David devient Goliath 2


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

Lorsqu'un faible entre en conflit contre un fort

On peut prévoir a priori lequel des deux s'en sort.

Savoir lequel sera vaincu, lequel sera vainqueur.

Le faible devient encore plus faible

Le fort, encore plus fort.

On connait tous l'issue de cette lutte à mort !

J'en conclus que le conflit n'a rien résolu.

Il n'a fait qu'agrandir le fossé

Qu'accentuer la distance entre les deux parties.

C'est encore plus tendu, il y a plus de tension

Entre le gagnant et le perdant.

On peut toujours rêver d'un retournement de situation

Mais dans la réalité, ça n'arrive... presque jamais

David l'a emporté sur Goliath

Les sages l'ont toujours bien compris

Pour éviter le conflit entre le grand et le petit

Il faut impérativement trouver un compromis.

Apaiser les âmes au lieu d'attiser les flammes !

Il faut à un moment ou à un autre arrêter

Arrêter de s'entre-déchirer, de s'entretuer

Et signer un traité de paix

Parce que le combat n'est pas équitable

Les forces sont inégales...

Il faut dire Stop : le mal ne résout pas le mal.

Cessons de nous raconter des contes de fées

Et essayons de nous réconcilier avec l'état des faits

Avec le réel, bon gré, mal gré sa cruauté.

Réconcilier les contraires, car l'harmonie seule est salutaire

David l'a emporté sur Goliath

J'ai du mal à croire que le conflit est l'essence de la vie

Je ne vois pas le Grand qui s'en est sorti

Mais le petit rendu encore plus petit.

Et toute une littérature mensongère sur la bonne guerre

Pour nous rendre la pilule un peu moins amère !

J'ai toujours été persuadée que ce qui nous divise

Ne nous divinise pas, mais nous amenuise.

À quoi ça sert de servir l'un, si c'est pour asservir l'autre ?

D'avantager l'un pour désavantager son prochain ?

Parce qu'en vérité, c'est toujours au plus fort qu'on file un coup de main

Car on ne peut séparer la force de ce qu'elle peut

Ni l'empêcher de faire ce qu'elle veut

On lui emboite le pas

Pour qu'elle triomphe au combat

David l'a emporté sur Goliath

Qui accourt pour David ? Tout le monde

Qui vole au secours de Daoud ? Personne

Daoud est seul, abandonné de tous, sans recours.

Et à chaque nouveau conflit

Il devient encore plus petit, amaigri ou meurtri

Il n'a aucune chance de remporter la partie

Même ses frères l'ont trahi

On ne lui demande plus son avis

Parce que pour la force, tout est permis !

Y compris de violer le droit en toute impunité

Et voler à l'histoire ses titres de propriétés.

Le terrorisme autorise désormais David à faire du zèle

Il ne veut plus rien partager mais tout garder pour lui

Le criminel ce n'est pas lui

C'est nous qui lui rendons chaque jour la vie plus belle.

David est devenu Goliath...

Share Button


2 commentaires sur “David devient Goliath

  • avatar
    Pascal

    Très joli billet vidéo sur le conflit israélo-palestinien, David contre Goliath, entre mythe et réalité.

    Sur l’oubli de la Palestine, l’utilisation du terrorisme, je suis tombé sur cette fiche de conférence :

    « Dans le cadre de « Cent ans de conflit en Palestine »

    Le conflit qui oppose Israéliens et Palestiniens est au cœur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Les « printemps arabes » ont beaucoup contribué à marginaliser la cause palestinienne. De Libye en Syrie, les dérives djihadistes ont semé le doute. Pendant que le laxisme américain et la pusillanimité européenne permettaient aux colonies juives de grignoter toujours plus la terre de Palestine… au mépris du droit international.

    Comment vivent les Palestiniens aujourd’hui ? Comment sont-ils gouvernés ? Quelles sont leurs stratégies de survie et de résistance à la colonisation galopante ? »

    http://www.lavenerie.be/?activityid=89E5A083-8A7D-92BD-977B-F1D25AB292CF

    Pour de la paix, tenter de faire cheminer vers, il y a l’art-philo-poétique pour sensibiliser tel que vous le faites, y a le coup de Banksy en Palestine contre les 100 de la déclaration Balfour : Banksy organise une «cérémonie d’excuses» pour la déclaration Balfour : http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2017/11/02/03015-20171102ARTFIG00110-en-palestine-banksy-organise-une-ceremonie-d-excuses-pour-la-declaration-balfour.php

    Après, si peut boycotter de base les produits des colonies pour ne pas « cautionner », ne pas rendre la vie plus belle à David, je me demande de l’efficacité du mouvement BDS. J’avais lu quelques critiques, en zyeutant un article sur le Bds, le présentant comme potentiellement efficace : Appeler au boycott des produits israéliens est illégal, mais être nombreux à le pratiquer est légal, légitime, et efficace ! : https://blogs.alternatives-economiques.fr/gadrey/2016/02/18/appeler-au-boycott-des-produits-israeliens-est-illegal-mais-etre-nombreux-a-le-pratiquer-est-legal-legitime-et-efficace

    je viens de voir un article qui évoque droit / non droit, ce qui aurait légitimé le sionisme et ce qui pourrait participer d’affaiblir Goliath, historique – infos historiques comme « outil » dans l’idée de rendre à l’histoire ses titres de propriété : http://w41k.com/38483

    mais vu où ça en est rendu, j’ai des doutes. Si j’ai compris, l’auteur voit la « solution » comme un seul état, celui de la Palestine, sauf que je ne vois pas trop comment vouloir considérer Balfour non valide permettrait d’y arriver de ce fait. Mais j’imagine qu’ils envisagent accords avec Israéliens d’une manière ou d’une autre.

    Et ceci dit, l’article date de 2010, depuis y a eu la guerre de 2014 et cætera, et un article relate des actions récentes de Tsahal contre des tunnels : Gaza : Israël détruit un tunnel et teste la cohésion palestinienne : http://www.liberation.fr/planete/2017/10/31/gaza-israel-detruit-un-tunnel-et-teste-la-cohesion-palestinienne_1606946

    Bref, d’aucuns théorisent avec lien au système éco-politique mais il y a eu des histoires de Palestiniens et d’Israéliens militants ensemble pour la paix, j’espère que d’une manière ou d’une autre ça finira par se concrétiser politiquement.

    Face au monde, David contre Goliath,
    Opposition entre des états,
    Des conflits et des aspirations,
    Des sorts d’instants et des horizons,
    Des implications du Tsahal, du Fatah, du Hamas,
    De l’Égypte, de pays, gouvernements et populations,
    De la réflexion, création et action
    Au service d’une ou l’autre voie,
    De la guerre ou de la paix,
    Symbole de l’humanité
    Capable d’abimes
    Et de cimes.

  • avatar
    jacou

    L’illusion politique
    Les hommes croient qu’avec leurs cerveaux malades et leurs consciences atrophiées ils pourront résoudre les problèmes qu’ils ont eux-mêmes engendrés .
    Extraits d’une remarquable étude :

    – Le développement déséquilibré de l’être humain nous conduit au bord de notre propre destruction

     » Depuis plus d’un million d’années que l’homme existe sur cette planète, sa connaissance du monde extérieur a considérablement évolué, il a augmenté son pouvoir et sa capacité à faire face aux calamités naturelles. Intérieurement, dans sa conscience, l’homme n’a pas beaucoup évolué. Il reste très semblable à l’homme primitif – peureux et incertain, formant des groupes (religieux et nationaux), luttant et se préparant à la guerre, se cherchant des avantages et haïssant son prochain.

    Il est maintenant capable d’aller sur la lune et de communiquer sur tout le globe en quelques minutes, mais il trouve toujours difficile d’aimer son voisin et de vivre en paix. L’homme moderne est brutal, égoïste, violent, avide et possessif comme l’homme primitif d’il y a un million d’années, bien qu’il soit maintenant capables de se cacher derrière de belles paroles et de nobles pensées.Ce développement déséquilibré de l’être humain l’a conduit au bord de sa propre destruction. Il est à la limite de la guerre nucléaire, dans l’imminence d’une extinction totale. Le pouvoir que lui a donné un savoir grandissant ne s’est pas associé à une intelligence et à une vision appropriées.

    Pourquoi? Pourquoi n’avons-nous pas psychologiquement évolué?

    Est-ce parce que nous n’avons pas tourné notre attention vers l’intérieur afin de comprendre notre esprit, nos pensées, nos sentiments? Nous sommes si satisfaits, si éblouis par nos exploits, nos « progrès » dans notre monde extérieur, que nous avons complètement négligé le monde intérieur de notre conscience. Chez l’homme primitif la haine ne pouvait avoir que peu d’ampleur, la puissance de l’homme moderne la rend bien plus dévastatrice et nous voyons ses conséquences désastreuses tous les jours autour de nous.Une meilleure organisation de la société pourrait nous sembler être la réponse à ce problème. Mais ceci n’est qu’une illusion profondément enracinée.

    On ne peut être opposé, bien sûr, à une bonne organisation de la vie de tous les jours; mais il vous est impossible de construire une société pacifique et non-violente avec des millions d’individus qui sont violents, agressifs et égoïstes, quelque soit la façon dont vous y preniez. Si vous avez une société communiste, vous aurez la violence du communisme. Si vous avez une société capitaliste, vous aurez la violence du capitalisme. Vous pouvez d’une certaine manière canaliser la violence, mais elle se manifestera toujours ailleurs. Il y a eu des mouvements de révolutions mais la tyrannie de l’homme par l’homme n’a pas cessé, elle a seulement pris d’autres formes.

    Une société véritablement pacifique, non-violente, n’est possible que si l’individu se transforme psychologiquement, fondamentalement. Tout autre changement et superficiel et temporaire.

    L’individu ne change que lorsque change sa conscience. La vertu ne se pratique pas.Toutes les religions ont échoué à essayer de changer l’homme. Auraient-elles réussi, nous n’aurions pas aujourd’hui tant de cruauté, de guerres et de haine. Nous devons examiner pourquoi les religions ont échoué à changer l’homme et en tirer la leçon. Selon son essence, chaque religion a prescrit un chemin, un ensemble de vertus à observer et de vices à éviter. Et l’homme a lutté pendant des milliers d’années pour les respecter, mais cela n’a pas marché.

    La pratique des actes vertueux ne change pas en elle-même la conscience de l’homme. Pratiquer la bonté avec préméditation n’a jamais créer une conscience vertueuse. Cela redevient affaire d’effort, de recherche d’un but dans la vie, d’une méthode en vue d’une auto-satisfaction. En même temps, si le coeur est bon, cette bonté s’exprimera dans chaque acte, dans chaque pensée, parole et acte. Il n’est pas alors question de pratique.

    De même on ne peut pas pratiquer la non-violence, tant que l’on est agressif, haineux, violent intérieurement. Sinon, la non-violence devient une façade, un comportement hypocrite, la manifestation d’un calcul. Ce n’est qu’en observant les causes de la violence en chacun et en les éliminant (non par effort mais à travers une compréhension) que l’on peut venir à bout de la violence. Et quand nous mettons fin à la violence nous n’avons pas besoin de pratiquer la non-violence. Seul un esprit paresseux a besoin de se discipliner!

    A moins que vous ne découvriez la vérité par vous-mêmes, elle ne vous appartient pas, ce n’est qu’une description de la vérité.

    C’est ce qui fait la différence entre le Bouddha et le professeur de philosophie Bouddhiste. Le premier a la vision pénétrante actuelle, la conscience, tandis que le second n’en a que la description. L’homme a souvent pris le symbole, le mot, le concept pour la vraie chose. Le véritable chrétien est celui qui vit selon le sermon sur la montagne (et vous ne pouvez faire cela que si vous avez la conscience du Christ) et non celui qui se rend simplement à l’église pour effectuer tous les rituels. Un vrai bouddhiste est celui qui participe à la conscience du Bouddha et non celui qui obéit à l’église bouddhiste. Toutes les églises, toutes les religions organisées n’ont réussi qu’à réduire la grande vérité à un simple système, un symbole, un rituel

    Une recherche sensée requiert une libération de toute croyance, préjugés, conclusions hâtives et conditionnement. Elle exige une profonde connaissance de soi. Puisque la vérité ne peut pas être organisée et propagée, les organisations spirituelles qui tentent de le faire n’ont aucune valeur.

    La compréhension intellectuelle n’est pas une réelle compréhension.
    Nous sommes souvent satisfaits d’une réponse intellectuelle à une question et cela met fin à notre recherche. Dans ce cas, la compréhension intellectuelle devient un obstacle à la découverte de la vérité. Il est facile de constater intellectuellement que l’on ne doit pas s’inquiéter quand son enfant est malade. Cette inquiétude n’aide pas l’enfant. Ce qui lui viendrait en aide serait de faire venir un médecin.

    Mais cet argument logique effacera-t-il notre inquiétude? Le fait de savoir que la colère est un vice nous empêche-t-il de nous mettre en colère? La vérité est bien plus profonde que la simple logique ou la simple raison et la réponse intellectuelle est incomplète. Donc une compréhension intellectuelle est insuffisante. Elle peut être utile dans certains cas mais elle reste superficielle. Cette compréhension peut être garantie par le moyen du livre par exemple mais c’est seulement un schéma de pensée pour la mémoire; il ne doit pas être confondu avec la vérité.

    Donc, si la compréhension intellectuelle est une chose limitée, qu’est-ce alors qui révèle la vérité?

    …Il est tragique de constater que n’avons jamais été éduqués à nous regarder vraiment. Nous avons seulement été éduqués à apprendre sur le monde extérieur et à faire face d’une certaine manière à ses problèmes. Par conséquent nous nous formons en connaissant beaucoup de choses sur le monde extérieur mais en étant complètement ignorants de nous-mêmes, de nos désirs, ambitions, valeurs et point de vues sur la vie

    … Par notre ignorance nous attribuons beaucoup d’importance aux différences superficielle, comme de croyance, d’appartenance, de connaissance, de capacité qui ne sont que des acquis.

    Nous ne nous sommes pas demandés pourquoi nous donnons une si grande importance, pourquoi nous les laissons diviser les hommes, alors qu’en réalité nous partageons la même conscience. Si vous ôtez à un homme son aisance, ses possessions, son statut, ses croyances et son savoir, et que vous regardez dans sa conscience, est-elle vraiment différente de celle d’un autre être humain? Tout comme la caste, la couleur, la foi d’un être humain ne change pas la composition de son sang; nos acquis qu’il soient mentaux ou matériels ne change pas le contenu de notre conscience. Si nous ne nous empêchons pas de voir la réalité de ceci, nous découvrirons réellement l’unité fondamentale de l’espèce humaine.

    C’est l’ignorance qui nous divise, non les différences.

    Conclusion
    L’humanité est captive d’une grande illusion. Elle pense qu’elle peut résoudre ses problèmes par la législation, par des réformes politiques et sociales, le progrès scientifique et technologique, par un plus grand savoir, une plus grande aisance, plus de pouvoir et de contrôle.

    Tout ceci peut résoudre en effet quelques problèmes; mais ce sont là des problèmes superficiels et temporaires. Ils auront le même effet que l’aspirine et ne guériront pas la maladie. Nous continuerons à créer de nouveaux problèmes d’un coté et essaieront de les résoudre de l’autre, pour maintenir l’illusion du « progrès ». Et il nous reste que peu de temps, car la maladie évolue vertigineusement, prête à faire disparaître l’homme; si l’homme ne se transforme intérieurement, par une mutation de son psychisme, il figurera bientôt sur la liste de ces malheureuses créatures qui vivent un million d’année ou plus et disparaissent alors, faute d’avoir pu s’adapter.

    Professeur P. KRISHNA, recteur du Rajghat Education Centre, Fondation Krishnamurti en Inde, Bénarès (traduit par Mme Rubagire) en Juin 1996

    http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-le-developpement-desequilibre-de-l-etre-humain-nous-conduit-au-bord-de-notre-propre-destruction-73713692.html


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER