Superstition 1


 

Êtes-vous superstitieux ?
Un peu ?
Beaucoup ?
Nullement ?
Attachez-vous !
Ah vous l'êtes déjà ?
Je vous crois.

Même ceux qui ne croient pas
en Dieu
ont du mal
avec les pièces détachées,
ils s'attachent
ou se rattachent toujours
à quelque raison suffisante
pour expliquer leurs faits
ou justifier leurs forfaits.

Et quand la raison
n'est pas apparente, ils l'inventent
en vertu du principe selon lequel :
rien n'arrive sans raison.
Le moindre geste
a sa raison d'être.
C'est noté ?

En effet, nous avons bien du mal
avec l'irrationnel
en vertu d'un autre principe
qui rend toute rationalisation
non seulement suffisante
mais nécessaire.
Principe selon lequel le réel
est rationnel.
C'est pigé ? Non c'est piégé !

Parce que tout bien pesé,
l'irrationnel n'est pas irréel

Un seul exemple qui parle
de lui-même :
Votre foi en vous-même !

 

Share Button


Commentaire sur “Superstition

  • avatar
    Pascal

    Très joli billet sur l’aspect superstitieux que nous pouvons avoir, mais aussi sur le fait que la rationalisation ne fait pas forcément mieux comprendre le « réel », les événements et cætera, que peut toujours avoir une part qualifiée d’irrationnelle par la « raison ».

    L’exemple de la fin me fait penser que même si on est censé pouvoir bien se connaître, pourrait de raison plus facilement avoir foi en une / des personne(s) qu’en soi-même et vice versa, du fait de ce qu’on perçoit dans les reflets, alors que même si peut faire des introspections, que si les autres peuvent nous renvoyer une « image » de nous plaisante, peut être de base plus dur en jugement avec soi, douter plus facilement du fait qu’on est acteur de soi et non spectateur, et sachant qu’on sait sûrement plus facilement de nos propres failles / bourdes que celles des autres. Mais si effectivement pas « rationnel », que plus on connaît de théories rationalisantes, plus facilement peut nous faire douter, faire saisir autrement, peut malgré tout garder la foi dans notre potentiel, et puis même malgré tout dans l’instant.

    Me fait aussi penser à anecdote que j’avais lu sur Carl Jung autour du concept des synchronicités. Si je me souviens bien, un de ses patients rationalisait beaucoup, était très rationnel, et il considérait que ça le « bloquait ». Me semble bien qu’il avait jugé de la sorte, ou en tout cas qualifié comme ça dans les articles qui l’évoquent. Et quand le patient eut fait un rêve avec bijou de scarabée, alors qu’il le racontait à Jung, il y eut un cétoine dorée à la fenêtre. La drôle de synchronicité eut pour effet de le faire moins rationaliser, ou en tout cas voir du mystère de la vie qu’on peut théoriser mais ne peut rationaliser sans considérer qu’on ne peut être certain du fait de toutes les explications pouvant être imaginées (rêve prémonitoire si on y croit, théorie de l’attraction et cætera). Des thèses de Carl Jung sont critiquées par Freud et de ses adeptes, les tenants de la psy freudienne, d’autres y ont apporté des compléments, toujours est-il que l’anecdote en question rejoint l’idée que nous pouvons chercher à rationaliser, mais que tout n’est pas rationnel, et qu’il y aura certainement toujours des parts de mystères.


Pour participer, vous devez vous connecter, au préalable vous enregistrer puis vous abonner si vous n'avez pas de compte. Les explications sont données sur la page de présentation que nous vous invitons à consulter. Au plaisir !

CONNEXION        S'ABONNER