Jérusalem où es-tu ? 4


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

Je suis un animal doué de raison.

Je ne dispose pas seulement d'un instinct. Je dispose aussi d'une instance pour distinguer entre le bon grain et l'ivraie.

L'instinct, c'est pour la subsistance, l'instance, c'est pour la gouvernance. Pour un peu moins d'obscurité et un peu plus de clarté.

C'est cette instance supérieure qui m'indique le chemin, m'ouvre la voie ou guide mes pas, pour m'orienter aussi bien dans la vie que dans la pensée.

Ce qui est confus, devient distinct.

Ce qui est complexe devient simple.

Ce qui est nébuleux devient lumineux.

La raison c'est la maison de Dieu dira le poète.

Le sage s'en sert, le fou s'y perd.

Elle est utile. Elle est surtout subtile.

Elle a tous les attributs substantiels pour juger ou déjuger.

On ouvre et on ferme le bal avec ce tribunal, tribunal de l'âme qu'on peut définir comme :

La faculté des facultés pour distinguer entre l'essentiel et l'inessentiel.

C'est la raison d'être de toute raison : car il n'y a point de raison sans raison d'être.

C'est la clé de toute existence qui finit par renoncer à la parole et lui préférer le silence... Qui finit par substituer la puissance de sa volonté à sa volonté de puissance... qui finit par comprendre et cesser de juger.

Elle enterre la hache de guerre et signe un traité de paix.

Cette raison-là, on l'a, quand on ne cherche pas à l'avoir. Et on ne peut l'avoir qu'avec les autres et non contre eux ou malgré eux.

Nous ne sommes pas les mêmes, mais la raison est la même, pour tous et revient toujours au même... qui nous rappelle jusqu'à quel point nous sommes censés nous unir, ou nous réunir autour de l'universel appel de la raison souveraine.

"TOUCHE PAS A LA MAISON DE L'AUTRE" !

Si tu veux en avoir une, ou garder la tienne.

Tu ne peux rien savoir davantage, rien faire de mieux, rien espérer de plus que cette raison là.

Pour bien te servir, ne te sers pas de l'autre.

Parce que tu as la même raison que la sienne.

 

Jérusalem, c'est la Raison

Jérusalem, c'est la Maison

Jérusalem, c'est la liaison entre les deux...

La liaison avec Dieu.

Donc, paix et miséricorde...

 

"Et de longs corbillards, sans tambours, ni musique
Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir,
Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir."
Baudelaire

Auteur interprète : Emeline Becuwe

Scénario : Emeline Becuwe

Actrice : Emeline Becuwe

 

Share Button


4 commentaires sur “Jérusalem où es-tu ?

  • avatar
    jacou

     » Je suis un animal doué de raison. »
    Désolé ? de vous contredire vous, êtes bien plus que cela , si la raison est un processus cognitif , la conscience d’être soi-même relié au tout est bien plus « performante » que le simple fait de penser fut-il aussi complexe ( compliqué ?) et élaboré soit-il . Le monde est dans une impasse justement à cause d’une fonction non holistique ( globale ) du fait de penser :

     » Aujourd’hui encore, si toute certitude scientifique concernant la constitution du monde est écartée, on peut dire que la science décrit essentiellement une réalité pour nous, taillée comme le proposait Kant à l’aune de nos capacités de perception et d’action. En effet, Kant faisait la distinction entre les phénomènes ; i.e ce qui existe dans la réalité sensible et étant objet d’expérience possible et les noumènes i.e ce qui est du domaine universel et intangible.

    Il expliquait déjà à son époque que le domaine de la causalité pouvait indéfiniment tendre vers le monde phénoménal, mais que tout ce qui était du domaine des noumènes nous était inconnaissable.

    En conclusion apparaît l’impossibilité faite à la raison, au raisonnement et au rationalisme d’accéder à l’absolu, et on est réduit à contourner cette impossibilité en utilisant la déduction analogique de nos mythes pour essayer d’y parvenir. »
    http://sophia-cholet.over-blog.com/article-la-raison-et-ses-limites-51308618.html

    « Quel rôle joue le savoir dans la transformation de l’homme et de la société ?

    La violence est partout, on la trouve chez les gens cultivés comme chez les primitifs, parmi les intellectuels comme parmi les personnes sentimentales. Pas plus l’éducation que les religions organisées n’ont réussi à domestiquer l’homme. Bien au contraire, elles sont responsables des guerres, des tortures, des camps de concentration et du massacre des animaux sur la terre et dans les océans. Plus l’homme progresse, plus sa cruauté semble s’accroître. La politique est maintenant devenue du gangstérisme, c’est un groupe contre l’autre. Le nationalisme a donné lieu à des guerres, mais il existe aussi des guerres économiques, ainsi que des haines et des violences individuelles.
    L’expérience et le savoir ne paraissent rien enseigner à l’homme et la violence sous toutes ses formes persiste.
    Quel rôle joue le savoir dans la transformation de l’homme et de la société ?
    L’énergie qui a été utilisée pour accumuler les connaissances n’a pas modifié l’homme ; elle n’a pas mis un terme à la violence. L’énergie qui a été déployée pour expliquer de mille et une façons pourquoi il est si agressif, si brutal et si impitoyable n’a pas non plus mis fin à sa cruauté. L’énergie investie dans l’analyse de sa destruction folle et suicidaire, du plaisir qu’il prend dans la violence, de son sadisme et de son comportement dominateur n’a d’aucune façon su rendre l’homme plus attentif et plus paisible. En dépit de tous les mots et de tous les livres, malgré les menaces et les punitions, l’homme est toujours un être de violence(…)
    http://www.krishnamurti-france.org/Quel-role-joue-le-savoir-dans-la-transformation

  • avatar
    jacou

    Désolé de m’étaler dans votre journal , mais le sujet est d’IMPORTANCE CRUCIALE pour le devenir de l’humanité .

    Charles BAUDELAIRE (1821-1867)

    Élévation
    Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,
    Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,
    Par delà le soleil, par delà les ésthers,
    Par delà les confins des sphères étoilées,

    Mon esprit, tu te meus avec agilité,
    Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l’onde,
    Tu sillonnes gayement l’immensité profonde
    Avec une indicible et mâle volupté.

    Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides ;
    Va te purifier dans l’air supérieur,
    Et bois, comme une pure et divine liqueur,
    Le feu clair qui remplit les espaces limpides.

    Derrière les ennuis et les vastes chagrins
    Qui chargent de leur poids l’existence brumeuse,
    Heureux celui qui peut d’une aile vigoureuse
    S’élancer vers les champs lumineux et sereins ;

    Celui dont les pensers, comme des alouettes,
    Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
    – Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
    Le langage des fleurs et des choses muettes !

    – « Tu sillonnes gayement l’immensité profonde
    Avec une indicible et mâle volupté. »

    – « D’après Laszlo, la « théorie de l’hologramme » part du postulat que la conscience se manifesterait « dans » l’espace-temps mais constituerait également une source existant au-delà de l’espace-temps. Autrement dit, la conscience tire ses origines d’une dimension plus profonde (d’une « matrice cosmique unitaire ») ; mais se manifeste en tant que projection holographique au sein de notre réalité quantifiable. Cela suppose que toutes les formes de conscience localisée sont des manifestations d’une conscience intégrale au-delà de l’espace-temps. Par conséquent, la conscience n’est pas dans le cerveau, ni produite par le cerveau, ni stockée au-delà du cerveau ; mais constitue un aspect localisé d’une conscience intelligente imprégnant le cosmos dont la source est au-delà de l’espace-temps. Cette compréhension dépasse la pensée linéaire, où la conscience est vue comme un sous-produit du cerveau ; et rejoint une pensée intégrale, où le cerveau reçoit et interprète la conscience, imprégnée par le cosmos, mais dont il n’est pas le producteur. Cela, accompagné des dernières découvertes scientifiques, nous dirige vers une matrice cosmique unifiée (également appelée point-zéro, plenum ou vide cosmique) générant ce que nous percevons comme l’espace-temps. La matérialité de l’espace-temps est donc une projection holographique, codée à partir d’une matrice cosmique sous-jacente, source de l’intelligence consciente. Tout ce qui émerge dans notre réalité est une projection holographique issue d’une dimension plus profonde.

    La vision d’une conscience appartenant à une dimension plus profonde de la réalité a été la sphère d’une longue et pérenne tradition, adoptée par beaucoup de personnalités spirituelles et artistiques ; et même par une poignée de scientifiques intuitifs. Désormais, cette compréhension se pose comme le nouveau paradigme scientifique de notre ère. Et la preuve pourrait bien se trouver dans l’incroyable cohérence présente dans le cosmos.

    http://kingsleydennis.com/conscience-cosmos-raison-detre-partie-i/

  • avatar
    Pascal

    Très joli billet sur la raison, l’instinct, l’instance, Jérusalem pour les Palestiniens et les Israéliens etc.

    Les Palestiniens ont de quoi désespérer qu’il soit trouvé une solution qui prenne en compte leur raison, mais ptêtre que finalement finira par y avoir la solution d’un état ? Des Israéliens, de leurs politiciens étaient / sont contents de la décision de Trump, l’ont exprimé, mais rien n’empêche d’autres pays de reconnaître Jérusalem comme capitale de la Palestine, question qu’Erdogan songe à ouvrir une ambassade de Turquie à Jérusalem-Est.
    Bon, ça changera sûrement pas leur sort de ce fait si pas d’autres soutiens, et si la solution d’un état trouve ptêtre de plus en plus d’aspirants depuis l’annonce (Chez les Palestiniens, la solution à un Etat dopée par la déclaration Trump : http://www.liberation.fr/planete/2017/12/17/chez-les-palestiniens-la-solution-a-un-etat-dopee-par-la-declaration-trump_1617338 ),

    pour que ça se concrétise, c’est une autre histoire, de quoi être défaitiste pour l’instant, mais bon, rien n’est encore fait, finiront ptêtre par s’accorder ?

    Quelque part

    En un lieu sur terre,
    des hommes cherchent à s’approprier un ciel,
    d’autres sont à protester, dans la poussière,
    avec les tripes et le cœur, jusqu’à l’idéel

    et si des Palestiniens s’alignent dans les tombes,
    que le voile du deuil recouvre des foyers,
    subsiste des braises sous les cendres, dans les combes,
    de l’étincelle même dans l’obscurité

    et si l’Israël de Trump en position de force, à leur volonté,
    des Israéliens, de la population dans chaque pays
    prêts à bâtir un pont entre leur jour et leur nuit,
    de la paix entre eux, pour dieu, Jérusalem leur cité

    et si l’ère ne semble pas propice à la réalisation,
    la vie a ses peines et ses joies, d’instant en instant l’horizon.

  • avatar
    Tony

    Coluche disait que la vérité sur dieu , va être une très grande souffrance ou une libération
    oui je sait comme beaucoup de personne on ne peut pensez qu un troufion , un clows , un bouffon de la raie publique dite laïc pouvez croire en quoi que sa soit , en l unfini et au dela , et pourtant , il n en parler pas il fessez , tout simplement , c est parfois ce qui en parle le moins qui en font le plus , chaqu un sont truc , certain n on toujours pas comprit alors ils font , mais faire quoi , on ne peut ne rien faire et si on est pas connecter , ce connecter a tout , ne fait rien mais fait le bien , on reste toujours connecter a l existence , donc l essence , c est l image , cette lumière et cette obscurité qui nous la montre , comme un doigt , étant constamment en évolution , on aime ce rappelez l involution aussi , une forme de dévotion dans la création , un va et vient , vielle habitudes , l humain sait qu il na pas de frontière alors il en met exprès pour voir comment dépasser , il sait qu il est a l image de la création , vivant , turbulent , remplie d énergie , alors il dort et il recycle et ce recycle , ses tout un sicle ou socle a déplacer , a dépasser , avide cupide presque stupide , puisqu au font tous on se ressemble mais chaqu un dans sa particularité , dans sont art et c est certaine idées , que seul nos cœur ne juge pas , alors ses bien avec nos cœur qu on peut lié et relié , mais ose pas , les raisons , a la con , yen a toujours , et avec prétexte ses encore mieux , cela confirme , que l humain n est pas infirme , pas informer , il a peur de sa création , il a peur de la création , de l amour , toujours , sont divin ne lui fait pas défaut il est toujours la , quand il faut , c est y baigné , nager avec et a ses coter consciemment qui le fait chiez , alors il recycle , les dit élus , au départ apres il sont des millions , qui on fait le tour de leur tete , enfin de la terre , en reproduisant , ce reproduisant , parsque l humain est un profond coco il adore tout les verger , tout les fruit , la terre est sont usufruit , donc on est tous contaminé a cause de 10 cons mais aucun na mentis , ces que leurs valise en cartons il pensez pouvoir les reposez , mais con t il apprit depuis , elles sont remplies , le divin construit dans l amour , construction , c est noter noir sur blanc dans tout catalogue , meme chez marie france , donc le divin donne la terre a c est élues , ya plus de 7 Millard d élus aujourd huit , sa se reproduit a une vitesse , comment on fait ?
    ya une terre d une superficie qui évolue chaque fois qu on la regarde dans sa profondeur , ce qui on fait le tour du monde et pense qu il peuvent pillier , violer , voler ce qui on était crée eux aussi parsque en majorité les commandements on était respecter , sinon on ne serez pas plus de 7 millards , beaucoup d amour distribuer , dans les pas sages des mers et sur terre , on ne peut montrer le chemin que quand on est dans la création , dans la source , dans le divin , chaqu un y mettra ses formats , les dieux ce reconnaisse partout et en tout , on peut s en donner des images a cœurs joies , sur des choix ou l on regarde par délimitation mais tout appartient a tous ou a personne
    Jérusalem est le symbole de nos errements et en meme temps de nos fraternisation entre civilisation d autres pan de terre , vouloir la casser mais pourquoi faire , ya t il de l amour communiquer , en savoir appliquer ou l histoire bête qui se répète
    quand dans la source sa fuit , on relie comment , avec un oinj

    https://www.youtube.com/watch?v=Z6eZ2WqK7eo

    faut abusez des bonnes choses mais attention a l enfumerie , nous somme tous les enfants de la terre , ptits grand noir blanc beurre , noiche un doux un dur ….. , la bonne place dans les hauteurs ses quand nos membres touche a terre
    tous les enfants créatif de la création
    fraternel salutation


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER