comme l’autre se reconnaîtrons comme homme et femme accomplies lorsque chaque un d’entre eux se sentira pleinement entier au-delà des différences apparentes .

     » Un envoyé du grand Turc, dit-on, a été reçu un jour à la cour du roi de France, à Versailles. On lui fit admirer les statues, les jets d’eau, les salons ; lorsqu’on pensa l’avoir suffisamment ébloui, on lui posa la question : « Qu’est-ce qui vous étonne le plus ici ? Il répondit : « C’est de m’y voir ».

     » Dans l’univers qui s’offre à mes yeux, je découvre mille merveilles : des fleurs, des insectes, des trous noirs ou des galaxies, mais ce qui m’apparaît le plus étonnant, c’est de m’y voir. Car je suis, moi un homme, à la fois un animal bien ordinaire dépassé en taille, en force, en vitalité par mille autres espèces, et un être exceptionnel capable de performances inégalées, par exemple de m’interroger sur ma place dans le monde, et sur mon destin. Si on le regarde de l’extérieur, un homme n’est qu’un animal parmi d’autres, à peine discernable des espèces voisines ; s’il s’observe lui-même, chaque homme constate qu’il possède le pouvoir fabuleux de penser « je suis ». »
    – L’homme dans l’univers – Albert Jacquard


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER