Les sans-cœur 16


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

 

 

Je me suis faite opérer, hier ou peut-être aujourd'hui.
Je me suis refaite une santé comme on dit, suite à une longue maladie, dont j'ai toujours gardé le secret peut être par dépit.
La convalescence sera longue, m'a-t-on prédit, mais j'ai failli y passer... dans une boîte oblongue...
Anesthésie, chirurgie et complicaciones et me revoici... allongée sans danger... en sursis... mais débarrassée du pire de mes soucis... et presque sortie de l'auberge espagnole soit dit en passant...On m'a prescrit du Valium 5 pour prolonger mes nuits... je dors parce qu'on m'a endormie... peut être pour que je cesse de parler, de râler...
Pour que tout ce que je dis soit mis sur le compte de la comédie. Du comme si. Du rêve défini comme une seconde vie.

Je ne souffrirai plus de ce que j'ai souffert... ni de ce qui m'a fait souffrir... c'est ce qu'on m'a dit... je ne mourrai plus de ce qui fait mourir même les plus durs à cuire.
On m'a ôté l'organe le plus sensible, le plus meurtri, le plus fragile : le cœur... on me l'a retiré, comme on retire à quelqu'un l'épine du pied...
L'ablation du cœur... quel soulagement ! Quel bonheur !
Il ne battra plus... pour personne. Paix et miséricorde à tous.

Je n'ai plus de cœur pour réfugier n'importe quel malheur.
C'est désormais mon esprit qui fera le tri.
Je choisis sans être dupe du verbe choisir.
Je ne sens plus tout ce que je ne peux pas sentir... je suis devenue insensible à vos douleurs, mais aux miennes aussi...
Vous vous dîtes : non, ce n'est pas possible ; ce n'est pas crédible... tout être vivant est un être sensible.
Je ne vous dis pas oui, je ne vous dis pas non... parce que je vous trouve risibles...

Maintenant je sais, je sais pour qui je vais voter...

 

Share Button


16 commentaires sur “Les sans-cœur

  • avatar
    Revolta

    Extrêmement bien joué, totalement crédible, désarçonnant…

    On frémit d’abord pour la santé de Personne… Puis l’on craint une histoire peu vraisemblable de coeur en bandoulière.. Et enfin l’on se dit que ce serait plutôt un chagrin d’amour politique, un constat sans appel de l’inanité de ceux qui se bousculent au portillon. Il y en a un tout de même qui sauve l’honneur à Gauche. C’est notre Merluchon… international mais de moins en moins.

    Eh bien Pesonne, songez à vous présenter au prochain tour. Je voterais pour vous, et je ne serais pas la seule. En raccourcis on va dire une énormité pour saluer votre rire en fin de billet : dans le fond c’est de votre faute, si la Droite ou l’extrême Droite a des chances de passer ; vous n’aviez qu’à vous présenter !

  • avatar
    le journal de Personne Auteur de l’article

    @Revolta,

    L’intelligence ! Ah l’intelligence. C’est tout de même quelque chose.
    Votre commentaire équivaut à une greffe du cœur… qui tout compte fait ne peut pas passer pour un organe fantôme.
    Il ne sera jamais de trop… Je vous en fait cadeau… oblation plutôt qu’ablation.
    En revanche, je vous dois un petit aveu. Je viens réellement de subir une intervention chirurgicale…
    et c’est à la sortie de cette guerre des nerfs que j’ai rédigé cette incroyable allégorie… ( la prescription du Valium était authentique… et mon rire aussi).
    Merci camarade.

    Personne

  • avatar
    Pascal

    Scène très touchante sur une personne qui se serait faite opérer, super bien ancrée.

    Pourrait considérer comme une forme d’ataraxie atteinte, et avec la fin, façon de considérer que les maux du cœur peuvent nous rendre des décisions plus difficiles à prendre, que même si un choix de l’esprit reste relatif, il n’est pas accompagné par les regrets qui peuvent y avoir avec le cœur ?

    Ceci dit, si on peut se laisser plomber par tout un tas de trucs au cœur avec l’âge, qu’on peut perdre l’ « insouciance du cœur enfant », de sa magie, le voiler, qu’on peut avoir l’impression que ce serait plus simple sans, plus simple sans les peurs et abîmes qui peuvent aller de paire, et que ça le serait sûrement, peut considérer que le rire et le ressenti de la joie va avec aussi, et je me souviens avoir entendu une théorie où le coeur serait / aurait une sorte de cerveau dans son siège.

    Pourrait penser que cela peut compliquer les prises de décision entre les informations du coeur et ceux du cerveau pour l’esprit qui joue le rôle d’arbitre, ainsi qu’avec les entrailles / le ventre qui serait notre troisième cerveau, mais aussi qu’en théorie cela peut s’harmoniser plus ou moins.

    En recherchant un article sur le sujet, j’ai vu qu’une certaine Annie Marquier a écrit des livres (dont « Le Maître dans le Cœur »), vidéos et un article autour, mais en voilou un autre : Le coeur commande au cerveau mais personne ne vous le dira : http://www.alternativesante.fr/coeur/le-coeur-commande-au-cerveau-mais-personne-ne-vous-le-dira

    Extrait : « Le circuit du cerveau du cœur est le premier à traiter l’information, qui passe ensuite par le cerveau de la tête. Ce nouveau circuit ne serait-t-il pas un pas de plus dans l’évolution humaine ? Il y a deux types de variation de la fréquence cardiaque : l’une est harmonieuse, avec des ondes amples et régulières, et prend cette forme quand la personne a des émotions. L’autre est désordonnée, avec des ondes incohérentes. Elle apparît avec la peur, la colère ou la méfiance.

    Mais il y a plus : les ondes cérébrales sont synchronisées avec ces variations du rythme cardiaque, c’est-à-dire que le cœur entraîne la tête. La conclusion en est que l’amour du cœur n’est pas une émotion, c’est un état de conscience intelligente… N’est-ce pas, finalement, une confirmation supplémentaire de la théorie de la Médecine Chinoise, qui dit que le Coeur est le centre du Shen (terme chinois qui englobe les émotions, la conscience, l’esprit et le psychisme). »

    Un autre plus technique – scientifique et plus court : http://www.epochtimes.fr/archive/front/14/3/24/n3509539/le-cur-fonctionnerait-il-comme-le-cerveau-.html

    Bref, ceci dit, ce serait génial de n’avoir que les côtés positifs, de ne pas l’avoir meurtri et cætera, ou de pouvoir panser en un rien de temps (les articles mis en lien ci-dessus, surtout le premier, donnent des remèdes de mère grand pour quand ça va pas trop, mais je doute que cela soit efficace pour tous les maux du coeur :/ ).

    Renaissance

    Le long d’une allée,
    des bulletins déposés,
    semés et germés ;
    Sur chaque chemin,
    de l’histoire, des traces
    lie à quelques-uns ;
    Des choix déjà faits,
    des qui hésitent, sondent ;
    des n’y croient plus trop,
    Au jeu des urnes,
    à ce qui en sortira,
    y voient des cendres ;
    Mais tous avancent,
    de la nasse à l’Élysée,
    somme s’accordera
    Sans s’être accordée,
    donnera une chance
    à un horizon,
    A un programme,
    des grandes lignes encrée,
    âme d’un papier,
    avec ou sans cœur,
    des mains tenteront d’aviver,
    l’esprit aux aguets ;
    Au-delà, avant
    et après le résultat,
    des choix aux chemins,
    Des instants croisés,
    parties de la population,
    influx politique
    Entre impacts et tombes,
    particuliers et collectifs,
    âme de France,
    Destin des mondes,
    Au fil désaccords et accords,
    partition de la vie.

  • avatar
    Pascal

    @ Personne

    Oh, je m’étais posé la question, je vous souhaite un prompt rétablissement, de n’avoir aucune séquelle.

    Cela aurait été mieux que vous n’ayez pas à vivre ça, mais je trouve que vous avez superbement utilisé / scénarisé le tout.

    Pour ce qui est du rapprochement avec le choix politique, les déceptions autour des candidats / aspirants à l’Élysée, que cela soit avec le cœur ou l’esprit, en ce qui me concerne, je sais toujours pas si je ferai un choix, j’hésite toujours, je reste dans une aspiration à une autre république et pas des plus convaincus par ce que j’ai zyeuté de ce que devrait faire la France insoumise au niveau de la constituante et qui est de ce que j’ai vu pour l’instant le seul pour qui je serais quand même prêt à voter, mais je serais curieux de connaître le vôtre.

  • avatar
    Pascal

    P.S. : ceci dit, si ce serait plus pratique de pouvoir ne plus en avoir pour ne plus souffrir de la bêtise du monde et de tous les trucs pas glops qui font mourir même les plus durs à cuire, étant donné l’importance du cœur, au delà des croyances autour du siège de l’âme et de sa forme d’« intelligence » et de son importance pour la vie, celles et ceux qui ressentent l’envie / le besoin de ne serait-ce qu’un peu s’en alléger, je leur souhaite de retrouver l’envie de résonner avec de nouveau. Pour moi, c’est indissociable de ce qui fait l’essence / la beauté / la magie de la vie. Il y a certes le coup des cœurs artificiels quand l’organique est usé / ne fait plus son office qui peut laisser entendre qu’on peut y accorder trop d’importance symboliquement et que ce qui est rapporté dans les articles que j’ai mis en lien peut être relativisé, mais il y a aussi la théorie de la mémoire cellulaire transmise lors des dons d’organe : http://www.sciencehumaine.info/psychologie/problemes-psychologiques/320-lheritage-du-donneur-suite-a-une-transplantation-cardiaque
    et puis pourrait étudier si il se passe quelque chose avec l’artificiel au-delà de la simple fonction mécanique, les conséquences, d’autant si on considère une théorie autour des « membres fantômes », qu’il y aurait une trace sur un autre plan que le palpable.

  • avatar
    jacou

    @ Personne, tout d’abord , mes souhaits d’une bonne santé toujours présente, en ces moments pour le moins troublés , l’attention bienveillante portée au corps ( temple de l’âme ) est capitale .

    – Excellent sujet du sujet : être un coeur ou avoir un coeur
    Au moment de la robotique efficiente se pose la question : l’humanité va t-elle sombrer à nouveau dans ce qui fut sa tragédie radicale il y a de cela des millénaires ou bien va t-elle enfin se rappeler ce pourquoi elle est venue se « précipiter » dans la matière « dense » ?
     » C’est désormais mon esprit qui fera le tri. » : le mental d’airain sans conscience , la gare de triage des circuits imprimés , le règne de la philosophie du binaire !
    Fort heureusement , la conscience globale de l’humanité s’éveillant , de ci-delà , telles des bulles d’air s’échappant du magma visqueux de l’inconscience ordinaire , des percées fulgurantes viennent éclairer ce qui fut de toute éternité manifestant la joie de la dé-couverte .

    Pascal dit :
    « et puis pourrait étudier si il se passe quelque chose avec l’artificiel au-delà de la simple fonction mécanique, les conséquences, d’autant si on considère une théorie autour des « membres fantômes », qu’il y aurait une trace sur un autre plan que le palpable »
    – Oui , à condition que ce soit la conscience humaine qui « avive » la conscience  » endormie » au sein de la matière :

    … » Dans le même prolongement, la matière, n’est-ce pas aussi ce qui dans mon corps résiste à l’effort de transformation de l’esprit ? Si mon corps était aussi subtil et ténu que mon esprit, pourrait-il lui résister quand je me lève pour courir, quand à bout de souffle, je dois m’arrêter ? N’est-ce pas dans la matière que viennent se concrétiser mes pensées, mes sentiments, mes humeurs, jusqu’à ce que, bien souvent, le corps en vienne à somatiser les souffrances de l’esprit ? Je suppose que si j’étais un ange, je serais instantanément transporté là où je désire aller. Je ne souffrirai pas les maux de la chair. Je serais sans corps. Mais je suis homme et un être humain est le complexe corps-esprit. L’incarnation de l’esprit dans la chair, n’est-ce pas par excellence son épreuve au sein de la matière ? L’incarnation a été très souvent sévèrement jugée dans les représentations ascétiques et le corps a été vu comme le tombeau de l’esprit. Mais l’incarnation, ce par quoi l’esprit se fait chair et devient précisément l’humain. Si l’esprit et le corps étaient deux substances entièrement séparées, on ne comprendrait pas l’expérience des passions qui nous rivent au corps, qui se dessinent dans le corps. On ne comprendrait pas ce jeu complexe qui fait de la vie humaine un travail constant sur la matière.

    Enfin, en définitive, cette Vie qui est pure subjectivité originaire, n’est-elle pas aussi au principe de la Manifestation de la conscience dans la matière ? En un sens, ne pourrait-on pas dire que la matière est là afin que justement la présence à soi de la Vie se ressente elle-même ? N’est pas exactement la place de l’homme, son existence qui se dessine dans cette épreuve ?

    Dernière audace métaphysique : pourquoi alors ne pas alors carrément dire que l’esprit est déjà potentiellement involué dans la matière ? Quand nous disons d’une entité qu’elle est vivante, n’est-ce parce qu’en elle la conscience s’est éveillée et est venue au jour ? »…

    … » La Vie fraye son chemin dans la matière et la tourne à son profit. Le mécanisme de l’assimilation, de la respiration de la reproduction, permet à la Vie de renverser le cours de l’entropie et de constituer de l’ordre vivant, là où l’inertie irait vers le désordre. L’élan vital qui parcourt toute l’histoire de l’évolution et conduit à l’homme est l’aventure de la conscience dans la matière, d’une conscience qui prend graduellement conscience d’elle-même au sein de la manifestation. L’indétermination doit exister à un niveau subtil de la matière, pour que cette percée vers la conscience soit possible. Mais si l’indétermination existe bel et bien au cœur de la matière, … Il n’y a alors pas de fossé brutal entre la matière et l’esprit. »
    http://www.philosophie-spiritualite.com/cours/matiere.htm ( Serge Carfantan )

  • avatar
    Revolta

    Merde alors ! Je ne voulais pas savoir ce que mon instinct me susurrait à l’oreille, depuis que vous avez lâché négligemment peser quarante kilos. J’ai scruté les images de vos vêtements flous, vos poignets maigres, vos clair-obscur qui trichent sur la rondeur… Cette nuit j’ai pensé : tout de même, une boite de Valium ça ne s’invente pas… Mais avec Personne tout est possible-impossible étroitement mêlés. J’ai préféré une version politique qui avait le mérite de réduire et les hypothèses pessimistes, et les désolations pour vous dont vous n’avez cure.

    Mais tout de même, n’est-il pas temps de mettre Nikita aux mets pour bébés divers et variés ! Et sauver votre coeur d’un sur-effort permanent.
    Moi-même j’ai une insuffisance mitrale du ventricule gauche depuis toujours, qui fait refluer le sang dans l’effort physique. Ca fait glouglou, je l’entends, et courir me colle un poing au coeur. J’ai toujours couru quand-même. Notre soeurtitude est-elle déraisonnable sur certains points ? Mais vous voyez, nos coeurs sont tout de même trempés dans l’acier et s’en sortent toujours.

    Je vais vous dire, Camarades, de quoi Personne se meurt : de l’ingratitude des temps, qui la maintient en dessous du seuil vital, par le soucis pour ses petits et les privations y attachées. Je maudis les 50 000 admirateurs de Facedebouc qui aiment que ça brille pour s’approprier les diamants
    à l’oeil et tournent casaque quand il faut partager ; quand ils ne reprochent pas qu’on leur demande de participer : c’est ça la gauchiasse ! Et elle est bien majoritaire. Par contre Merci tellement à ceux qui, sur ce Journal de Personne, ne l’ont pas abandonnée.

  • avatar
    Revolta

    Pub de la Touraine à la télé :
    Agnangnan agnangnan gé demande à tous les hôpitaux d’ouvrir dé lits et dé rappeler du personnel pour lé malades dé la grippe. Et zé demande à tous les médecins dé ville dé s’occuper dé malades de la grippe (pour pas qui viennent nous faire chier et mourir à l’hosto, nos chambres sont réservées aux Qataris qui paient et aux migrants qui paient pas ; lé francés y paient et y zont pas lé droit de venir : les zopitos cé pas fait pour lé sous-chiens)
    autre pub du minestère à la tivi :
    Et zé demande, moi la crapaudine en chef, dé vous laver les mains avec du savon et de vous essuyer les mains et de vous mouché dans du papier-torchon et dé le jeté dans une poubelle. Zé dis ça parqué les smirgras zi savent pas lire… »

    Alors mes chers petits camarades de gôche je vous souhaite une soirée endiablée à la plaine St Denis, où l’on nous montre depuis des lustres les sept fauteuils des sept nains de la politique qui vont s’affronter ce soir : premier débat un peu sur toutes les chaînes sans doute, en tous cas semble-t-il prévu sur LCI et BFM

  • avatar
    le journal de Personne Auteur de l’article

    Je remercie de tout cœur tous ceux qui m’ont écrit en aparté, inquiets pour mon état de santé et pour m’exprimer leurs meilleurs vœux.
    et pour qu’il n’y ait pas de malentendu, je voudrais corriger mon erreur littéraire : lorsque je parle de guerre des nerfs, je ne veux pas parler de maladie nerveuse ou de quelque dysfonctionnement psychique dont je serais atteinte, même si personne n’est à l’abri de quelque paranoïa…
    Non, il s’agit de guerre de nerfs avec une petite assurance qui a refusé de prendre en charge l’anesthésie, l’intervention et l’hospitalisation. Parce que l’Europe fonctionne encore moins avec les atypiques comme moi…

    Personne

  • avatar
    Revolta

    Toujours pas de sécu pour Personne ! J’appelle ça une catastrophe humanitaire. La vraie, qui concerne une vraie humaine humaniste. Le choix entre s’endetter ou mourrir. C’est insupportable !

    Après le plateau des 7 nains, j’ai saisi les dernières minutes d’un reportage d’Elise Lucet sur les Fonds de Pension Américains qui font des bénéfices…. sur les camps de migrants en Europe !!!

    Et plus ils se remplissent plus ils gagnent de fric ! Avec nos impôts bien entendu, et les intérêts de la dette. C’est bon à savoir tout de même, le fond du fond de pension de l’affaire. On comprend mieux le reproche qui nous est fait de ne pas en accueillir assez ! Alors que beaucoup sont tout de même là puisqu’il n’y a pas de frontières en Europe.

    Ceux qui ne sont pas dans des centres de réfugiés ne rapportent rien aux fonds de pension mais nous coûtent très cher cash puisqu’ils ont droit à tout, quand Personne n’a droit à rien, un exemple parmi mille autres.

    On comprend mieux aussi qu’on leur promette la lune s’ils daignent monter dans les autocars pour séjourner dans nos châteaux : c’est que ça rapporte aux acheteurs de nos dettes quand ça ne gigote pas, ces clandés.

    En cherchant un peu on trouve des détails sur la planification par les Américains des réfugiés en Europe. Quand on peut allier l’idéologie mercantile à l’idéologie commerciale, pourquoi se gêner. Trump, qui n’en n’a rien à fiche des immigrés, n’y ajoutera pas un discours moral, lui au moins. Avec un peu de chance il nous financera la muraille d’Europe….

    Voici trace de la pâte et de la patte américaine :

    « Dans l’émission d’hier soir – « Les afflux de réfugiés dans l’UE sont une stratégie US-américaine » – nous avons expliqué la stratégie de globalisation des quatre soit-disant « flows ininterrompus » (en français flux).

    Celle-ci provient du géostratégie militaire US-américain Thomas P.M. Barnett. Je cite Barnett: « Comme condition préalable pour le fonctionnement sans heurts (de la globalisation), nous devons permettre quatre ‘Flows’ durables et sans entraves. »

    Les afflux actuels, presque surdimensionnés, de réfugiés vers l’Europe, font partie de la stratégie du « Flux sans entraves », qui en l’occurrence vise l’Europe et n’a le droit d’être empêché par aucun gouvernement ou institution selon Barnett.

    Les frontières nationales doivent être dissoutes, les races mélangées, et ainsi les valeurs et les religions doivent être abolies et le chemin vers le nouvel ordre mondial (NWO) global doit être aplani. Nous avons rapporté dans l’émission du 3 mai 2015 de quelle manière on trouve la marque des Etats-Unis derrière les afflux de réfugiés [bitte Link einblenden: http://www.kla.tv/5831%5D Dans la suite nous allons montrer encore quatre autres exemples. »…

    Ce soir les sept nains dont quatre ont été ministres du gouvernement Hollande ont repeint la rose en rose.

    ils sont soudain pour la proportionnelle, pour la participation citoyenne, pour plus de démocratie. Ils osent « la Droite totale » pour parler de Fillon, par opposition à leur fibre sociale qu’ils ont tellement bien démontrée depuis cinq ans.

    Leur obsession ? La mixité sociale, pour une meilleure école : ben voyons !!! ils sont comme ces bandits, si vous l’avez remarqué, qui se débrouillent toujours pour écouler leur stock de fruits gâtés : un par filet, que ce soient des citrons des oignons ou des oranges, on y a droit. Là c’est pareil, ils nous disent qu’en mettant un citron gâté dans le filet il deviendra tout beau tout neuf. Moi je dis que ça gâte les fruits voisins, point barre. Et qu’on ne va pas se mettre à aimer les fruits gâtés par justice et solidarité. Adieu Berthe, on vous a assez vus les ringards donneurs de leçons !

  • avatar
    izitso

    à l’instar de Revolta j’avais cru que vous étiez vraiment malade . Sur la photo publiée sur votre site , vous étiez blême et dans une posture qui s’y prête aux maladies . je me suis dit ….je vais voir de plus prés sur son site …..le texte parlait de cœur et je m’étais dit …cette comédienne a pu nous cacher une maladie aussi grave tout ce temps là …et elle pourrait même se permettre le luxe de me devancer au paradis au nez et à la barbe de Gaëlle qui ne verrait que du « feu  » ( pas celui de l’enfer ) ……..dans ce tour de passe passe hospitalo comedionno divin ( la divine comedie ) . Bon à la bonheur . madame l’a échappée belle cette fois ci .Que Dieu tout puissant vous garde en vie pour le plaisir de vos enfants , de vous même , de ceux qui vous adorent .

  • avatar
    Gaëlle

    gaelle ne voit plus que du feu depuis longtemps, ça flambe de partout Catmarade, heureusement, parmi ces feux très follets, resplendit parfois la lumière d’une vraie étoile.

    @Personne : tu n’es pas vraiment sans-coeur, même si le tien s’est brisé depuis toujours : vois, je t’offre le mien (bon d’accord, c’est un peu pourri comme cadeau, tout cassé comme toi, mais aussi : la beauté des cicatrices…. 🙂 )

    recherche google « kintsugi coeur » : https://www.google.fr/search?q=kintsugi+coeur&rlz=1C1CHBD_frFR696FR696&espv=2&biw=1600&bih=794&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjFte70nb_RAhXIORoKHYovBkYQ_AUIBigB

  • avatar
    Tony

    Vi vous nous aviez fait peur , c est toujours relou une opération , mais zet pas du genre a stresser , sinon sa fait monter la connerie , suis du meme cas lol
    j avez remarquer aussi que vous aviez maigrie , un peu comme moi lol
    bon tout est rentré dans l ordre , soulager alors
    le coeur commande le cerveaux en effet mais le cerveaux peut fermer aussi , c est réciproque
    tout est lié et relié dans tout les sens , dans tout l essence
    evidament le cœur est beaucoup plus puissant , alors amoureux et la on voyage …
    vous parler de la sécu , fillon macron veulent la supprimer les autres continue de la détérioré pour finir par la supprimer , je ne connait que Jlm qui en parle en disant qu elle devrez être gratuite pour tous alors elle le serra quand il serra elu car la santé c est le plus important , l humain l oublie un peu facilement , courant derrière l argent et les agent qui la trouble
    la santé est lié et relié avec la nature et nos nature , bien sur
    suis tomber sur un billet de 2014 , marrant s était Hubert Reeves , un super man qui est partie la haut ou ailleurs lol , salut man
    mais chose étonnante sont billet a disparue sur sont site depuis , je ne peut le poster mais s était salé , je vous cite ce que je peut encore lire :
    Le Parasitisme social….
    L ‘esclavagisme pratiqué par certaines espèces est a la Une de plusieurs médias  » Une nouvelle espèce qui réduit en esclavage ses cousines en utilisant des techniques d infiltration dignes des…
    et sa s arrête la le billet est hs , j ai chercher pourtant lol
    alors je poste sa :

    http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-appel-a-la-terre-un-sos-d-hubert-reeves-et-de-david-suzuki-105986090.html

    tient Jlm est aussi contre les pesticide lol et autre fongicif et ogm au passage
    il les interdira .

    suis tomber sur des coups de gueules de Mr Reeves , m enfin on postera pas lol
    en Espagne ya pas la sécu ? trop de paillette lol , il veulent pas recup l autre trouduc de valls , enfin apres qu on les dérouillez , j espère qu il va passez en faite il est trop prétentieux

    si j ai bien comprit donc sans coeur ou a moindre ouvert il faut monter sont esprit ? c est sa lol
    un peu comme Jlm alors lol c est vrai que je l aime pour sa , il monte sont esprit , sa va haut des fois , bon parfois pour certain »es » jamais assez loin ou haut mais il reste quand meme sur l essenciel

    donc c est comme dit Yazz a la trompette

    https://www.youtube.com/watch?v=UtKADQnjQmc

    j adore votre rire et votre sourire , zette vraiment magnifique , un astre , allez on va allez reever lol
    salutation fraternel

  • avatar
    Pascal

    Ah ! Gente dame, vous revoilà !

    Cela tombe bien, je vous cherchais !
    Même si je n’arrive ptêtre pas au bon instant ?!
    Tant pis, je m’en vais sur-le-champ,
    ce qui me passe par l’esprit, exprimer :
    j’ai un doute sur pour qui vous avez voté,
    ce dont je suis certain, c’est que j’aime votre rire !
    Ceci dit, je vous entends, et si vous me permettez,
    si ce serait mieux que vous n’ayez pas à souffrir,
    que je suis désolé pour toutes vos peines,
    que j’aimerais vous voir-savoir en joie, au ciel du bonheur,
    ne serait-il pas possible de remettre votre cœur ?
    Bon, si il faut le soigner avant, vous le mettre en humeur sereine,
    je ne suis pas forcément bien placé,
    je puis être très maladroit, blesser,
    avoir un humour spé, remuer le mal, le renforcer.
    Que vous dire pour vous donner envie, tenter d’alléger ?
    J’ai un peu regretté le déroulement de nos élections françaises, la voie,
    trouvé dommage de ne pas avoir eu au second tour d’autres choix,
    d’aucuns considèrent qu’il faudrait voter avec la volonté,
    laissez d’une certaine façon le cœur, la passion, en l’instant des urnes, de côté,
    mais aussi que le souci est dans les règles et les partis autour des élections.
    Pour le cœur, la passion, je ne suis pas sûr que la Simone Weil ait eu raison,
    mais pour les rouages, je pense qu’il y a une piste pour des solutions,
    après, il faut pouvoir que la théorie rejoigne l’action,
    ce qui est une affaire assez délicate !
    Alors, euh, ben, je ne sais pas, si ce n’est que pour l’heure il vaut mieux en rire,
    alors, euh, ben, nous pouvons être drôlement sérieux ou sérieusement drôle,
    j’ai un doute sur ce qui est le mieux, mais tant que vous riez, c’est bon pour avoir la patate !
    Parce que le palpitant peut être blessé, meurtri, déchiré, ou pire,
    rendu en cendres et laissé dans les eaux gelées jusqu’à la dernière carriole,
    mais même si il y a des rivières d’eau saline, en vie, il peut y avoir de l’ivresse,
    je veux dire, des étoiles dans le palais et des envolées en restant sur terre,
    une danse entre l’esprit et le ressenti, à l’épreuve des cahotements mortifères.
    Certes, c’est théorique, des mots, facile de faire de la professe,
    mais bon, voilou ! Riez pour l’heure, dans l’esprit, de « bon cœur » !
    Nous verrons ensuite, chaque moment son lot de notes, de souffle composeur.


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER