Qui est le Père Noël ? 3


FavoriteLoadingAjouter aux favoris
On me demande de dire qui je suis ?

Je suis ce qu'on me demande de dire qui je suis, ni plus, ni moins.

Je suis un costume. Je suis une coutume... tantôt le marteau, tantôt l'enclume.

Je peux être rayé d'un trait de plume.

Tout est dans ma tête, armée ou programmée, pour être à mi-chemin entre mensonge et vérité !

Je suis... je suis... je suis une mécanique plaquée sur du vivant... Peu statique, plutôt dynamique mais avant tout, une mécanique... Avec des ressorts physiques ou psychiques mais rien qu'une mécanique !

 

Qui est à l'origine de cette ténébreuse affaire de mécanique ?

Certains vous diront : le Grand Architecte ou le plus grand mécanicien.

Mais en vérité, je n'en sais rien... ce genre de vérité est hors de ma portée, hypothéquée ou confisquée.

En revanche je sais, ou je crois savoir que ce qui me sert d'esprit est le produit d'une nature, d'une histoire, d'une société, autrement dit d'une certaine culture...

Est-ce un drame ?

Mais je ne suis qu'un programme confronté à d'autres programmes.

Un programme qui s'enrichit ou s'appauvrit au fur et à mesure.

Un programme qui comprend la mesure et la démesure, l'excès et le défaut, le vrai et le faux... UNE CHOSE

Qui peut être chargée comme une batterie et éteinte comme une ampoule.

 

Une FONCTION qui fonctionne mais qui peut à tout moment dysfonctionner ou cesser de fonctionner... un lien qui peut être brisé, un courant qui peut disjoncter ou être court-circuité.

Tout ce qui est à boire et à manger est enregistré dans ma mémoire... y compris mes heures de gloire, y compris mes déboires ou mes sombres histoires.

Je suis une application, plus ou moins bien conçue, qui cherche et trouve son champ d'application... son horizon... son diapason... ou sa funèbre oraison.

 

On m'appelle Noël juste pour dire que la vie est belle ou que le ciel est sujet réel et non l'objet irréel d'un vulgaire rituel.

Que vivent le commerce et les échanges rentables !

Alors qu'en vérité... je ne suis qu'une MACHINE.

Une machine à qui on a interdit de dire que nous sommes tous des machines : du plus grand machin jusqu'à la plus petite vermine... tous des machines semblables et dissemblables en même temps, parce que nous n'avons pas le même niveau de compétence ou de performance, ni le même coefficient de complexité.

Entre le héros et l'idiot, il n'y a qu'une différence de degré, d'intensité ou d'utilité.

 

Les larmes qui coulent sur vos joues, les sourires qui illuminent vos yeux ne sont que des applications... des fonctions... des algorithmes.

Je suis mal placé pour enfoncer encore plus le clou mais je crois que ça vaut le coup :

Il n'y a pas de dons, que des données... pas l'ombre d'une inspiration mais une vague respiration pour alimenter votre cerveau et lui permettre de cracher le morceau... celui de la matrice ou de la DOCTRINE parce qu'aucune machine ne peut vivre ou survivre sans endoctrinement.

C'est ce qui explique qu'on cherche à déradicaliser quelques unes, en radicalisant quelques autres.

Lavage de cerveau pour préserver le bon voisinage !

 

Qu'on le veuille ou non, qu'on le croie ou pas, nous sommes tous absorbés par le même buvard, par quelque peuple bavard qui nous fait en même qu'il fait l'Histoire.

 

D'où nous vient alors l'illusion de la liberté ?

Probablement de notre compatibilité avec d'autres. Machin est compatible avec Machine, c'est ce qu'on appelle l'amour. Jusqu'à ce que Machin s'aperçoive qu'il n'est pas si compatible avec Machine. C'est ce qu'on appelle le désamour ou la fin d'une illusion...

Parce que l'obsolescence de chacune de nos fonctions est programmée.

 

Nous ne sommes pas faits pour durer mais pour endurer...

Nous avons à peine le temps de nous dire "Joyeux Noël" !

Auteur interprète : Emeline Becuwe

Scénario : Emeline Becuwe

Actrice : Emeline Becuwe

Share Button


3 commentaires sur “Qui est le Père Noël ?

  • avatar
    Pascal

    Très joli – superbe billet sur la matrice, les « fonctions », point de vue sur la mécanique de Noël et cætera.

    Me fait un peu bizarre de me dire qu’on se rapproche déjà de la fin d’année.
    Le rituel du sapin et la déco peut permettre d’égayer les journées et soirées de fin d’automne – début d’hiver, et on peut passer pas mal plus de temps à préparer le réveillon et la journée de Noël pour finalement que la fête avec les uns et les autres se passe comme un coup de vent.
    Les commerces invitent d’ailleurs à penser aux cadeaux bien en avance avec leur promo et pubs. Et même quand on n’a pas vraiment de sous et n’est pas pour le consumérisme, peut culpabiliser de n’avoir rien à offrir et faire alors des trucs soi-même, ce qui peut prendre plus de temps. Dans mon cas je vais préparer des chocolats vegans pour les uns et les autres.

    D’une certaine façon, en dehors de ça, peut considérer que la symbolique de Noël, c’est l’obsolescence qui serait suivie d’une certaine forme de renaissance ? C’est pas trop dans la culture de notre société de le considérer comme ça, peut être vu comme païen, mais parce qu’en dehors du fait de la date de naissance controversée de Jésus, la récup’ commerciale de Coca qui aurait fait se populariser le père Noël (je pensais qu’ils étaient à l’origine de la couleur rouge du Père pour un Noyeux Joël, mais en fait non, de ce que j’ai zyeuté, c’est juste que dans les années 1930, comme il se consommait beaucoup moins de boissons gazeuse l’hiver, que c’était la saison la moins propice, plutôt que d’en inventer un, ils se sont servis de son image-personnage pour faire vendre plus de boissons, tout en au passage participant de la popularisation du père Noël vu par les grapheux de Coca) et de l’obsolescence des cadeaux / objets technologiques (avec aussi le fait que beaucoup de cadeaux seraient vendus / mis en vente sur le net quasi le lendemain, du fait de cadeaux reçus en double ou pas de « la liste »), il y a le solstice ; comme si sous le manteau de neige, après le temps des feuilles mortes, y avait du souffle du printemps dans la nature en plus ou moins repos en apparence, une fin et un début de cycle ?

    Bref, en tout cas, j’espère que vous aurez de quoi passer de très bonnes fêtes et très bien débuter l’année 2018.

    La planche de Noël

    « Qu’est-ce que tu fais ? »

    « Euh, ben, je suis mort ! Je crois que j’ai été touché coulé ! »

    « Ben, on peut se parler, tu me réponds, c’est donc que pas encore ? Et tu flottes, là ! Bon, tu aurais pu d’abord couler, mais t’as l’air tout frais, si l’on peut dire, t’as pas l’air d’un noyé en tout cas, alors ?! »

    « Il ne faut pas se fier aux apparences ! Et puis qui te dit que t’es pas non plus mort, si il faut, on peut se parler aussi facilement entre morts que quand on est vivants ? »

    « Euh, ben, euh, si c’était le cas, euh, est-ce que tu sais ce qui t’a tué ? T’as vu le Père Noël et sous la surprise tu es mal tombé ? »

    « Ah ah ah, non, du moins, pas de ce que je me souviens ! »

    « Bon, en tout cas, même si tu devais avoir raison, que les histoires sur les morts qui ne savent pas qu’ils sont morts peuvent réellement arriver, je pense que la différence se sentirait. Si on va voir des vivants, on pourra interagir avec eux, j’en suis certain ! Donc tu es encore en vie ! A la rigueur, dis plutôt que tu fais le mort ! Mais un mort bien causeur ! Et tu prends du plaisir à faire le mort ? »

    « Bah ! Non, oui, non mais, trêve de plaisanteries, disons que je médite sur les vicissitudes de l’existence, les alternances de saisons et compagnie ! J’essaye de m’efforcer d’être prêt à renaître de mes cendres, tel un souffle sur des braises ! »

    « Euh, la vie est faite de hauts et de bas, d’instants d’abîme et des de cimes, tu crois que ça t’aidera à faire comme si t’étais programmé avec une batterie à l’énergie à fusion ? Et si tu y arrivais, à être toujours au top ? Au sens que tu peux être taillé pour être éternel, c’est pas ça qui va t’empêcher de devoir ramer comme les autres. Regarde dans Matrice, l’Oracle et l’Architecte ont beau y être éternel, non reprogrammable en soi, ils doivent faire beaucoup d’efforts pour que ça tienne ! Et le soleil aussi a ses cycles, entre 8 et 15 ans, avec des éruptions de temps en temps ! »

    « Certes ! Façon de parler ! Cela revient un peu à ça ! Chacun sa façon de le vivre, de l’incarner par soi ! »

    « Bon, d’accord, mais euh, bon, ben, fais comme tu le sens, je crois que je vais t’offrir un soufflet ! En attendant, bonne planche, joyeux Noël !!!! »

    « Joyeux Noël !!!! »

  • avatar
    jacou

    Les êtres humains se sont tellement englués dans l’expérience de la matière dense qu’ils ne sont plus capable ( à part exceptions ) de percevoir des réalités plus subtiles que certains enfants non encore totalement câblés peuvent voir ou ressentir . Le père Noël , substitut très faussé et commercialisé , peut d’une certaine manière entretenir une certaine atmosphère de magie festive et bienveillante.

    ‘ Magie ou mensonge?

    Tout d’abord, faire croire au Père Noël c’est beaucoup plus qu’un « doux mensonge ». C’est encourager l’enfant à croire à un mythe, à participer à un rituel social, à une vérité qui fait partie de notre société. Personnellement, je trouve que toute la « magie » qui entoure cette fête et le Père Noël est une belle histoire.

    La fonction de l’imaginaire et ses effets bénéfiques

    Le Père Noël, ses lutins, les rennes et tout ce qui entoure l’histoire de Noël, font partie de la fantaisie et nourrissent l’imaginaire des enfants. Jusqu’à l’âge de 7-8 ans, l’enfant est dans la pensée magique, imagine plein de scénarios et s’invente des histoires. Après, il développe la pensée concrète qui lui permet de rassembler des faits pour obtenir une conclusion logique. C’est lorsque l’enfant atteint cet âge qu’il pose beaucoup de questions à ses parents ; ceux-ci se trouvent souvent déconcertés et ne savent plus quoi répondre.

    Avant, il est facile d’inventer des histoires et des explications car l’enfant y croit ; on le voit bien à travers ses jeux de dragons, de princesses, de policiers, de voitures accidentées, d’hôpital, de sorcières, de loups, etc.

    – « Il est important pour le développement de l’enfant, pour son adaptation à la vie et aux difficultés qu’elle renferme, de stimuler son imaginaire. Comme le mentionne Monique Brillon, dans son livre La pensée qui soigne : « Toute personne adulte apte à faire un travail d’élaboration mentale conduisant à une prise de conscience est aussi capable de se servir de son imaginaire pour trouver des solutions nouvelles aux difficultés auxquelles elle est confrontée ».

    C’est également durant cette période de pensée magique que se construit une base, plus ou moins solide, à l’intérieur de l’enfant. Le Père Noël est un personnage bon et souriant et il fait ainsi partie des représentations positives de l’enfant. En ce sens, on pourrait dire que de permettre à l’enfant de croire au Père Noël (ou autre personnage mythique du genre), en la magie, c’est lui donner espoir en la vie, le sécuriser, le rassurer devant les obstacles, lui donner accès à quelque chose de bon pour lui.
    https://www.educatout.com/edu-conseils/psychologie/le-pere-noel-l-importance-de-la-fonction-imaginative.htm

    – » Nous avons beaucoup de certitudes quant à notre environnement naturel, ce qui nous entoure nous est familier parce que nous n’en avons jamais douté, et ce réflexe est une certitude depuis que nous sommes nés. Remettre en question l’existence de notre environnement serait aussi nous nier nous-mêmes pleinement et peut-être disparaître… pour un autre rêve de réalité. Les Chamans croient en une double réalité, celle du monde visible et celle des Esprits. Les deux ne font qu’une pour les initiés qui pensent et savent que notre monde est multiple dans sa propre conception de Réalité qui n’est finalement qu’une construction subjective de nos certitudes personnelles. Chacun voit donc Sa Réalité et tous se croisent dans une Réalité commune.

    Dans notre monde moderne, les sociétés occidentalisées ont fabriqué de toutes pièces une réalité factice qui nous éloigne de plus en plus de nos origines et encore plus de ce vers quoi nous devrions tendre naturellement. La réalité de notre monde moderne est fondamentalement construite par de fausses images artificielles sans cesse diffusées par nos écrans d’ordinateur, par nos télévisions, par nos publicités et nos médias. Alors comment effectuer un détachement de cette fausse réalité afin dans un premier temps de retrouver la véritable base naturelle de notre existence pour ensuite pouvoir s’élever sur d’autres horizons plus spirituels ? »
    http://www.blog-chaman-esoterisme.com/2015/04/la-magie-du-monde-des-esprits-et-des-reves-l-autre-realite.html

    –  » Les êtres de la nature (élémentaux): fées, elfes, gnomes, licornes, sirènes…et bien d’autres.

    Nous connaissons principalement les êtres de la nature à travers les légendes et les contes qui ont traversé les siècles et que nous aimions tant écouter quand nous étions petits (ou pas si petits que ça).
    Puis nous avons grandit et on nous a dit que tout ces êtres n’étaient que pure fiction sortis de notre imaginaire collectif.

    La plupart des enfants perçoivent pourtant ces êtres qui sont bien réels, seulement comme ils ne vibrent pas dans la même dimension que nous et qu’ils n’ont pas de corps physique, on les surnomme souvent les êtres invisibles. Ce sont souvent eux les fameux « amis invisibles » avec lesquels les enfants jouent. En grandissant nous avons fermé notre capacité à les percevoir, nous avons fermé notre troisième œil qui est ouvert à la naissance. Nos parents et la société nous ayant convaincus que tout cela n’était que le pur produit de notre imagination et rien de tangible.

    Pourtant à travers toutes les cultures du monde on entend parler des êtres de la nature et de leur interaction avec les humains. Dans les temps anciens, le monde matériel n’était pas aussi dense que de nos jours et cette interaction entre ces deux mondes étaient beaucoup plus répandue, les portails entre ces deux mondes aisément franchissables. Il suffit de jeter un œil à la culture celtique ancienne chez nous par exemple. »

    https://www.gabrielleblocker.com/single-post/2016/06/15/Les-%C3%AAtres-de-la-nature-%C3%A9l%C3%A9mentaux-f%C3%A9es-elfes-gnomes-licornes

  • avatar
    Jean-Paul Torres

    Bonjour Personne,
    Dieu te parle j’en suis convaincu…

    Une de mes préférées….sublime !

    0.52 Pensez aux Égyptiens !
    2.01 à 2.02 Dans la matrice ? En dehors ? Là j’hallucine !
    3.14 Hasard ou signe ?! Pour moi c’est clair…

    2.23 Google est ton ami….! moins puissant, mais troublant
    3.42 Je vois un truc, mais quoi ???


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER