PARIS PERDRA SON PARI 7


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

 

L'ironie du sport : que l'on soit faible ou fort, nul n'est maître de son sort.
Le moindre grain de sable peut vous jeter par-dessus bord. On a beau être en vie, on n'est jamais à l'abri de la mort.

À l'aller de ce huitième de finale de la Ligue des Champions, Paris n'a pas encaissé mais marqué 4 buts.
Un clean shit contre la plus belle équipe du monde : le Barça de Messi, de Suarez et de Neymar... sans oublier le vieux Iniesta. Ce soir là, ils n'y étaient pas.
Ils ont été pris d'assaut à défaut d'être pris de haut.
Et c'est le petit qui a dévoré le gros. Le petit Rabiot est venu, presque à lui seul, à bout de ces héros et fait taire ces figures légendaires du ballon rond.
Et Di Maria rappela aux catalans le bon vieux temps de la veine Madrilène lors des classicos, il a marqué à deux reprises et réduit leur maitrise sur le jeu et la vision du jeu. Sur son coup franc, ils n'y ont vu que du feu.
Avec cette victoire, le PSG confirme le crépuscule des dieux... et affirme du même coup la naissance de nouvelles idoles et la renaissance en France d'un nouveau football... plus sérieux, plus rigoureux, plus victorieux.
Mieux vaut Qatar que jamais !
Mais l'argent ne fait le bonheur que des moins doués. Dieu soit loué.
Parce que ce n'est pas fini. Paris n'est pas encore qualifiée. Barcelone n'est pas encore éliminée. Il y a un match retour, pour remettre les comptes à jour.
Les statistiques indiquent qu'il y a zéro chance sur cent pour qu'il y ait un retournement.
Mais le Barça croit dur comme fer à una remontada.
Ils vont revenir au score et démentir tous les pronostics.
Una resurrección : ils vont leur monter dessus, les démonter pour leur démontrer qu'en 90 minutes on peut refaire ou défaire l'histoire.
Et pour Paris, plus dure sera la chute. Parce qu'ils ont vaincu sans péril, ils ne peuvent triompher de la gloire.
Car on ne peut chasser Messi de son territoire. Messi est un génie.
Ce n'est pas l'homme de l'instinct mais l'homme de l'instant... l'instant qui contient tout son passé et entretient tout son avenir. Avec ou sans ballon...
Ce sera du jamais vu.
C'est magique comme Pari !

 

Share Button


7 commentaires sur “PARIS PERDRA SON PARI

  • avatar
    Pascal

    Très joli-billet vidéo sur un pari, l’ironie du sport, les talents. Je ne regarde plus le foot, d’autant des clubs, depuis x temps, mais je vous souhaite que votre pari se réalise.

    @ux non abonnés qui liraient ce commentaire
    Hésitez pas à vous abonner, et/ou soutenir l’Artiste : https://www.lejournaldepersonne.com/carte-dabonnement/

    5 buts en un

    Suite à une passe magistrale d’Iniesta, Messi est assez bien placé face au but pour tirer. Deux parisiens s’approchent en trombe pour l’empêcher de s’exécuter, prêts à le tacler et lui prendre la balle. De ses crampons du pied droit pris entre un brin d’herbe glissant et des grains de terre, il manque de trébucher. En un battement, le joueur du Barça voit défiler de sa vie.

    Messi revoit la première fois où un ballon semblait lui faire des clins d’œil sur la pelouse, comme l’invitant à rentrer dans la danse des joueurs de foot, alors qu’il ne savait trop encore le monde, ce qui l’enchanterait.

    Puis il se voit taciturne hors des terrains et toute la joie de s’exprimer dessus, avec, il revoit ses premiers dribbles alors qu’il était encore tout petit, sous le regard de sa mère-grand qui l’encourageait, avec ses premiers échecs et ses premiers succès, ses premières bravades et ses premières fuites, avant qu’il ne grandisse.

    Puis il revoit sa difficulté de grandir et sa mère-grand partir au ciel, laissant une trace indélébile en lui.

    Puis il se voit quitter de ses camarades avant d’en connaître de nouveaux, après une période d’attente, en intégrant le Barça, revoit de son parcours avec, de ses blessures et de ses succès, se revoit remporter des coupes, agrandir son palmarès et multiplier les records en leur compagnie, et de ses implications diverses et variées dans le monde, hors du terrain.

    Puis il revoit la mortelle Saint-Valentin, la soirée où le rouleau compresseur des avions du Qatar estampillés PSG ont infligé une cuisante défaite à lui et son équipe, le laissant chancelant un bon moment, avant qu’il ne devienne cendres, doute de sa capacité de marquer face à eux, et…

    Le battement suivant, Messi stabilise son corps avec toute sa volonté dans l’autre pied, envoie la balle en l’air avec l’autre dans la foulée, entame une papinade, un ciseau retourné, avant que les deux défenseurs n’arrivent sur lui. Le ballon fonce vers la cage, rebondit au sol et bluffe le gardien. Et c’est le but ! Qu’il dédie à sa mère-grand en pointant le regard vers le ciel, et à l’amour en levant les bras.

  • avatar
    Tony

    Ouai sacré match
    sans leur capitaine le Psg na pas pliez sous la haute houle des numéros du barca
    drôle de Psg , très jeune en faite , sortie du centre formation pour certain , beaucoup d energie , beaucoup de pression sur les porteur de ballon et tactiquement s était en place
    Paris a toujours eu de bon rapport avec les équipes Espagnol , je me rappel de Madrid , 3; 1 a l allez , on démériter pas mais ses comme sa et a la fin 4.1 au parc , coup de boule de kambouaré
    4.0 ses un bon numéro , bien sur faut qu il reste sérieux , appliquer et planter en contre lol ses leurs dada
    le noue camp a déjà fait sa mue en éclatant les bayern , levers et munich , chelsea etc… sa va etre chaud , ils n on plus rien a perdre mais Paris a tout a gagner , donc je pari pour le Psg , non parsque facilité mais parsque ses des mort de faim lol
    j adore Messi … il plantera surement mais Cavani aussi 😉

  • avatar
    Tony

    Vous aviez encore raison
    c est ouf sa , bon plus ouf que cette équipe a la con
    on peut pas dire que le barca a casser la barque quand le psg na fait que donner les clefs de cette baraque
    trop d erreur tactique d abord , ou voit on aligné 3 attaquants au noue camp en aillant gagner 4 .0 a l allez , ses du jamais vue sa aussi , d ou sort cet entraîneur ?? il met une équipe tactique comme si falais courrir derrière un score négatif , n importe nawac , tout le monde sait que le milieu barcelonais ses leur points fort
    nombres d erreur technique des joueurs , trop de fautes , idiotes souvent et un arbitrage a la con dans les 2 sens quand meme , meme si Paris je pense qui a subit le plus cet arbitrage chelou
    seul le but de cavenelli sort de cet ordinaire match entre pros et amateurs
    merde 3 attaquants
    m enfin ses comme sa , ya des match de merde , grand nymar quand meme , sacre coup franc qu il a mit


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER