Prédicat pur arabica 3


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

 

Wallah laadhim, c'est la première fois de ma vie que je grammatise...
Non, tu n'entends rien ou quoi, je parle céfranc pourtant... j'ai dit grammatise, je dirais même que je kilogrammatise...
Merde débouche-toi le nez petit merdeux... tu vois je n'utilise même pas tout mon vocabulaire, j'aurais dû te dire petit morveux, même si tu as un gros nez, j'ai pas l'impression que ça t'aide à te faire sentir...
Non je n'ai pas dit que tu pues, ni que tu puais à l'imparfait parce que je ne suis plus du genre insultant... peut-être parce que je suis un vrai sultan...
Tu as vu passer la rime... parce que l'expression aurait été plus inspirée si j'avais dit que j'étais un vrai seigneur... putain l'accord du verbe c'est comme un petit déjeuner sur l'herbe : tu tartines en imaginant la plus belle colline.
Voilà, voilà, je te fais au passage un petit cours de grammaire.

Quoi ? Qu'est-ce que tu me chantes ?
Tu as horreur de cette matière ?
T'es mal barré mon frère... si l'extrême droite passe, tu ne te verras même pas franchir la frontière, c'est le retour au bled pour tous ceux qui ne maitrisent pas la langue de Molière.
Comment veux-tu que je te l'explique en deux mots, non je ne suis pas MDR,... je suis vénère, c'est du verlan, il vaut mieux dire : je suis énervé... ou j'ai les nerfs à vif mais dans ce cas ça veut dire que je suis à deux doigts de t'arracher la tête.
Non ! Je ne m'énerve pas. Tu m'énerves.
C'est le même verbe, mais c'est pas le même sujet, et le sujet, c'est toi , pigeon... Ça y est... tu as pigé que c'est toi le pigeon, que pour baiser l'occupant, il faut maitriser son dialecte et être au diapason avec sa conjugaison... désolée si je te parais pédante mais j'ai horreur des pédés qui mettent la langue où tu sais, au lieu de la tourner sept fois dans leur palais.

Non, arrêtes avec ces clichés abscons, je veux dire à la con, l'éducation nationale ne cherche pas à nous pourrir la vie, elle fait tout pour qu'on ne lui pourrisse pas la sienne.
Il n'y a rien de moins compliqué, ils ont même tout simplifié pour que nous leur parlions ni arabe, ni hébreu.
Ouvre bien les yeux même si tu es au téléphone :
Avant une phrase était composée d'un sujet, d'un verbe et d'un complément, direct ou indirect peu importe. Il y avait trois entités pour dire quelque chose de sensé.
Par exemple : nique ta mère.
Le sujet c'est moi, niquer c'est le verbe approprié et ta mère fait office d'objet. C'est curieux ? Eh tarba, ça n'a rien de curieux... mais j'ai l'impression que ton vœu a été exaucé : figure-toi qu'ils ont coupé la poire en deux. Ils ont compris que ce n'était pas très clair pour les écoliers d'origine étrangère : les rebeux, les renois et les jeufe... (c'est feuj en verlan) ne sois pas relou, écoute-moi :
Et ne te casse plus la tête : il n'y aura plus de sujet, de verbe ni de complément, surtout qu'on ne sait jamais où, quand et comment ça se passe ... on efface tout et on n'en retient plus que deux : un sujet et un prédicat.
Oui, je sais que c'est nouveau, mais comme tu ne sais rien de l'ancien, estime-toi heureux.
Je reprends le nom de ton groupe de rap de merde : Nique ta mère :
Le sujet, c'est toujours moi, la nique et ta mère deviennent le prédicat.
C'est simple comme bon-jour !
C'est le code d'accès le plus commode pour analyser ton merdier...
Par exemple :
Si je dis que je nique ta mère, ton père, ta sœur et ton frère, c'est toujours moi le sujet et tous les membres de ta famille constituent : le prédicat.
Et même si je les nique pas, je fais juste avec eux un pique-nique, ils auront toujours la même fonction grammaticale : prédicat.
Comment tu vas le retenir ?
Il n'y a pas plus facile, ça rime avec CACA...
On ne te demande plus à qui, à quoi, ni pour qui, ni pour quoi mais dis moi juste ton prédicat et j'étudierai ton cas !

 

Share Button


3 commentaires sur “Prédicat pur arabica

  • avatar
    Pascal

    Une perle sur le prédicat, la simplification, superbe « performance ».

    Quand on a appris à penser une phrase où chaque mot a plus ou moins un rôle, du moins commencé comme tel car après on y pense plus, et même si peut « charcuter un peu » le français malgré tout comme il peut m’arriver, du mal à concevoir cette simplification comme pouvant aider. Et étant donné que l’objectif de la grammaire est d’être au service du français / de la langue, si l’on peut dire, pas certain que cette simplification puisse donner de bons résultats, soit très à propos. Me semble pas tellement plus simple que les histoires de compléments et puis si j’ai bien compris, plus tard ils devront quand même apprendre les COD et COI. Il m’apparaît plus compliqué de devoir apprendre une autre façon de fonctionner quelques années plus tard que d’apprendre tout dès le départ. Bon, pour certains trucs, ça peut se comprendre, être trop compliqué de devoir tout saisir sans passer par des étapes. Pour la composition des atomes par exemple, apprendre tout ce qu’on sait dessus dés le départ peut être trop compliqué. De la même façon pour ce qui est d’une période historique. Mais là, c’est juste mettre un autre mot sur des parties de phrase, ce qui ne change pas la compréhension de la phrase / facilite pas tellement plus pour l’apprentissage sur ce qui fait une phrase bien écrite / dite comme dans l’exemple du billet (et peut ptêtre compliquer pour l’explication des accords dans certains cas).

    Bref, ceci dit, c’est plus simple à saisir dans un premier temps et pas compliqué d’apprendre après l’ajout du Cod / Coi. Donc pourquoi pas. Verra. Toujours est-il qu’ils ont pondu une nouvelle réforme que tout le monde n’appliquera ptêtre pas : « Pas vraiment appliqué… « Depuis toujours, [le latin] réserve une place de choix au ‘prédicat’ sans que cela soulève la moindre protestation… », juge cependant Christophe Chartreux sur son blog. Et les parents peuvent se rassurer : tout ne va pas changer d’un seul coup. Certains professeurs ont eux aussi du mal à se faire aux réformes, qu’ils jugent parfois inutiles. « Même dans nos nouveaux manuels de collège, ceux édités exprès cette année, rien n’a changé ! Les notions de prédicat ou de complément de verbe sont à peine mentionnées », note Lucie Martin. »

    Extrait de : http://www.europe1.fr/societe/reforme-de-la-grammaire-polemique-sur-le-predicat-qui-remplace-cod-et-coi-2948231

    Un avis d’un pas content : Réforme de la grammaire : « Le Conseil supérieur des programmes, un danger public » : http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/reforme-de-la-grammaire-le-conseil-superieur-des-programmes-un-danger-public-lance-pascal-praud-7786835127

    Et puis si devait y avoir des réformes scolaires à engager, me semble que ce devrait être surtout sur d’autres plans, ou du moins aussi sur d’autres plans : Du paradigme de l’éducation : https://www.youtube.com/watch?v=e1LRrVYb8IE

    Franck Lepage – Incultures (2) : https://www.youtube.com/watch?v=ClYAjeiuVJw

    « dis moi juste ton prédicat et j’étudierai ton cas »

    Euh…

    voulez bien faire un pique-nique autour d’un grand feu de joie ?!

    Ou : voulez bien faire connaissance au cours d’un pique-nique, avec ou sans grand feu de joie ?!

    * regarde le scanner arriver *

    Alors ? Gloups, verdict de l’étude de cas ? C’est pas tout ça le prédicat ?

    Au temps pour moi, mais ça n’empêche pas d’organiser un grand pique-nique, et vous verrez après, non ?

    Oui, bon…

    Prédicatons

    changent la grammaire,
    donnent un nom d’ensemble,
    mettent des mots un temps sous la poussière,
    pensent faire un français qui assemble ;
    créons nos expressions,
    faisons danser les phrases,
    agençons au-delà de leurs étiquettes,
    ferons vivre les lettres et leurs vibrations,
    mettrons de la terre et du ciel en phase,
    continuerez d’enchanter les tempêtes,
    continuerez de tisser des étoiles dans leurs océans,
    continuerez du pont entre l’instant et le hors temps ;
    changent la grammaire,
    perlez du souffle des airs,
    modifient des programmes au petit bonheur la chance,
    tracez et incarnez, ancrez en conscience ;
    philosophez et créez et sur le fil de l’inspiration,
    forgeons en écho,
    suivons jusqu’à l’horizon,
    remercions et offrons dans votre plateau,
    continuerez d’enchanter l’ère,
    continuerez de donner à réfléchir,
    continuerez de soulever leurs poussières,
    lierons par notre prisme des idées à bâtir.

  • avatar
    jacou

    Savoureux essai sur la tambouille grammaticale à la française

    Kesako et pourquoi le « prédicat » ?

    ‘Est-ce que les concepteurs de cette innovation côtoient des élèves de primaire ? Est-ce qu’ils connaissent leurs difficultés ?
    Totalement éloignés du terrain, ils font des réformes à l’aveuglette et se donnent l’illusion d’avoir oeuvré pour l’école : ils justifient, ainsi, leur salaire.
    Cette notion de prédicat utilisée à l’université dans l’enseignement de la linguistique n’a pas sa place à l’école primaire : les élèves ont besoin de termes clairs, précis, pour analyser des phrases et en comprendre le fonctionnement.
    Innover pour innover n’a pas de sens : les notions de COD et de COI méritent d’être apprises dès l’école primaire, pour être ensuite révisées et bien assimilées… » http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-predicat-sur-la-sellette-188753

    Du prédicat au prédicateur

    « Je dis que les clercs modernes ont prêché que l’Etat doit être fort et se moquer d’être juste; et, en effet, ils ont donné à cette affirmation un caractère de prédication, d’enseignement moral. »
    Julien BendaLa Trahison des clercs (1927) de Julien Benda

     » Je crois avec vous, ma chère fille, qu’un roi est un grand prédicateur, et un prédicateur fort persuasif.  » [Maintenon, Lettres

    – La république des minables , ces « hauts » fonctionnaires de l’Etat n’ont qu’une ambition : se distinguer des précédents en laissant leurs marques olfactives à l’imitation des animaux dont-ils sont loin d’avoir la finesse de leurs perceptions .

  • avatar
    Rac Guiz

    ça m’a fait trop golri ! lol
    super billet 😉

    PS: j’ai un ‘ti problème avec le nouveau logiciel pour regarder les vidéos. En faite c’est super lent à charger (internet de merde) et du coup ça bug toute les deux secondes, je peux pas regarder la vidéo d’une traite, même si je fais pause pour laisser charger bah en faite ça charge que dalle… il y aurai pas une autre solution? Genre mettre la vidéo sur YouTube en privé et passer le lien ici pour ceux qui ont ce problème… Je sais pas…
    merzi :3


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER