Le monde brûle t-il ? 4


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

C'est l'homme qui risque à tout moment de prendre feu. C'est son ombre désormais qui occupe les lieux. Nous assistons à sa dissolution aujourd'hui. À sa descente en enfer qu'il vit comme une montée au paradis.

Non, il ne va pas mourir, pas encore, mais souffrir le martyre sans savoir qu'il n'y aura bientôt plus personne pour l'ensevelir.

C'est l'œuvre de la mondialisation, présent sans avenir. Elle est apocalyptique pour ne pas dire tragi-comique.

On dit qu'il faut de tout pour faire un monde. Mais on ne dit pas qu'il suffit d'un rien pour le rendre immonde. Il ne s'agit pas d'être unis vers une fin salutaire mais désunis, divers avec une diversité qui commande et désordonne le monde en subordonnant sa mémoire, son histoire et ses espoirs. C'est la nuit qu'on décline à l'infini.

On dit que le monde est petit sans savoir ce qu'on dit. Cela veut dire qu'un grain de sable suffit pour rompre toute sa magie. Pour que le fini se débarrasse de l'infini et le très bas du très haut. La mondialisation en a fait un village pour accélérer son naufrage. Toutes les identités y seront dissoutes pour que nul ne soit épargné par cette banqueroute où chacun a fait ce qu'il faut pour contribuer à sa propre perte...

La mondialisation grille la politesse à tous les existants. Il n'y a plus de vérité, ni de fausseté mais un marché global qui ignore le bien et le mal et ne comptabilise que les pertes et les profits. Le veau d'or ou la mort...

La mondialisation opère en faisant de nous tous des opérants, des coopérants, des agents doubles qui se desservent en croyant se servir, se vident en croyant se remplir, s'appauvrissent en croyant s'enrichir.

À chaque fois qu'on pianote sur son portable, on sale un peu plus la note pour tous ses semblables. Internet n'est pas un affranchissement mais l'asservissement de toute la planète.

La mondialisation n'est pas un drame. Non. C'est une tragédie qui met en exergue le conflit du mal et du mal. Le bien est hors de circuit.

Non, ce n'est pas un drame, c'est tout un programme, celui du nouveau désordre mondial. Je tiens à souligner le mot : désordre. Parce qu'on y cherche le conflit, la discorde et la division pour nous les céder au plus bas prix.

Cela s'appelle la démocratisation des esprits.

Sommes-nous tous devenus joignables ? Portables ? Supportables et en même temps insupportables ?

Tous prêts pour se mettre à table, faire table rase de nos petits désaccords et s'accorder pour construire un monde sur du sable.  C'est exactement ce que nous nous efforçons de faire : saper les fondements de notre propre fondation.

Non pas faire, mais défaire ensemble tout ce qui nous ressemble : un visage, un paysage, un ménage. Car on préfère vouloir le rien, que ne rien vouloir. Rien c'est "nihil" en latin... ce qui veut dire que le nihilisme a triomphé !

Et on déballe tout puisque désormais toues les valeurs se valent et on devient mythos sur les réseaux sociaux, on se la raconte grave.

Ou parano en distinguant les plots ou en révélant des complots.

Tout le monde dénonce tout le monde pour abréger nos souffrances quitte à désagréger le monde.

Nous ne sommes plus seuls au monde. Tout soliste est un terroriste en devenir.

Tous ensemble... tous ensemble pour préserver l'IMAGE du monde.

Ils ont crée un monde à côté de la vie qui n'a rien de vivant en se jouant de notre volonté, notre volonté de représentation.

Ce monde, celui de la mondialisation n'existe pas... c'est nous qui le faisons exister à chaque instant en cliquant sur une souris ou en claquant la porte au nez de la vie, de la vraie vie, sans fils et sans filet.

 

Share Button


4 commentaires sur “Le monde brûle t-il ?

  • avatar
    Pascal

    Très joli billet vidéo sur le désordre mondial, le problème qu’il peut y avoir avec Internet etc.

    Réflexions

    Sur une île, un membre de l’espèce connecticus fut en train de devenir cendres. Quelques instants plus tard, il se rematérialisa tel un phénix, se jeta à l’eau et surfa jusqu’à l’île de la grande Artiste en Personne. Là, il écouta l’enregistrement du jour. A la fin il acquiesça, mais plissa le front, songeur. Avant de déposer un parchemin avec de son avis de l’instant, il sortit une longue-vue de sa besace et une télécommande qu’il dirigea vers un îlot.

    Un peu plus tard : « La problématique est très bien cristallisée, j’espère que vous pourrez éviter le naufrage, qu’il ne vous arrivera pas banqueroute, qu’il y aura suffisamment de dons-abonnés et tout pour que vous vous y retrouviez financièrement, après, il me vient à l’esprit des réflexions. Ptêtre pas tant des objections, j’hésite sur comment le qualifier. Toujours est-il que pour commencer mon blabla, vous me faites penser à ces deux « anecdotes » du jour :

    – Facebook a connu une grosse panne mondiale dans la journée, et plutôt que de vaquer à d’autres occupations ou d’utiliser internet pour trouver matière à s’instruire, beaucoup semblent s’être rabattus sur twitter pour y buzzer sur le problème. Vous me direz, ou pas, même s’il y avait de la volonté de représentation sur laquelle ces réseaux capitalisent, c’était sûrement le temps de quelques messages par personne pour les concernés et c’est le grand nombre qui a fait écrire des articles dessus, et pour ma part, j’ai moi-même passé un peu de temps à m’informer dessus.

    – En faisant la recherche, je suis tombé sur un article qui évoquait la condamnation d’un Facebookeur à 3 mois de prison avec sursis parce qu’il avait « liké » une publication « pas glop ». Son compte Facebook était privé, c’est un de ses « amis » qui a prévenu la police.

    Ceci dit, je pense qu’Internet a de très bons côtés. Ne serait-ce que savourer des créations et réfléchir avec, faire – des –
    connaissances. Bon, j’avoue, il m’arrive de passer pas mal de temps, trop de temps certainement, à surfer dans le monde du net à la place de celui dont je suis l’avatar. Pour ma défense, c’est sa faute à lui ! Il procrastine trop. Sa curiosité me fait aller d’article en article, de manière très désordonnée, et avec la masse d’information à disposition, il faudrait sûrement des centaines de vie pour en prendre connaissance de ce qu’il y a actuellement. Et encore, un article parle du fait que chaque jour, se génère une quantité d’information équivalente à celle produite par l’homme entre l’an 0 et l’an 2000. Bon, le chiffre impressionne mais il doit y avoir beaucoup d’informations qui ne sont pas forcément nouvelles, ça dit pas ce qu’ils prennent en considération.

    Bref, toujours est-il que d’aucuns parlent du phénomène de l’info-obésité de notre ère, du problème des sociétés de « masse » où le processus d’acquisition de l’information, des connaissances est individualiste tout en aboutissant à une pensée collective standardisée. Ce qui rejoint assez, il me semble, la problématique autour de la démocratisation des esprits.

    Après, l’article que je viens de parcourir et qui évoque le processus d’acquisition de l’info, si il reconnaît des avantages qu’Internet peut offrir, critique aussi l’utilisation que la majorité font du net, dont le problème du conspirationnisme qui pourrait être adopté à une échelle globale avec une vision du monde qui ne serait pour autant pas holistique, faire dans la parano et désagréger le monde par un prisme qui manquerait d’airs. Je m’étais fait la réflexion que certaines théories conspis, même si certaines peuvent / pouvaient être vraies, font que les gens peuvent avoir une posture politique qui n’est pas tant la leur, ne philosophant pas sur l’information reçue, et discréditent des aspirations politiques juste parce que seraient portées par ceux qu’ils craignent, sans autre argument, sans nuancer.

    Néanmoins, je ne suis pas entièrement raccord avec la façon dont l’article, dont l’auteur de l’article voit le processus d’acquisition des connaissances avant l’avènement d’Internet, et si la crainte de ce à quoi pourrait conduire / conduit Internet peut être justifiée en l’état, cela peut évoluer. Car si ingurgiter « information » sur « information » de manière anarchique peut se faire au détriment du raisonnement et qu’il y a le souci d’algorithmes qui peuvent faire qu’on obtient de plus en plus de résultats qui tournent autour d’un même point de vue sur le monde, et qu’il y a le phénomène de groupes qui tournent autour de la même vision sans forcément mise en question de fond / confrontation avec autres points de vue, il peut y avoir le même travers dans une société ordonnée, tracée par les institutions traditionnelles, que l’auteur me semble idéaliser de trop. ‘fin, tout dépend du sujet. Mais par exemple, pour des théories économiques, ainsi que politiques, des cursus peuvent être influencés et formater sans forcément faire se développer une pensée propre, et faire se reproduire des idées et dogmes « discutables », tel que celui critiqué par ailleurs dans l’article. Bon, pourrait objecter que ça peut dépendre des professeurs, et qu’à la différence d’Internet, la pluralité des professeurs fait qu’il n’y a pas cette même massification. Pourrait alors objecter à ça qu’il peut malgré tout y avoir une uniformisation dans certains cursus conduisant à des postes de chef d’entreprise, directeur marketing, politiciens pro.

    Et puis si l’afflux d’information peut rendre difficile une sélection, rendre difficile des recoupements et la prise de recul, même sur des groupes orientés il ne me semble pas rare qu’il y ait « confrontation » d’idées tel qu’il l’entend, des mises en question. Ptêtre plus rares sur certains réseaux et y a ptêtre pas mal qui s’abreuvent de théories conspis sans en discuter avec d’autres, mais bon, tôt ou tard chacun peut y réfléchir et cheminer. Par contre, peut considérer que ça conduit à la démocratisation des esprits et tout, avec quantité au détriment de la qualité.

    Reste quand même que je me dis que ce n’est pas l’apanage d’Internet, qu’on pourrait ptêtre voir le même souci avec les médias de masse. Dans une moindre mesure de nos jours, mais ils peuvent participer de ce qui est appelé « le syndrome du grand méchant monde » et cætera. Internet pouvant être plus addictif et éloigner encore plus longtemps de la « réalité », mais aussi faire sortir de l’état passif de la consommation de l’info.

    Avant que j’existe, moi, membre de l’espèce connecticus, le monde était-il plus beau ? Y avait-il plus de génies et tout ? Y avait-il pas un processus économique mondialisateur ? Les progrès des ordinateurs et des réseaux l’ont sans doute accéléré, mais cela ne pourrait-il pas être utilisé autrement, potentiellement ?

    Me fait penser à la critique de la société par des situationnistes, qui ont eu aussi leurs critiqueurs. Si j’ai bien compris, en gros, ils aspirent à une organisation de l’humanité sur des bases locales, jusqu’à l’international, critiquent ce qui façonnent les rapports sociaux dans le paradigme de masse et phénomène de la consommation de masse, ce qui s’applique aux médias de masse, et au système éco-politique actuel de la France, des USA, Russie, Chine et cie. Considèrent que la vraie vie se trouve / se construit en marge. En théorie.

    Re bref. En tout cas, je rejoins l’idée que mondialisation or not mondialisation, c’est notre participation qui fait que. Et passé la participation d’un instant, cela peut être une autre histoire. Et pour répondre à la question, si il y a eu des incendies cet été dans certains endroits, le monde n’a pas brûlé ici.

    Bon, que vive la vie ! faut que j’y aille pour l’heure ! »

  • avatar
    Tony

    Le monde brûle surement sous nos pieds , elle a un cœur brûlant
    le monde est ce qu il est , une terre vivante
    le systeme naît de ceux qu on veut , voudrez ou ne voudrez pas , celons la dimension de pouvoir en temps que souverains et enfant du monde
    l idéologie dominante est en effet caverneuse , des restes de grotte et sa sent fort parfois , l enfermer
    systeme de dominant dominé , de concurrence , fait de divisions de panz heurts ,de murailles enchaîner dans teutés , remplie de leurres , traînants des tas de peurs , entre frères et sœurs
    les prétention de la société , des politique na qu un rite exposez sans arret , chaque journée , l économie et le marcher , financ »i »er , on ne tourne pas reelement autour du soleil ni nos tete dans la lune gravite autour de la sphère , on tourne autour d idée périmé , pour asservir , contrôler , dominé
    le pensant est d or , tout brille en métal hurlant , oubliant les réalités , qui nous fait et ferons continuer ou pas , sur cette belle incantation de la vie , voyer je vous écoute lol

    Il y aura 2 milliards de réfugiés climatiques à la fin du siècle

    http://dailygeekshow.com/refugie-climatique-monde/

    Si rien n est fait rapidement pour faire cesser le dérèglement climatique et les pollution divers et variés , faire attention a notre environnement en gros
    nous ne fessons rien ou presque rien pour rectifier , reconnecter
    répétant sans cesse les même erreurs de font , presque tous des diables et des cons forts , se remontant un temps pour ne rien changer dans le décors et en ressorts plus confortable de rester entre confort et conditionnement d antan

    https://www.youtube.com/watch?v=cfhjEKPXyAw

    faudrez remonter le temps comme votre coupe lol
    ou changer les héros comme disez daniel pour changer les hommes , dans un monde ou tout le reste est affairistes , enfin a faire

    https://www.youtube.com/watch?v=FsfrsLxt0l8

    dans un monde dangereux , parfois faut prendre des risques ses vrai , quand on le peut , quand on le veut
    les idées capitaliste joue sur tout , meme la santé des gens , comme pour leur travail

    http://www.lamarseillaise.fr/analyses-de-la-redaction/dossier-du-jour/63069-la-suppression-des-chsct-confirmee-par-le-gouvernement

    tout coute chaire d apres eux , ils on les moyen de nous faire marcher et d en parler , alors il faut amélioré dans l idées que leur idées doives évoluer , on peut pas faire toujours des retour dans les grottes parsqu il ne voyes pas , percher sur leur petite planète ultra conditionner , et vi meme percher nous restons tous lié et relié , le systeme n est pas la vie , on nous mens sans arrêt , l internet reflete comme toute communication toute forme de vie et de travers , de chemin et de doutes , j aime internet , il m est arriver d en être internet , peut être parsque j ai goutter le virtuel en reel , que les réalité sont moins cruel ou plus diversifier , n oubliant jamais d allez salué le soleil et sa financer la lune ou des renards parfois croises des enfants ou et des chanteurs

    https://www.youtube.com/watch?v=74NCfS3h2JY

    wouahiyoy wouahiyoy wouahiyoy salutation fraternel .

  • avatar
    jacou

     » Ce monde, celui de la mondialisation n’existe pas… c’est nous qui le faisons exister à chaque instant en cliquant sur une souris ou en claquant la porte au nez de la vie, de la vraie vie, sans fils et sans filet.  »
    Constat et contrat de lucidité !

    Du magma brouillonnant de la mélasse mondiale , masse informe des consciences cliquées hypnotisées surgit de ses insondables profondeurs les âmes rebelles initiatrices de son irrépressible et nécessaire chaos

     » Le chaos est rempli d’espoir parce qu’il annonce une renaissance. » Coline Serreau

     » L’intelligence est la force, solitaire, d’extraire du chaos de sa propre vie la poignée de lumière suffisante pour éclairer un peu plus loin que soi –
    vers l’autre là-bas, comme nous égaré dans le noir  » Christian Bobin

    – L’évolution individuelle et collective

    Les vies représentent une croissance de conscience qui culmine dans un accomplissement terrestre, autrement dit, s’il y a évolution, une évolution de la conscience derrière une évolution des espèces, cette évolution spirituelle, doit aboutir à une réalisation individuelle et collective sur la Terre.

    Cette idée fondamentale balaie psychanalyse et psychologie. «Si la psychanalyse restait dans ses limites superficielles – disait Sri Aurobindo – il n’y aurait rien à en dire. Elle guérirait utilement quelques prurits. Mais elle est devenue un nouvel évangile, et elle a puissamment contribué à fausser les esprits en les fixant de façon malsaine sur leurs possibilités fangeuses plutôt que sur leurs possibilités divines. Elle évoque le mal sans avoir le pouvoir de le guérir. Elle tend à rendre le mental et le vital non pas moins mais plus fondamentalement impurs qu’avant. Quant à la psychologie moderne, c’est une science dans l’enfance, à la fois imprudente, maladroite et grossière. Elle tombe dans l’universelle habitude du mental humain qui consiste à prendre une vérité partielle et locale et à la généraliser indûment en voulant expliquer toute l’étendue de la Nature par ses termes étroits. Notre psychologie est incapable de comprendre parce que c’est en bas qu’elle cherche, dans le passé évolutif. Certes, une moitié du secret est là, mais c’est la force d’en haut qui ouvre la porte d’en bas. Nous ne somme pas faits pour regarder toujours derrière nous, mais en avant et en haut, dans la lumière supraconsciente, parce que c’est notre avenir, et que seul l’avenir explique et guérit le passé».
    Par Lionel TARDIF
    http://www.revue-acropolis.fr/sri-aurobindo-ou-levolution-future-de-lhumanite-la-vibration-supramentale-dans-le-corps/

  • avatar
    jacou

    Point de vue translucide de l’apparente densité :

     » En ce moment, vous voyez votre monde s’effondrer ; vos valeurs, vos lois ne ressemblent plus à rien et vous ne savez plus vers qui ou vers quoi vous tourner. C’est désagréable pour vous, parce que vos anciens schémas de fonctionnement ne sont plus adaptés à l’époque présente.
    Pour que le nouveau monde survienne, il est bien évident que les schémas de l’ancien monde doivent petit à petit laisser la place au renouveau tant espéré par l’humanité, du moins par une partie de l’humanité. Soyez toujours dans le côté positif de la vie, soyez toujours dans la confiance !

    Nous ne parlons pas que de la France. Il y aura des peurs qui seront générées par vos systèmes politiques, sociaux, etc. Contrairement à ce que pensent certains dirigeants de votre monde, la population mondiale se laissera de moins en moins manipuler, parce que l’éveil de conscience commence à se faire réellement. Petit à petit, vous aborderez d’autres réalités, même de votre propre monde.

    Nous allons vous dire également ceci :

    La Vibration Amour a une importance de plus en plus grande dans toute vie, qu’elle soit minérale, végétales animale ou humaine.
    Vous pourrez constater que les animaux deviennent de plus en plus intelligents. La beauté des fleurs et des arbres grandira de plus en plus, mais pas tout de suite parce qu’ils sont, comme vous, un peu prisonniers d’une certaine lourdeur.
    C’est comme si certains gouvernants (qui ne sont pas vraiment les gouvernants, mais nous ne développerons pas ce thème) avaient mis une chape sur tout ce qui vit. Petit à petit, cette chape se dissoudra afin que la vie puisse resplendir de beauté et d’Amour.

    L’Amour ! Beaucoup d’entre vous se posent la question : « Qu’est-ce que l’Amour, comment le vivre, comment l’offrir, comment le reconnaître ?  »
    Il y a l’Amour de troisième dimension, celui que vous vivez sur la Terre. L’Amour existe aussi sur d’autres dimensions, mais un Amour d’une fréquence vibratoire supérieure.
    L’Amour est en vous et ne demande qu’à s’exprimer ! Cet Amour peut passer par votre centre émotionnel, mais il descend en permanence des parties les plus élevées de vous-mêmes, justement pour s’exprimer. Souvent, vous ne l’exprimez pas parce que vous ne le comprenez pas, en quelque sorte vous le comprimez. »…

    …L »être humain fonctionne sur plusieurs niveaux de conscience : la conscience humaine, la conscience spirituelle et la supra conscience. Nous utilisons ces termes pour mieux vous faire comprendre les différents paliers de l’Amour.

    L’Amour généré par votre âme est certes très puissant ; il vous permet de vous épanouir spirituellement. Mais l’Amour de la supra conscience, généré par votre partie divine, a une immense puissance qui peut tout vous permettre. Lorsque nous vous disons « qui peut tout vous permettre « , cela veut dire qu’il peut vous permettre de guérir spontanément, et qu’il peut aussi libérer tous les pouvoirs de votre esprit. Lorsque cela arrive, vous n’êtes plus réellement dans l’incarnation et dans les expériences, vous avez largement dépassé les expériences de la troisième dimension et vous vous révélez en tant qu’être pouvant offrir en permanence la Vibration Amour à tous ceux qui vous entourent.² »…

    … »Ils me montrent la première partie de l’être humain incarnée dans la densité, cette partie apparemment très dense parce que la densité de son corps n’est qu’une illusion. Je vois cependant ce corps entouré d’une très belle lumière blanche. Cette lumière est bloquée par la vibration du corps de matière.
    « Il y a douze partie de vous-même. Vous avez un corps de matière et vous avez en permanence onze doubles; le dernier, la dernière réplique de vous-même, n’est que Lumière et Amour ; elle est en permanence dans l’Amour Divin, l’Amour Universel. »…

    … »Vous pouvez vous régénérer en permanence grâce à la Vibration Amour. Il faut que vous l’appreniez également ! Elle vous donne une nouvelle force, régénère vos cellules, renforce votre propre énergie humaine.
    Vous avez d’immenses possibilités ! Encore une fois, vous les ignorez ou vous voulez les ignorer ! »

    http://ducielalaterre.org/fichiers/amour/osez__JXV.php


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER