Bakht et Bakhta 3


FavoriteLoadingAjouter aux favoris
Dans les années 60, une professeure de français tomba folle amoureuse de son élève, alors âgé de 17 ans. On lui intenta un procès pour détournement de mineur. Elle a fini par se donner la mort en désespoir de cause. Cette histoire a été adaptée dans un film intitulé : "Mourir d'aimer" avec Annie Girardot.

Dans les années 80, une professeure de français tomba folle amoureuse de son élève qui avait à peine 15 ans. Elle ne fut ni inquiétée, ni contrainte et forcée de le quitter... son amour a perduré. Les deux amants occupent aujourd'hui l'Élysée, lui comme Président et elle comme première Dame.

 

Les tragiques grecs nous ont appris que le malheur ne choisit pas... il se pose nous dit Eschyle, "aujourd'hui sur l'un, demain sur l'autre"...

On peut en dire autant du bonheur... c'est ce qui rend la vie, parfois, souvent, toujours injuste.

Ce qui est hérité n'est pas toujours mérité. On a beau lutter, l'issue ne dépend pas seulement de notre volonté...

La fatalité a toujours son mot à dire... pour nous bénir ou nous maudire !

Les portes s'ouvrent devant l'un et se referment devant l'autre. Constat d'apôtre.

L'arabe littéraire avait un mot pour décrire ce phénomène aléatoire : hasard : la cause qu'on ignore ou la cause qui nous ignore. C'est selon.

L'arabe populaire dispose d'un autre vocable pour détecter l'indétectable :

Il dit Bakht ou Bakhta pour désigner l'heureux hasard ou le destin chanceux.

C'est Brigitte Macron qui l'a eu... ce n'est pas Yseult, ni Juliette, ni Leïla... parce que ses amours ont été couronnés de succès. Fort heureusement pour elle et pour sa légende personnelle.

Elle c'est Bakhta, le cul bordé de nouilles. Et Emmanuel c'est Bakht : des couilles en or, pour utiliser ses expressions familières.

 

En effet quand le hasard ne nous est pas favorable, on parle de malchance, de malheur ou de conscience malheureuse.

Et quand le hasard nous est favorable, on parle de chance, de bonheur ou de conscience heureuse.

 

Les grecs croyaient à juste titre, à l'existence de cette chance. Dur comme fer.

Mais on ne peut ni la cultiver, ni l'apprivoiser mais seulement chanter ses louanges ou blâmer son absence...

Il faut avoir un bon daïmon... un ange gardien pour réussir sa traversée.

Le latin dit : Bonum augurum, pour dire bon augure ou bonne fortune. Bonne chance, comme on dit.

Cela revient à diviser le monde en deux :

D'un côté les chanceux, de l'autre les malchanceux.

Distinction économique entre fortunés et infortunés.

Distinction théologique entre graciés et disgraciés.

Distinction politique entre gagnants et perdants.

Toutes ces distinctions renvoient pour un tragique grec à notre ADN cosmique qui est constitutif de notre être :

Pour les uns ce sera facile, pour les autres très très très difficile... notamment pour celui qui vient au monde : petit, laid et étriqué !

Et cette distribution des sorts n'est pas de notre ressort... pour le plomb comme pour l'or.

On parle de félicité pour décrire ces moments propices, de bonheur factice, mais il n'y a pas de quoi s'en féliciter, parce que c'est écrit : Mektoub !

Et même si on n'a aucune vision fataliste, ni aucun tempérament pessimiste ou défaitiste, force est de constater le hiatus, le fossé qui sépare les nantis des anéantis, les superbes et les humbles qui ont inventé l'humilité pour ne pas perdre pied ou succomber devant cette injuste répartition de la beauté, de la richesse et des talents par dessus le marché.

L'effort réduit l'écart mais ne le supprime pas. Il le déduit tout au plus de ses impôts.

On dit Hasard mais il est peut être plus judicieux et moins litigieux de dire Gabart, François Gabart qui vient de réaliser en solitaire le tour de monde en mer... sans ennuis techniques et sans ennuis météorologiques. On dit que rien ne lui résiste mais on oublie qu'il est tout simplement béni des dieux...

Je ne suis pas méchante et je ne vais pas faire comme si j'étais savante mais mon petit doigt me dit : qu'il a eu droit à 10% de respiration et 90% d'inspiration... Gabart, Gabakhta !

 

C'est une question de chance... happ : c'est la racine islandaise qu'on retrouve dans l'anglais happiness... qui nous pousse à croire que pour être heureux, il faut être tout simplement chanceux.

 

Si vous l'avez, vous êtes auprès de Dieu.

Si vous ne l'avez pas, c'est Dieu qui est auprès de vous.

 

Auteur interprète : Emeline Becuwe

Scénario : Emeline Becuwe

Actrice : Emeline Becuwe

 

Share Button


3 commentaires sur “Bakht et Bakhta

  • avatar
    Pascal

    Une perle sur la distribution des sorts, le record de François Gabart et cætera.

    Mektoub

    Une vie, des vies,
    Des tracés, des croisements,
    Des abîmes, des cimes, entre les parvis,
    Sur la terre et les océans,
    Les aléas, les réussites,
    La voile au vent,
    Des échecs et des talents
    Pour plonger ou rebondir ensuite,
    Se mouvoir vers un horizon ;

    Aux chanceux, du souffle du ciel qui se manifeste
    Pour avertir, faire sentir, telle une intuition,
    Quand des écueils, risque funeste,
    Ou propice à gravir d’une traite ou petit à petit,
    A faire se tracer, presque malgré, avec les failles ;

    Aux malchanceux, l’art de perdre, de se forger avec les ennuis
    Quand ne s’écroule pas en météore ou dans la ferraille,
    Avec des accalmies entre les tempêtes,
    Et même si maudit, de la saveur de la vie,
    Quelques notes dans une musette,
    De l’étant mu-e par de l’indivis ;

    Des morts, des vies, des cendres et des embrasements,
    Des bouches se déchirant et des lèvres s’embrassant,
    Une voie de tsunamis, une de beaux rouleaux,
    Et le tour record d’un Gabart, par muses, à ce flot,
    Et dans le tout, la société en évolution
    Au fil des instants de la création.

  • avatar
    jacou

    Il n’y a ni hasard ni fatalité gravés dans la pierre .
    L’un comme l’autre sont l’expression de notre ignorance des lois du jeu de la manifestation et du sens de notre projet de vie , le « destin » . Notre destin personnel et collectif dépend de la conscience que nous avons eu et avons de la réalité de notre être de conscience et de plénitude , plus nous en sommes éloignés plus la vie incarnée nous semble difficile et plus nous en sommes proches plus elle se déroule facilement .

    –  » Dieu joue à jamais et n’est pas troublé.

    Les limitations du corps sont un moule; l’âme et le mental doivent se verser en elles, les briser et les refaçonner constamment en de plus vastes limites, jusqu’à ce que soit trouvée la formule d’accord entre cette finitude et leur propre infinité.
    La liberté est la loi de l’être en son unité inimitable, le maître secret de la Nature tout entière. La servitude est la loi de l’amour en l’être qui se donne volontairement pour servir le jeu de ses autres « moi » dans la multiplicité.
    Quand la liberté travaille dans les chaînes et quand la servitude devient une loi de la Force et non de l’Amour, la vraie nature des choses est déformée et le mensonge gouverne l’action de l’âme dans l’existence.
    La Nature part de cette déformation et joue avec toutes les combinaisons qui peuvent en résulter avant de lui permettre d’être rectifiée. Ensuite, elle rassemble l’essence de toutes ces combinaisons en une nouvelle et féconde harmonie d’amour et de liberté.
    La liberté vient d’une unité sans limites, car tel est notre être véritable. Nous pouvons trouver en nous-mêmes l’essence de cette unité; nous pouvons aussi devenir conscients de son jeu en union avec tous les autres. Cette double expérience est le dessein intégral de l’âme dans la Nature.
    Quand nous avons réalisé en nous-mêmes l’unité infinie, alors, nous donner au monde est liberté parfaite et empire absolu. »
    – Sri Aurobindo –

    De Bahkta à Bhakti

     » Bhakti signifie Amour et dévotion envers Dieu – Amour et dévotion pour Sa Création, avec respect et attention pour toutes les créatures vivantes et l’ensemble de la nature. Tout le monde peut pratiquer le Bhakti Yoga, que l’on soit jeune, vieux, riche ou pauvre, sans considération de la nationalité ou de la religion à laquelle on appartient. Le chemin du Bhakti Yoga nous conduit sûrement et directement vers le but.

    Le Bhakti Yoga inclut aussi la vénération d’une forme divine. Dieu est partout. Dieu se trouve en nous et tout autour de nous. C’est comme si nous étions connectés à Dieu par un mince fil – le fil de l’amour. Dieu est Amour universel. L’Amour et la Grâce divine nous entourent et coulent en nous, mais nous n’en sommes pas conscients. Lorsque cette conscience s’élève, lorsque l’on ressent l’Amour divin, on ne désire plus jamais rien d’autre. On connaît alors le sens véritable de l’Amour pour Dieu.
    https://www.yogaindailylife.org/system/fr/les-quatre-voies-du-yoga/bhakti-yoga

  • avatar
    Tony

    Oui …… et non lol rien n est figer , on peut provoquer la chance , mais il ya une chose qu on ne peut que contempler comme ce que vous avez donner , partager , deviner , l environnement , ce qui on un environnement aride , trop humide etc.. ne dispose pas de suffisamment de chance si on va par la pour épanouir , pourtant dieu ne trie pas etc.. donc ses un peu plus subtil , c est comme l humilité , être humble ses aussi savoir reconnait sont égaux , sont génie , sont divin chez tout contemporain , le respect de ce qui est , le respect de toute création , sans pour autant péter plus haut que sont qi , mais surtout pour rappelez a ceux a celui qui en chie parsqu l environnement par exemple ne permet pas d avoir la joie les choix dans l entretient , être humble ses aussi permettre de recevoir , quand ses dans le don , la personne en face ce permet de recevoir , elle reconnait aussi sont frère sa sœur comme il ou elle est , on peut donner plein d interprétation dans l avis comme il existe plein de paysage 😉
    l être dans la plénitude ne fait qu un , le francois était peut être dans cette hémisphère , va savoir simone , debout voir lol
    il a forcement usez des forces de la création , ou laissez faire , cela dépend non pas de l écrit de ce qui fut fait derrière les scènes qu on ne voit mais qu on peut ressentir
    ha , bon , allez joyeuse pâques lol

    http://www.dailymotion.com/video/x5bai0

    joyeuse blague que de vous avoir rencontrer
    je chercher bach j ai trouver bachelet lol

    https://www.youtube.com/watch?v=DEHd0EGFMZ0

    pas sur qu on soit tous sur le meme flo lol
    salutation fraternel


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER