Folle Alliée 25


FavoriteLoadingAjouter aux favoris

 

Je suis schizophrène

Deux forces contraires luttent en moi :L'une me dit ce que je suis... L'autre, ce que je ne suis pas

Laquelle des deux m'aliène ? Laquelle des deux est la mienne ?

Je suis schizophrène

C'est peut-être pour cette raison que je me mets en scène

Que je révèle dans mon être, dans tout être, ce qu'il y a de plus obscène

Hamlet... me prend la tête : être ou ne pas être ?

Ce n'est pas la question, mais la réponse à toutes les questions

Je suis celle que je ne suis pas. Je ne suis pas celle que je suis

Toujours en train de jouer la comédie. De me jouer la comédie de l'existence

Parce que je ne suis pas ce que je suis.

Je suis ce que je ne suis pas... un être tissé ou ratissé par le néant

Je suis celle qui se fait mais aussi celle qui se défait : là sous vos yeux.

Entre projet et rejet.

Ce n'est pas de la comédie... c'est une tragi-comédie... une tragédie

Je suis toujours incapable de conjuguer le verbe être à la première personne du singulier

Et puis ce conflit m'épuise... je ne sais plus où donner de la tête

Ça y est ! Non ça n'y est pas !

Ça m'insupporte d'être tiraillée, toujours en ballotage défavorable

Je sais que c'est perdu... nous le savons tous.

Mais nous ne savons pas comment on va perdre

Quel élément, quel évènement va provoquer notre perte et nous précipiter dans le néant.

Ça ne nous empêche pas de continuer de faire semblant, comme attirés par notre propre perte... aspirés par notre propre vide...

Ça se prolonge... c'est étrange : il y en a jamais assez d'être.... on passe notre temps à gonfler la bulle en craignant ou en espérant qu'elle nous éclate en pleine figure... on en a assez de ne pas en avoir assez...

Assez d'être insatisfaits... on voudrait presque cesser d'être... de s'éteindre pour mettre fin à cette lutte sans fin.

Je suis schizophrène

Parce que je ne pense même pas ce que je pense ou plutôt je ne veux pas le penser... d'où le conflit... la séparation entre moi et moi-même... l'impossible réparation... avec un moi divisé c'est toujours irréparable...

Je suis une vilaine schizophrène... je ne suis pas belle... je suis duelle

Je ne sais pas si c'est banal ou original mais je suis ma propre rivale

Comment s'en débarrasser ? De qui ? De celle que je suis ? Ou de celle que je ne suis pas ?

Et puis, nul ne peut m'aider. Parce que vous ne voyez pas celle que je suis mais seulement celle que je ne suis pas. C'est elle que vous soutenez, pas moi. C'est elle qui vous a charmé. Pas moi.

Je n'ai ni sa logique, ni sa magie... je suis... quelque chose qui ne ressemble à rien.

Je m'en vais... vous quitter comme se sont quittés Hamlet et Ophélie... je sais ce que je dis... je suis Hamlet... je ne suis pas Ophélie... j'existe, elle n'a jamais existé... et pour cause, c'est toujours le malade qui fait exister la maladie... l'enfer, le paradis.

 

Share Button


25 commentaires sur “Folle Alliée

  • avatar
    Samir Chadly

    La prophétie des fin de temps ‘ parle des gens en visitent les tombés des mort’ qui diront à ce que j’aimerai être à sa place. Tellement le monde sera rempli d’injustice. Mais patience ‘car viendra celui qui le remplira de justice ⚖ ! L’équilibre des forces est la et c’est pour demain et non dans un ciecle. Patience et prions

  • avatar
    jacou

    Très belle scène pathétique ,magnifique et lucide désespoir de celles et ceux qui se cognent aux vrais et faux barreaux virtuels de la prison du mental , vrais pour la souffrance, faux parce que c’est une pseudo tragédie due à la non reliance entre l’ego ( le Je-moi de la personnalité humaine ) et le soi ( l’être cosmique ) duel permanent et illusoire entre la bête et l’ange , l’ange qui sans arrêt rappelle à la bête qu’elle n’est que d’apparence

    Témoignage d’un « schizo. » après son départ choisi avant l’heure :
    … »Je me croyais seul, et c’était lourd . Même avec vous je me sentais seul , car la maladie me coupait de ce que j’aurais voulu vous dire et vous donner. La maladie est restée derrière . Maintenant la solitude n’existe plus . Inconcevable . N’est-ce pas merveilleux ? Inconcevable car tout est relié . Il ne peut exister une particule de vie qui ne soit pas la totalité et reliée à la totalité . Simplement impossible . C’est devenu une évidence, je suis relié à tout . Relié aux étoiles, relié aux planètes, relié au grand vide .
    J’avais peur du grand vide, je ne voulais pas l’occulter comme font tant de gens en s’occupant de choses qui ne les intéresse pas. Je ne voulais pas faire semblant. Mais j’avais peur du vide. Maintenant je suis le vide, la peur n’existe plus , je suis le vide et je suis moi …X . Je suis relié. Une évidence. IL n’est pas possible d’être seul , ou plutôt être seul et être le tout, mais être seul et être relié . Je voulais comprendre les lois de l’univers, mais l’angoisse s’était mise entre les lois et la compréhension . La compréhension ne part pas de la tête . D’abord je n’ai plus de tête , quel soulagement, la compréhension vient de la reliance . Je suis relié, et donc l’écoute est résonance .Je me fais écoute, …

  • avatar
    Pascal

    Une scène très touchante, me fait toujours l’effet « waouh », perle sur la schizophrénie, réflexion sur l’être qui n’apparaît pas etc. Vous avez l’art d’incarner, de faire paraître et de partager les émotions de personnages.

    Sur l’antipsychiatrie et le mal du 21 ème siècle, j’avais lu un certain nombre de critiques faites sur le DSM, qui est en partie considéré comme voulant formater au profit de l’industrie pharma-chimique une vision de ce que devrait être l’être humain pour l’adapter à un moule particulier, comme une machine à réparer / rendre opérationnel, sans considérer le problème autrement, tel que le mal de civilisation, du siècle, d’une époque et mode de fonctionnement, et alternatives.

    Bref, en tout cas, une perle.

    Soyons fous

    Un homme frappe à une porte immense qui semble s’engouffrer dans la terre d’une montagne et monter jusqu’au ciel. Il attend un temps indéfini jusqu’à ce qu’elle s’entrouvre. Soudain, il se sent transporté. Il ne saurait dire si c’est vers la cime ou vers les entrailles de la terre, mais lorsqu’il rouvre les yeux, il se trouve nez à nez avec une divine apparition dans un décor noir de suie. Est-ce l’enfer, le paradis, ou le purgatoire ?

    « Bonjour gente dame ! Que, où sommes-nous ? »

    « En enfer, au paradis, peut-être les deux ?! C’est vous qui le faite en vous ! »

    « Ah, c’est possible ? »

    « Oui, comme le fait que je ne suis pas celle que je vous parais et que vous n’êtes pas celui qui me parait »

    « Euh… C’est grave ? »

    « C’est tout le drame ! »

    « Ben, je vous trouve charmante ! »

    « Celle que je vous parais ! »

    « Ben, euh, je trouve celle que vous me paraissez charmante ! »

    « Mais celle que vous trouvez charmante n’existe pas ! »

    « Euh, mais… je vous trouve vous aussi charmante ! Même si vous n’êtes pas pareil que celle que vous dites que vous paraissez ! »

    « Mais vous ne connaissez que celle que je vous parais ! »

    « Peut-être que j’ai un don pour voir à travers les apparences ? Vous y avez songé ?! »

    « Pensez bien ! Vous êtes drôle… Mais l’êtes vous réellement ?! »

    « Euh… C’est peut-être à vous de voir, ceci dit, plus sérieusement, nous pouvons toujours faire connaissance ? Quel est votre film préféré ? Votre livre ? Votre poème ? Votre couleur ? Votre plat ? Votre dessert ? Votre idéal politique ? Le lieu que vous avez le plus aimé visiter ? Euh… »

    « Les réponses à ses questions ne vous aideront pas à mieux me connaître ! »

    « Ben, euh, j’en saurais un peu plus sur vos goûts et couleurs ! Du moins, ce que vous avez fait votre !»

    « Vous avez pas assez bien compris le principe de l’être et de son existence pour me répondre ça… »

    « Que vous dites ! Mais je demande qu’à apprendre ! Vous savez, sans vouloir me vanter, je peux apprendre assez vite ! Bon, tout dépend ptêtre, néanmoins, vous pouvez tentr de me l’apprendre ? De m’en apprendre plus sur votre être ? »

    « Peine perdu ! Déjà, là, ce n’est pas forcément moi qui vous répond ! Je est un autre, vous connaissez ? »

    « Ah, bah, euh, quand même… Ptêtre que vous voulez tout simplement pas que j’en apprendre plus ? Si c’est votre choix, je vais pas vous embêter, néanmoins, sachez que je vous trouve charmante ! »

    « Mais c’est pas moi à proprement dit que vous trouvez charmante ! »

    « Vous tenez à ce point à ce que je ne vous trouve pas charmante ?! Cela va être difficile ! La façon dont vous en parlez en dit déjà long, hors du commun ! Mais bon, soit, mais ptêtre aussi surtout que c’est moi qui vous ennuie ? »

    « Ah ça ! Mais vous, qui ? Celui qui me paraît ? »

    « Celui qui vous parle ! »

    « Qui me dit que vous me parlez, d’abord ! »

    « Euh, ben… joker ! »

    « Ce que je vous apparais existe comme vous faites exister votre joker ! »

    « Euh… Peut-être dois-je aller dans une autre pièce pour vous connaître vous et non ce qu’il me semble ? »

    « Peine perdu ! »

    « Bon, quoi alors ? »

    « Rien ! »

    « Bah ! Je vais rester dans cette pièce jusqu’à ce que vous choisissiez de m’en dire plus ! »

    « Mais ce n’est pas moi que vous voyez ! »

    « Vous avez sûrement raison, vous êtes la mieux placée, après tout, mais comment savez-vous d’abord ce que je vois, ce que je perçois, hein ?! Je peux me perdre dans le jeu des apparences, mais aussi trouver ! Hein ?! »

    « Parce que c’est ainsi que c’est ! Les forces contraires sont puissantes ! »

    « Bon, mettons que je ne puis connaître votre être, que je trouverais ceci dit passant sûrement charmant aussi, quoi que vous en doutiez, j’en doute pas de mon côté, mais peut être que puis-je au moins faire la connaissance de votre existant ? L’étant est ptêtre le terme ? A la jointure de l’être et du paraître, si je puis dire. »

    « Nous pouvons être alliés pour une cause commune, mais autre chose que la connaissance de mon être à proprement dit ! Faites-vous une raison ! »

    « A propos d’apparence, votre apparence réside-t-elle ici ? Où sommes-nous ? Tout à l’heure, vous m’aviez répondu que nous étions peut être en enfer et au paradis, les deux, que c’est moi qui le faisais en moi, mais… euh… je ne vois pas trop comment ! »

    « Bon, je suis désolée, mais y a que votre être pour savoir ! »

    « Bon, soit, enchanté de vous avoir vu paraître, en tout cas ! »

    « Mais c’est pas mon moi qui vous paraît ! »

    « Enchanté quand même ! »

    « Pffff… Vous m’ennuyez un peu, là ! »

    « Bon, ben, je vous laisse pour le moment ? J’ai à faire. On se retrouvera un autre jour, si vous le voulez bien. Mais comment on sort d’ici ? »

    « Prenez une grande inspiration, fermez les yeux et… »

    « Et ? »

    « Huhu… Faites marcher vos jambes ! »

    « Euh, ben, je suis arrivé ici comme par magie, alors… »

    Dans la pénombre, l’homme finit par trouver une porte et se trouve transporté sur la route de la montagne, de la même étrange façon qu’il était arrivé. Il se dirige vers des bois à terre pour former des fagots et retourner avec vers son village.

  • avatar
    Moncef

    « Une personne authentique a parcouru
    un long chemin au cours duquel elle s’est
    éloigné peu à peu de toute les choses
    qui entravaient son bonheur : la peur de
    la solitude, l’insécurité, les préjugés, le besoin de plaire à tout le monde…la vie,
    en réalité, est un long chemin que nous
    devons parcourir pour retirer tous les artifices et ne garder que ce qui compte
    vraiment, ce qui est  » AUTHENTIQUE ».
    Citation inconnue

  • avatar
    Revolta

    Je ne pense pas une seconde que Personne soit schizo, mais la France de Gauche, elle, l’est. On va donc l’enfermer à double tour pour avoir la paix.

    On n’a pas voulu du Front National, on va avoir « Force Républicaine » et l’homme qui roule plus vite que son ombre, en tous cas quand il est dans son bolide. Car Fillon le discret est adepte de formule 1 et se paie des circuits à toute berzingue depuis toujours.

    Moi ça ne me dérange pas, Fillon. On nous a mis au rebus au Front National. Interdiction d’être patriote ou nationaliste, sans être traité de raciste fasciste. Pourtant ce que l’on reproche au Front de Marine, c’est son côté social ; qui pour la Gauche et la Droite molle s’appelle populisme.

    Eh bien vous allez avoir la Droite non populiste, non sociale, la Droite libérale sans complexe. La vraie Droite gaulliste et que
    ça saute ! Toute la bourgeoisie qui rêvait du Front sans l’opprobre a trouvé son champion. Et moi je me sens mieux. Je vais avoir le droit d’aimer mon pays, ma terre, ma culture, mon Histoire, sans avoir sur le dos les donner de leçons. Le Droit de donner à Paul sans que l’on me reproche de ne pas donner à Mouloud. D’ailieurs ce matin sur la radio Mouloud ne demandait rien, il a voté Fillon.

    Fillon le chouan, le vendéen catholique, vous ne l’avez pas vu venir celui-là, et tout ça me met de très bonne humeur. Enfin nous allons pouvoir respirer, débarrassés du carcan des complexes de Gauche. La France de Tatcher ? Et Macron, alors, il est social le banquier de Rotchild ? Pour qui roule-t-il ? Qui sont ses donateurs ? La finance sociale vous y croyez vous ?

    Comme nous sommes tous pauvres, nous ne pourrons pas l’être plus. Seul l’espoir sera en supplément. L’espoir de plus de justice et de liberté pour les français, de moins de gabegie et moins de dette. Et croyez-moi, vous aurez le droit de continuer à être de gauche, intermondialistes, droitdel’hommistes, égalitaristes, sans avoir un procès sur le cul dés que vous ne pensez pas comme il faut. C’est ça la liberté que je demandais : le droit d’être fier de ce que la Fance fût et sera, c’est tout. Et vos petits cris mécontents, vos manifs d’enfants gâtés râleurs, ça fera plouf.

    Non vous n’aurez pas le Front au pouvoir, car ses électeurs tout comme moi se contenteront de notre chère liberté de penser et d’être fiers de la France, sans le filtre de vos fourches caudines. Vous n’avez pas voulu Marine, vous aurez François. Le François comme en vieux Français. Et ça nous va très bien.

    Ses meilleurs adversaire sont dans son camp, les Jupéistes l’attaquent déjà. Juppé c’est le gauchiste de service, la fausse droite, celui qui comme chirac prend des airs et pioche dans la caisse. Il est vexé le bougre, ça va le rendre mauvais. Si Fillon perd, et il ne le peut qu’avec votre aide, on est repartis pour la non-aventure, le compromis, la chiraquie, la France-Afrique, les caisses noires et l’hypocrisie.

    Voici le couple présidentiable : la maison, la famille, l’épouse Pénélope, sa fille Marie. Pour les curieux, vous trouverez aussi Fillon en formule 1 ou à côté de Jamel Debouze pour un match de foot : tout n’est pas perdu pour vous, même si à votre sens François est un peu trop… Français !

  • avatar
    Serge Kochanski

    La schizophrénie peut être une pathologie destructrice inscrite dans nos gènes, que nous ne pouvons que « subir ».

    Mais aussi un fabuleux moyen, si nous savons le « gérer » comme Personne, d’imaginer le meilleur quand on voit (vit) le pire, et revers de la médaille de craindre le pire quand on voit (vit) le meilleur.

    C’est comme un courant alternatif (avec un pôle positif et un autre négatif) qui nous traverse et nous maintient en vie avec plus ou moins d’intensité, selon notre sensibilité.

    Ce courant vital, s’il devient trop intense, peut parfois devenir insupportable si nous avons un don d’imagination sans bornes et une capacité d’empathie débridée, qui nous permet de comprendre et même de justifier le mal à égalité avec le bien…

    Pour éviter parfois de trop en souffrir, car trop de « raisons » ou raisonnements tous plus légitimes les uns que les autres mènent inéluctablement à la « déraison » ou folie ordinaire, la solution la plus simple est encore d’apprendre à (se) dire STOP !

    Sans aller jusqu’à mettre prématurément fin à ses jours et rater d’autres épisodes de notre dualité passionnante entre Dieu et Diable, car je ne ferais plus partie de ce monde depuis belle lurette, le meilleur moyen que je connaisse est de faire une petite sieste en coupant momentanément le « courant » de ma conscience en surtension…

  • avatar
    Revolta

    La folle Touraine a encore frappé ! Il ne manquait plus que cette ignoble campagne d’affichage public, notamment près des écoles primaires, pour assurer la victoire d’un vote de bon sens aux prochaines élections présidentielles. Sous prétexte d’une campagne anti-sida, le côté vicelard et la bêtise des « penseurs » de Gauche éclate !

    La première signification de ces affiches contre le sida pour le lambda, c’est que c’est bien les homos mâles qui propagent la maladie (en option : les femmes porteuses du sida sont-elles sodomites ?. Ou bien les Africains ont-ils apporté avec eux ce virus ou ont-ils cette tendance sexuelle ? etc…)

    La première impression est qu’il y avait mille manières de dire : « sortez couverts » sans faire une telle provocation que d’aucun estimeront être « une incitation à la débauche ».

    La première conséquence de cette campagne outrancière est de désigner les victimes de cette maladie en en faisant en pointillé au moins les victimes responsables, voire les facteurs de propagation du virus.. Donc effet contraire assuré, là ou la clique gauchiasse croyait normaliser de force cette tendance sexuelle. Comme elle a tenté d’imposer le transgenre dans les petites classes.

    A quand une campagne d’affichage où l’on se pique entre amis bien propres sur eux, où l’on jette gentiment sa seringue dans un petit sac poubelle que l’on met dans une corbeille publique dédiée à côté des cendriers des méchants fumeurs.

    Cette campagne d’affichage est en soi-même un résumé du monde à l’envers de la gauchiasse, qui privilégie toujours ses tendances pour faire de cas particulier qui lui sont chers des normes universelles. Ce n’est pas le courage, l’honnêteté, la fidélité, la persévérance que la Gauche met en avant, mais toujours la savonnette pour aller plus vite sr son petit toboggan de satisfaction perso.

    A-t-elle dépensé autant d’argent public pour une campagne sur la pauvreté ? Qui pourrait tout de même être son premier cheval de bataille si elle était ce qu’elle prétend.

    Enfin, bientôt débarrassés de ces esprits tordus, faux-culs et faschos. Où tout se vaut, surtout le mal et le bien, le beau et le laid, le gendarme et le voleur, avec un faible pour le mal, la laid, et le voleur !

  • avatar
    jacou

    Je rejoins Revolta dans sa réaction face à l’étalage , au placardage de ce qui veut être expression de la liberté d’aimer mais qui est placardage voyeuriste non pas de nobles sentiments mais de préférences sexuelles dont nous n’avons que faire qu’elles soient à un coup ou à six coups, qu’elles soient hétéros, homos , trans , les profondes relations d’amour sont discrètes et se suffisent à elles-mêmes sans affichages ostentatoires .Il ne manque plus que des numéros de téléphone aux couleurs des affiches .

     » La multitude de ceux qui se livrent au plaisir sans respect a plus fait pour le déshonorer que ceux qui le condamnent et s’en abstiennent.  »
    ( Marcel Jouhandeau )

     » On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté. » Extrait du livre « Sagesse et révolte » de Serge Carfantan.

  • avatar
    Georges Dubuis

    à Ancolie
    Amer, jamais, à part l’amer Picon allié à la bière, une boisson très coloniale……à la tienne, bien de chez toi. La mère est absolument à boire, sacrée tasse, mais après, cela va beaucoup mieux, la distance devient un proche…..compagnon.

  • avatar
    Pascal

    Joyeux anniversaire !

    Rétrospective journal de Personne 24 novembre 2015 à novembre 2016, ezines et cætera : http://www.lejournaldepersonne.com/joyeux-anniversaire-personne-retrospective/

    Note : il se pourrait que sur certains navigateurs / systèmes la vidéo ne démarre pas tout de suite après avoir cliqué pour lancer la lecture, dans ce cas, elle devrait démarrer une fois qu’elle sera complètement chargée, ce qui peut prendre une dizaine de minutes.

  • avatar
    Tony

    Joyeux anniversaire l ‘Alliée folle des logis et des laissez pour comptes

    https://www.youtube.com/watch?v=4n7SPvHzlqk

    ses pas très original désoler mais j ai que sa a cet heure la lol
    en faite j ai une infos qui ma fait rire et ma fait plaisir , alors je vais vous la Partager
    l un des trésorier de l association ma donner 2 infos , l une est que la police scientifique va étudier kirikou lol
    https://www.youtube.com/watch?v=Gm9XNyERe6Q
    je vous assure sa vient d une chercheur décorer , le mec déconne pas , qui rie court ou coup , enfin moi je me suis taper une bonne barre car en ce moment j en croise pas mal , de la volaille mais en plus chose étonnant l histoire de kirikou est vrai celons Dan et chose plus incroyable , il a réussi a sécurisé alimentairement des millers d âmes , fait planter des arbres par millers pour l instant part million bientôt dans un pays comme le Mali , très pauvre dans la region la plus pauvre de plus , et qui fut désertifier par le rasage des forets , sans oubliez les écoles qui serons crée , ce mec est incroyable , et maintenant au tour de Nestor et de la cote d ivoire , même programme , Fermes Rotatives , avec des vrais graines , reproductives , faut pas déconner lol et Dan veut faire ce programme en France , le Monde a l envers ses l Afrique qui montre l exemple
    et puits ya une sorcière lol dans kirikou
    https://www.youtube.com/watch?v=IQADXYnfpM0
    il a un plan terrible le Dan , merde ce mec me troue le qi , j adore les chercheurs , surtout ce qui trouve lol , on en trouve vi
    belle et douce journée
    salutation fraternel


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER